créer | pseudo  mot de passe  |  
 
 
coin bordure coin
bordure BullActu

Vote pour Le Grand Prix de Bulledair
bordure
coin bordure coin

coin bordure coin
bordure BulleGalerie

par Wayne


par IG85
bordure
coin bordure coin

coin bordure coin
bordure Chroniques

par herbv


par rohagus
bordure
coin bordure coin

coin bordure coin
bordure MonoChat
J'ai un copain, il lit très peu de BD, à Montreuil il en a acheté une au hasard qui lui tapait dans l'oeil : Silvia Regina, de Matti Hagelberg. Sans l'aider (j'étais pas là), l'auteur accessible par excellence donc !
Mael
bordure
coin bordure coin

 
coin bordure coin
bordure

Blain, un auteur qu'on aime b(l)ien

Bandes Dessinées : auteurs, séries, et toutes ces sortes de choses... ]


retour forum
Pages : 1 - 2 - 3 - 4 - 5 - 6 - 7 - 8

lanjingling, 24.09.2017 à 2:46366557
Pierre :
lanjingling :

Je ne le vois pas cynique, mais roublard , avec un zeste de naïveté et une louche d'enthousiasme (qui manque aux reportages de Mathieu Sapin). D'ailleurs son dessin se rapproche de celui de Pellos, et Blain est ici un avatar de Coquignol (comme Passard en est un de Taillard de Worms).
Par contre,pour les recettes, la plupart necessitent des ingrédients introuvables (betterave jaune, basilic pourpre;les queues d'ail germé se trouvent dans tous les marchés de Shenzhen (et c'est très bon), mais en France...)
Quant à sa pizza de patates, c'est ce qu'en Ardèche on appelle une crique, ailleurs un paillasson, ailleurs encore des latkès, qu'il agrémente comme une pizza; je ne suis pas convaincu.


Le terme de cynisme était mal choisi, j'aurais mieux écrit "opportunisme", car on imagine bien comment la perspective de se régaler à l'oeil a pu jouer dans l'acceptation de ce projet bateau au possible.

On n'a pas besoin de l'imaginer, il demande dès le début si il pourra bouffer gratoche :)
Sinon, cynisme marche bien
Pierre :
la manière dont Blain le revendique, confine au cynisme.
Il n'est pas cynique, c'est "la manière dont [il] revendique" son opportunisme qui est cynique, mais cette mise en scène ne me dérange pas, elle est nécessaire pour comprendre comment il a accepté cette commande. Mais tout un livre à écouter les élucubrations répétives ("c'est beau, c'est beau, c'est beau...") de l'artiste-cuisinier est un peu long, allonger la sauce avec des visites de potagers et la pimenter avec les obsessions de l'auteur (le cinéma) ne suffit pas.

Pierre, 20.09.2017 à 11:13366535
lanjingling :

Je ne le vois pas cynique, mais roublard , avec un zeste de naïveté et une louche d'enthousiasme (qui manque aux reportages de Mathieu Sapin). D'ailleurs son dessin se rapproche de celui de Pellos, et Blain est ici un avatar de Coquignol (comme Passard en est un de Taillard de Worms).
Par contre,pour les recettes, la plupart necessitent des ingrédients introuvables (betterave jaune, basilic pourpre;les queues d'ail germé se trouvent dans tous les marchés de Shenzhen (et c'est très bon), mais en France...)
Quant à sa pizza de patates, c'est ce qu'en Ardèche on appelle une crique, ailleurs un paillasson, ailleurs encore des latkès, qu'il agrémente comme une pizza; je ne suis pas convaincu.


Le terme de cynisme était mal choisi, j'aurais mieux écrit "opportunisme", car on imagine bien comment la perspective de se régaler à l'oeil a pu jouer dans l'acceptation de ce projet bateau au possible.

lanjingling, 17.09.2017 à 6:55366512
Pierre :
NDZ :
C'est pas que c'est pénible à lire, hein, mais c'est pas passionnant non plus. Blain qui déroule du factuel ronronnant. Pas impérissable (souvenir), bien regarder la DLC. Je n'ai lu que le blog de M Long mais je trouvais cela plus varier et forcément intensément plus drôle, et plus long en bouche. D'ailleurs, je vais me faire les deux de Guillaume sous peu (je couvre l'OuPoPoPo : ne pas comprendre "je vais me faire les deux de Guillaume en soupe").


Lu il y a quelques semaines: cela m'a laissé un goût similaire. Ce qui est gênant, c'est qu'il s'agit d'un livre d'éditeur, pas d'un livre d'auteur, et que la manière dont Blain le revendique, confine au cynisme. L'artiste est à sa table de travail, un coup de fil: son éditeur lui propose un livre sur un grand chef (seul gag drôle de l'album: Blain, tout à ses histoires de western, a la vision tout à coup un chef indien). Allez, ça roule ma poule. On organise un gueuleton à l'Arpège pour lancer ça, et Blain va servir de faire-valoir cent pages durant, à une star de la cuisine contemporaine certainement géniale et charismatique mais complètement égocentrique. Blain prend des notes, met en image assez platement (mais sans médiocrité, car le voudrait-il, il en serait incapable, le bougre) le babillage rasoir du grand chef qui s'enivre de ses propres paroles, en contrepartie il s'en met plein la lampe. On voudrait bien goûter nous aussi ce qu'il a dans son assiette mais voilà, le menu déjeuner entrée de gamme à l'Arpège est à 140,00 EUR ...

Bref, de la bande dessinée alimentaire, dans son acception la plus complète !

Je ne le vois pas cynique, mais roublard , avec un zeste de naïveté et une louche d'enthousiasme (qui manque aux reportages de Mathieu Sapin). D'ailleurs son dessin se rapproche de celui de Pellos, et Blain est ici un avatar de Coquignol (comme Passard en est un de Taillard de Worms).
Par contre,pour les recettes, la plupart necessitent des ingrédients introuvables (betterave jaune, basilic pourpre;les queues d'ail germé se trouvent dans tous les marchés de Shenzhen (et c'est très bon), mais en France...)
Quant à sa pizza de patates, c'est ce qu'en Ardèche on appelle une crique, ailleurs un paillasson, ailleurs encore des latkès, qu'il agrémente comme une pizza; je ne suis pas convaincu.

Anoeta, 12.03.2017 à 17:58365233
Relecture de Quay d'Orsay qui est un grand moment de plaisir. Par contre, on se demande ce qui est véridique. Villepin s'est vraiment rendu dans un pays africain en temps de crise ? (La Côte d'Ivoire a priori. Ben après vérification oui) Ce déjeuner avec ce Prix Nobel de Litté a-t-il vraiment eu lieu ? (D'ailleurs de quelle autrice s'agit-il ? Un Nobel de litté femme et francophone perso je n'en vois pas...) Réelle animosité entre Villepin et Alliot Marie ? Mais pourquoi la surnomme-t-il le manchot ?
Si certains d'entre vous ont des réponses...

NDZ, 27.02.2017 à 15:28365122
Mr_Switch :
Dans cet entretien, je lis : « Cela dit, dans le futur, je vais à nouveau collaborer avec de vieux compagnons.»


Ah oui, bah c'est ptêt un DOnjon alors :D (je n'avais pas relu l'entretien avant mon post)

Pierre, 27.02.2017 à 15:27365121
Le PBE :
Je crois que Pierre nous a dit l'autre jour que Blain va travailler sur un nouvel Isaac, ce pourrait être lui le vieux compère...
(je laisse le soin à Pierre d'étayer ses sources ;o)


Voilà:

Vos projets?

Outre ce que j’ai évoqué, je pense que mon prochain album sera pour Isaac.

Mr_Switch, 27.02.2017 à 15:04365120
Dans cet entretien, je lis : « Cela dit, dans le futur, je vais à nouveau collaborer avec de vieux compagnons.»

NDZ, 27.02.2017 à 14:51365119
C'est ICI... A la tournure de l'échange, il me semble que l'on parle de personne physique (avantageux ou non).

Le PBE, 27.02.2017 à 14:36365118
Je crois que Pierre nous a dit l'autre jour que Blain va travailler sur un nouvel Isaac, ce pourrait être lui le vieux compère...
(je laisse le soin à Pierre d'étayer ses sources ;o)

NDZ, 27.02.2017 à 13:01365116
En fait, c'était peut-être ça son projet en cours :))

NDZ, 27.02.2017 à 11:15365114
Alors Monsieur Blain, dans une interviouve, nous dit qu'il prépare un truc avec un vieux compère... quand on reprend sa biblio, on ne voit que trois hypothèses (à moins que ça soit un vieux compère avec lequel il n'a jamais publié, et à moins que l'on ne considère Lanzac comme un vieux compère, ce que j'ai du mal à concevoir derrière cette tournure):

- Sfar, qui a scénarisé Héraklès (la suite de Héraklès ?) et Donjon (un -96 ou -85 en Potron-Minet ?? peu probable, il aurait dit "de vieux compères" pour TronSfar)... il y a aussi les mini-récits de SF parus dans Fusée.

- Trondheim, qui a scénarisé Donjon. Même remarque que précédemment. Et il y a le mini-récit paru dans Ferraille.

- David B., qui a scénarisé Hop-Frog. Hiram Lowatt 3 ?? La reprise de Terre de Feu après Micol ??

J'avoue que je pense plutôt à un nouveau truc avec l'un de ceux-là, mais on ne peut qu'être impatient (et patient vu les délais de Blain) à la pensée de ce projet... Des ragots, des fuites ?

Pierre, 22.02.2017 à 8:12365069
wandrille :

Presque tout pareil. A une nuance près, c'est que, quand même, l'amitié est vraiment tout le temps virile.

Les filles, le plus souvent fantasmée, sont les rêves innaccessibles des petits garçons à pistolet. J'ai trouvé les personnages féminins assez interchangeables d'un album à l'autre, voire d'Isaac le Pirate à Gus.

Et sinon, vu que je snobbe Gus depuis le tome 2, où je trouvais l'auto-fiction de Blain et sa bande de copains hyper lourdingue, je vais me refaire les précédents, vu comme ce tome m'a enchanté.

Je recommande la version noir et blanc qui, outre une couverture complètement folle, fait vraiment la part belle au dessin.

Je suis fasciné par la capacité de Blain à mélanger un dessin quasiment réaliste à des figures hyper cartoonesque, sans que ça choque un instant.


Si j'ai pris le soin de cette précision, c'est que l'expression d'amitiés viriles renvoie généralement à l'homosexualité masculine inavouée, ce qui ne me semble pas le cas ici - je ne pense pas que Gus soit crypto gay (en même temps je me rappelle une histoire de Blain et Trondheim parue dans Ferraille il y a une quinzaine d'années, où il est question de cowboys ne parlant que de s'enculer).

Sur les personnages féminins, Blain répond dans l'interview:

Dans une interview lors de la sortie des premiers tomes, vous disiez ne pas encore arriver « à faire vivre les femmes au-delà du regard des hommes« . Dans ce nouveau tome, vous y arrivez de plus en plus, non ?

Les femmes gagnent en importance, je les fais exister dans ce monde d’homme, et pas que par le désir ou comme des objets de fascination. Isabella fait son grand retour et braque des banques. Mais il y a aussi Jamie, la fille de Clem, qui fait une sorte de crise d’adolescence. Puis, Ava, la femme de Clem, devenue romancière à succès. La femme de Clem, c’est moi, je la fais agir comme moi j’agirais. Je me mets dans sa peau, elle se met dans ma peau, ça me plaît. C’est très valorisant d’avoir une histoire mixte alors que le milieu du western est quand même très masculin. Écrire un western, c’est intéressant, mais le faire autant pour les femmes que pour les hommes, c’est encore mieux. Je voulais éviter que cette histoire n’existe que par le désir d’action et de virilité.


J'ai remarqué aussi ce caractère hybride du dessin qui flirte de plus en plus souvent avec le réalisme, il y a quelques cases où c'est très net (avec des visages en gros plans), en effet ça fonctionne très bien. N'est-ce qu'une tendance passagère ou une évolution plus durable ? Le prochain album de Blain nous le dira, qui sera si l'on en croit l'interview, un ... Isaac le pirate !

Glotz, 20.02.2017 à 18:37365056
Je n'avais lu que le premier Gus moi aussi, et n'avait pas été emballé. En se concentrant sur Clem, Blain fait un choix judicieux. Les diverses réflexions que je lis dans ce fil me donnent envie retenter le début de la série.

wandrille, 20.02.2017 à 8:00365049
Pierre :
Je n'ai rien compris à Gus quant le premier tome est sorti. Je disais (si je me souviens bien) que "Blain se branlait" - ce qui n'était pas faux non plus ... Il me faudrait le relire, mais j'y avais vu alors une exploitation stérile de son talent, entièrement centrée sur le plaisir de la forme. Le tome 2 m'a détrompé largement en ce que, par-delà la fascination pour l'univers du western, Blain s'est mis à développer une étude très fine des rapports humains spécialement centrée sur l'amour des hommes pour les femmes et, dans une moindre mesure, l'amitié (sans quelle soit à connotation "virile"), et les responsabilités engendrées par la vie de famille. Finalement, on est dans une forme d'autofiction, comme c'était déjà le cas avec Isaac, mais au cliché des aventures de pirates, s'est substitué celui des aventures de cow-boy. Ce qui amène aussi à une réflexion passionnante sur la persistance des fantasmes enfantins dans lesquels se projette à l'envi et pour notre plus grand plaisir, l'adulte Blain ... A croire qu'il doit en passer par la jouissance de vivre sur le papier les mythes de sa jeunesse pour mieux tordre le cou à ses préoccupations plus triviales.


Presque tout pareil. A une nuance près, c'est que, quand même, l'amitié est vraiment tout le temps virile.

Les filles, le plus souvent fantasmée, sont les rêves innaccessibles des petits garçons à pistolet. J'ai trouvé les personnages féminins assez interchangeables d'un album à l'autre, voire d'Isaac le Pirate à Gus.

Et sinon, vu que je snobbe Gus depuis le tome 2, où je trouvais l'auto-fiction de Blain et sa bande de copains hyper lourdingue, je vais me refaire les précédents, vu comme ce tome m'a enchanté.

Je recommande la version noir et blanc qui, outre une couverture complètement folle, fait vraiment la part belle au dessin.

Je suis fasciné par la capacité de Blain à mélanger un dessin quasiment réaliste à des figures hyper cartoonesque, sans que ça choque un instant.

Pierre, 16.02.2017 à 18:09365011
Intéressante interview de Christophe Blain consacré au nouveau Gus, sur le site Branché culture.

Pierre, 09.02.2017 à 23:59364917
Je n'ai rien compris à Gus quant le premier tome est sorti. Je disais (si je me souviens bien) que "Blain se branlait" - ce qui n'était pas faux non plus ... Il me faudrait le relire, mais j'y avais vu alors une exploitation stérile de son talent, entièrement centrée sur le plaisir de la forme. Le tome 2 m'a détrompé largement en ce que, par-delà la fascination pour l'univers du western, Blain s'est mis à développer une étude très fine des rapports humains spécialement centrée sur l'amour des hommes pour les femmes et, dans une moindre mesure, l'amitié (sans quelle soit à connotation "virile"), et les responsabilités engendrées par la vie de famille. Finalement, on est dans une forme d'autofiction, comme c'était déjà le cas avec Isaac, mais au cliché des aventures de pirates, s'est substitué celui des aventures de cow-boy. Ce qui amène aussi à une réflexion passionnante sur la persistance des fantasmes enfantins dans lesquels se projette à l'envi et pour notre plus grand plaisir, l'adulte Blain ... A croire qu'il doit en passer par la jouissance de vivre sur le papier les mythes de sa jeunesse pour mieux tordre le cou à ses préoccupations plus triviales. A cet égard, j'aimerai si j'en ai le temps revenir prochainement sur la manière dont il a merveilleusement utilisé pour la fiction le matériau de son voyage en Lettonie (et au passage, je relève la note du tome 3 que j'avais sous-estimé).

NDZ, 09.02.2017 à 10:49364909
Bon, Blain est juste super doué. Il captive même quand l'histoire s'embourbe. J'ai bien relu les trois premiers avant... on avait un truc morcelé, fait de pièces et de piécettes, parfois fameuses, parfois légères. Toujours du dynamisme, toujours de la frivolité. On peut même suggérer qu'il y a des belles réflexions autour de la "figure" du cowboy solitaire (qui, comme le pirate, rêve juste de l'absence de loi et de bon temps – liquide ou charnel) qui a fasciné hollywood (et depuis toujours, l'industrie du spectacle, via les show Buffalo Bill) et qui se retrouve là, à construire sa légende en phantasmant sur son petit nombril (outlow obsédés par leur image, leur légende... et ce qu'ils vont pouvoir en tirer, surtout au lit). Dans ce dernier tome, on étire en longueur certains cas de conscience (sur lesquels on s'appesantissait en fin de tome 3 avec le long épisode de Gus qui a perdu son mojo), notamment en centrant cette fois-ci le récit sur Clem et sa famille. On rit du rêve bourgeois qui sert d'objectif à un bandit... mais on s'en ennuie aussi. Reste que certaines séquences narratives sont très bonnes, que la plupart des planches sont magnifiques sur le plan graphique, que quelques personnages sortent du lot par leur finesses et leur complexité. Il est fort ce Blain, et il nous tient. Car on veut juste connaître la suite du feuilleton, comme ses personnages sont accrochés aux parutions des illustrés ou romans (de gare) qui les portent aux nues... et aux filles nues.

NDZ, 07.02.2017 à 18:45364893
Tout pareil que toi...

Pierre, 05.02.2017 à 20:00364869
NDZ :
C'est pas que c'est pénible à lire, hein, mais c'est pas passionnant non plus. Blain qui déroule du factuel ronronnant. Pas impérissable (souvenir), bien regarder la DLC. Je n'ai lu que le blog de M Long mais je trouvais cela plus varier et forcément intensément plus drôle, et plus long en bouche. D'ailleurs, je vais me faire les deux de Guillaume sous peu (je couvre l'OuPoPoPo : ne pas comprendre "je vais me faire les deux de Guillaume en soupe").


Lu il y a quelques semaines: cela m'a laissé un goût similaire. Ce qui est gênant, c'est qu'il s'agit d'un livre d'éditeur, pas d'un livre d'auteur, et que la manière dont Blain le revendique, confine au cynisme. L'artiste est à sa table de travail, un coup de fil: son éditeur lui propose un livre sur un grand chef (seul gag drôle de l'album: Blain, tout à ses histoires de western, a la vision tout à coup un chef indien). Allez, ça roule ma poule. On organise un gueuleton à l'Arpège pour lancer ça, et Blain va servir de faire-valoir cent pages durant, à une star de la cuisine contemporaine certainement géniale et charismatique mais complètement égocentrique. Blain prend des notes, met en image assez platement (mais sans médiocrité, car le voudrait-il, il en serait incapable, le bougre) le babillage rasoir du grand chef qui s'enivre de ses propres paroles, en contrepartie il s'en met plein la lampe. On voudrait bien goûter nous aussi ce qu'il a dans son assiette mais voilà, le menu déjeuner entrée de gamme à l'Arpège est à 140,00 EUR ...

Bref, de la bande dessinée alimentaire, dans son acception la plus complète !

Pierre, 02.02.2017 à 10:22364839

Mr_Switch, 15.01.2017 à 23:40364419
Allez. Le 27 janvier 2017 devrait être la bonne, cette fois ;)

crepp, 06.12.2015 à 23:54360175
tout à l'heure je suis tombé sur ça:


grimmy, 02.09.2015 à 12:44359457
C'est officiel : repoussé au...premier semestre 2016. L'album fera 104 pages et n'est pas encore terminé....

Mr_Switch, 30.08.2015 à 20:16359439
On peut craindre plus loin encore...

grimmy, 29.08.2015 à 15:46359435
Le PBE :
18 septembre (d'après Bulledair...)

Semble repoussé pour la énième fois....Octobre ?

Moi, 28.08.2015 à 12:09359427
Une nouvelle affiche de film :

Le PBE, 13.03.2015 à 8:34358163
18 septembre (d'après Bulledair...)

Pierre, 12.03.2015 à 19:36358158
Bof bof (un pour chacun des deux dessins postés ci-dessous).

Un nouveau Gus est prévu je crois. C'est pour quand ?

Thaaphaed, 02.03.2015 à 21:59358006

Moi, 14.02.2014 à 15:43354262
Nouvelle affiche pour Blain qui en fait semble-t-il désormais une ou deux par an :

NDZ, 18.07.2013 à 11:35351931
Dessins de Blain dans Télérama, pour illustrer une enquête sur Koh-lanta :



Monde de merde !

NDZ, 08.06.2013 à 18:07351425
C'est pas que c'est pénible à lire, hein, mais c'est pas passionnant non plus. Blain qui déroule du factuel ronronnant. Pas impérissable (souvenir), bien regarder la DLC. Je n'ai lu que le blog de M Long mais je trouvais cela plus varier et forcément intensément plus drôle, et plus long en bouche. D'ailleurs, je vais me faire les deux de Guillaume sous peu (je couvre l'OuPoPoPo : ne pas comprendre "je vais me faire les deux de Guillaume en soupe").

Gantois, 15.04.2013 à 23:20350848
Pierre :
Gantois :

Les planches sont super belles, mais le ritme imposé par le cd fout tout en l’air.
3 minutes de voix à écouter avant de pouvoir passer à la prochaine page c’est vachement long…


Lao Tseu a dit: "il faut trouver la voix". La question est: Comment trouves-tu cette voix ? Est-elle si mauvaise ?

Sinon, le lancement me rappelle les "Manufacturées" de Pichard et Faraldo, une bien curieuse histoire sexy de motardes miniatures en couleur pop qu'on a pu lire dans Charlie Mensuel en 1974.


Les voix (car il y en plusieurs, la scénariste, Blain, Blutch interprète pleins de personnages, Arthur H est du casting aussi) et les quelques chansons ne sont pas désagréables en soi, mais un ritme imposé en bande dessinée me pose un vrai problème.

Pierre, 15.04.2013 à 21:06350847
Gantois :

Les planches sont super belles, mais le ritme imposé par le cd fout tout en l’air.
3 minutes de voix à écouter avant de pouvoir passer à la prochaine page c’est vachement long…


Lao Tseu a dit: "il faut trouver la voix". La question est: Comment trouves-tu cette voix ? Est-elle si mauvaise ?

Sinon, le lancement me rappelle les "Manufacturées" de Pichard et Faraldo, une bien curieuse histoire sexy de motardes miniatures en couleur pop qu'on a pu lire dans Charlie Mensuel en 1974.

Gantois, 13.04.2013 à 21:08350821
Pierre :




Ai failli l'acheter le weekend dernier. Un nouveau Blain ! Je croyais à un remake de Pravda la survireuse. Fausse joie. Stoppé dans mon élan par ce nom de Barbara Carlotti (que je ne connais pas mais qui sonne tellement francintélérama) et par ce concept d'album de bande dessinée musicale. Des avis ?


Les planches sont super belles, mais le ritme imposé par le cd fout tout en l’air.
3 minutes de voix à écouter avant de pouvoir passer à la prochaine page c’est vachement long…

Pierre, 13.04.2013 à 20:12350819




Ai failli l'acheter le weekend dernier. Un nouveau Blain ! Je croyais à un remake de Pravda la survireuse. Fausse joie. Stoppé dans mon élan par ce nom de Barbara Carlotti (que je ne connais pas mais qui sonne tellement francintélérama) et par ce concept d'album de bande dessinée musicale. Des avis ?

crepp, 25.06.2012 à 18:54345190




hop hop hop c'est toujours aussi captivant, la Politique est un mot qui dans cette bande dessinée prend tout son sens. Et puis il y a toujours ce trait de Blain qui donne une vitesse, un rythme au récit.
C'est vrai que le passage sur le club med parait décalé, hors propos.
Bref 4 étoiles

InternalLobster, 12.06.2012 à 18:38344962
Pierre :
La suite est de la même eau, sauf l'épisode au club Med, superfétatoire .

Superfétatoire mais hilarant.

Pierre, 12.06.2012 à 18:21344961
crepp :




Lecture tardive, mais lecture de bonne qualité.
Assez rare de voir le microcosme d'un ministère,intéréssant de voir ce mécanisme décortiqué, prenant de voir la description de l'homme face à pouvoir (où à celui qu'il croit avoir). Alors oui il y a le grand chef, mais tous ceux qui gravitent autours du ministre sont aussi captivants.
Bref c'est un très bon début.


La suite est de la même eau, sauf l'épisode au club Med, superfétatoire (est-il possible d'écrire "superfétatoire" sans paraître cuistre ?).

crepp, 12.06.2012 à 11:36344957




Lecture tardive, mais lecture de bonne qualité.
Assez rare de voir le microcosme d'un ministère,intéréssant de voir ce mécanisme décortiqué, prenant de voir la description de l'homme face à pouvoir (où à celui qu'il croit avoir). Alors oui il y a le grand chef, mais tous ceux qui gravitent autours du ministre sont aussi captivants.
Bref c'est un très bon début.

Moi, 18.05.2012 à 15:15344613
Encore une nouvelle affiche :

Thaaphaed, 26.01.2012 à 11:33342559
La collaboration Blain - "Lanzac" se poursuit :

SydN, 25.10.2011 à 15:27340684
Thierry :
une belle série laissée en jachère par son auteur, et c’est bien dommage. Blain est un dessinateur formidable dont les planches fourmillent de vie. Il attaché sa plume aux pas de Isaac, peintre plein de certitudes qui s’embarque pour les Amériques en quête de gloire et se retrouve embrigadé dans l’équipage d’un pirate rêvant de gloire. D’autres ont déjà assez disserté sur les qualités de cette série. Je me contenterai de confirmer que c’est vachement bien


voui, même si je trouve que le dernier tome s'enlise un peu. On sent que la motivation disparait.

Thierry, 25.10.2011 à 15:11340680
une belle série laissée en jachère par son auteur, et c’est bien dommage. Blain est un dessinateur formidable dont les planches fourmillent de vie. Il attaché sa plume aux pas de Isaac, peintre plein de certitudes qui s’embarque pour les Amériques en quête de gloire et se retrouve embrigadé dans l’équipage d’un pirate rêvant de gloire. D’autres ont déjà assez disserté sur les qualités de cette série. Je me contenterai de confirmer que c’est vachement bien

Thaaphaed, 18.10.2011 à 0:25340542
Il y aura du Taillard de Worms sous les sapins ...

Mael, 24.08.2011 à 15:45339516
Il est bon quand même, le sagouin. (bon ok c'est pas une révélation)

Thaaphaed, 24.08.2011 à 13:32339515
Après Tournée et Chez Gino

lanjingling, 24.06.2011 à 16:44338753
Thierry :
lanjingling :
c'est vrai que quand on s'interesse a un sujet, ca peut procurer plus de plaisir; ainsi, moi qui m'interesse a la zoophilie et aux drogues...

Tu es fan de Fritz the Cat ?

et j'aime particulierement les chats, mais les vrais, et je n'aime pas beaucoup les b.d. qui ont un chat pour personnage principal, et il y en a, hein (poussy,garfield, le chat -geluck-, le chat du rabbin, felix, fritz...)
et donc fritz est loin d'etre mon crumb prefere
mais j'aime bien le chat de gaston (personnage secondaire)
j'aime bien felix le chat
et les chats de nancy pena
en b.d., j'aime bien les chats qui ne font pas chats
NDZ :
lanjingling :
c'est vrai que quand on s'interesse a un sujet, ca peut procurer plus de plaisir; ainsi, moi qui m'interesse a la zoophilie et aux drogues


Rhôhôôô
petit bourgeois coince, va :)

Thierry, 24.06.2011 à 9:56338740
lanjingling :
c'est vrai que quand on s'interesse a un sujet, ca peut procurer plus de plaisir; ainsi, moi qui m'interesse a la zoophilie et aux drogues...

Tu es fan de Fritz the Cat ?

NDZ, 24.06.2011 à 9:44338739
lanjingling :
c'est vrai que quand on s'interesse a un sujet, ca peut procurer plus de plaisir; ainsi, moi qui m'interesse a la zoophilie et aux drogues


Rhôhôôô

lanjingling, 24.06.2011 à 2:29338736
pessoa :
Bin moi a priori je m'intéresse plus à la politique qu'à la cuisine mais sachez quand même qu'après la lecture de cet ouvrage j'ai acheté une mandoline ("mon petit bambino")

il me va falloir lire ces ouvrages pour comprendre la reference...
longg :
lanjingling :
pour la partie cuisine, qu'en pensent les experts (au hasard, longg)?


Haha!
Écoute, j'ai adoré le boulot de Blain sur Quai d'Orsay, et je le trouve un peu moins bon sur celui là (mais moins bon, ça reste largement au dessus de la plupart des bd que je lis). Pourquoi? Parce qu'avec Quai d'Orsay, il a réussi le tour de force de m'intéresser au genre alors que je ne lis jamais de bd sur les hommes politiques et qu'à priori, De Villepin m'intéresse plutôt moyen en tant que personnage. Pour Passard, j'ai trouvé qu'il fallait vachement s'intéresser à la cuisine pour suivre le bouquin, donc bon c'est différent de ma manière d'aborder la cuisine, mais pourquoi pas?
Après c'est délicat parce que mon bouquin sort chez le même éditeur
dans la collection "de cases et de casseroles"?

mrci pour le point de vue de specialiste; c'est vrai que quand on s'interesse a un sujet, ca peut procurer plus de plaisir; ainsi, moi qui m'interesse a la zoologie et aux drogues, l'acide tritonique de "lupus" me fait encore rever...

pessoa, 23.06.2011 à 22:59338734
longg :
lanjingling :
pour la partie cuisine, qu'en pensent les experts (au hasard, longg)?


Haha!
Écoute, j'ai adoré le boulot de Blain sur Quai d'Orsay, et je le trouve un peu moins bon sur celui là (mais moins bon, ça reste largement au dessus de la plupart des bd que je lis). Pourquoi? Parce qu'avec Quai d'Orsay, il a réussi le tour de force de m'intéresser au genre alors que je ne lis jamais de bd sur les hommes politiques et qu'à priori, De Villepin m'intéresse plutôt moyen en tant que personnage. Pour Passard, j'ai trouvé qu'il fallait vachement s'intéresser à la cuisine pour suivre le bouquin, donc bon c'est différent de ma manière d'aborder la cuisine, mais pourquoi pas?
Après c'est délicat parce que mon bouquin sort chez le même éditeur alors Nancy se fout un peu de moi quand je dis ça^^
Mais si on aime la cuisine et les trucs techniques, c'est chouette!


Bin moi a priori je m'intéresse plus à la politique qu'à la cuisine mais sachez quand même qu'après la lecture de cet ouvrage j'ai acheté une mandoline ("mon petit bambino").

Et je pense qu'avec un peu d'entraînement je saurai faire le chaud-froid d'oeuf.

Euh, voilà voilà...

longg, 23.06.2011 à 19:55338731
lanjingling :
pour la partie cuisine, qu'en pensent les experts (au hasard, longg)?


Haha!
Écoute, j'ai adoré le boulot de Blain sur Quai d'Orsay, et je le trouve un peu moins bon sur celui là (mais moins bon, ça reste largement au dessus de la plupart des bd que je lis). Pourquoi? Parce qu'avec Quai d'Orsay, il a réussi le tour de force de m'intéresser au genre alors que je ne lis jamais de bd sur les hommes politiques et qu'à priori, De Villepin m'intéresse plutôt moyen en tant que personnage. Pour Passard, j'ai trouvé qu'il fallait vachement s'intéresser à la cuisine pour suivre le bouquin, donc bon c'est différent de ma manière d'aborder la cuisine, mais pourquoi pas?
Après c'est délicat parce que mon bouquin sort chez le même éditeur alors Nancy se fout un peu de moi quand je dis ça^^
Mais si on aime la cuisine et les trucs techniques, c'est chouette!

lanjingling, 23.06.2011 à 14:22338725
pessoa :




Miam.

Bon, j'ai essayé une recette, c'est un peu technique quand même. Mais la partie purement BD est du bon Blain.

Quatre miams.
pour la partie cuisine, qu'en pensent les experts (au hasard, longg)?

Charlie Brown, 14.04.2011 à 10:20337809




Ayé, je l'ai lu.
Bon, ça se lit bien et j'ai parfois souri. Mais ça m'a pas emballé non plus. Peut-être que c'est juste le sujet qui m'a fait un peu chier...

narcisse, 24.02.2011 à 17:56336796
C est clair qu'il y aurait de quoi faire avec la diplomatie française actuellement... Le prochain tome devrait traiter normalement du fameux discours de l'onu sur la guerre en Irak. Voir les coulisses de ce moment sera très intéressant je pense

Tant que j y suis, Christophe Blain travaille depuis 3 ans sur un bouquin "reportage" sur le cuisinier Alain Passard. Ce livre sera publié en mai chez Gallimard bd et s'intitulera "Le chef des légumes". Miammmmmmm miammmmm

Thierry, 24.02.2011 à 14:11336794
un nouveau personnage pour Quai d'Orsay ?

Matrok, 15.02.2011 à 12:55336629
Heu... c'est le même Blain ?

Thaaphaed, 15.02.2011 à 12:53336628
Trompes de Thiérache, association de sonneurs conduite par Christophe Blain et présidée par Jean-François Pagnon, qui perpétue la tradition musicale des chasses à courre.

NDZ, 04.02.2011 à 20:38336392
Si Baru a dit ça, ou bien c'est une blague, ou bien c'est une bêtise.

C'est tout sauf un bouquin de droite. Ou alors il faut puiser dans l'idéologie d'extrême-droite (incompétence, inconsistance et nombrilisme de l'homme politique aux affaires). Allons-y gaiement...

SydN, 04.02.2011 à 20:35336390
longg :
Charlie Brown :

J’ai pas lu la palme d’or (pardon, le fauve d’or 2011)


Hé bien toutes affaires cessantes tu devrais raser ta barbe, abandonner tes enfants et courir chez ton libraire te le procurer, moi je dis!


je dirais même plus, toutes affaires cessantes tu devrais raser tes enfants, abandonner ton libraire qui ne t'as poussé à l'acheter (ou pas assez) et courir sans attendre dans ta barbe...
Ouais non, là ça marche pas...

ingweil, 04.02.2011 à 14:38336383
Matrok :
narcisse citant Baru :
...un livre de droite...

Je viens de le lire (avec 10 mois de retard, eh oui). Et j'ai eu aussi un peu cette impression, quand même. Le personnage est caricaturé, mais jamais critiqué ni remis à sa place de façon explicite. Au contraire tout le monde l'admire.

Je n'ai pas particulièrement senti cette absence de remise en cause : souvent les autres trouvent qu'il plane à 100.000, sur l'affaire des otages, son principal collaborateur lui fait comprendre que là, les choses sont sérieuses et qu'il ne faut surtout pas qu'il s'en mêle. Ça ne donne pas particulièrement une vision super idéalisée du Villepin-like, ni de celle du fonctionnement d'un ministère d'une manière générale ; le personnage de la compagne du héros essaie de lui faire prendre du recul par rapport à sa vision sur le ministre... C'est surtout un livre très marrant, enfin moi ça m'a fait beaucoup rire.

Matrok :
Peut-être faut-il attendre les tomes suivants, mais jusqu'ici je comprends que ça ait plu même au Figaro...

Ah ben s'il ne faut plus aimer parce que ça a plu dans le Figaro...

longg, 04.02.2011 à 14:22336382
Charlie Brown :

J’ai pas lu la palme d’or (pardon, le fauve d’or 2011)


Hé bien toutes affaires cessantes tu devrais raser ta barbe, abandonner tes enfants et courir chez ton libraire te le procurer, moi je dis!

Matrok, 04.02.2011 à 14:09336380
Hé ho, je suis pas juré d'Angoulême, hein...

Charlie Brown, 04.02.2011 à 14:03336379
narcisse :
L absence au palmarès de "Quai d'orsay" s'explique bien maintenant. Dans un casemate récent, Baru disait que c'était un livre de droite...


Matrok :
narcisse citant Baru :
...un livre de droite...

Je viens de le lire (avec 10 mois de retard, eh oui). Et j'ai eu aussi un peu cette impression, quand même. Le personnage est caricaturé, mais jamais critiqué ni remis à sa place de façon explicite. Au contraire tout le monde l'admire. Peut-être faut-il attendre les tomes suivants, mais jusqu'ici je comprends que ça ait plu même au Figaro...


Dites, y z’ont quel âge les gens qui votent dans les jurys ?

Non parce que j’espère qu’ils ont fait leur crise d’adolescence et qu’ils n’en sont plus à juger d’une oeuvre sur de simples critères vaguement "politiques". Et que donc, s’ils ne décernent rien à Quai d’Orsay (que je n’ai pas lu, je ne peux donc pas en causer, même si je pourrais très bien essayer de faire mon Pierre Bayard), c’est juste parce qu’il y avait de meilleurs bouquins.
(Je dis ça et je me rappelle qu’il y a peu, à Cannes, la palme d’or avait été remise à Michael Moore pour Fahrenheit 9/11... Sur des critères purement artistiques voire esthétiques, sans doute...)

J’ai pas lu la palme d’or (pardon, le fauve d’or 2011), mais j’espère juste que c’est pas parce qu’Asterios Polyp met en scène un théoricien de l’architecture bourgeois qu’il n’a pas eu le prix suprême. :o)

MAD, 04.02.2011 à 13:12336378
longg :

Fantomas, le dernier geste fait l'apologie de la torture, du crime comme geste artistique : Benoit Preteseille a-t-il écrit un livre à l'usage des tortionnaires de tout poil?


Suffit de connaitre Benoit pour en être persuadé. D'ailleurs cette passion qu'il a pour les uniformes dans son groupe Savon Tranchand est plus que révélatrice.

narcisse, 04.02.2011 à 13:02336377
Je pense pas que ce soir une blague pour Baru... Dans ses livres, on sent bien qu'il est bien a gauche et a l'extreme gauche.
Si on commence a faire une difference entre "livres de droite" et "livres de gauche" on est pas sorti de l'auberge!

N empeche, en lisant "Quai d'orsay" je n'ai pas ressenti d'admiration pour le personnage bien au contraire. J ai eu surtout l'impression d'avoir en face un grand con irresponsable qui n'a aucun sens politique!

longg, 04.02.2011 à 12:40336376
Ok...

Iznogoud est un vizir horriblement méchant, jamais remis en cause par Goscinny : Iznogoud est-il un livre pro-dictatorial?
Pascal Brutal est nihiliste, violent et viril sans que jamais Riad Sattouf ne remette en cause ces traits de caractère : est-il un livre pour les lecteurs violents et virils?
Fantomas, le dernier geste fait l'apologie de la torture, du crime comme geste artistique : Benoit Preteseille a-t-il écrit un livre à l'usage des tortionnaires de tout poil?
Et que dire des livres de Blanquet, Clowes ou Burns?

Je comprends que certains lecteurs aient du mal à différencier l'œuvre et son auteur, mais venant de Baru je pense plus à une grosse blague, en fait!

Matrok, 04.02.2011 à 11:56336373
narcisse citant Baru :
...un livre de droite...

Je viens de le lire (avec 10 mois de retard, eh oui). Et j'ai eu aussi un peu cette impression, quand même. Le personnage est caricaturé, mais jamais critiqué ni remis à sa place de façon explicite. Au contraire tout le monde l'admire. Peut-être faut-il attendre les tomes suivants, mais jusqu'ici je comprends que ça ait plu même au Figaro...

longg, 04.02.2011 à 11:16336370
MAD :
Ça ressemble vachement à un "pan, dans tes dents"... Avec les petits ^^ qui vont bien. Respect Monsieur Long... ^^...


Mais rhoooo... Mais non mais c'est vrai que c'est un peu agaçant ce ton péremptoire, et le "c'était mieux avant".

Pages : 1 - 2 - 3 - 4 - 5 - 6 - 7 - 8

retour forum

bordure
coin bordure coin