créer | pseudo  mot de passe  |  
 
 
coin bordure coin
bordure BullActu

Les Annexes de Bulledair
bordure
coin bordure coin

coin bordure coin
bordure BulleGalerie

par Wayne


par IG85
bordure
coin bordure coin

coin bordure coin
bordure Chroniques

par rohagus


par petitboulet
bordure
coin bordure coin

coin bordure coin
bordure MonoChat
naoko
e m
bordure
coin bordure coin

 
coin bordure coin
bordure

Stalner et moi

Bandes Dessinées : auteurs, séries, et toutes ces sortes de choses... ]


retour forum
Pages : 1

Thierry, 14.06.2017 à 11:05365845
une remontée de près de 10 ans, c'est dire si Stalner à la cote sur bubule !

Thierry, 14.06.2017 à 11:04365844
vers 1920, Ange-Marie reste prisonnier des horreurs dont il fut témoin dans les tranchées. A la lisière de la folie, il erre dans la campagne, survivants de petits travaux mais fuyant dès qu'il ressent le moindre attachement. Hanté par le fantôme de Louis, il semble ne plus pouvoir rejoindre le monde des vivants... Récit de rédemption qui mèle le dur retour à la vie pour les rescapé de la guerre, cette bande dessinée mélange un peu tout dans un cocktail d'intentions louables. Traumatisme de la guerre, rédemption par l'art, redécouverte de l'amour, démons de la jalousie... on y croise le vieux fermier rancunier, l'artiste maudit rendu fou par la mort tragique de son modèle, la petite fille un peu sauvage qui se transforme en belle jeune fille. Tout y passe, sans vergogne.
C'est dessiné joliment, à défaut d'être franchement joli. Stalner est un auteur appliqué qui reproduit des poses et des portraits éprouvés mais ne se hisse jamais au rang des meilleurs dessinateurs du genre (le Vicomte de la grande époque ou Gibrat, qui sont les exemples qui me viennent en premier). D'un oeil distrait, cela fonctionne mais il ne faut pas être trop regardant. L'ensemble est appliqué et sans réelle faiblesse, mais sans aucune âme non plus.
L'intrigue est à l'avenant: un catalogue de lieux communs d'une platitude assez uniforme. Rien ne ressort. rien ne dépasse. Les intentions sont louables, l'exécution correcte, l'intérêt proche de zéro. Cela fait passer le temps, mais guère plus. Je m'y attendais, mais puisque je l'avais trouvé dans un bac à soldes à 3 EUR, cela n'était pas très important. Ce livre est exactement ce que j'attendais (redoutais?): un pur produit Aire Libre, qui répond aux exigences de la collection (dessin réaliste, sujet romantique et passe-partout, traitement 'sérieux' pour faire bande dessinée adulte) et les remplit avec le sérieux d'élèves appliqués à défaut d'être vraiment talentueux.
J'ai du mal à noter. Ce n'est pas mauvais au point de dézinguer mais ce genre de livre représente tellement ce qui me saoule dans la bande dessinée (et qui représente une part non négligeable de la production) que je ne peux pas lui donner une bonne note. Deux étoiles me semble un compromis acceptable.

chrisB, 11.09.2007 à 16:38292775
Decidement je suis pas client de Stalner...
Lecture chiante qui enfonce des portes...
A noter une erreur (volontaire ?) de la coloriste sur un uniforme qui trompe le lecteur pour le "suspens" final (perso rien à secouer mais bon)

chrisB, 27.09.2006 à 16:18265187





Un diptyque pour un petit polar qui sent bon le sud ouest. Course poursuite apres le magot d'un casse, les méchants d'un coté, les gentils embarqués contre leur gré de l'autre. Ca se laisse lire, pas transporté plus que ca par le scénario (et ses tiroirs), les personnages. 2 timbres

Mr_Switch, 12.09.2006 à 13:25263645
Je connaissais la série de nom, à la vue de la publicité abondante qu'il en était fait dans "Historia", revue que je feuillete chez mes grand-parents.
Les premières pages me font penser à "une série de l'été" (voir TF1 ou France2) : Les secrets de familles, les gentils qui ne le sont pas, le grand brulé qui se venge, quelques beaux paysages, quelques invraisemblances, la troublante belle-soeur qui prend son bain dans la rivière, un soupçon de fantastique ...
Et là, on se demande fébrilement (comme dans tout feuilleton de l'été) : Mais dans quel épisode l'ancien séminariste et la veuve de son frère font faire leur partie de jambes en l'air. Bah dans le tome 3, pardi !

Les feuilletons de l'été se regardent d'un oeil mais on attend chaque épisode avec impatience. "La croix des Cazenac", c'est un peu pareil :)

poypoy, 29.04.2002 à 23:2725852
ah oui j'oubliais les Poux. Je dois avoir 2 tomes, je préfère de loin Ibicus, sur la même période, même si les 2 séries n'ont rien à voir. En fait je n'ai pas grand chose à en dire, ça ne m'a pas marqué (pas comme Morti en tout cas )

Morti, 29.04.2002 à 23:1125850
Assez d'accord avec les avis qui précèdent, Le fer et le feu est pour moi la meilleure série au niveau du dessin, La croix de Casenac m'a bien plu aussi et Malheig c'est surtout pour l'Ecosse mais le dessin est moyen (Jean-Marc ?).
Par contre moi j'ai découvert Stalner il y a des années avec Les Poux et alors là, après ça vous ne pouvez qu'apprécier ce qui suit : plus noir, plus démoralisant, ça existe pas... :o)

poypoy, 29.04.2002 à 21:4925844
je possède plusieurs albums des freres Stalner, rencontrés plusieurs fois en dédicace et très sympas, conseillés en plus par des potes.

Il faut bien avouer que, si ça se lit, que c'est assez joli, c'est très souvent banal et sans grand intérêt. Je n'ai pas de trop mauvais souvenirs de la série Le Boche, qu'on m'avait prété. Je trouve Fabien M pas mal (mais ça se dégrade en route). Je n'ai pas trouvé d'intérêt à Malheig (j'ai l'impression d'avoir lu 100 fois ce genre de trucs en mieux). Pour Le Fer et le Feu, mouais, bof, c'est banal au début, mais pas mauvais pour autant, mais je n'aime pas la fin. Depuis, j'ai commencé Malemort qui se dirige vers un truc sur les vampires et ben, bof, bof. J'ai lu le premier tome de La Esmeralda que je trouve qans intérêt.
Cazenac me semble un peu mieux sur ce que j'ai lu en médiathèque, mais j'ai arrêté de commencer de nouvelles séries de leur part.

Voilà, je parais très négatif, mais je suis un gros consommateur de BD et ça fait baisser d'autant l'intérêt que je trouve à leur travail. Cependant, certains, moins "blasés" y trouveront sûrement un intérêt car, rien de ce que j'ai lu n'est honteux ou du foutage de gueule.On voit bien pire dans les rayons des librairies.

crepp, 29.04.2002 à 21:0225840
Il ne faut pas oublier Malheig (faites par les 2 frêres). Je trouve cette série plus qu'intéressante, surtout par son coté celtique.
Mais depuis la séparation,même si Eric se montre d'un niveau supérieur à son frère il reste irrégulier. Tout comme Eugène, je n'ai pas aimé "le roman de Malemort", surtout au niveau du scénario (très plat).
Par contre "La croix de Cazenac" (3 tomes) m'a bien plu (moins le tome 2), cette histoire d'espions pendant la première guerre mondiale est bien menée et belle graphiquement.
Ah les gouts et les couleurs :o))
Quand à Jean Marc(le frêre), j'ai abandonné, je ne veux même pas essayer "la Esmeralda".

Eugène le jip, 29.04.2002 à 19:5725839
Ah, donc, il y en a deux !!! (J'espère que Schetter n'a pas de frère).
Bon, dernière tentative, on va essayer d'emprunter le boche et le fer et le feu quelque part avant de se prononcer définitivement. Si j'accroche pas, il y a suffisament d'autres séries et d'autres auteurs à découvrir.

Joe, 29.04.2002 à 19:5025838
Je confirme que le Maître de Pierre est l'une des plus grosses daubes de ces dernières années, tant au niveau du scénar que du dessin...

Sinon en gros d'accord avec Morti, le Fer et le Feu est un bel exemple de la qualité graphique d'Eric Stalner...

Morti, 29.04.2002 à 17:5925827
Je pense qu'il faut distinguer les BD faites par les 2 frères en collaboration et celle faites par chacun séparément. La dernière en date je crois, "Le maître de pierre", est une bouse sans nom même pas digne d'un niveau amateur (Jean-Marc seul).
Par contre "Le fer et le feu" est une excellente série où l'on retrouve plus le trait d'Eric que celui de son frère.
Je crois, mais je m'avance peut-être, que Eric aurait intérêt à travailler seul ou à laisser à son frère les décors et accessoires car par exemple l'album crayonné du Fer et le feu est superbe et montre bien la qualité du dessin.
Pour avoir quasi tout de Stalner(s), je pense qu'on peut facilement repérer les albums où Jean-Marc est intervenu plus qu'il n'aurait dû...dommage...

frads, 29.04.2002 à 16:3825820
J'ai ressenti ça à la lecture de La Croix de Cazenac (du moins graphiquement). En effet, le dessin est rempli de détails mais fait tout sale et il est vrai qu'il manque de conscience professionnel, ce dessin.

Par contre je n'ai rien trouvé à redire à la lecture du Boche. Je ne sais pas si l'alchimie des deux frères à quelque chose à voir là dedans, mais c'est ce que ça me fait croire...

Eugène le jip, 29.04.2002 à 16:3225819
Bon, j'aime pas casser du sucre sur des dessinateurs, mais Stalner et moi, on a un petit problème. Rien de personnel, c'est juste ses BD. Comme c'est un auteur à succès et qu'on me l'avais (mal) conseillé, je me suis acheté deux albums (Fabien M 1 et Malemort 1) et, gloup, c'est pas terrible, à mon avis.
Dessin apparement soigné de loin mais souvent baclé et plein d'erreurs quand on y regarde à deux fois et scénario insipide, souvent copié et jamais original. Bref, tout ça donne une BD racoleuse, tape à l'oeil et ennuyeuse, tant au niveau dessin que scénario. J'sais pas si je suis le seul à ressentir ces sentiments, mais si il y a d'autres avis.....

Pages : 1

retour forum

bordure
coin bordure coin