créer | pseudo  mot de passe  |  
 
 
coin bordure coin
bordure BullActu

Mes étoiles
bordure
coin bordure coin

coin bordure coin
bordure BulleGalerie

par Wayne


par IG85
bordure
coin bordure coin

coin bordure coin
bordure Chroniques

par Cellophane


par xaxa
bordure
coin bordure coin

coin bordure coin
bordure MonoChat
J'ai un copain, il lit très peu de BD, à Montreuil il en a acheté une au hasard qui lui tapait dans l'oeil : Silvia Regina, de Matti Hagelberg. Sans l'aider (j'étais pas là), l'auteur accessible par excellence donc !
Mael
bordure
coin bordure coin

 
coin bordure coin
bordure

Batmaniaques de tous les pays, unissez-vous!

Bandes Dessinées : auteurs, séries, et toutes ces sortes de choses... ]


retour forum
Pages : 1 - 2 - 3 - 4 - 5

Mr_Switch, 11.06.2017 à 15:00365815
Adam West est mort...

Thierry, 24.03.2017 à 10:03365310
je n'avais jamais lu de Bernie Wrightson et je me doute bien que ce n'est sans doute pas le livre à lire en priorité de sa plume. mais je me trouvais bloqué à la gare de Lyon, un peu short pour tenir le retard du train suivi du trajet jusqu'à Bruxelles avec ce que j'avais sous le coude. je me suis donc dirigé vers la Fnac de la gare et j'ai jeté mon dévolu sur la réédition 'Batman: le Culte' (précédemment publiée sous le titre (assez peu compréhensible) 'Enfer Blanc'.
Scénarisé par Jim Starlin à la fin des années 80, ce récit s'inscrit dans une tendance de 'durcissement' du chevalier noir, entamée par Miller quelques années auparavant.
J'ai eu l'impression de voir Batman plongé dans le monde des EC comics, avec ces trognes pas possibles, des scènes d'horreur grotesques et baroques... et cela fonctionne plutôt bien. Du bon Batman, plutôt dans un registre inattendu. Et même si je me doute que Wrightson ny livre pas son travail le plus personnel, je dois constater que son travail est épatant, malgré une propension à dessiner des cuisses énormes.

jmmelo, 16.05.2014 à 20:07355162


Je ne savais pas Batman populaire sur Saturne. Au point que des saturniens reprennent les thèmes...

Thierry, 11.04.2014 à 15:50354842
petit court de Bruce Timm pour les 75 ans de la chauve-souris

Thierry, 11.04.2014 à 15:49354841

Mr_Switch, 15.09.2013 à 15:33352375

Mr_Switch, 01.08.2013 à 12:02352040
Bienvenue Syl. Et bravo pour la conclusion façon teasing :)

SylXX, 01.08.2013 à 0:08352036
Sombre reflet : Cette histoire qui occupe deux volumes chez Urban est sans doute l'une des toutes meilleures parmi les histoires récentes de Batman. Il s'agit du premier travail de Scott Snyder sur le personnage et on peut y admirer, dans des styles différents, les dessins de Jock et Francavilla. Noter pour les néophytes que ces histoires prennent place à une période où celui qui porte le costume de Batman n'est pas le titulaire habituel.

Thierry, 31.07.2013 à 11:21352030
avec YEAR ONE, ces 2 volumes constituent ce qu'on pourrait appeler la trilogie Falcone. La famille Falcone est introduite dans le dernier chapitre du YEAR ONE de Miller et Mazzuchelli, avant que Loeb et Sale ne décide de développer l'opposition entre Batman/Gordon/Dent et cette famille de mafieux à l'ancienne.
Loin de l'austérité assumée de Miller et Mazzuchelli, Loeb et Sale optent pour un style plus grandiloquent, faisant la part belle aux grandes cases et aux couleurs plus vives. Là ou Miller et Mazzuchelli ne faisait intervenir que Catwoman comme personnage "costumé" du panthéon Batman, Loeb et Sale convoquent Joker, Poison Ivy, Scarecrow... pour une intrigue policière maligne: un tueur s'en prend au clan Falcone, mais uniquement les jours fériés. Qui est derrière ces crimes ? La conclusion est intéressante même si laborieuse. Après ce long halloween qui se suffisait à lui-même, les auteurs remettent le couvert popur une amère victoire, qui reprend la même structure des meurtres suivant le calendrier, les victimes appartenant cette fois à l'entourage de Harvey Dent, devenu Double-Face lors du long Halloween.
L'intrigue reste maligne, voire roublarde, avant de se prendre un peu les pieds dans le tapis dans un dernier acte une fois de plus laborieux et nettement moins intéressant. Reste que cette trilogie offre l'avantage de poser l'univers de Batman de manière très plaisante pour le néophyte, offre malgré tout un bon moment de lecture au lecteur très occasionnel de comics comme moi et semble aussi faire l'uninamité chez les aficionados, ces titres étant souvent cités comme parmi les meilleurs du chevalier noir.

Anoeta, 10.05.2013 à 14:43351061
zewed :
Les "Dark victory" de Loeb et Sale. Pour moi, ce sont les meilleurs. Et c'est un beau panorama de l'univers. "Silence" dans mon souvenir, c'était vraiment pas terrible. Un "deuil dans la famille", c'était carrément nul.


Déjà lus. En fait "Amère Victoire" est la nouvelle traduction française de Dark Victory.

zewed, 10.05.2013 à 9:14351056
Les "Dark victory" de Loeb et Sale. Pour moi, ce sont les meilleurs. Et c'est un beau panorama de l'univers. "Silence" dans mon souvenir, c'était vraiment pas terrible. Un "deuil dans la famille", c'était carrément nul.

Anoeta, 10.05.2013 à 0:30351054
Comme Sylvanours je demande conseil.
Mes lectures :
- Dark Night returns et DK2
- Année 1
- Un long Halloween
- Amère Victoire.

Sachant que killing joke et l'asile d'Arkham ne sont pas dispo, vous me conseillez quoi ? Silence ? Un deuil dans la famille ? Batman RIP ?

SeBso, 01.05.2013 à 16:01350989
Anoeta :
Oui Année 1 est un bon choix. Je n'ai pas lu "Sombre reflet"

J'ai relu "un long Halloween" hier soir, je te le conseille vraiment.

A fuir, la suite de Dark Night Return, DK2.


Je ne conseillerais pas DK2 a un néophyte mais je le considère néanmoins comme une très bonne histoire (bien meilleure que ce que fait Miller depuis des années, la plupart des Sin City compris).
Je vois DK2 comme une façon de tirer certains aspects des comics superheroiques jusqu'à leurs extrêmes : l'aspect épique et grandiose (grandiloquent ?), les oppositions extrêmes entre Bien et Mal avec les héros tiraillés entre ces absolus....

Anoeta, 01.05.2013 à 13:27350987
Oui Année 1 est un bon choix. Je n'ai pas lu "Sombre reflet"

J'ai relu "un long Halloween" hier soir, je te le conseille vraiment.

A fuir, la suite de Dark Night Return, DK2.

Isaac, 11.04.2013 à 17:02350770
Sylvanours :
Pour poursuivre ma découverte de cet univers, je suis maintenant bien attiré par le "Batman année 1" et par les "Batman Sombre reflet". Est ce que ça vaut le coup selon vous?


Deux bons choix, notamment "année un", même si j'aurais, pour ma part, une nette préférence pour "l'asile d'arkham" et "un long Halloween".

Sylvanours, 11.04.2013 à 15:00350768
Comme Anoeta, j'étais moi aussi néophyte en Batman (en comix) et même en superhéros en général, non par manque d'attrait mais par méconnaissance de savoir par où commencer...
Batman m'a pourtant toujours attiré, notamment pour son coté sombre et aussi parce que c'est un héros masqué mais sans "super pouvoir" (à part son "super matos" !).
Le "Dark knight returns" chez Urban comix m'attirait donc depuis sa sortie avec sa belle couv' en noir et blanc et aussi parce que de Mr Miller quand même!.
Alors ça y est je l'ai (enfin) lu.

L'histoire est vraiment bien: dense et complexe avec des vrais méchants dont le joker et avec Superman (moi ça m'a surpris mais j'imagine que les Experts savaient). J'ai vraiment bien aimé la dualité de Batman auquel se rajoute l’ambiguïté de sa vieillesse...C'est aussi une vraie charge sur les médias, les pseudos experts et la politique...
Je trouve que la mise en page est impressionnante (les pages avec les écrans de télé notamment). Les dessins sont sombres et j'aime bien que les couleurs ne fassent pas trop faites à l'ordi (comme celles que j'ai vu dans le "dark knight strike again" du même Miller ressorti aussi chez Urban comic...hum hum).

Une bonne surprise pour moi donc. Même sans connaitre l'historique du héros, on s'attache aux personnages et à l'histoire. Je conseille donc la lecture de cet opus, même si l'on n'est pas expert. 4 mutants

Pour poursuivre ma découverte de cet univers, je suis maintenant bien attiré par le "Batman année 1" et par les "Batman Sombre reflet". Est ce que ça vaut le coup selon vous?

Mr_Switch, 20.07.2012 à 13:23345659
Oui mais les noms de gènes, c'est trop facile :p
Cela dit, cette espèce de plantes est commune par chez nous, donc ça rend l'anecdote sympa, en effet !

SydN, 20.07.2012 à 13:14345658
Mr_Switch :
Une nouvelle espèce d'abeille a été décrite, il y a quelques mois. Son nom ? Lasioglossum gotham Gibbs, l'abeille de Gotham !


tiens, ça me fait penser au gènes superman et kryptonites liés à une plante. j'ai trouvé qu'une référence en anglais:

http://en.wikipedia.org/wiki/Superman_%28gene%29

Thierry, 20.07.2012 à 12:04345655
mortel, le dernier film
ils sont maudits, en fait

Mr_Switch, 04.01.2012 à 13:10341807
Une nouvelle espèce d'abeille a été décrite, il y a quelques mois. Son nom ? Lasioglossum gotham Gibbs, l'abeille de Gotham !

Anoeta, 29.11.2009 à 18:39326941
Mr_Switch :
Jamais lu de Batman ?
Jamais vu de DA de Batman ni de films ?

Néophyte intégrale ? J'en doute. :)



Comix : Zéro pointé... (Pardon, 1 depuis ce matin : Dark Night Tome 1 !)
DA : Heu un ou deux mais pas beaucoup de souvenirs...
Film : Traumatisé petit par le premier Batman (ca commence mal...); Grand amateur de Batman le retour, ado. Parti avant la fin du batman avec Jim Carrey (comme beaucoup de monde d'ailleurs). J'ai également vu Batman begins.

Pour résumer : 1 bouquin, quelques DA et 3 films et demi.
Je crois que l'on peut dire que je suis néophyte !

Harry Naybors, 29.11.2009 à 18:30326940
Anoeta :

Heu ...
Si l'on a jamais lu Batman est-ce une bonne idée de commencer par le Dark Night?
J'ai essayé de faire quelques recherches sur les comix Batman, à croire qu'il y en des centaines ! Bob Kane, Adams, Miller, Moore, Mazzuchelli, Loeb...

Par ou commencer ? Au secours ! Batmaniaques de tous pays, aidez moi !


"Drak Knight Returns" est une histoire totalement indépendante, hors de toute continuité et qui se suffit à elle-même. Elle ne nécessite pas d'avoir lu autre chose pour être comprise. Elle doit être vue comme une vision très personnelle par Miller de l'univers de "Batman".
Est-ce la meilleure histoire pour commencer, ça c'est un autre débat, peut-être qu'un néophyte va passer à côté de certains références ou recevoir l'œuvre de manière différente, mais ca reste mineur et ça n'empêche pas d'apprécier le livre. Et ça reste un classique.

Mr_Switch, 29.11.2009 à 18:28326939
Jamais lu de Batman ?
Jamais vu de DA de Batman ni de films ?

Néophyte intégrale ? J'en doute. :)

Dark night explore la veine noire de Batman. Ce n'est pas le Batman aux gadgets loufoques, c'est le Batman torturé. Le titre n'est pas trompeur.

Anoeta, 29.11.2009 à 17:37326937
Anoeta :
e m :
Si ça intéresse quelqu'un...
L'édition Absolute Batman Dark Knight est à 10€ sur amazon... Au lieu de beaucoup plus.

clic


C'est fait ! Merci !


Heu ...
Si l'on a jamais lu Batman est-ce une bonne idée de commencer par le Dark Night?
J'ai essayé de faire quelques recherches sur les comix Batman, à croire qu'il y en des centaines ! Bob Kane, Adams, Miller, Moore, Mazzuchelli, Loeb...

Par ou commencer ? Au secours ! Batmaniaques de tous pays, aidez moi !

Thierry, 12.11.2009 à 11:42326442
Il n'y a pas le "Batman: Année 1" dessiné par Mazzuchelli.
Il ne reprend que "Dark Knight Returns" et "Dark Knight Strikes Again", suite directe du premier

Allister Baudin, 12.11.2009 à 11:31326440
J'avais envie de lire ça depuis longtemps, j'ai pu profiter de la promo, merci beaucoup! Il y a tout ce que Miller a fait sur Batman dedans?

e m, 11.11.2009 à 20:10326422
De rien 8)

(Apparemment la promo est terminée)

storm, 11.11.2009 à 18:09326407
e m :
Si ça intéresse quelqu'un...
L'édition Absolute Batman Dark Knight est à 10€ sur amazon... Au lieu de beaucoup plus.

clic


Merci.

Anoeta, 25.10.2009 à 16:45325873
e m :
Si ça intéresse quelqu'un...
L'édition Absolute Batman Dark Knight est à 10€ sur amazon... Au lieu de beaucoup plus.

clic


C'est fait ! Merci !

e m, 23.10.2009 à 18:30325837
Si ça intéresse quelqu'un...
L'édition Absolute Batman Dark Knight est à 10€ sur amazon... Au lieu de beaucoup plus.

clic

Bert74, 17.01.2006 à 18:21238509
...c'est une réflexion que je ne m'étais jamais faite, mais ton point de vue est très intéressant.

Ca marche aussi avec le Punisher (mais là c'est le cas extrème).

lanjingling, 17.01.2006 à 18:02238508
J'ai l'impression que les scenaristes explorent bien plus les frontieres de l'ethique quand ils decrivent des personnages n'ayant pas (ou peu) reellement de super pouvoirs (batman, rorschach, ozymandias,le comedien, daredevil), comme si le fait de se batir de force une identite de super-justicier etait moins acceptable a priori que le fait de devoir accepter (ou de subir) des responsabilites superieures

Bert74, 17.01.2006 à 17:35238506
daiboken :

Sinon, la force de Dark knight returns, c'est que, contrairement à ce que tu écris, Miller ne "transforme" pas Batman en leader fascisant, mais il repousse les limites de son archétype pour dévoiler les tendances fascisantes qui se trouvent au coeur du personnage (et aussi au coeur du genre super-héroique lui-même). C'est ça qui fait passer l'idélologie déplaisante et qui défausse Miller de la provocation nauséabonde.
A lépoque de sa sortie, cette manière d'aborder le genre et le personnage, c'était vraiment quelque chose de fracassant.


Le Batman qui se pointe à la fin avec sa petite armée personnelle, j'ai, moi aussi, toujours trouvé ça limite.

Pour avoir lu et relu cette BD (que j'adore), je me suis souvent demandé si le Miller n'avait pas un tout petit peu tendance à croire à ses propres délires quand même. Ayant découvert Dark Knight en même temps que d'autres trucs de Miller à cette époque (Dardevil, Elektra, ...), c'est également un peu l'impression que ces oeuvres me laissaient : une sorte d'apologie, pas franchement établie mais présente quand même, du principe d'auto-défense cher à Charlton Heston (à part le sublissime épisode de la roulette russe entre Dardevil et Bullseye qui pose magnifiquement le problème).

Ce risque de sous-dérive facsisante n'est ainsi jamais présent dans Watchmen, où Moore montre clairement les dangers que représentent les gugus costumés et leur dérive extrémiste.
Et ce, avec une subtilité que n'a pas Miller : je pense en particulier au personnage de Rorschach dont l'attitude jusqu'au-boutiste fascine beaucoup de lecteurs, mais dont les dérives facsistes sont pourtant entièrement établies.
La démonstration est également vraie avec Ozymandias.

MR_Claude, 17.01.2006 à 12:26238437
pour dollar, oui aussi :o)

(attention, je ne dis pas que tout est à jeter, il y a du bon voire très bon dedans).

Et pour retomber sur Batman, la version "Ultimate", à savoir "All Star" pour DC de Batman/Robin arrive en France en kiosque sous peu. Dessins Jim Lee, scénario: Frank Miller.
La boucle est bouclée :o)

Thierry, 17.01.2006 à 12:12238435
quoi ? Ultimate n'est pas de l'art pour de l'art ?

MR_Claude, 17.01.2006 à 11:56238432
Même pour le monde Ultimate, qui peut effectivement tenir tout seul, ça se construit aussi par rapport à l'univers classique ("oh, Fury est noir!" "oh Venom vient plus de l'espace" "oh hulk est toujours aussi con" :o) ).
C'est vrai que c'est un univers souvent très auto-référencé, parfois jusqu'à l'écoeurement, mais ça fait aussi partie des "contraintes", cf les débats sur la fameuse "continuité" (faut-il être fidèle à ce que tel personnage secondaire a dit en février 72? ou bien, peut-on prendre quelques libertés?)

PS: l'univers Ultimate c'est aussi (et surtout?) un moyen de fournir des licenses clé en main pour les films :o))

Thierry, 17.01.2006 à 11:44238428
Comme je ne te vois pas en fanboy décérébré...

Diantre, je suis demasque !
en effet, je suis peu porte sur le moule-bite et mon enfance n'a pas ete berce par Strange. Il m'est donc difficile de saisir les subtilites du travail de Miller (euh... Miller, subtil ?), ne connaissant vraiment Batman que par le prisme des films et de la serie des annees 60. Je suis conscient qu'il me manque moultes cles (comme lors de la lecture de "Supreme" de Moore, par exemple) D'ailleurs, il me semble que le monde du comic book use et abuse de references 'internes' et autres hmmages qui finit par rendre difficile la comprehension au pov' lecteur qui n'est pas tombe dans la kryptonite quand il etait petit. il me semble que c'est ce qui a motive les collections "Ultimate" qui se reconstruise la mythologie de zero, afin de seduire un nouveau lectorat.

daiboken, 17.01.2006 à 11:19238424
Thierry :
Par moment franchement deplaisant, Miller semble hesiter entre le spectaculaire et la provocation. L'ideologie presentee est particulierement deplaisante et je ne sais trop si Miller joue la provoc' en s'amusant a transformer Batman en leader fascisant et fascinant les foules engourdies par les medias ou si il caresse reellement le souhait d'un nouvel ordre. Qui plus est, je ne gobe absolument pas la derniere partie, avec le pulse electromagnetique qui plonge le monde dans le chaos et qu'il suffit qu'un justicier qui surgit dans la nuit, court vers l'aventure au galop et en un discours bien senti met fin a l'anarchie et organise la solidarite... franchement ridicule a mon avis. 1 etoile




Mazzucchelli à propos du genre super-héroique : "Once a depiction veers toward realism, each new detail releases a torrent of questions that exposes the absurdity at the heart of the genre".

Je crois que ton avis sur Dark knight returns est fortement biaisé par ton inintérêt pour le genre super-héroique.
Il n'y a pas pour moi 36 manières de lire du super-héros, ou bien on le fait comme un fanboy décérébré ou bien on accepte et on avalise "l'absurdité au coeur du genre".
Comme je ne te vois pas en fanboy décérébré, j'en déduis que ce qui ne fonctionne pas dans ton approche du genre super-héroique réside au niveau de l'acceptation de l'absurdité que je mentionnais plus haut (sauf si celle-ci joue clairement dans l'outrance la plus débridée comme dans DK2, auquel cas le ridicule se transforme en jubilation).
Tout ceci ne constitue évidemment pas un reproche.

Sinon, la force de Dark knight returns, c'est que, contrairement à ce que tu écris, Miller ne "transforme" pas Batman en leader fascisant, mais il repousse les limites de son archétype pour dévoiler les tendances fascisantes qui se trouvent au coeur du personnage (et aussi au coeur du genre super-héroique lui-même). C'est ça qui fait passer l'idélologie déplaisante et qui défausse Miller de la provocation nauséabonde.
A lépoque de sa sortie, cette manière d'aborder le genre et le personnage, c'était vraiment quelque chose de fracassant.

Thierry, 17.01.2006 à 10:04238415
en effet, je dois etre un des seuls (le seul ?) a preferer "Dark Knight Strikes again" a "Dark Knight returns" :o)
Fin de la relecture-thema Batman, je prepare une relecture en profondeur de Burns.

MR_Claude, 17.01.2006 à 9:41238412
Thierry, l'homme à contre-courant :o)

Thierry, 17.01.2006 à 9:38238411
Decidement henaurme, Miller adopte la finesse du bulldozer pour degommer tout ce qui bouge. Tout est exagere dans cette histoire. Le dessin extremement simplifie de miller et les couleurs flashantes de varley donnent 'impression ques les auteurs ont voulu singer ce qu'il y avait de pire dans la bande dessinee et le monde de l'animation de la fin des annees 80. Ce dark knight sonne comme une fin de regne, a croire que miller voulait definitivement tourner la page des heros en collant. Le resultat est loin d'etre inoubliable mais se laisse lire avec plaisir, voire jubilation. 3 capes.

Thierry, 16.01.2006 à 10:26238280
Par moment franchement deplaisant, Miller semble hesiter entre le spectaculaire et la provocation. L'ideologie presentee est particulierement deplaisante et je ne sais trop si Miller joue la provoc' en s'amusant a transformer Batman en leader fascisant et fascinant les foules engourdies par les medias ou si il caresse reellement le souhait d'un nouvel ordre. Qui plus est, je ne gobe absolument pas la derniere partie, avec le pulse electromagnetique qui plonge le monde dans le chaos et qu'il suffit qu'un justicier qui surgit dans la nuit, court vers l'aventure au galop et en un discours bien senti met fin a l'anarchie et organise la solidarite... franchement ridicule a mon avis. 1 etoile




par contre, cette releve s'annonce plus interesante. Meme s'il s;agit d'une suite, ce premier volume marque une rupture totale DK2. Bien sur, il reste l'armee de Batboys, le discours fascisant du Batman mais Miller joue l'outrance, grossit le trait, se rapproche de la caricature. Les couleurs de varley, qui semble avoir decouvert Photoshop sur le tard, se revele plutot efficace, meme dans les passages les plus kitsch. Ce premier volume m'a amuse, tant il est outrancier. 3 etoiles

Thierry, 13.01.2006 à 10:20237952
euh... p'tet bin qu'oui, p'tet bin qu'non ?
Miller flirte dangeureusement avec la ligne blanche. Il pose indeniablement de bonnes questions, mais a force de grossir le trait, il donne l'impression de se foutreun peu des reponses, jouant plutot la carte du spectaculaire. Son recit est trop couillu pour inviter a la reflection. les questions qu'ils posent me semblent alors appeler des reponses radicales.

spirou2733, 13.01.2006 à 9:58237942
Donc Batman c'est ou trop manichéen ou pas assez, c'est ça ? :o)

Thierry, 13.01.2006 à 9:48237939
mes reserves du tome 1 continue de s'appliquer. Miller joue tropla carte de l'ambiguite. 2 etoiles

Thierry, 11.01.2006 à 9:44237461
relecture des Dark Knight de Miller et je commence par LA reference.
Je rappelle que le moule-bite n'est pas mon genre de predilection, quoique je sois ouvert. Et si je reconnais la maestria de Miller, je suis plus cirsconpect sur ses reciots qui flirtent souvent dangereusement avec une ideologie droitiere. Si cette vision ne me derange pas dans Sin City, tant cette serie mise sur l'outrance, j'avais ete beaucoup plus derange par cet etat de fait dans Elektra: Assassin. Batman etant un personnage trouble, navigant a la frontiere de l'autojustice, on peut legitimement craindre une derive Sarkozienne.
Hors donc, Bruce Wayne a vieilli et remise Batman dans la batcave. Mais les effets conjugues d'une vague de chaleur qui echauffe les esprits et glace le sang des honnetes citoyens conjugues aux agissements d'une bande organisee qui seme la terreur font regretter la disparition du chiroptere-justicier. Mais des que double-face, qui vient d'etre libere apres que des medecins lui aient rendu visage humain et l'aient declare gueri, recommence a faire parler de lui, Bruxe Wayne decide de rappeler batman. Idee interessante, Miller montre que le retour de batman reveille egalement le joker, a travers une excellente scene ou l'on voit le joker, visage ferme, qui s'illumine de son sourire carnassier a l'annonce du retour de Batman. Un psychopathe (Harvey Dent) oblige batman a sortir de sa retraite, ce qui pousse un psychopathe a sortir dela sienne, sous-entendant la dimension ambigue de Batman et de son combat, definitivement a la limite du bien et du mal. Reste que ce tome sert avant tout d'introduction et qu'on n'a pas encore grand chose a se mettre sous la dent. Miller place ses pions. A suivre. 2 etoiles en attendant.

Thierry, 22.08.2005 à 11:11215156
Beuahr, relecture de cet variation sur la chauve-souris. J'avais mis 2 etoiles, j'ai remplace par un Z qui veut dire zero. Franchement, c'est edifiant. Edifiant pour notre belle neujesse ouske on voit le drame de marcus, pov p'tit neg' d'une ZUP mal famee que sa famille elle se fait tuer par des vilains truands. Et Batman se rend compte que le chagrin de pov' p'tit neg' pourrait le mener vers le mauvais chemin, celui qui mene droit au bagne. Mais lors de la vraie confrontation, Btaman, il trouve les mots qui touche sans meme les prononcer. "Tourne pas mal, p'tit fieu, sinon c'est fini pour toi, mon p'tiot". Et Bruce Wayne decide d'investir utile en delaissant un gros investissement immobiler pour les riches et il relance l'activite economique de la ZUP pour relancer l'emploi et vaincre la criminalite qui ronge. Raaaah, c'est bo.
C'est bo, je trouve pas les mots. Yaka. C'est si simple. Simple comme cette page ou Bruce Wayne il est top deguise et qu'il explore le quartier pour comprendre ce qui le ronge (le quartier, pas Bruce... quoique) et qu'il reflexionne sur la serveuse du dinner ouskil obeserve incognito. Ben oui, elle a mal tourne, et elle est prose dans la spirale du crime d'ouskelle ne sortira plus paskil est trop tard. D'une naivete confondante, limite bien-pensant parce que il y a le bien et le maaaal. Et on esplique bien qu'il y a les mechnats criminels et les mechants hommes d'affaire qui ne pense qu'aux sous.
C'est bo aussi parce que Ross il dessine d'apres photos des beaux dessins de super-heros qui en jette grave, genre athlete filmes par Leni Riefenthal. C'est bo, mais ca me laisse un gout un peu amer dans la bouche, genre suze.

cubik, 25.07.2005 à 13:03211869
bon, j'ai lu le batman made in panini

ben c'est bien
ca coupe radicalement avec ce qu'il y avait chez semic (contrairement au superman)
mais ca se lit bien
seul truc un peu dommage, et qu'est un probleme assez recurrent chez panini, c'est le manque de redactionnel
la ou semic mettait une page entiere pour presenter un minimum les persos et leurs relations, la rien
ou alors un edito pour dire que c'est super pour panini de faire du dc

a cote de ca, on a un episode entier de batman ou il parle de spoiler, et pour le neophyte (vu que c'est un numero 1, doit bien en avoir), c'est po la peine pour savoir qui c'est

enfin bon, y a du batman en kiosque et ca c'est bien :)

cubik, 02.07.2005 à 23:32209405
y en a qui auraient vu le nouveau batman, mensuel chez panini, a bruxelles?
po vu a forbidden zone

Cobalt 60, 19.05.2005 à 19:08204198
Pas question qu'on vienne saloper les reliures de mes Batman en les ouvrant bien à plat pour photographier les planches. C'est fragile ces choses-là, non mais alors. :-)

june, 19.05.2005 à 17:33204187
petit forward :

Subject: APPEL A COMICS - BATMAN
Date: Thu, 19 May 2005 15:41:42 +0200
From: PEGGY / DIVAN [ divanjaponais@divandumonde.com ]

Recherche :
Vieilles bd comics dans lesquelles apparaissent batman
Ou alors de vieilles (et moins vieilles) bd de batman
Des figurines batman....

Nous recherchons cela pour une soirée début juillet :
Diffusion du film (qui ressort en dvd) THE BAT WHISPERS (1930) de roland west
Avec le personnage de batman qui a inspiré TIM BURTON pour son batman

Les bd, on vous les pique une journée seulement, c'est pour les filmer ou les prendre en photos pour les projeter in the beautiful divan du monde

Merci je compte sur vous et vos enfants.

cubik, 04.05.2005 à 19:37202620
ouais mais les editeurs essayent quand meme a chaque fois
alors bon, on a le droit d'y croire :)

Smiley_Bone, 04.05.2005 à 19:33202619
Euh il n'y a pas vraiment de lien entre les ventes d'un comic-book et son adaptation cinématographique, alors bon hein...

cubik, 04.05.2005 à 11:25202532
ca commence a m'inquieter de po savoir si batman est effectivement repris par panini
avec le film qui sort bientot, s'il y en a po un pour en profiter, ce serait vraiment ballot quand meme

cubik, 19.10.2004 à 13:56178478
bah, plutot que le dark victory, je conseille le long halloween, enfin des qu'il sera reedite, ce qui ne devrait plus trop tarder, a un an pres :)

Bert74, 19.10.2004 à 12:33178462
Dark Victory, ça m'a un peu lassé au 4e tome (semic books)... Je trouve que ça tire vraiment en longueur...

Evidemment la base reste Dark Knight et Year One.

Et The Killing Joke (Rire et Mourir), bien entendu, mais c'est du Moore, donc c'est forcément génial.

Un album qui me touche beaucoup, c'est Cris dans la Nuit (Night Cries - Goodwin et Hampton) : Batman confronté à l'insoluble problème de la maltraitance enfantine. Magnifiquement noir et désespérant...
Malheureusement, je crains qu'il soit très difficle à trouver.

Pour le dessin, j'aime beaucoup La Tragédie du Démon.

On peut aussi parler de celui de Mignola, où Batman est confronté à Jack l'Eventreur, et qui vient d'être réédité en N&B.

MR_Claude, 16.10.2004 à 22:02178148
Donc asile d'Arkham, n'hésite pas :o)

dans the Dark Victory, tu auras aussi une bonne partie de la galerie des méchants de gotham. à partir du troisième tome de Halloween (toujours en semic books), il y aura The Long Halloween, qui fonctionne sur le même principe que Dark Victory.

Je conseille quand même le Dark Knight de Miller, pasque bon, quand même :o)

Jigen, 16.10.2004 à 21:48178146
En fait ce qui m'attire surtout dans le peux que je connaisse de Batman c'est les personnages tordus qui y sont développé, surtout les méchants, le Joker fait d'ailleurs partie de mes "héros" dans la série télé... =)

Donc je suis retourner chez mon dileurs pour voir en détail tout ça et j'avouerais que je suis pas très attiré par les vieux Batman de Bobe Kane qui certes sont le commencent de cette série géniale, mais qui comme l'a dit MR_Claude ont beaucoup vieilli.

L'asile Arkham, a l'air particulièrement génial de par sont style très spécial (vous étonnez pas, j'aime ce qui est spécial... la preuve je suis un très grand fan de Taiyo matsumoto et Prado...) mais surtout pour la présence du Joker... humm.
Les Dark victory on l'air aussi très intéressant, le graphisme est très sympa en tout cas.
Par contre Dark knight et Year one, m'attire beaucoup moins aux premiers abords, mais faudrait voire à la lecture.

Par ailleurs, on m'a prêté le bouquin Rire et Mourir, que j'ai trouvé excellent !

Donc, si vous avez d'autres trucs à me conseiller, n'hésité pas !

MR_Claude, 16.10.2004 à 0:06178078
pour le novice, je ne pense pas, ce sont les toutes premières histoires (1939-13941) et ça a quand même beaucoup vieilli, ça ne correspond plus vraiment avec les images que l'on a de batman aujourd'hui.

Mr_Switch, 16.10.2004 à 0:04178077
J'avais pas cette couverture en tete mais ca correspond bien a ma demande.
Ces archives ont un interet purement historique pour le connaisseur ou les histoires ont elles aussi un interet pour le novice.

MR_Claude, 15.10.2004 à 23:54178076
>> Me suis fait doubler.

>> Les reeditions des vieux planches originales, elles ne valent pas le coup ? Je parle des planches anterieures a 1950.

lesquelles? le batman archives par semic?

Mr_Switch, 15.10.2004 à 23:52178075
Me suis fait doubler.

Les reeditions des vieux planches originales, elles ne valent pas le coup ? Je parle des planches anterieures a 1950.

Mr_Switch, 15.10.2004 à 23:49178074
Il y a soit un bug dans le Jigen soit dans le bubulle, non ? ;op

MR_Claude, 15.10.2004 à 23:48178073
il est tombé dans une faille temporelle, là... notre ami :o)

Jigen, 15.10.2004 à 23:35178072
Salut,

J'ai toujours été fasciné par l'univers de Batman mais je n'ai jamais vraiment essayé de m'y plonger d'avantage que ce que pouvait m'offrire la série télé ou les films. Depuis quelques jours, je m'arrête devant le rayon batman de mon dileurs avec la ferme intentions de ressortir du magasin avec un, mais dilemme, le quel prendre ?
Les critiques/ cotes sur le site m'on poussé à me tourner vers trois séries en particulier : les Dark Knight, Les fous d'Arkham (l'asile d'Arkham, réédité il y'a peu, c'est la même chose ?) et les The Dark Victory.

Donc voilà si vous pouviez me conseiller sur le quel choisir pour débuter dans le monde torturé de Batman, ce serait sympas, merci.

MR_Claude, 15.10.2004 à 22:55178066
les trois sont bien, après ça dépend aussi des styles qui peuvent t'attirer

-L'asile d'Arkham, c'est pas le plus évident à lire, avec un scénario de Morrison (plutôt du genre tordu), et le dessin de MacKean très particulier. Une belleplongée dans l'asile psychiatrique d'arkham, plus qu'une aventure de batman pour moi. Feuillette le avant, jepense pour voir si ça te convient.

-Les dark victory, c'est plus classique, très chouette boulot de Tim Sale.

-Le dark knight, c'est du très bon, par la patte Miller. C'est un Batman vieilli qui va reprendre du service. Miller y passe ses thèmes de prédilection à la moulinette: rapport à l'autodéfense, présence des média, etc... Après, si on n'aime pas Miller, ça peut être redhibitoire. La suite chez editions USA est largement dispensable par contre.


A la limite si c'est pour commencer, il y a aussi, Année 1 (Year One), chez Delcourt, les débuts de Batman vus par Miller et Mazzucchelli, c'est traité sur le mode polar et c'est chouette.

Jigen, 15.10.2004 à 22:48178065
Salut,

J'ai toujours été fasciné par l'univers de Batman mais je n'ai jamais vraiment essayé de m'y plonger d'avantage que ce que pouvait m'offrire la série télé ou les films. Depuis quelques jours, je m'arrête devant le rayon batman de mon dileurs avec la ferme intentions de ressortir du magasin avec un, mais dilemme, le quel prendre ?
Les critiques/ cotes sur le site m'on poussé à me tourner vers trois séries en particulier : les Dark Knight, Les fous d'Arkham (l'asile d'Arkham, réédité il y'a peu, c'est la même chose ?) et les The Dark Victory.

Donc voilà si vous pouviez me conseiller sur le quel choisir pour débuter dans le monde torturé de Batman, ce serait sympas, merci.

cubik, 11.08.2004 à 21:04168024
rhaaaaaaaa je viens de revoir la bande annonce du prochain film batman, ca s'annonce plutot pas mal
et pis pour une fois, on voit po tout le film dans la bande annonce

en meme temps, c'est que le teaser, mais quand meme, j'ai confiance

cubik, 27.05.2004 à 16:49156837
plein de batman ce mois ci
entre le halloween, le honk-hong et le gotham central, c'est la fete du slip

MR_Claude, 13.03.2004 à 14:41146271
ah mais je dis pas que c'est facile à lire aujourd'hui, hein :o)
C'est juste que y'avait des contraintes et un style dont il faut tenir compte pour pouvoir apprécier.
Rien à voir avec Batman, mais j'ai lu le recueil X-9 agent secret de chez Denoël. Ca date de 1934, et la publication était quotidienne, 4 cases par jour, ça impliquait des dialogues et des actions très courtes, à chaque fois il fallait un rebondissement, une mini-action, ça fait très désuet aujourd'hui, il y a des facilités énormes dans le scénario (ah bin tiens, hier il était attaché et aujourd'hui ça commence par "après s'être libéré, machin va...), etc... Si on arrive pas à passer au dessus de ça, c'est pas la peine d'essayer. Si on arrive on découvre d'autres sortes de qualités.

Pages : 1 - 2 - 3 - 4 - 5

retour forum

bordure
coin bordure coin