créer | pseudo  mot de passe  |  
 
 
coin bordure coin
bordure BullActu

Les albums les mieux notés
bordure
coin bordure coin

coin bordure coin
bordure BulleGalerie

par Wayne


par IG85
bordure
coin bordure coin

coin bordure coin
bordure Chroniques

par herbv


par rohagus
bordure
coin bordure coin

coin bordure coin
bordure MonoChat
Le forum est de retour. Jusqu'à son prochain mauvais tour.
Glotz
bordure
coin bordure coin

 
coin bordure coin
bordure

Bilal

Bandes Dessinées : auteurs, séries, et toutes ces sortes de choses... ]


retour forum
Pages : 1 - 2

Thierry, 26.12.2017 à 18:22367517
c'est moche de vieillir. Auto-plagiat permanent comme Morris, mais les cases qu'ils reproduit sont infiniment meilleures que celles qu'il a créé pour l'occasion. Brouillon, moche et avec des erreurs anatomiques flagrantes. Les cases de photos bilalisées sont médiocres et semblent être le produit d'un filtre instagram.
Et pourtant, il y a un point de départ valable qui fait écho au manifeste d'Unabomber. Mais que c'est laborieux.

Thierry, 26.01.2015 à 13:59357611
alors là, je ne l'avais pas vu venir.
Comme d'habitude chez Bilal, une série se constitue de tomes mettant en scène des destinées qui convergent vers un même lieu ou les intrigues se défont et se concluent. Rappelez-vous de Froid Equateur et du Rendez-vous à Paris/Quatre
Même principe ici. Nous retrouvons Ana/lester et Kim/Owles de Animal'z et Lawrence, Julia et Roem dans ce dernier tome qui introduit également un dernier duo: Anders et Esther, qui dérivent dans un zeppelin en perdition, chargé jusqu'à la gueule de déchets toxiques afin d'en faire une arme de destruction salement massive
eau, terre et air: la trilogie des éléments, donc (on ne chicanera pas sur l'omission du 4ème élément, voire du 5ème)
la structure est donc habituelle, typique de l'ami Enki
reste le contenu de cette conclusion.
Je n'avais pas d'idée préconçue. je ne m'attendais pas à un grand chose, mais quand même, rien ne m'avais préparé à CA.
Bilal, surtout du temps de sa collaboration avec Christin, c'était surtout une forme de désillusion constante: le rêve communiste qui tourne au cauchemar (Partie de Chasse), l'utopie triste (la ville qui n'existait pas), les idéologies en décomposition (les phalanges de l'ordre noire). La trilogie Nikopol était aussi plutôt désabusée et nostalgique, là où une relative légèreté habitait la quadrilogie du monstre. Il restait une gravité, une forme de noirceur.
Et ici, après 2 tomes sombres, en tout cas dans la palette graphique assez monochromatique, on se retrouve subitement face à une abominable mièvrerie d'une candeur presque embarrassante.
On s'y attendait, il est question d'écologie dans cette série.
Qu'il invoque Gaïa, une terre vivante, pour expliquer le Coup de Sang, c'est un peu facile, mais pourquoi pas?
Mais, de là, il tombe dans une nunucherie assez confondante, le coup de sang devenant une forme de CTRL-ALT-DEL de la Terre, qui se reconfigure, utilise ses volcans pour "avaler" les déchets, et purifier sa surface, réarrangeant sa croute terrestre et attirant les survivants vers de points de rencontre où, leur mémoire s'effaçant progressivement, ils se foutent à poil et s'associent librement (et les couleurs reviennent).
Fin
Je n'en rajoute pas. je vous jure, c'est ce qui se passe.
J'ai presque eu l'impression de voir un truc de témoins de jéhova millénaristes croisés avec des raéliens faction île aux enfants.

Thierry, 05.01.2015 à 14:08357244
visiblement moins apprécié que le premier tome de cette trilogie, je lui trouve au moins un vrai parti-pris, sans doute tordu, mais il y a une idée. Dans ce monde en décomposition, plusieurs personnages convergent vers un hôtel perdu au milieu de nulle part, où ils se mettent, inconsciemment pour certains, à rejouer la tragédie de Roméo et Juliette. Lawrence, qui se rend compte de la situation, tente d'infléchir l'intrigue pour que Julia et Roem ne connaissent pas le destin de leurs modèles.
Le point de départ est dur à avaler, mais à condition e l'accepter, ce livre est assez intrigant, sans non plus être franchement passionnant. Meilleur que le précédent, sans conteste, mais loin quand même des meilleurs Bilal.

Thierry, 05.01.2015 à 14:04357243
relecture du premier tome de la trilogie des éléments. Bon, be, clairement, Bilal a voulu aller vers une certaine forme d'épure, dans le dessin, dans les décors mais aussi dans l'intrigue et la psychologie des personnages.
Visuellement, c'est du Bilal avec tout ce qui fait qu'on l'aime ou le déteste. Pour le scénarion, on a plutôt l'impression que Bilal a oublié les pages paires, ou les impaires... mais il a clairement dû oublié quelque chose en route. Ses personnages n'ont aucune substance, ramenés à quelques gros traits mais sans motivation ou véritable personnalité. Difficile dès lors de ressentir le moindre intérêt pour cette histoire assez banale.
Le "coup de sang", ce phénomène qui a rendu la planète folle, semble n'être qu'un artifice de scénariste pour donner un semblant de cohérence à l'ensemble. L'idée d'un monde fou et mouvant tel qu'il l'imagine est intéressante, mais j'aurais préféré à la limite qu'il le place dans un monde complètement étranger au lieu de tenter de la garder ancré dans notre réalité.
Décevant, donc

Thierry, 31.03.2014 à 11:18354760

relecture d'une traite des 4 tomes du cycle du Monstre. Le premier tome démarre bien, mais progressivement, l'ensemble se délite. Bilal avait été rattrapé par le 11 septembre 2011, selon ses dires. Cela n'explique pas un cycle somme toute bancal et un peu long dans lequel on retrouve un peu trop d'échos de la trilogie Nikopol. En partant de les similitude entre Nike et Nikopol (physique et patronymique), toute la série est parcourue de scènes renvoyant aux 3 albums qui mettaient en scène Nikopol, Horus et Jill. La relation qui se lie entre Warhole et Nike rappelle trop celle qui liait Horus et Nikopol. Une scène de restaurant évoque terriblement une scène similaire avec Jill B. Comme si Bilal devait réutiliser des séquences connues pour réussir articuler une histoire un peu absconse autour du site de l'aigle et warhole. Des éléments graphiques semblent aussi surgir directement de Immortel. Bancal, à défaut de monstrueux.

SydN, 18.10.2012 à 18:09347212
sans grand intérêt... XD

Thierry, 18.10.2012 à 15:40347207
un afro américain (monté comme) un âne face à une jeune fille au teint blafard dans un costume de chatte, le tout avec des gants de boxe, pour illustrer la bestialité et la violence des rapports homme-femme . Et au moins 50 nuances de grey dans la palette.

chrisB, 18.10.2012 à 15:19347206
Tu rigoles les oreilles d'ane c'est hyper risqué !!

Thierry, 18.10.2012 à 13:22347205
Bilal fait de la peinture




et l'accroche de article associé me fait quand même bien rire

Le mythique dessinateur expose ses tableaux chez Artcurial qui les met en vente le 29 octobre. Il a su convaincre de la dimension plastique de la BD. Sa cote s’envole sur le marché de l’art. Dans ses toiles, il se met en question et en danger.

les toiles ne me donnet pas l'impression d'une remise en question ou en danger. C'est du Bilal qui fait du Bilal. Et sa cote s'envole ? Comme quoi...

Thierry, 13.09.2011 à 16:04339949
Pierre :
Le portrait de Rabelais qu'a donné Bilal pour un magazine, est d'une incroyable stupidité ; je n’en reviens pas. On l’attribuerait sans hésiter à un post-adolescent bozardeux et c'est pourtant l'œuvre d'un artiste officiel. Faut-il avoir de la merde dans les yeux pour missionner un pareil tâcheron ?

tu parles de ça ?

Pierre, 13.09.2011 à 15:48339947
Le portrait de Rabelais qu'a donné Bilal pour un magazine, est d'une incroyable stupidité ; je n’en reviens pas. On l’attribuerait sans hésiter à un post-adolescent bozardeux et c'est pourtant l'œuvre d'un artiste officiel. Faut-il avoir de la merde dans les yeux pour missionner un pareil tâcheron ?

effer, 31.03.2009 à 16:16319924
A la fin j'ai cru qu'il y avait une suite de prévu, mais il n'y a qu'un album: cela se termine donc en queue de poisson, ou de dauphin....

Thierry, 31.03.2009 à 9:06319913
Bilal delaisse ses cases-tableaux pour revenir a un style plus simple, privilegiant le crayonne. Mais rien de neuf a signaler du cote de l'univers. Nous restons dans un univers gris, a peine tranche de quelques taches rouges. Le monde reste un endroit poisseux en pleine deliquescence. Les personnages semblent surgis tout droit de ses albums precedents. Redite ou declinaison ? Difficile a dire. Mais apres la legerete surprenante de la conclusion de la tetralogie du monstre, ce retour aux ambiances lourdes sonnent presque comme une regression. Surtout que l'intrigue manque singulierement de liant.
La terre a ete frappee par un vaste dereglement qui l'a rendu quasi inhabitable. Les derniers vestiges de l'humanite y errent a la recherche d'un improbable eldorado. Nous y suivons les trajectoires convergentes de personnages desincarnes, tantot humains, tantot hybrides. Fil narratif tenu, faux rythme et une succession de saynettes qui ne demarrent, ni ne se terminent vraiment. Arrive a la derniere page d'Animal'z, la frustration domine. Celle de n'avoir qu'une esquisse en main. Un premier jet qui n'ira probablement pas au dela.

Thierry, 21.06.2007 à 10:09287963
Cette ville qui n'existait pas sonne comme la fin d'une utopie, sujet qui sera encore explore par les auteurs dans leur 2 collaborations suivantes: "Les phalanges de l'ordre noir" et "partie de Chasse".
Dans une ville toute entiere sous la coupe d'un seul homme: maire, senateur et grand patron d'un empire familial qui assure l'emploi de la majorite des habitants, le marasme est profond. Mais a la mort de cet homme, tout le monde s'interroge sur la tournure que prendront les choses . La fille unique du vieux loup devient unique heritiere, et a la surprise generale, elle ne daigne pas se laisser controler par le conseil d'administration. Au contraire, elle semble avoir une idee derriere la tete: une experience pour le moins originale , qui renvoye aux familisteres du XIXe siecle.
Christin et Bilal delaissent la naivete des 2 premiers episodes pour adopter un ton plus sombre. On est desormais loin de l'utopique joyeuse de L'An 1, mais dans un univers plus desabuse, qui semble consommer une rupture irremediable dans la societe.

lanjingling, 20.06.2007 à 6:33287862
pour les veinards qui seraient dans le coin

pour ceux qui ne sont pas doues pour les langues

Thierry, 19.06.2007 à 9:37287796
Suite de la relecture des "Legendes d'aujourd'hui", et ce deuxieme tome a pris un sacre coup de vieux. Christin et Bilal reprenne la meme formule que precedemment: l'opposition entre la France profonde, ancree dans la tradition et maltraitee par la pouvoir sous toutes ses formes, represente cette fois sous la forme de promotteurs immobiliers bien decides a transformer le petit hameau cotier en village de vacances pour milliardaires. Sentiment de deja-vu, mais surtout un scenario sans grand interet, qui se perd dans des developpements vaguement esoteriques et un denouement sans queue, ni tete.

Thierry, 11.06.2007 à 11:32287146
Redecouverte de cette premiere collaboration de Christin et Bilal, et suite non officielle de "Rumeurs sur le Rouergue", dessine par Tardi mais qui renonca a poursuivre l'aventure avec Christin, qui offrit sa chance a un jeune prodige qui fit bien du chemin depuis. On retrouve dans cette drole d'histoire un etat des lieux d'un certain etat d'esprit des annees 70, entre contestation et utopie. On n'est pas tellement eloigne de l'An 1 de Gebe, par exemple. Un village perdu au milieu de nulle part s'eleve dans les airs, consequence inattendue d'une experience menee par l'armee dans une base secrete situee a quelques kilometres de la. Mais quel role joue donc ce couple qui debarque sans qu'on ne sache rien d'eux ? Je craignais que cette histoire ait terriblement vieillie, engoncee dans des cliches tres annees 70: antimilitarisme, anti-flic, anti-politique... mais c'est oublie que Christin a suffisamment de talent et de fantaisie pour ne pas se limiter a un simple recit dans l'air du temps. Si cette "Croisiere des oubliees" parait desuete, elle conserve un certain charme qui lui permet de resister aux changements de mentalite.

Alore, 07.06.2006 à 12:22255693
longg :
Il a parlé de ma commission?


Non il n'a rien dit et je ne lui ai pas encore parlé de toi
puisqu'il n'a plus la montre j'attend de voir.
Mais je ne manquerais pas de lui dire dès que je le vois
en magasin que t'espère une prime suite à l'info que tu m'as donné.

En tout cas merci... maintenant je dois porter patience

Thierry, 07.06.2006 à 9:51255676
Relecture des 2 premiers tomes avant d'attaquer le troisieme volume de cette serie. Il valait mieux parce que j'avais un peu pres tout oublie. Que dire... pour la premiere fois, Bilal s'est lance sur une histoire a suivre. Nike, dote d'une memoire phenomenale, se souvient d'une promesse qu'il s'est fait a l'age de 18 jours" proteger les 2 orphelins qui partagent le meme lit que lui dans un hopital ravage de Sarajevo en pleine guerre des Balkans. Mais que sont-ils devenus apres leur separation alors qu'ils etaient encore bebes ? Leyla est devenue astrophysicienne et travaille sur le site de l'Aigle, autour duquel plane un mystere remettant en cause la conception meme du monde. Nike est lui-meme appele a collaborer a ce projet, ce qui permettra leur retrouvailles. Amir, quant a lui, se retrouve bien malgre lui embrigade dans les forces de l'obscurantis order, organisation terroriste bien decidee a detruire le site de l'aigle. En sus, l'immonde Warhole, etrange personnage semblant symboliser le pire de l'humanite, intevient dans le destin des 3 principaus protagonistes.
Bilal utilise cette serie pour reflechir sur l'etat du monde, et ce surtout a travers le personnage de Warhole et plus specifiquement ses transformations entre chaque tome. Mais Apres 2 premiers tomes, chacuns reussis sur les 2/3 avant de predre de leur interet dans le dernier tier, le troisieme tome est franchement rate. Le scenario est trop alambique, a la limite de l'abscons. Certaines cases sont superbes et Bilal introduit quelques references a "La foire aux immortels" (autant la bande dessinee que le film), mais je me suis franchement ennuye. 3 + 3 + 1 etoiles

longg, 02.06.2006 à 12:53255328
Il a parlé de ma commission?

Alore, 02.06.2006 à 9:02255297
Ah yeah merci beaucoup Guillaume,
je viens d'appeler le magasin, malheureusement
il a vendu sa dernière il y a trois semaines.

Il m'a dit que l'horloger avait fait faillite
et qu'il n'est donc pas facile d'en recommander.

Je dois toutefois le recontacter dans quelques semaines.

Merci encore et toute bonne journée.

longg, 01.06.2006 à 9:44255086
Alore :
Bonjour tout le monde,
je suis tombée sur ce forum un peu par hasard.
Au fait, c'est surtout parce que je suis à la recherche
de la montre, Hypérion, qu'a dessiné Bilal.

Quelqu'un pourrait-il m'informer au sujet de l'achat et s'il en reste encore ??

Merci !


Galerie Papiers Gras
1, Place de l'île
1204 Genève
Tel: (OO4122) 310.87.77
Si tu la trouves là, tu dis à la personne qui te le vend que c'est moi (Guillaume Long) qui t'ai orienté sur eux et que j'ai droit à une prime :)

Alore, 01.06.2006 à 9:19255082
Bonjour tout le monde,
je suis tombée sur ce forum un peu par hasard.
Au fait, c'est surtout parce que je suis à la recherche
de la montre, Hypérion, qu'a dessiné Bilal.

Quelqu'un pourrait-il m'informer au sujet de l'achat et s'il en reste encore ??

Merci !

Thierry, 12.05.2006 à 7:55252698
Avant de re-attaquer la tetralogie du monstre, relecture des tomes 2 et 3 de la trilogie Nikopol.
Ce qui frappe dans "la femme piege", c'est que l'histoire n'a rien a voir avec "la foire aux immortes". A vrai dire, j'ai l'impression que Bilal a ecrit l'histoire de Jill, puis a artificiellement greffe Nikopol et Horus et force est de constater que le greffon a mal pris. pourtant, "l'aventure" de Jill est interessante et contient quelques beaux moments.
Avec "Froid Equateur", Bilal conclut la trilogie Nikopol. Autant "La femme piege" ne jouait qu'un role d'intermede. autant cette histoire complete "Foire aux Immortels". Mais cette conclusion, malgre d'evidentes qualites, decoit. Elle parait trop dispersee, entre le chess-boxing, le mystere de l'enfant de Jill, les retrouvailles entre les 2 Alcides et la fin de la rebellion d'Horus.
Dans l'ensemble, 3 etoiles.

Il est amusant de constater que l'oubli joue un role important dans ce cycle, alors que dans la tetralogie du monstre, Nike possede au contraire une memoire phenomenale.

Thierry, 24.04.2006 à 13:55249914
en fait, Bilal a fait des emules, selon wikipedia, a condition qu'on puisse faire confiance a cette source :o)

Thierry, 24.04.2006 à 13:02249910
euuh, lu ca sur le site du Soir. ca existe vraiment, ce jeu ? Je croyais que c'etait une pure invention pour "Frid Equateur".



Chess boxing
samedi 22.04.2006, 15:27

Jan Mielke (à gauche) joue contre Stefan Dittrich durant le premier championnat de Chess Boxing de Cologne. L'idée est de réunir le premier sport cérébral et le premier sport de combat. Le match débute avec 4 minutes d'échecs suivi de deux minutes de boxe, et ainsi de suite. Les combattants jouent une partie d'échecs du type blitz de douze minutes. Ils peuvent gagner grâce à un KO, un mat, ou encore si le chrono de l'adversaire tombe à zéro.

Thierry, 02.03.2006 à 7:54243948
relecture paur cause de manque de nouveautes qui me bottent. Ca suppoorte parfaitement une relecture, au point que je vais me fendre d'une gentille chronique. 4 oeufs de menkar

zewed, 31.01.2006 à 9:18240396
Et il s'appelera : "Rendez-vous à Paris"

Thierry, 31.01.2006 à 8:53240392


le troisieme volet de la trilogie "Nike" (
le sommeil du monstre, 32 decembre, qui comptera 4 tomes (comme toute trilogie qui se respecte), est prevu pour mai 2006.

crepp, 17.06.2003 à 18:5195416
oui mais le vomi et le clavier c'est pas compatible :o))

MR_Claude, 17.06.2003 à 18:5095415
plaignez vous au chef :o) (qui pour info a quand même crashé deux fois son ordi en deux semaines :o) )

feyd, 17.06.2003 à 18:4895414
oué, pourtant c'est pas faute d'avoir demande :)

Bilal ne semble pas appartenir à la ligne éditoriale de Bulle d'air :o)

crepp, 17.06.2003 à 18:1695412
Au fait on ne peut pas mettre une bullenote pour 32 décembre.

crepp, 17.06.2003 à 18:1395411
Bon j'ai relu le sommeil du monstre avant la nouveauté, résultat des courses:
-sommeil du monstre :o))))
-32 décembre :o(
J'ai peur de voir le même résultat que pour la trilogie de Nikopol (un tome 1 fracassant, un tome 2 moyen et un tome 3 merd....). 32 décembre est froid, et surtout je trouve les passages d'un personnage à l'autre très mal faites. Bon il reste tout de même des cases d'une magnifique beauté. Mais bon, déçu tout de même.

june, 12.06.2003 à 14:2994914
>Voili voilà, moi je découvre Vanoli en
>ce moment je m'éclate, et puis Jim Woodring
>aussi, je tenais à le dire même si tout le
>monde s'en fout parce qu'on parle de Bilal
>donc j'arrête :)

moi j'mene fout pas, j'adoooooore Vanoli et je suis ultra fan de woodring. ces deux gugusses sont geniaux, je les aime, je les aime , je les aime. 8)

MR_Claude, 12.06.2003 à 11:2094907
(Vanoli, je connais pas tout, mais c'est bien)
(ce sera tout pour aujourd'hui)

Euhhhhhhhh Bilal? j'ai juste lu la trilogie Nikopol, ça part bien, ça finit un peu moins bien et euh... voila quoi.
Dans l'ensemble ça a de la gueule, ça fait des zoulies affiches, mais ça passe pas toujours en bd. Pas toujours, hein, c'est pas non plus à vomir :o)

Oslonovitch, 12.06.2003 à 9:5994900
Arf :)

Depuis que tu as cassé SinCity, je sais que tu as de la merde sur les yeux CoeurDePatounet :) :) :)

Blague à part, l'effet "culture de site" auquel tu fais allusion, je suis persuadé qu'il joue à fond ! Sur BDThèque c'est certain en tous les cas.

Voili voilà, moi je découvre Vanoli en ce moment je m'éclate, et puis Jim Woodring aussi, je tenais à le dire même si tout le monde s'en fout parce qu'on parle de Bilal donc j'arrête :)

CoeurDePat, 12.06.2003 à 9:4494899
MODE digression ON

Je m'étais déjà posé la question en voyant des avis unanimes et élogieux sur "Lincoln", "La nef des fous", "Spoogue", ou unanimes et pas élogieux du tout (pas d'exemple) sur certains sites...

En fait je me demande s'il n' y a pas un effet de "culture de site", qui fait que les avis auront *parfois* tendance à se ressembler au niveau de la note...

Ce n'est pas une critique, juste une question, et c'est valable pour bubulle comme pour bdtheque...

MODE digression OFF


Bon, à part ça je suppose que j'ai de la merde dans les yeux (je dis ça en toute sérénité), parce qu'apparemment il y a pas mal de gens qui ont été déçus... et que pour ma part je le trouve mieux que son prédécesseur...

Va falloir que je le relise. :)

(NB : promis, je ne participe plus à aucun débat sur Bilal avant d'avoir pris deux verveines et un valium)

Obion, 12.06.2003 à 1:3994879
J'ai lu 32 décembre que j'attendais depuis longtemps. Bilal est sans doute un de mes auteurs favoris. J'ai lu chacun de ses album avec un plaisir grandissant et il fait sans doute partie de ceux dont l'oeuvre m'a fait choisir mon métier. Je me souviens des longues heures de bonheur, plongé dans les pages de partie de chasse, le vaisseau de Pierres, la trilogie Nikopol, le sommeil du monstre... J'aime aussi ses films tellement critiqués et pourtant tellement personnels. Quelques influences, bien sur, c'est inévitable! Mais chouettes quand même!

j'ai lu 32 décembre que j'attendais depuis longtemps. Quelle déception!!! :o(

Matt Murdock, 11.06.2003 à 18:2794852
>>Oké, m'enfin on n'a pas la même conception du "je ne critique pas l'auteur"...
>> (Reste les dessins tantôt jolis, tantôt bâclés. C'est tout juste si Bilal n'a pas peint par-dessus ses crayonnés, croquis, ça sent le foutage de gueule parfois.)

J'ai critiqué son style, je n'ai pas attaqué personnellement Bilal !
Je ne vais pas faire du politiquement correct non plus ! (sinon je vais alors avoir du mal à continuer ma modeste contribution sur les comics ...)

feyd, 11.06.2003 à 17:5694844
>>Oké, m'enfin on n'a pas la même conception du "je ne critique pas l'auteur"...

Je crois qu'il voulait parler de critique personnelle : il critique pas Bilal parcequ'il a une dent contre lui mais juste parcequ'il a pas trouvé l'album terrible ;)

CoeurDePat, 11.06.2003 à 16:5894830
Oké, m'enfin on n'a pas la même conception du "je ne critique pas l'auteur"...
(Reste les dessins tantôt jolis, tantôt bâclés. C'est tout juste si Bilal n'a pas peint par-dessus ses crayonnés, croquis, ça sent le foutage de gueule parfois.)

Bah au moins si tu es sincère, c'est une bonne chose, et ça entretient le débat (certes très passionnel, mea culpa)

Matt Murdock, 11.06.2003 à 16:5194826
Je me permet d'intervenir, puisque je suis un peu à l'origine de ce déluge de réactions. Je vous rassure je m'y attendais un peu.

Je ne suis ni pro, ni anti-Bilal. J'ai lu ses albums, il y en a que j'ai beaucoup aimés, d'autres pas. En général j'aime ce qu'il fait, mais qui aime bien châtie bien.

La chronique n'a pas été écrite en réaction à toute la "hype" autour de Bilal, elle n'a pas été écrite comme un réglement de compte (comme j'ai pu le lire). Alors même si c'est Bilal (considéré comme un dieu vivant dans la galaxie BD) je ne vois pas pourquoi je n'aurais pas le droit de dire ce que je n'ai pas aimé dans son album. Tous les goûts sont dans la nature.

Maintenant je n'ai pas critiqué l'oeuvre, que je trouve très bonne au demeurant (disons que 32 décembre sera une faiblesse dans cette oeuvre), ni critiqué l'auteur (je ne me permetterais pas).

CoeurDePat, 11.06.2003 à 16:4894822
Arf, MODE diplomatie ON. :)

Gilles, 11.06.2003 à 16:2294818
Ah, bin, je pensais pas que cette chronique allait faire couler autant de pixels.

Je tiens juste à préciser que :
- je n'ai rien contre Bilal, ni pour d'ailleurs ; je suis complètement neutre à son égard.
- la chronique ne concerne que l'album et pas l'oeuvre de Bilal en général.
- mon avis sur l'album est uniquement basé sur sa lecture
- je n'avais aucun préjugé sur l'album avant de le lire car je ne l'attendais pas spécialement.
- tant mieux pour ceux qui l'ont aimé

Il me semble sain d'avoir également des avis contradictoires sur l'album par honnêteté vis-à-vis des gens qui se demandent si ça vaut le coup de l'acheter.

Merci à TOUT LE MONDE pour sa participation au débat.

Matthieu, 11.06.2003 à 16:0894815
ah un sujet violent !!
dommage j'ai rien a dire sur l'album que j'ai pas lu (et j'en ai pas l'intention) mais je trouve pas que la chronique de BDnews soit mal venu.
autant si c'etait le 1er album d'un debutant ca serait super vache, autant la je trouve que ca se tiens

CoeurDePat, 11.06.2003 à 15:5694813
>> (m'obligez pas à transférez les posts sur le sujet david B. hein, sinon je vais faire les gros yeux moi aussi :o) )

Dès que tu le fais, on passe à Taniguchi, promis. :D

MR_Claude, 11.06.2003 à 15:5494812
(m'obligez pas à transférez les posts sur le sujet david B. hein, sinon je vais faire les gros yeux moi aussi :o) )

CoeurDePat, 11.06.2003 à 15:5294811
>> je voulais simplement rajouter que je suis un fervent partisan du "t'a aimé" ou "t'a pas aimé" : dans les 2 cas, l'echange sera constructif, et chacun peut ouvrir les yeux a l'autre sur un truc qu'il n'a pas saisi, ou qu'il aurait occulté (dans les 2 cas, d'ailleurs).
>> l'espace d'un instant, je me suis cru sur bdparadistruc...
>> 8)

Ouais, mais pour ça un forum c'est pas terrible. :(
Il vaut largement mieux discuter autour d'une gentille petite table dans un café, c'est plus sympa, et surtout tu vois et entends la personne, ça évite pas mal de malentendus...

>>REPETE CE QUE QU T A DIT SUR DAVID B, ESPECE DE COEUR DE MES DEUX PAT, REPETE UN PEU !!!

Bin, "Ah, au fait, David B. est un nain et il fait que des bouses.", pourquoi ? :D:D:D

(C'était pour Oslo, il est fan et spécialiste de David B., donc pas objectif du tout, pour reprendre ses termes ;) )

Oslonovitch, 11.06.2003 à 15:5194810
Arf! :)
En fait ce que je voulais dire c'est ça, on est tous capables d'échanger des avis constructifs, et passionnants sans être d'accord...

Quant à David B., CoeurDePat, fais gaffe à ce que tu dis ! !! :) :) :)

june, 11.06.2003 à 15:4994808
REPETE CE QUE QU T A DIT SUR DAVID B, ESPECE DE COEUR DE MES DEUX PAT, REPETE UN PEU !!!
8)

june, 11.06.2003 à 15:4894807
t'a tout a fait raison, oslo. je suis d'accord avec toi, on est trop habitués a avoir des reactions presque épidermiques quand ca va pas dans le sens qu'on croit juste...
je voulais simplement rajouter que je suis un fervent partisan du "t'a aimé" ou "t'a pas aimé" : dans les 2 cas, l'echange sera constructif, et chacun peut ouvrir les yeux a l'autre sur un truc qu'il n'a pas saisi, ou qu'il aurait occulté (dans les 2 cas, d'ailleurs).
l'espace d'un instant, je me suis cru sur bdparadistruc...
8)

CoeurDePat, 11.06.2003 à 15:4794806
Oslonovitch : Grmbl, tu gâches tout le plaisir de notre petit fight et en plus tu fais chier à avoir raison. :'(

(je précise juste que comme souvent ce n'est pas le fond qui me gênait, mais la forme... genre la différence entre "je n'ai pas aimé" et "cet album est une merde")

Ah, au fait, David B. est un nain et il fait que des bouses. :D:D:D

MR_Claude, 11.06.2003 à 15:4194802
hop hop hop, on reprend par là... (enfin pour discuter de Bilal, si on veut discuter de la chronique c'est sur le sujet "bullechroniques"

Tout commence par une chronique sur bdnews:

Gilles:
Pour continuer sur le débat de la chronique BD : à peine 1 heure que la chronique de 32 Décembre ( ici ) par Matt Murdock a été postée et déjà pas mal de commentaires chaud-bouillants.

Personnellement, cette chronique me semble bien faite : rappel du contexte de l'histoire, commentaire sur le scénario et son ancrage dans l'actualité suivi d'une critique, certes sévère mais juste d'après moi, de l'histoire. C'est sec mais c'est argumenté.

Je pose quelques questions : Un album lancé comme un évènement marketing est-il nécessairement bon ? Y-a-t-il des auteurs intouchables ? Est-il impossible pour un bon auteur de faire un mauvais album ?


Tini:
J'ai l'impression que, quoi qu'il fasse, Bilal jouit d'une espece d'immunite bande dessiniere. A chaque fois que quelqu'un ose le critiquer, il se trouve toujours un ou deux ayatolas dans les parages pour defendre bec et ongle son travail de genie, le moindre reproche etant percu comme un blaspheme.


CoeurDePat:
C'est pas impossible. Enfin pour ma part j'ai trouvé "Partie de chasse" nul à chier, et "32 décembre" non exempt de défauts (mais dans l'ensemble excellent...)
Ce qui personnellement m'a beaucoup enervé, c'est la façon de faire et la bêtise de l'article sur bdnews...
Maintenant ce que tu dis est vrai pour n'importe quelle série qui a un peu de succès (exemple : Thorgal, XIII -- Ah ah ah ! -- Le troisième testament, La nef des fous -- que j'ai osé trouver inintéressante, etC.)

Sinon, Bilal je m'en fous, je le connais pas. Et parfois il vaut mieux se limiter à connaître des oeuvres plutôt que leur créateur, on risque la déception.


june:
en ce qui concerne bd news, je trouves que c'est sacrément sympa de lire un article concernant "32 decembre" rédigé par autre chose qu'un gros fan de Bilal.
dans le paysage media bd francais, tout le monde se touche sur cet auteur de maniere trop systematique, et bdnews est le seul endroit qui prend publiquement parti et exprime son manque d'enthousiasme, comment peut on leur reprocher ca ?
c'est incroyable comme on a le droit de descendre presque n'importe quel auteur, mais alors la, exprimez votre deception, après lecture et puis aussi après un grand raoult bien saturant, orchestré autour de la sortie d'un nouvel album (super attendu par des milliers de fans, qui plus est...), et paf! pas de pitié, non, non, faut pas.
arretez avec Bilal, merde.
on peut etre fan de son oeuvre et/ou du bonhomme, et respecter le fait que sur ce coup la, pas mal de monde sont decus. le seul truc, c'est que certains le disent ? ben il est temps, hein.
Matt Murdock et bdnews ont raison, soyez assez honnetes pour accepter ca : cet album est decevant, le scenar vole deseperement bas et malgré quelques decollages, reste vraiment au ras du sol, et graphiquement, a part les fans de Enki qui collent chaque nouvelle litho du mec sur les murs de leur salon, personne n'ira contre le fait que ce mec a fait mieux. d'ou deception.
justifiée. (mon humble avis).


CoeuDePat:
Excuse-moi june, mais tu racontes n'importe quoi...
Tu as en effet entièrement le droit d'être déçue, mais pour ma part j'ai adoré cet album. Cela fait-il de moi un gros con pour autant ? Un mouton de Panurge qui n'ose pas dire qu'il a pas aimé un truc ? Sur ce plan-là je pense pas être le dernier à ouvrir ma gueule (parfois un peu vite, d'ailleurs).

Et puis merde, c'est vous qui faites chier à être déçus non par la qualité ou l'absence de qualité d'une oeuvre mais bien par le cirque organisé autour ! Et quoi, dois-je dire pour te paraphraser que "dans le paysage media bd francais, tout le monde se touche sur cet auteur de maniere trop systematique" et que donc lui taper dessus est à la mode et bien vu ?!

Bin non, désolé, moi j'aime cet album, j'aime "Le sommeil du monstre", et je lui trouve des qualités marquées.

Après ça ceux qui aiment pas bin tant mieux pour eux, mais si vous pouviez vous exprimez de façon un peu moins absolue ça serait pas mal.

(A quand le cassage de Taniguchi).


CoeurDePat qui mine de rien reste calme tout en ayant l'air enervé, mon dieu, quel exploit. :)


Tini:
Pourquoi on pourrait pas casser ce qu'on aime pas ?
J'aime pas ce que fait Bilal, je vais pas me forcer a trouver des qualites a ses bds quand meme.

Du moment qu'on s'acharne sur les bds et pas sur les intervenants (comme sur bdp), je vois pas le probleme.


june:
attends, coeurdepat, je n'ai rien contre les fans de bilal, je crois pas les avoir traité de "gros con" ou quoique ce soit, pas de soucis. si on avait tous les memes gouts, hein... la vie serait bien fade, bla bla bla.

>vous qui faites chier à être déçus non par la
>qualité ou l'absence de qualité d'une oeuvre
>mais bien par le cirque organisé autour

te méprends pas, je suis avant tout decu par l'album, et le tapage autour ne fait qu'amplifier cette deception, c'est un peu comme ca que ca marche, hein : fatalement, on rentre dans le jeu ; on devrait pas ? j'ai l'impressionn que depuis 2 mois, il n'y avait que cette sortie bd qui comptait.
excuse moi d'en avoir attendu quelque chose que je n'ai pas trouvé ; si toi tu y trouves ton compte, ben je suis sincerement ravi pour toi, mais apparemment, tu es quand meme d'accord pour specifier qu'a tes yeux il "n'est pas exempt de defauts" ? alors voila, donc : toi tu le dis sur un forum assez "privé" (meme si ouvert au public, bubulle reste assez confidentiel, non ?), t'a le droit, et bdnews tache de proposer une alternative au "critiques" unanimes ou presque sur cet album, mais eux, n'ont pas le droit ? parce qu'ils ont encore plus trouvé de defauts que toi ?
je comprends pas ta facon de fonctionner, CdP.
tout est relatif, comme disait l'autre, et tachons de rester suffisemment intelligent pour accepter les opinions des autres.
personne t'oblige a detester ou aimer tel ou tel titre de tel ou tel auteur ; je suis le premier a m'offusquer quand on s'en prends a un auteur que j'aime, et je comprends ton point de vue la dessus, mais j'essaie pas de dire que c'est degueu lorsque je lis une critique negative dessus. c'est comme ca, tout le monde ne peut etre unanime autour d'un meme avis. et ne t'en deplaise, le sujet sur bdnews est tout ce qu'il y a de plus respectueux et objectif.
personne crache sur bilal "parce que ca fait bien".



Voila, en gros. Ici on peut continuer a parler de Bilal le bonhomme, de ses oeuvres (vous m'excuserez si je fais un peu de ménage hein :o) )

compte supprimé . 26.04.2003 à 8:0587821
Bilal est un artist, mais egalement un etre humain avec ses defaults et ses talents. Des talents ils n'en manque pas. Cest vrai il donne une allure mondaine a ses bd mais cela fait parti du style de l'oeuvre. Cest vrai aussi Enki cherche peut-etre a ouvrir les yeux de certain sur "l'etat des stocks" et sur les stocks de l'Etat, mais comme certain l'on remarque, il est egalement a la poursuite du 'faux' dieu, q'aujourd'hui nous prenons l'argent. Enki se voit-il donc dans les bottes de Nikopol ou de Chouxblanc?

Fred, 10.03.2003 à 23:3281596
Arrrrrrf Crepp a été plus rapide que moi, le fourbe ;o)

crepp, 10.03.2003 à 21:1481566
La sortie nationale du tome 2 du "sommeil du monstre" est pour le 3 juin.
voilà.

compte supprimé . 17.01.2003 à 19:4573136
>>Bah, tout arrive, meme les jardins d'Edena ont eu une fin... meme qu'on aurait prefere rester sur notre faim>>

Je me suis arrêté au tome 4 qui était finalement plutôt bien foutu, contenant plus d'humour que la "Déesse" (agréable, bien dessiné mais avec un final un peu pompeux): le chef qui n'ose pas dire à ses hommes qu'une révolution vient d'eclater et qui continuent ainsi à porter leurs masques débiles, l'apparition d'une nouvelle cité, etc. Faudrait que je lise la suite quand même. C'est surtout une chose qui doit se lire pour le plaisir des yeux (Moebius, créateur d'univers ...) plus que pour assouvir un désir intense de scénarios bien ficelés. En tout combien de tomes ? 5, ou 6 ?

compte supprimé . 17.01.2003 à 18:2873122
Bah, tout arrive, meme les jardins d'Edena ont eu une fin... meme qu'on aurait prefere rester sur notre faim

Thierry, 29.11.2002 à 15:3162006
Des nouvelles, pas vraiment, mais il y aura un gros retrad parce que:
1/ Bilal termine d'abord son adaptation de "le femme piege" pour le cinema.
2/ le scenario du 32 decembre doit etre remanie en profondeur a cause des attentats du WTC obligent.
Je propose comme date de sortie Sasmira #2 + 2 ans ;o)))

poypoy, 29.11.2002 à 15:0062002
personne peut m'aider ?

/me va avoir l'air fin !

poypoy, 26.11.2002 à 19:5061427
j'ai été coincé par une question posée par une amie. Je ne suis pas l'actualité de Bilal, vous avez des nouvelles du prochain (date approximative...). Parce que là, moi qui passe pour une référence en Bd auprès de mes amis (qui n'y connaissent pas grand chose), mon aura en a pris un coup!!

Chicha, 19.11.2002 à 12:5860282
Moi j'ai aimé (et j'aime toujours) Las Phalanges de l'odre noir, Exterminateur 17, l'histoire où tout un village s'envole et celle dans laquelle il y a réssurection de tous les morts de la région pour déménager (là aussi) tout le village de marin et partir à bord d'un pétrolier.
Pour les autres albums, je me range à l'avis de certain pour dire qu'ils sont prises de tête.

compte supprimé . 18.11.2002 à 19:1960185
Exterminateur 17 est un excellent album de SF mais surtout ne le lisez pas dans sa nouvelle version dont les couleurs sont gerbantes.

Tinigrifi, 18.11.2002 à 19:0360179
Mondain ! C'etait le mot que je cherchais ! Merci Michey :o)

Michey, 18.11.2002 à 18:5960178
Le cote mondain de Bilal m'enerve beaucoup : un certain parisianisme flotte autours de chacun de ces albums. Bilal est meme un des rares dessinateurs de bd qui passe au pop club de Jose Arthur (et qui fait un caca nerveux car l'autre lui pose des question sur son album alors qu'il faut dire livre) (commentaire personnel : "prout moumoute!" comme on dit chez moi).
Quand au cote :"parlons de la misere du peuple en attendant je fais le design d'une montre qui coute deux lada", il est trop detestable pour en parler.
J'avoue que j'aimais Bilal jusqu'a ce coup-la, maintenant j'aurai du mal a prendre ses prochains albums au serieux.

Tinigrifi, 18.11.2002 à 18:1760168
Prout Bilal.

Bon d'accord, je vais argumenter un peu :o).
J'ai bien aime partie de chasse, mais j'ai pas trop compris pourquoi il partait dans des delires graphiques qui n'apportent rien, bien au contraire. Dans le meme genre, les phalanges de l'ordre noir sont moins bien dessinees, mais plus efficaces. Enfin de la trilogie Nikopol, j'ai retenu surtout l'ambiance, assez reussie malgre l'absence de scenario.

Mais alors le reste...
Le cote pretentieux, recurrent dans toutes ses bds, y passe d'autant plus mal qu'elles sont mediocres. Je n'ai aucun plaisir a les lires. Tous les personnages font la gueule, se ressemblent, et ont l'air tous atteints de la "betonite" de nikopol. C'est a peu pres aussi difficile de trouver une case de Bilal avec un personnage qui sourit que de trouver une case de Blake et Mortimer sans texte. Bon d'accord, c'est mineur mais moi ca me derpime.

Le merite que je reconnais a Bilal c'est d'avoir reussi a s'imposer comme un auteur qui fait bien. Comme Calvin et Hobbes, on peut dire en societe non bedephile qu'on aime bien Bilal sans passer pour un neuneu.

MR_Claude, 18.11.2002 à 13:4960149
par contre "le déclic" oui!!! ;o)))



oui, je sors...

man, 18.11.2002 à 13:3660145
Euh, "Mémoires d'outre-espace" c'est quand même pas son meilleur album... ça fait partie de sa période "Exterminateur 17" ;o) dont je suis pas super fan :o)

Datavinn, 18.11.2002 à 0:3160112
Perso, c'est avec "mémoire d'outre espace" que le déclic est venu. Après j'ai acheté, acheté...
:)

Pages : 1 - 2

retour forum

bordure
coin bordure coin