créer | pseudo  mot de passe  |  
 
 
coin bordure coin
bordure BullActu

Vote pour Les Bulles d'Or
bordure
coin bordure coin

coin bordure coin
bordure BulleGalerie

par Wayne


par IG85
bordure
coin bordure coin

coin bordure coin
bordure Chroniques

par Cellophane


par rohagus
bordure
coin bordure coin

coin bordure coin
bordure MonoChat
Hagelberg ! Altan ! Barbier !
Glotz
bordure
coin bordure coin

 
coin bordure coin
bordure

Bande dessinée jeunesse

Bandes Dessinées : auteurs, séries, et toutes ces sortes de choses... ]


retour forum
Pages : 1 - 2

Mr_Switch, 07.09.2018 à 13:59369798
Rien que pour les pages 8-9, ce livre est à conseiller. Et quand, dans d'autres pages, le sel de la situation est moins original, le dessin est là, avec le détail qui fait mouche.

C'est mignon, oui. C'est délicieusement absurde aussi. Vraiment, je conseille ! Dès le plus jeune âge.

Thierry, 03.05.2017 à 13:52365584
crepp :
Thierry :
mon gamin aime Magic 7. Sans réfléchir, je lui ai acheté le 4ème tome. Ce que je ne savais pas, c'est que ce tome 'de transition' changeait un chouia d'approche et, si j'étais un peu amusé de voir des scènes dans un harem, j'ai été moins amusé d'y voir des scènes assez effrayantes qui sont en décalage complet avec les albums précédents. J'ai pas fait gaffe et mon gamin a été plutôt impressionné.


même quand tu fais gaffe les enfants sont fourbes pour essayer quand même :o) oui c'est du vécu !
Quand ma fille avait à peine 10 ans je lui faisais lire certains "donjon", je me souviens encore quand j'ai acheté et lu le monster de Killofer, je lui ai expliqué que celui là il fallait attendre un peu. Tu parles ! le lendemain elle me disait papa "on peut parler d'un truc" ... elle s'en souvient encore de cette lecture.
bref ils sont fourbes !

j'ai découver t après coup, quand il m'a montré l'armée de zombies et la bête qui trainiat un cadavre entre ses pattes :o)

crepp, 03.05.2017 à 10:47365582
Thierry :
mon gamin aime Magic 7. Sans réfléchir, je lui ai acheté le 4ème tome. Ce que je ne savais pas, c'est que ce tome 'de transition' changeait un chouia d'approche et, si j'étais un peu amusé de voir des scènes dans un harem, j'ai été moins amusé d'y voir des scènes assez effrayantes qui sont en décalage complet avec les albums précédents. J'ai pas fait gaffe et mon gamin a été plutôt impressionné.


même quand tu fais gaffe les enfants sont fourbes pour essayer quand même :o) oui c'est du vécu !
Quand ma fille avait à peine 10 ans je lui faisais lire certains "donjon", je me souviens encore quand j'ai acheté et lu le monster de Killofer, je lui ai expliqué que celui là il fallait attendre un peu. Tu parles ! le lendemain elle me disait papa "on peut parler d'un truc" ... elle s'en souvient encore de cette lecture.
bref ils sont fourbes !

Thierry, 03.05.2017 à 9:55365580
Mr_Switch :
Bande dessinée présentée comme étant pour les 5-7 ans. Elle est basée sur des mots d'enfants. Elle montre notamment des situations concrètes de femme enceinte (un petit vomissement incontrôlé ici, perte des eaux là) et c'est plutôt bien amené. Mais c'est aussi le type de livre dont il est difficile de dire à qui il est destiné. Pour les 5-7 ans ? Oui. Mais il faut sans doute être bien plus âgé pour savourer la poésie, le sens innocent de certains mots d'enfants. Quid.

oui, c'est un peu entre-deux

Thierry, 03.05.2017 à 9:53365579
mon gamin aime Magic 7. Sans réfléchir, je lui ai acheté le 4ème tome. Ce que je ne savais pas, c'est que ce tome 'de transition' changeait un chouia d'approche et, si j'étais un peu amusé de voir des scènes dans un harem, j'ai été moins amusé d'y voir des scènes assez effrayantes qui sont en décalage complet avec les albums précédents. J'ai pas fait gaffe et mon gamin a été plutôt impressionné.

Mr_Switch, 16.10.2016 à 20:55363346
Bande dessinée présentée comme étant pour les 5-7 ans. Elle est basée sur des mots d'enfants. Elle montre notamment des situations concrètes de femme enceinte (un petit vomissement incontrôlé ici, perte des eaux là) et c'est plutôt bien amené. Mais c'est aussi le type de livre dont il est difficile de dire à qui il est destiné. Pour les 5-7 ans ? Oui. Mais il faut sans doute être bien plus âgé pour savourer la poésie, le sens innocent de certains mots d'enfants. Quid.

Mr_Switch, 07.10.2016 à 14:09363306
Traduire le contexte d'un comics jeunesse - traduire les textes présents en décor, donc - c'est bien. Surtout quand on a des visées pédagogiques et si le livre s'y prête. Hélas, un tout petit oubli peut devenir très voyant. Ainsi, un livre Oiseaux traine ici alors qu'un livre Animals gît négligemment là. Une autre petite bourde dont je tairais la nature et les esprits chagrins sont en droit de palabrer.
Reste que ce livre n'est pas la moins intéressante historiette qu'il m'ait été donnée de lire.

Mr_Switch, 11.09.2013 à 14:54352322
Quand j'avais vu ce bouquin en librairie, j'avais été frappé par le style graphique qui me faisait diablement penser à celui d'un autre auteur que j'apprécie. Dolph ? Yannick Thomé ? Régis Faller ? Bin, non. Je ne sais pas trop. Pas important ? Bin, c'est quand même ça qui m'a tapé dans l'oeil...

On peut lire des chroniques sur ce livre jeunesse louant le côté délirant, fou fou, etc. Là dessus, je suis assez dubitatif. J'ai lu des livres jeunesse plus hallucinés que celui-ci. Il me semble que c'est un point de vue adulte.

Cela ne veut pas dire qu'il soit inintéressant (bien au contraire) ou dénué de mystères et de bizarreries. Notamment cette Princesse-Animal qui revient régulièrement.

Ce livre n'est donc pas délirant, mais bien d'une justesse déconcertante. Déconcertante, oui car à la première lecture, j'ai trouvé le livre pas mauvais mais assez banal.
Or à y regarder de plus près, il n'est pas vraiment banal mais plutôt véridique.
Oui, un livre qui peut parler à votre progéniture puisqu'il est criant de vérités. Le petit délire, ce n'est pas le livre, le petit délire est ailleurs (hé, je ne veux pas spoiler..., même le parent lecteur.)

Aussi, le recommandé-je pour une lecture du soir, pour les parents qui savent le faire avec une bande dessinée. Je crois les avis qui affirment que tel enfant ovationne cette histoire.
De plus, elle doit être parfaite pour clore une journée !

Aba Sourdi, 30.08.2013 à 19:18352246

Comme un con, je pensais que j'allais arrêter cette série à cause du départ de Guibert, mais celui-ci est revenu et c'est de nouveau super bien alors je reprends, et du coup ça fait un trou dans ma collec car j'avais revendu le tome précédent. Franchement, le tome 11 était une grossière auto-caricature de Sardine, comme si Mathieu Sapin n'avait pas compris grand chose à la poésie de la chose : certes, il y avait quelques bonnes idées mais ça ne suffisait pas, tout semblait résider dans le concours de jeux de mots rigolards à toutes les cases (alors qu'ils tombent toujours juste et ne constituent pas un système obligé chez Guibert), les textes et les situations flirtaient avec la parodie la plus appuyée, bref on retrouvait ce pour quoi Sapin nous agace tant à la longue. Le retour de Guibert dans le tome 12 est une bouffée d'air frais et on a de la peine à dire pourquoi tellement ça coule de source : la poésie et l'invention sont vraiment là, elles flottent avec une telle facilité et une telle évidence, chaque bulle et chaque facétie mérite sa place (alors que Sapin avait décidé d'en faire trop) et on comprend ce qu'est la classe. (Ne vous fiez pas à leurs couvertures et titres respectifs qui pourraient laisser penser l'inverse : trouver une accroche pour un recueil d'histoires courtes enfantines est toujours désastreux !)

Mr_Switch, 16.07.2013 à 13:25351884
C'est vrai que c'est une variation intéressante autour du célèbre conte. Elle peut être vu, pourtant, un peu comme la négation de celui-ci. Qui la lira comprendra.

Mr_Switch, 31.01.2013 à 13:39349464
Oui. La plupart sont des livres à l'intention des enfants mais avec l'adulte comme vecteur. Le livre du soir par excellence. Curieusement, malgré le mignon des graphismes, ce ne sont pas forcément les enfants qui seront touchés...

Rohagus, 31.01.2013 à 11:21349461
Mr_Switch :
Premier constat, Rohagus voit dans l'enfant une petite fille (la sienne ?) alors que j'y ai vu un garçon. Certes il a les cheveux mi-longs et certes il pique le maquillage maternel mais il n'est pas tant féminisé que ça. Bien sûr cette ambiguïté n'est pas un hasard.


Cette lecture date pour moi d'il y a presque 5 ans et elle ne m'a pas suffisamment marqué pour que je puisse en discuter aujourd'hui, désolé.
Néanmoins, pour le cas d'y voir une petite fille, c'est clair que le dessin est androgyne. Mais si je pense que c'est bien une fille, c'est du fait du résumé officiel de l'album :
"J'en peux plus. J'en peux plus de cette gamine [....] Mais c'est ma fille là ? [....]"

Sinon, sur l'ensemble de la collection "Petits Chats Carrés", il y a selon moi des hauts et des bas. J'ai beaucoup aimé "Le miam de Moute", "La tartine au beurre" et "Jour de pluie" notamment. Mais le plus souvent, c'était parce que le graphisme, l'humour ou le récit touchant parlait davantage à mes yeux d'adulte. Cependant, je dois dire que ces livres n'ont jamais tellement enthousiasmé mes enfants qui, à chaque fois qu'ils en ont lu un, l'ont parcouru rapidement et assez vite oublié hélas. Je crois qu'ils ne sont généralement pas assez marquants et originaux à leurs yeux.

Mr_Switch, 30.01.2013 à 14:41349444
Les "Petits Chats Carrés" de chez Carabas m'ont toujours attiré. Le challenge : serais-je intéressé par tel volume ? Aimerais-je le présenter à de jeunes enfants ?
Autre challenge : voir comment l'auteur (généralement un bleu ou une bleue dans le métier) arrive à se dépatouiller du cahier des charges : Faire une bande dessinée aux planches carrées et surtout muette.
La bande dessinée muette n'est pas un exercice facile.


Je me rappelle avoir fait une séance de conte avec des enfants plutôt grands (CE2/CM1) avec "Les eaux sauvages" de Joël Legars et de m'étonner que les enfants ne comprennent pas forcément pour les indices graphiques qui permettent de suivre l'histoire. Bon au moins, il y avait eu débat sur la signification de tel et tel dessin :)


Et donc, "L'Enfant Note" ? Et bien regardez , ici, ou ou ici. Premier constat, Rohagus voit dans l'enfant une petite fille (la sienne ?) alors que j'y ai vu un garçon. Certes il a les cheveux mi-longs et certes il pique le maquillage maternel mais il n'est pas tant féminisé que ça. Bien sûr cette ambiguïté n'est pas un hasard.

Second point, le livre serait autant voire plus pour les adultes. En réalité, pas vraiment. La bande dessinée est clairement pour enfants. Mais le cynisme de l'histoire semble rendre tout de suite le tout bien plus dirigé vers l'adulte.

Et oui, cynisme. Spooky parle de mignon. Oui le dessin est mignon. De naïveté. Eh bien, oui, le personnage central est un diablotin dans toute sa candeur ; mais naïf, l'est-il ? Non, il sait les bêtises qu'il fait, et donc en conclusion, il voit bien que la situation est rigolote mais pas normale.
La trame de l'histoire est naïve, si l'on veut. Elle est naïve dans le sens où une fois vu la couverture, on sait déjà tout de l'histoire ou presque.
Mais, cette bande dessinée n'est pas naïve, elle va plutôt dans le cynisme.

La première chose que l'on voit dans la première case, avant même l'apparition du môme, c'est un cadre photo de la mère et son enfant. Mère dépassée, limite apeurée, et enfant vif. Famille monoparentale ? Et tout le long de la bande, la mère rouspète, fait la tête, est excédée. Une seule case la montre souriante... mais la dernière case la montre colère. La chronique de Sceneario a raison de dire que ce n'est pas un happy end. Le schéma rédemptionnel n'est pas suivi réellement (ce qui est en soi un exemple de non-naïveté). Toutefois, on ne peut pas dire que la fin soit en contradiction avec ce que l'auteure construit. Seulement la situation maternelle ne se modifie pas, elle était colère au début, elle est colère à la fin. Ce qui change c'est la nature et le "sens" des bêtises Au début les bêtises étaient une action du gamin, à la fin les "bêtises" sont une réaction au semblant de rédemption du gamin. Il allait aux problèmes et finalement ce sont les problèmes qui vont à lui. (spoiler : il prend goût à jouer de l'harmonica et il finit par jouer si bien que tel un Hamelin, il attire les animaux à lui. Mais c'est peu pratique en intérieur).
Aussi, si cette bande est teintée d'onirisme et de naïveté, posément, elle est dure et assez cynique si l'on prend la mère comme point de mire. A aucun moment la mère ne paraît aimante. Son unique sourire paraissant plus être une espérance de calme qu'un acte d'amour (même si c'est mon interprétation d'adulte).
Cette mère peut-elle être une source d'angoisse pour un enfant ? Je ne sais pas. Mais ça doit être troublant, pour un enfant même...


Toutefois, preuve que ce livre touche malgré tout l'adulte, dans le contexte plus que dans le texte, c'est que j'ai passé peut-être 100 fois plus de temps à cogiter et réagir sur ce livre qu'à le lire... Or donc, je ne peux pas dire que ce livre soit si mauvais puisqu'il me fait réagir...

Mr_Switch, 01.08.2011 à 13:45339187
Aba Sourdi :

Découvert grâce à l'intégrale qui vient de sortir, je pense pouvoir dire que c'est mon manga préféré ! Pour tous ceux qui aiment l'exquis minimalisme poétique des haïkus.


Pour continuer l'apologie de cette série que nous avions commencée ici.

Le PBE, 14.08.2010 à 12:42332816
Nouvelle collection venue d'Espagne.

yan, 04.05.2009 à 13:40320853
chrisB :
Bruno Heitz rules !!!
Quel bonheur de lire ces histoires bourrées d'inventivité, de malice. Bref c'est bon comme une saucisse Herta :o)

Ah oui, ça c'est génial.
Et toute la série !

chrisB, 04.05.2009 à 12:36320851
Bruno Heitz rules !!!
Quel bonheur de lire ces histoires bourrées d'inventivité, de malice. Bref c'est bon comme une saucisse Herta :o)

Manu Temj, 15.04.2009 à 14:27320309
Max : C'est totalement muet, adapté à un public très jeune et en plus c'est génial ! Très injustement méconnu !

ingweil, 15.04.2009 à 14:22320306
Ben du coup, je vais quand même essayer de regarder ces titres :o)

Mr_Switch, 15.04.2009 à 14:17320305
Euh.
On gomme "Ingweil" et on met "Pessoa" à la place. Pardon à eux deux.

Mr_Switch, 15.04.2009 à 14:15320304
Oui, les "Petite Poche" contiennent quelques titres interessants. Certains sont muets (Il me semble que "Routine" est muet [Je n'avais pas aimé et je ne m'en souviens même plus].)

Pour "Monsieur Blaireau et Madame Renarde", je ne peux qu'être de l'avis du PBE qui conseille la série à Ingweil (et non à Gallisse).

Ingweil : parmi les livres faciles à se procurer et de qaulité, il y a aussi les évidents Jojo.

Le PBE, 15.04.2009 à 10:29320290
Je profite de l'ajout de 3 nouveaux titres pour (re)citer la collection Petite poche de Thierry Magnier qui contient également quelques titres sympathiques (et d'autres que je n'ai pas lu ;o)).

Plus classique dans la narration mais rien que pour les superbes dessins...

Alorscabulle, 14.04.2009 à 23:56320284
Merci pour ces titres.

Rohagus> Je n'exclus pas les titres des collections Puceron, Petit Bonum, Bouille à Bisous ou Petits Chats Carrés, loin de là mais je les connais forcément déjà.

yan, 14.04.2009 à 23:54320283
Mr_Switch :

Comme tu peux le voir un peu plus bas, cette série est présentée comme destinée pour les plus petits. C'est quasi muet

Mais pas muet.
Ça ne fonctionne pas comme tel (les silences y sont de vrais silences par exemple…)

Rohagus, 14.04.2009 à 23:50320282
Rohagus :
Alorscabulle :

Auriez-vous des pistes à me proposer ?


Désolé, je renvoie vers un autre site mais si ça peut t'aider.
Via ce lien (où j'ai selectionné les BD muettes), fais une recherche sur --PUBLIC-- = jeunesse, et tu auras les 27 séries muette spéficiquement jeunesse enregistrée sur BDT.


Ceci dit, c'est un peu con car si j'en exclus les collections que tu as déjà citées, il reste juste :

"Clown", de Quentin Blake

Boris



Croc Croc



La Mer



L'ours et le petit garcon



Pastille



Quelquepatte



Rêves de robot



Ulice le lapin

Mr_Switch, 14.04.2009 à 23:45320281
Ah oui Croc-Croc, bien sur



Louis évidemment



Le pantin etc.

Rohagus, 14.04.2009 à 23:38320280
Alorscabulle :

Auriez-vous des pistes à me proposer ?


Désolé, je renvoie vers un autre site mais si ça peut t'aider.
Via ce lien (où j'ai selectionné les BD muettes), fais une recherche sur --PUBLIC-- = jeunesse, et tu auras les 27 séries muette spéficiquement jeunesse enregistrée sur BDT.

Mr_Switch, 14.04.2009 à 23:35320279

Comme tu peux le voir un peu plus bas, cette série est présentée comme destinée pour les plus petits. C'est quasi muet


Certaines planches de l'ours Barnabé sont complètement muettes




Lou et Loulou font les fous (présenté ainsi : Des bandes dessinées sans texte, pour favoriser l'apprentissage de la langue.)


La série Manga "Gon" est complètement muette. En France, c'est présenté comme étant pour les enfants. Pour des maternelles, c'est plus discutable.

yan, 14.04.2009 à 23:29320278
La bande dessinée muette pour enfants que je préfère, c'est Polo de Régis Faller.
Il y a 6 titres je crois, drôles et très inventifs.
C'est publié chez Bayard.

Alorscabulle, 14.04.2009 à 23:12320277
Je vais profiter de ce message pour solliciter l'aide des membres de ce forum.
Je monte actuellement un projet pédagogique sur la BD muette en classe maternelle. L'objectif est de comprendre comment la BD peut aider les tout-petits à se construire une première expérience de lecteur autonome et donc comment elle peut les aider à mieux entrer dans la lecture.
Je réalise donc une liste d'albums qui pourront être utilisés
Il y a bien entendu les titres des collections Puceron, Petit Bonum, Petits Chats Carrés et Bouille à bisous mais il existe un certain nombre d'albums "hors-collection" muets et adaptés à cette classe d'âge.
Voilà ceux que j'ai déjà listé :
- Bouts de Chou/Hachette Jeunesse
- J'ai pas sommeil/Joie de Lire
- La Mouche/Seuil

Auriez-vous des pistes à me proposer ?
Je cherche aussi un titre/intitulé pour ce projet alors si vous avez une idée lumineuse, je suis preneur.
Merci d'avance pour votre aide.

Gallisse

Alorscabulle, 14.04.2009 à 21:42320276
Alors je vais rejoindre Guillaume, pour des élèves de CE1 je recommande les albums de la collection Somnambule qui sont vraiment adaptés pour les jeunes lecteurs. Il y a des univers graphiques originaux qui changent des classiques Titeuf, Cédric ou Kid Paddle que les enfants connaissant déjà assez bien.
Maintenant il y a également de nombreux autres choix en fonction des objectifs, du délai et du vécu des élèves.
Au passage on peut très bien explorer la trame narrative d'un album avec une BD muette et imaginer des situations en production d'écrits à côté. Je recommande la série Petit Poilu de chez Puceron pour cela...
Tu peux donner mes coordonnées si ton ami souhaite que l'on en parle un peu plus en profondeur.
En espérant avoir pu aider...

Gallisse

Rohagus, 14.04.2009 à 21:33320275
Récemment, j'ai lu "Angelot du Lac", série en 3 tomes bien écrite, bien dessinée, historiquement très correcte et qui convient bien à un lectorat de 7-8 ans puisque ma fille de 6 ans a beaucoup accroché.

pessoa, 14.04.2009 à 21:18320274
Alors c'est "une" connaissance mais "un" instit.
C'est pour travailler sur la construction d'une histoire et sur l'écrit, donc pas de BD muette.
Pour le reste bah j'en sais rien.

Mr_Switch, 14.04.2009 à 20:40320273
Sinon, il y a un album chez Carabas (un Petits chats carrés mais qui n'est pas muet), La bêtise des jumeaux, qui a été dessiné par les enfants d'une école. Ca a été fait avec le concours de Tomatias et Amandine. Je ne sais pas ce que ça vaut au final mais...

Mr_Switch, 14.04.2009 à 20:32320272
La question serait plutôt : "Que veut-elle étudier ?"

On peut étudier une histoire muette de chez Carabas ou Puceron comme on peut étudier une série à suivre comme le "voyage d'Esteban", ou des gags (Boule et Bill). Mais on n'étudiera pas la même chose.

Ton amie veut-elle un bon vieux schéma actantiel ? Ou préfèrerait-elle en sortir.

L'école fera une commande et les parents payeront leur part ? Ou chaque parent devra trouver la bande en librairie ou à la supérette du coin ? Cela a son importance...

Et je propose de faire un tour chez notre ami Gallisse et cie.

e m, 14.04.2009 à 20:29320271
Le Vent dans les saules ?




Mais c'est en 4 tomes...

Tompouce, 14.04.2009 à 20:01320269
THYUIG :
pourquoi pas le bouquin de Bonhomme ?



Parce que la suite se fait attendre :o(
Sinon, c'est une chouette série, même pour les moins jeunes :o)

THYUIG, 14.04.2009 à 18:46320262
pourquoi pas le bouquin de Bonhomme ?

longg, 14.04.2009 à 18:29320260
pessoa :

Si vous avez idées, vous êtes les bienvenus !


La plupart des SOMNAMBULE
sont très bien, et vraiment indiqués pour cet âge. En plus ça fait découvrir une autre bande dessinée jeunesse, et certains somnambule sont même dans le programme de l'éducation nationale
Je dis ça, je dis rien.

pessoa, 14.04.2009 à 18:02320257
Hey, les bulletanches !

Je vous transmets ici la question d'une mienne connaissance, qui est instit :

Un de ces planqués de l'éducation nationale qui sont toujours en grève :

Bon, les fans de BD, j'ai besoin d'un conseil.

Je voudrais étudier une BD avec mes CE1 (7-8 ans, bons lecteurs) sur la dernière période. J'ai pensé taper dans du Asterix, mais les références sont trop nombreuses et la trame pas toujours suffisamment dense pour convenir.

J'ai pensé aussi aux premiers Spirou et Fantasio de Franquin, mais c'est un peu trop adulte pour eux, cela convient plus à des 9-10 ans.

Là, je m'oriente vers du Tintin, mais si vous avez des idées ... il faudrait que cela soit assez dense, niveau écrit. Pas de Yakari ou de Bob et Bobbette, par exemple. Mais il faut aussi que l'histoire convienne à des enfants de cette âge.

Benoît Brisefer, dans mes souvenirs, pourrait coller.
Ah oui, j'vous ai pas dit, 10 euros maximum, ce sont les parents qui paient ...

Merci


J'ai recommandé le Schtroumpfissime, bien sûr, mais la particularité linguistique pose problème, paraît-il.
Si vous avez idées, vous êtes les bienvenus !

Mr_Switch, 16.03.2009 à 14:21319532

Souris souris, dans la collection "Petit Bonum" de Milan. Le slogan de la collection : Histoires sans paroles à lire tout seul, dès 4 ans.

Est-ce un livre adulte que les enfants peuvent lire. Est-ce un livre jeunesse que les enfants comprendront au fil des ans ? Je ne sais pas.
Quoi qu'il en soit, un livre à découvrir. Un livre qu'il doit falloir acheter, pour le déguster pleinement sur la durée.

effer, 14.04.2008 à 17:36306894

Prince Lao T3
Je suis tombé dessus en passant au rayon jeunesse, j'ai aimé la couverture de cette série de Gaucklert qui a pris un beau style plus rond mais jamais mièvre pour une histoire d'un petit thibétain perdu dans les montagnes suite à une avalanche. Il rencontre un sympathique yéti et des animaux dont il comprend curieusement le language.
Une bonne petite série pleines de légendes himalayennes (exothiques pour nous), et de péripéties, d'allusions à l'invasion thibétaine par les chinois, de bons albums pour les jeunes et que les adultes peuvent lire sans honte.
3 yéti.

Mr_Switch, 21.01.2008 à 15:17302547
(lues)

Ah oui, le trait de Catel est tout de même parfois bizarre. Sur le tome 2, l'encrage fait parfois grossier, limite photocopie. Surtout qu'il y a ci et là quelques points noirs. Je me demande si c'est "voulu" ou si c'est un coup de l'imprimeur. :)

Mr_Switch, 21.01.2008 à 14:59302545
Les papooses

Une série pour les plus jeunes, qui n'hésite pas mettre du texte. Les 2 histoires que j'ai lu sont assez linéaires. Normal.
Le personnage le plus intéressant est sans doute "Cocotte Rapide", véritable poule indienne (et non une poule dinde). C'est l'animal de compagnie du trio de héros papooses, mais une poule relativement douée de raison et dont les piaillements sont compréhensibles pour nos héros.

Donc une honnête série pour les bulledairiens les plus jeunes.

Le PBE, 20.12.2007 à 11:24300635
C'est très beau et c'est très bien ! (et le #2 sort en janvier)

Mr_Switch, 03.11.2007 à 21:19297006
Le monde selon François, Le secret des écrivains

J'ai lu ce petit album Punaise de Dupuis, cet aprem. Il ne m'a pas déplu et pourtant j'vais un gout de déjà vu dans la bouche. Et plus encore, une impression de fadeur par rapport à ce déja-vu.

Plagiat ? Remaniement d'une prépublication ?

Après introspection, j'ai retrouvé où j'avais vu ça.

Il s'agit d'une histoire courte présente dans le Spirou magazine 3429 (du 31/12/2003) dont le titre est déjà Le monde selon François et Le secret des écrivains

La couverture de ce numéro est à l'effigie de cette future série. Et à l'intérieur, on retrouve une belle petite histoire qui m'avait bien plu à l'époque. Ce n'est pas vraiment la même histoire que l'album mais on retrouve déjà la scène centrale avec le méchant dompteur de lettres habillé de peau de bête, etc.

Bref, l'album semble cousu autour de cette première version, tout en paraissant plus fade que cette dernière. Ca se confirme, à la relecture.

Le pire, c'est que j'ai eu ce Spirou par hasard. Et que j'ai aussi une interview de Collin et le storybord complet de cette première version grâce à l'Inédit 15 (édité par la grande Ourse, début 2003)...

A noter que d'après Bdoubliees L'histoire de l'album à été prépublié également dans Spirou en 2006.

KangourouMauve, 01.11.2007 à 16:52296872
"Mangez-en" est vraiment une expression à la mode... Ou pas. En tout cas c'est pas faux.

chrisB, 01.11.2007 à 15:29296869
Superbe adaptation de Rabaté !!!
Un album magique, avec une foutitude de bonnes choses dedans. Mangez en

chrisB, 13.10.2007 à 12:21295236
Insipide, sans imagination et peu d'humour

Mr_Switch, 13.02.2007 à 13:30277889
Pierre et le loup. L'album est court. On ne peut pas dire que Prado brode sur le mythe (Il la joue plutot courte). Et pourtant, c'est une petite réussite.
Une morale assez originale qui donne à la fin de l'album un coté inattendu.

Et puis il y a ce dessin, sombre. Mais avec la vivacité du rouge-gorge.
Une vraie trouvaille, ce rouge-gorge.

A découvrir !

effer, 19.01.2007 à 18:05275570
Si vous allez dans une librairie japonaise, je vous conseille de feuilleter les livres pour jeunes enfants, on y trouve de vrais perles.

Mr_Switch, 19.01.2007 à 13:46275517
La série est, en ce moment, adaptée par une troupe de marionnettistes à Cognac. :)

lanjingling, 19.01.2007 à 8:54275473
juste lu le tome un ; le dessin est tres frais & vivant ; & les petites interrogations que la grenouille pose a son amie la souris & au monde ne sont pas si innocentes , elles servent a construire un univers plein de surprises par les aller-retours entre les etres rencontres (choses ou animaux , la frontiere est brouillee par la grenouille )& les questions jeux qu'ils inspirent

Matrok, 16.01.2007 à 13:36275063
chrisB :
Très bonne surprise.


Heu... C'est pas que ce soit mauvais au départ, mais maintenant ça fait quand même douze ans que ça se répète, alors ça finit par lasser.

chrisB, 16.01.2007 à 8:06275031
Très bonne surprise. Les histoires d'une petite sorcière, ca brasse les ingredients classiques du genre, mais avec beaucoup d'humour, de creativité et même de poésie (la planche sur l'amourette de l'épouvantail est superbe). Principalement des histoires en 1 planche (parfois 2), ca fonctionne nickel, je vais choper les suivants pour voir si les auteurs ont réussi à garder cette alchimie. En attendant 3 gros balais

chrisB, 15.01.2007 à 16:49275009
chrisB :
plutot mignon en apparence, la lecture en est tout de meme un peu molle, il y a pourtant tous les ingredients du genre (jeunesse fantastique), peut etre un peu trop "lisse" justement. 2 sifflets



A la fin du premier (comme souvent en fait) on etait à une fourche, soit ca decolle ensuite, soit ca se degradait. Mauvaise pioche pour les auteurs, d'un univers balisé mais avec du potentiel on tombe dans un récit convenu et plutot ennuyeux. 1 chaudron

Mr_Switch, 10.01.2007 à 13:48274384
Presque impossible de parler de "niveau" sur une telle série.

Tu le dit toi-même, les réflexions sont très plates. Ou alors sont-elles originelles, plutôt ? Déconcertantes de naïveté ? Peut-être sont-ce des réflexions que tu ne te fais plus depuis plus de 28 ans ?
Peut-être que n'est-ce pas si simple de se re-poser d'aussi évidentes questions ?

Je me suis laissé bercer par ces vagabondages de l'esprit neuf d'une p'tite grenouille.
Et puis, le dessin parle de lui-même...

Cela dit, je ne connais pas ce 3° tome. Peut-être excepte-t'il ... :)

yan, 10.01.2007 à 13:41274383
Yep!
Mais c'est encore plus joli avec le lettrage original :


Mon admiration pour Kazuo Iwamura remonte à loin et à sa Famille Souris :

chrisB, 10.01.2007 à 13:24274382
Serieux Yan, tu as lu les 4 ? tous du meme niveau ?

yan, 10.01.2007 à 13:19274381
Concernant les Réflexions d'une grenouille, je sui s de l'avis de Manu Temj et Mr_Switch.
Superbe série, abordable par les tout petits, un régal pour les tout grands.
Et quel dessin!
(Et pour les 4 tomes!)

chrisB, 10.01.2007 à 13:14274378
Oui moi aussi j'aimerais bien avoir ton avis sur ce 3ème tome, cela vient il de moi où est il clairement moins bon ?

Je reconnais qu'il y a du charme sur les premiers, mais très vite ca tourne en rond en rond en rond en rond :o)

Manu Temj, 10.01.2007 à 13:09274376
chrisB :
Manu Temj :
Mr_Switch :

Les réflexions d'une grenouille.

Un album, une série pour les "touts petits", qui est un manga à l'origine.
Pour les touts petits, c'est classé "EBD" en bibliothèque, voire même "imagier".
Pour les touts petits, car le dessin est très mignonnn.

Pour les moins petits car les instants (peut-on parler d'histoires ?), car les instants ont une portée philosophique.
De la philo pour les petits, pour tous. Dans ce premier tome, on trouve la découverte du "moi" en autre. Mais aussi de l'humour tendre.

Bref, un album, une série où chaque âge peut trouver son grain à moudre.


Tombé dessus en farfouillant dans les rayons d'une librairie jeunesse, j'ai décidé de suivre ton conseil et ai acheté les 2 premiers.

Je n'aurai qu'un mot : Formidable !

...et ma fille de 5 ans a adoré aussi.




Très très decu par cet album, je l'ai chopé à la bibli en pensant me régaler. C'est le 3ème et non le 1er tome des aventures de la sympathique petite grenouille, je ne balance donc pas de graviers à mes confreres...
Les reflexions plates (mais plates à un point qu'on n'imagine pas) de notre batracien, sur la nuit, le temps...pour le lecteur l'occasion de s'emmerder comme rarement. 1 tetard


Je n'ai pas lu le troisième (il est peut-être en dessous), mais je suis surpris de ton avis sur cette série !

chrisB, 10.01.2007 à 13:07274375
Manu Temj :
Mr_Switch :

Les réflexions d'une grenouille.

Un album, une série pour les "touts petits", qui est un manga à l'origine.
Pour les touts petits, c'est classé "EBD" en bibliothèque, voire même "imagier".
Pour les touts petits, car le dessin est très mignonnn.

Pour les moins petits car les instants (peut-on parler d'histoires ?), car les instants ont une portée philosophique.
De la philo pour les petits, pour tous. Dans ce premier tome, on trouve la découverte du "moi" en autre. Mais aussi de l'humour tendre.

Bref, un album, une série où chaque âge peut trouver son grain à moudre.


Tombé dessus en farfouillant dans les rayons d'une librairie jeunesse, j'ai décidé de suivre ton conseil et ai acheté les 2 premiers.

Je n'aurai qu'un mot : Formidable !

...et ma fille de 5 ans a adoré aussi.




Très très decu par cet album, je l'ai chopé à la bibli en pensant me régaler. C'est le 3ème et non le 1er tome des aventures de la sympathique petite grenouille, je ne balance donc pas de graviers à mes confreres...
Les reflexions plates (mais plates à un point qu'on n'imagine pas) de notre batracien, sur la nuit, le temps...pour le lecteur l'occasion de s'emmerder comme rarement. 1 tetard

marclizano, 10.01.2007 à 10:15274326
histoire de laisser repartir ce sujet après ces potacheries, il y a aussi les très beaux Ariol de Guibert et Boutavant chez Bayard. tant qu'on y est, lisez aussi les mouk chez Mila de boutavant qui sont magnifiques de beauté et de sensibilité.
vraiment.

marclizano, 08.01.2007 à 19:05274097
Mr_Claude, je suis désolé de tout ce tintouin. je pensais que ce forum activait le anti-troll mais yen a des qui passent quand même…
fais un peu de ménage, ça fout tout ce joli sujet en l'air grrr…
phicil et longgg, je vais m'occuper de vos topic respectifs dès que l'occasion va se présenter : ))

longg, 08.01.2007 à 15:50274064
longg :
phicil :
marclizano :
La petite famille, c'est maintenant finie et nous avons pu, Loïc et moi, aller au bout de notre petit projet. ça fait bizarre de ne plus être avec ces personnages mais bon, c'est la vie, c'est comme ça et j'ai mes pages de l'île aux trente cercueils qui m'attendent…
Merci et un bisou à ceux qui ont suivi la série au passage…

la petite famille 1/3 pépé
plutôt que d'en parler moi-même (ce que je sais faire par ailleurs…) on commence par la chronique de matt murdock
Voici Pépé, le premier tome de La petite famille de Loïc Dauvillier et Marc Lizano. J'entame une disgression pour bien comprendre... En effet je viens aussi de voir en DVD un bon film, dont le contenu est assez infame, The Audition de Takashi Mike, et bien que ce film venge la femme japonaise de ses années de soumission, il n'en présente pas moins une scène de torture particulièrement horrible. Bref après un tel film, quoi de mieux que la lecture de ce Pépé où l'on aura de cesse de se vautrer dans une régression nostalgique sur ses vacances, quand on était gamin, avec ses grand-parents. C'est avant tout une BD pour enfants, que ce soit par le traitement du scénario de Loïc Dauvillier ou par les dessins de Marc Lizano, dont les couleurs un peu pastels, rappellent des cahiers de dessins d'enfants. En tout cas, c'est une BD très bien pour l'enfant qui sommeille au fond de chacun d'entre nous (Et voilà ! Je viens de caser ma phrase bateau de ma chronique ! Pfuu !).

et pis celle de Coacho
Un petit peu de lecture jeunesse ne fait parfois pas de mal. Je viens de finir les cartoonesques aventures de Nävis dans son tome 2 mais il s’agit d’un tout autre genre que nous propose ces 2 prolifiques auteurs. Loic Dauvillier nous propose de retourner à la campagne, à la ferme des grand-parents… En 32 pages, nous allons traverser une gamme d’émotions que nous avions peut-être oubliées depuis que nous sommes adultes, mais pas seulement. Il y aura aussi des couleurs, des sentiments, des odeurs même. Un tour d’horizon de ces sensations qui ont un jour touché chacun d’entre nous… La joie du grand air et des espaces verts de la campagne, les odeurs particulières du fumier, du poulailler, de l’herbe humide, des fleurs, du bois de la table de la cuisine, de la cuisine de la mamie, du son du poste de télé…
Des siestes imposées alors que seule la volonté de découvrir ce monde nouveau nous anime… Quelques peurs aussi, comme celle qu’inspire ce papy bougon, ours, qui, engoncé dans ses habitudes de vieillard, a en fait plus peur de ses petits-enfants qu’il n’en inspire lui-même… Un attachement fort qui le rendrait si malheureux au départ de ses têtes blondes adorées… Mais comme toute peur, pour peu que l’on veuille l’affronter, elle trouve son pendant dans un sentiment inverse proche du bonheur. Ici, c’est celui de découvrir un papy rieur, enjoué, énigmatique, fascinant… Une idole de notre jeunesse quoi ! Une partie de pêche, deux vers de terre, et voilà un moment magique de plus à ramener de ses vacances…Que serait cette histoire sans le trait de Marc Lizano ? Cet auteur talentueux place les ambiances idéalement pour renforcer l’histoire et tout ce qui en transpire de façon sous-entendue. Il a fait le choix de personnages aux têtes exagérément grandes mais sans que ça gêne aucunement la lecture. Un style qui pourrait devenir rapidement une référence et un signe de reconnaissance de son graphisme si particulier. Les albums orientés jeunesse ont de beaux jours devant eux quand on voit des albums de cette qualité, ou comme ceux de Sandrine Revel. Je fais allusion de manière peu innocente à cette superbe demoiselle car il m’a semblé, mais peut-être suis-je le seul à avoir perçu ça comme ça, que la page 7 comporte un clin d’œil aux personnages fétiches de la talentueuse bordelaise (dans la famille Diablo, je voudrais … Juliette »). Me trompe-je ?
Peu importe en fait… La magie opère… Et quand on sait que je n’ai jamais eu de grand-parents à la campagne, ou ça prouve que mon avis est fantasmé (mais pas tant parce que j’en ai connu quand même des vacances à la campagne !), ou bien que c’est vraiment touchant… Je vous laisse seuls juges… ;o)

la petite famille 2/3 biquet
Comme Coacho a écrit une chronique du tome 2, on poursuit avec lui…
La suite des histoires de cette petite famille se déroule toujours à la ferme. Nous sommes toujours dans un registre nostalgique qui fonctionne… Amour, découverte, adoration, les yeux plein d’étoiles… Mais aussi la prise de conscience de l’existence de la fragilité, de la responsabilité, de la culpabilité, , de la mort même… Cette histoire lève le voile sur la jeunesse de Papy qui était affublé du délicat sobriquet de « Biquet »… Avec une séquence rétro de projection de film super 8 (et son fameux clac clac clac quand la bobine se déroulait), on découvre le formidable jeune homme qu’il était. On continue l’exploration de ces choses qui fleurent bon à l’évocation de jeux comme le Nain Jaune, ou aux bonnes tartines de confiture qui dégoulinent.
Une fois encore, ça fait mouche, ça touche, et avant la fin de l’envoi ! L’envoi, ou coup d’envoi, tiens ! Loic Duvillier aime le football, celui de la même époque, du « Mundial », qui laisse présager de bonnes choses… ;o) En tout cas, cette justesse ton est encore très agréable à lire et avec toujours un dessin magnifique. Nous aurons droit à un 3° et dernier tome, et nul doute qu’il sera du même acabit.

la petite famille 3/3 le grand ours
Bon, je vais demandé à Coacho de nous écrire la chronique de la fin de la série. Je vous copie la présentation et je file…
Et revoilà les vacances ! Papa nous fait lever tellement tôt qu'il nous porte encore tout endormis dans la voiture. Du coup, quand on se réveille, on est encore en pyjama. Et moi j'aime pas ça, parce qu'il faut s'habiller derrière une serviette, sur le parking de l'endroit où on fait pipi, à côté de l'autoroute. Mais ça va, on est vite arrivés à la mer, où habite Tata et son amoureux. Vous savez qu'il fabrique des huîtres ? Moi j'aime la mer, ça sent bon, on peut faire plein de jeux dans le sable et surtout il y a plein de petits crabes ! Même que des fois ils font super mal aux pieds !!



"si quelqu'un pouvait virer le premier…"

ahahah


Je comprends pas...


Meerd je sais plus comment on enlève cette #@*§ de fonction "citer"!

phicil, 08.01.2007 à 14:37274043
nan mais c'est d'la faute a guigui aussi, dans ton mail t'ecrivais bien :

"bon, vous remontez, le sujet environ toutes les deux heures pour bien occuper le terrain..."

faut respecter les consignes quoi...

marclizano, 08.01.2007 à 13:49274032
arrêtez les mecsn ça va se voir…

longg, 08.01.2007 à 12:21274022
phicil :
marclizano :
La petite famille, c'est maintenant finie et nous avons pu, Loïc et moi, aller au bout de notre petit projet. ça fait bizarre de ne plus être avec ces personnages mais bon, c'est la vie, c'est comme ça et j'ai mes pages de l'île aux trente cercueils qui m'attendent…
Merci et un bisou à ceux qui ont suivi la série au passage…

la petite famille 1/3 pépé
plutôt que d'en parler moi-même (ce que je sais faire par ailleurs…) on commence par la chronique de matt murdock
Voici Pépé, le premier tome de La petite famille de Loïc Dauvillier et Marc Lizano. J'entame une disgression pour bien comprendre... En effet je viens aussi de voir en DVD un bon film, dont le contenu est assez infame, The Audition de Takashi Mike, et bien que ce film venge la femme japonaise de ses années de soumission, il n'en présente pas moins une scène de torture particulièrement horrible. Bref après un tel film, quoi de mieux que la lecture de ce Pépé où l'on aura de cesse de se vautrer dans une régression nostalgique sur ses vacances, quand on était gamin, avec ses grand-parents. C'est avant tout une BD pour enfants, que ce soit par le traitement du scénario de Loïc Dauvillier ou par les dessins de Marc Lizano, dont les couleurs un peu pastels, rappellent des cahiers de dessins d'enfants. En tout cas, c'est une BD très bien pour l'enfant qui sommeille au fond de chacun d'entre nous (Et voilà ! Je viens de caser ma phrase bateau de ma chronique ! Pfuu !).

et pis celle de Coacho
Un petit peu de lecture jeunesse ne fait parfois pas de mal. Je viens de finir les cartoonesques aventures de Nävis dans son tome 2 mais il s’agit d’un tout autre genre que nous propose ces 2 prolifiques auteurs. Loic Dauvillier nous propose de retourner à la campagne, à la ferme des grand-parents… En 32 pages, nous allons traverser une gamme d’émotions que nous avions peut-être oubliées depuis que nous sommes adultes, mais pas seulement. Il y aura aussi des couleurs, des sentiments, des odeurs même. Un tour d’horizon de ces sensations qui ont un jour touché chacun d’entre nous… La joie du grand air et des espaces verts de la campagne, les odeurs particulières du fumier, du poulailler, de l’herbe humide, des fleurs, du bois de la table de la cuisine, de la cuisine de la mamie, du son du poste de télé…
Des siestes imposées alors que seule la volonté de découvrir ce monde nouveau nous anime… Quelques peurs aussi, comme celle qu’inspire ce papy bougon, ours, qui, engoncé dans ses habitudes de vieillard, a en fait plus peur de ses petits-enfants qu’il n’en inspire lui-même… Un attachement fort qui le rendrait si malheureux au départ de ses têtes blondes adorées… Mais comme toute peur, pour peu que l’on veuille l’affronter, elle trouve son pendant dans un sentiment inverse proche du bonheur. Ici, c’est celui de découvrir un papy rieur, enjoué, énigmatique, fascinant… Une idole de notre jeunesse quoi ! Une partie de pêche, deux vers de terre, et voilà un moment magique de plus à ramener de ses vacances…Que serait cette histoire sans le trait de Marc Lizano ? Cet auteur talentueux place les ambiances idéalement pour renforcer l’histoire et tout ce qui en transpire de façon sous-entendue. Il a fait le choix de personnages aux têtes exagérément grandes mais sans que ça gêne aucunement la lecture. Un style qui pourrait devenir rapidement une référence et un signe de reconnaissance de son graphisme si particulier. Les albums orientés jeunesse ont de beaux jours devant eux quand on voit des albums de cette qualité, ou comme ceux de Sandrine Revel. Je fais allusion de manière peu innocente à cette superbe demoiselle car il m’a semblé, mais peut-être suis-je le seul à avoir perçu ça comme ça, que la page 7 comporte un clin d’œil aux personnages fétiches de la talentueuse bordelaise (dans la famille Diablo, je voudrais … Juliette »). Me trompe-je ?
Peu importe en fait… La magie opère… Et quand on sait que je n’ai jamais eu de grand-parents à la campagne, ou ça prouve que mon avis est fantasmé (mais pas tant parce que j’en ai connu quand même des vacances à la campagne !), ou bien que c’est vraiment touchant… Je vous laisse seuls juges… ;o)

la petite famille 2/3 biquet
Comme Coacho a écrit une chronique du tome 2, on poursuit avec lui…
La suite des histoires de cette petite famille se déroule toujours à la ferme. Nous sommes toujours dans un registre nostalgique qui fonctionne… Amour, découverte, adoration, les yeux plein d’étoiles… Mais aussi la prise de conscience de l’existence de la fragilité, de la responsabilité, de la culpabilité, , de la mort même… Cette histoire lève le voile sur la jeunesse de Papy qui était affublé du délicat sobriquet de « Biquet »… Avec une séquence rétro de projection de film super 8 (et son fameux clac clac clac quand la bobine se déroulait), on découvre le formidable jeune homme qu’il était. On continue l’exploration de ces choses qui fleurent bon à l’évocation de jeux comme le Nain Jaune, ou aux bonnes tartines de confiture qui dégoulinent.
Une fois encore, ça fait mouche, ça touche, et avant la fin de l’envoi ! L’envoi, ou coup d’envoi, tiens ! Loic Duvillier aime le football, celui de la même époque, du « Mundial », qui laisse présager de bonnes choses… ;o) En tout cas, cette justesse ton est encore très agréable à lire et avec toujours un dessin magnifique. Nous aurons droit à un 3° et dernier tome, et nul doute qu’il sera du même acabit.

la petite famille 3/3 le grand ours
Bon, je vais demandé à Coacho de nous écrire la chronique de la fin de la série. Je vous copie la présentation et je file…
Et revoilà les vacances ! Papa nous fait lever tellement tôt qu'il nous porte encore tout endormis dans la voiture. Du coup, quand on se réveille, on est encore en pyjama. Et moi j'aime pas ça, parce qu'il faut s'habiller derrière une serviette, sur le parking de l'endroit où on fait pipi, à côté de l'autoroute. Mais ça va, on est vite arrivés à la mer, où habite Tata et son amoureux. Vous savez qu'il fabrique des huîtres ? Moi j'aime la mer, ça sent bon, on peut faire plein de jeux dans le sable et surtout il y a plein de petits crabes ! Même que des fois ils font super mal aux pieds !!



"si quelqu'un pouvait virer le premier…"

ahahah


Je comprends pas...

phicil, 08.01.2007 à 11:48274017
marclizano :
La petite famille, c'est maintenant finie et nous avons pu, Loïc et moi, aller au bout de notre petit projet. ça fait bizarre de ne plus être avec ces personnages mais bon, c'est la vie, c'est comme ça et j'ai mes pages de l'île aux trente cercueils qui m'attendent…
Merci et un bisou à ceux qui ont suivi la série au passage…

la petite famille 1/3 pépé
plutôt que d'en parler moi-même (ce que je sais faire par ailleurs…) on commence par la chronique de matt murdock
Voici Pépé, le premier tome de La petite famille de Loïc Dauvillier et Marc Lizano. J'entame une disgression pour bien comprendre... En effet je viens aussi de voir en DVD un bon film, dont le contenu est assez infame, The Audition de Takashi Mike, et bien que ce film venge la femme japonaise de ses années de soumission, il n'en présente pas moins une scène de torture particulièrement horrible. Bref après un tel film, quoi de mieux que la lecture de ce Pépé où l'on aura de cesse de se vautrer dans une régression nostalgique sur ses vacances, quand on était gamin, avec ses grand-parents. C'est avant tout une BD pour enfants, que ce soit par le traitement du scénario de Loïc Dauvillier ou par les dessins de Marc Lizano, dont les couleurs un peu pastels, rappellent des cahiers de dessins d'enfants. En tout cas, c'est une BD très bien pour l'enfant qui sommeille au fond de chacun d'entre nous (Et voilà ! Je viens de caser ma phrase bateau de ma chronique ! Pfuu !).

et pis celle de Coacho
Un petit peu de lecture jeunesse ne fait parfois pas de mal. Je viens de finir les cartoonesques aventures de Nävis dans son tome 2 mais il s’agit d’un tout autre genre que nous propose ces 2 prolifiques auteurs. Loic Dauvillier nous propose de retourner à la campagne, à la ferme des grand-parents… En 32 pages, nous allons traverser une gamme d’émotions que nous avions peut-être oubliées depuis que nous sommes adultes, mais pas seulement. Il y aura aussi des couleurs, des sentiments, des odeurs même. Un tour d’horizon de ces sensations qui ont un jour touché chacun d’entre nous… La joie du grand air et des espaces verts de la campagne, les odeurs particulières du fumier, du poulailler, de l’herbe humide, des fleurs, du bois de la table de la cuisine, de la cuisine de la mamie, du son du poste de télé…
Des siestes imposées alors que seule la volonté de découvrir ce monde nouveau nous anime… Quelques peurs aussi, comme celle qu’inspire ce papy bougon, ours, qui, engoncé dans ses habitudes de vieillard, a en fait plus peur de ses petits-enfants qu’il n’en inspire lui-même… Un attachement fort qui le rendrait si malheureux au départ de ses têtes blondes adorées… Mais comme toute peur, pour peu que l’on veuille l’affronter, elle trouve son pendant dans un sentiment inverse proche du bonheur. Ici, c’est celui de découvrir un papy rieur, enjoué, énigmatique, fascinant… Une idole de notre jeunesse quoi ! Une partie de pêche, deux vers de terre, et voilà un moment magique de plus à ramener de ses vacances…Que serait cette histoire sans le trait de Marc Lizano ? Cet auteur talentueux place les ambiances idéalement pour renforcer l’histoire et tout ce qui en transpire de façon sous-entendue. Il a fait le choix de personnages aux têtes exagérément grandes mais sans que ça gêne aucunement la lecture. Un style qui pourrait devenir rapidement une référence et un signe de reconnaissance de son graphisme si particulier. Les albums orientés jeunesse ont de beaux jours devant eux quand on voit des albums de cette qualité, ou comme ceux de Sandrine Revel. Je fais allusion de manière peu innocente à cette superbe demoiselle car il m’a semblé, mais peut-être suis-je le seul à avoir perçu ça comme ça, que la page 7 comporte un clin d’œil aux personnages fétiches de la talentueuse bordelaise (dans la famille Diablo, je voudrais … Juliette »). Me trompe-je ?
Peu importe en fait… La magie opère… Et quand on sait que je n’ai jamais eu de grand-parents à la campagne, ou ça prouve que mon avis est fantasmé (mais pas tant parce que j’en ai connu quand même des vacances à la campagne !), ou bien que c’est vraiment touchant… Je vous laisse seuls juges… ;o)

la petite famille 2/3 biquet
Comme Coacho a écrit une chronique du tome 2, on poursuit avec lui…
La suite des histoires de cette petite famille se déroule toujours à la ferme. Nous sommes toujours dans un registre nostalgique qui fonctionne… Amour, découverte, adoration, les yeux plein d’étoiles… Mais aussi la prise de conscience de l’existence de la fragilité, de la responsabilité, de la culpabilité, , de la mort même… Cette histoire lève le voile sur la jeunesse de Papy qui était affublé du délicat sobriquet de « Biquet »… Avec une séquence rétro de projection de film super 8 (et son fameux clac clac clac quand la bobine se déroulait), on découvre le formidable jeune homme qu’il était. On continue l’exploration de ces choses qui fleurent bon à l’évocation de jeux comme le Nain Jaune, ou aux bonnes tartines de confiture qui dégoulinent.
Une fois encore, ça fait mouche, ça touche, et avant la fin de l’envoi ! L’envoi, ou coup d’envoi, tiens ! Loic Duvillier aime le football, celui de la même époque, du « Mundial », qui laisse présager de bonnes choses… ;o) En tout cas, cette justesse ton est encore très agréable à lire et avec toujours un dessin magnifique. Nous aurons droit à un 3° et dernier tome, et nul doute qu’il sera du même acabit.

la petite famille 3/3 le grand ours
Bon, je vais demandé à Coacho de nous écrire la chronique de la fin de la série. Je vous copie la présentation et je file…
Et revoilà les vacances ! Papa nous fait lever tellement tôt qu'il nous porte encore tout endormis dans la voiture. Du coup, quand on se réveille, on est encore en pyjama. Et moi j'aime pas ça, parce qu'il faut s'habiller derrière une serviette, sur le parking de l'endroit où on fait pipi, à côté de l'autoroute. Mais ça va, on est vite arrivés à la mer, où habite Tata et son amoureux. Vous savez qu'il fabrique des huîtres ? Moi j'aime la mer, ça sent bon, on peut faire plein de jeux dans le sable et surtout il y a plein de petits crabes ! Même que des fois ils font super mal aux pieds !!



"si quelqu'un pouvait virer le premier…"

ahahah

Pages : 1 - 2

retour forum

bordure
coin bordure coin