créer | pseudo  mot de passe  |  
 
 
coin bordure coin
bordure BullActu

Les derniers ajouts
bordure
coin bordure coin

coin bordure coin
bordure BulleGalerie

par Wayne


par IG85
bordure
coin bordure coin

coin bordure coin
bordure Chroniques

par Cellophane


par alban
bordure
coin bordure coin

coin bordure coin
bordure MonoChat
Hagelberg ! Altan ! Barbier !
Glotz
bordure
coin bordure coin

 
coin bordure coin
bordure

Ruppert et Mulot, le duo flingueur.

Bandes Dessinées : auteurs, séries, et toutes ces sortes de choses... ]


retour forum
Pages : 1 - 2 - 3 - 4 - 5

Le PBE, 07.12.2018 à 15:45370668
Peut-être un hommage à Pimberton...

crepp, 07.12.2018 à 10:59370663
Histoire d'un pirate ?
Pourtant le dé à 20 faces me faisait penser à une histoire de Jeu de rôle.

Pierre, 21.11.2018 à 19:40370486
Qu'est-ce que c'est que c'histoire-là ?

Grr ... Je vais devoir me fader un Ruppert & Mulot à cause d'Olivier Schrauwen ? Le salaud !

Gantois, 21.11.2018 à 17:24370484
Je suis curieux de découvrir ceci :


Gantois, 11.10.2018 à 17:25370175
Suis-je le dernier à m'intéresser à eux ici?
C'est une grande feuille dépliable ou il se passe tout pleins de trucs à la Ruppert & Mulot. Rien de révolutionnaire mais plutôt sympa.

beuzno, 27.03.2015 à 18:32358325
Merci
Je voulais le prendre hier, mais , quand j'ai vu vos notes, j'ai été refroidi et j'ai pris"mes chers samedis"
On retrouve bien les personnages de la littérature brésilienne : excessif et jouissif

chrisB, 27.03.2015 à 16:44358324
Bien décu, du retour à l'asso j'attendais plus que les derniers (Dupuis de mémoire) très moyens.

On retrouve quelque chose de leurs grands moments, mais c'est diffus et cela ne marche que moyennement. Sur le papier c'est prometteur, à la lecture c'est décevant, ça fait chier car je voulais l'aimer cet album :(

beuzno, 27.03.2015 à 15:18358323
D'après les premières étoiles de "famille royale" , le duo ne semble pas au top
Des avis?

chrisB, 13.01.2015 à 19:20357393
Par contre, ils ont fait un des meilleurs dessins pour Charlie !

Mr_Switch, 13.01.2015 à 15:41357392
Je n'ai pas grand chose à rajouter à ce que Thierry disait. Il y a un thème, ou une variation autour d'un thème, qui reste original. Je sens la volonté de sens. Mais au final, on ne sait que penser. On ne sait que penser de l'histoire exposée, c'est plutôt bien. On ne sait que penser du livre, et ça c'est moins bien.

chrisB, 10.06.2014 à 7:27355324
Pour ma part, super decu de ce livre...

Ptain il est loin le temps où je criais au génie sur mon Safari:(

NDZ, 05.06.2014 à 14:43355300
Thierry :
Sexe, Skype et Séduction? Drôle d'accroche mais pas complètement fausse.
Un homme rncontre une femme sur un réseau social libertin. Ils s'amusent par webcams interposées et messagerie. Mais il veut la rencontrer. Pas tant pour le culque pour faire sa connaissance dans la vraie vie. Elle louvoye, refuse, l'entraîne dans des jeux. Entre fantasme et réalité, il perd pied mais espère...
Ruppert et Mulot donnent pour la première fois un visage à leurs personnages, si je ne me trompe. Mais souvent dissimulé derrière lunettes ou masque. Le point de vue est intrigant, les séquences oniriques sont surprenantes... mais les personnages semblent être des caricatures de bobos auxquels il est difficile de s'intéresser. Des artistes contemporains hyper-connectés qui se bourrent le mou et le cul sur ta toile. Un peu comme une performance. Comme si la vie était une performance, un simple jeu de masques mais le masque ne dissimule que le vide.
A se demander si, en deuxième lecture, ce livre ne serait pas en fait une satire de ce monde-là. Mais un satire qui aurait décidée de ne pas être drôle. Juste triste et morne. le sticker "les inrockuptibles" sur la couverture ressemble presque à un appel du pied: toi, lecteur des inrocks, tu vas vouloir te retrouver dans nos personnages. Une fable sur la s"duction à l'ère 2.0 pour illustrer une satire sur une population branchouille et désincarnée à la recherche de la dernière pose.
J'ai donc du malk à me positionner sur ce livre, parce que je ne comprends pas vraiment où les auteurs ont voulu aller. Autant Irène, qui rend NDZ sceptique, m'avait séduit parce qu'il réussissait à faire vivre un personnage fort et presqu'attachant dans toute sa folie, autant ce livre-ci me laisse froid.


Je n'ai pas encore lu, mais les passages publiés sur Le Monde ne m'ont pas beaucoup plus emballé que cela. Je me retrouve dans ton avis alors que, du livre, je n'en ai lu que des fragments... Le plus jouissif (mais pas le plus évocateur), reste les commentaires sur Le Monde (avec des vrais interventions de grands connaisseurs et de grands intellectuels, du genre "moi je suis ouvert sur l'inde, j'aime beaucoup ce qui est publié à l'Asso, mais là, c'est vraiment mal dessiné"). :))

Thierry, 05.06.2014 à 14:31355299
Sexe, Skype et Séduction? Drôle d'accroche mais pas complètement fausse.
Un homme rncontre une femme sur un réseau social libertin. Ils s'amusent par webcams interposées et messagerie. Mais il veut la rencontrer. Pas tant pour le culque pour faire sa connaissance dans la vraie vie. Elle louvoye, refuse, l'entraîne dans des jeux. Entre fantasme et réalité, il perd pied mais espère...
Ruppert et Mulot donnent pour la première fois un visage à leurs personnages, si je ne me trompe. Mais souvent dissimulé derrière lunettes ou masque. Le point de vue est intrigant, les séquences oniriques sont surprenantes... mais les personnages semblent être des caricatures de bobos auxquels il est difficile de s'intéresser. Des artistes contemporains hyper-connectés qui se bourrent le mou et le cul sur ta toile. Un peu comme une performance. Comme si la vie était une performance, un simple jeu de masques mais le masque ne dissimule que le vide.
A se demander si, en deuxième lecture, ce livre ne serait pas en fait une satire de ce monde-là. Mais un satire qui aurait décidée de ne pas être drôle. Juste triste et morne. le sticker "les inrockuptibles" sur la couverture ressemble presque à un appel du pied: toi, lecteur des inrocks, tu vas vouloir te retrouver dans nos personnages. Une fable sur la s"duction à l'ère 2.0 pour illustrer une satire sur une population branchouille et désincarnée à la recherche de la dernière pose.
J'ai donc du malk à me positionner sur ce livre, parce que je ne comprends pas vraiment où les auteurs ont voulu aller. Autant Irène, qui rend NDZ sceptique, m'avait séduit parce qu'il réussissait à faire vivre un personnage fort et presqu'attachant dans toute sa folie, autant ce livre-ci me laisse froid.

Mael, 04.03.2014 à 19:29354508
"Sexe, Skype et Séduction !" promet l'accroche de l'éditeur dans son courriel à la presse (non repris sur le site d'ailleurs)...

NDZ, 04.03.2014 à 19:24354503
Hé bien je suis septique. Je m'attendais à une grosse baffe et je n'ai pas été surpris une seconde. On parlait d'une suite ?

Pierre, 03.12.2013 à 21:16353107
Toujours pas déballé mon exemplaire, moi. Faudrait ptêt' bin que je m'y mette !

Gantois, 19.11.2013 à 10:18352913
et comment je fais pour refermer mon livre maintenant...?

Thierry, 07.03.2013 à 23:39350291
Thierry :
le premier livre "pas drôle" du duo flingueur, et le résultat est plus qu'à la hauteur des espérances. En suivant le parcours obsessionnel d'Irène, jeune fille fragile et suicidaire, ils multiplient les moments étranges, à mi chemin entre le grotesque et la poésie. C'est beau, c'est fort et c'est un des meilleurs livres de la fin de 2009

Tiens, une suite est-elle oui ou non prévue ? L'histoire se termine sur 'fin du premier volet', mais rien depuis. Mais ce livre est tellement particulier que je me demande s'il ne s'agit pas d'une fausse piste de plus

Pierre, 07.03.2013 à 22:49350283
Mael :
Voilà qui me rappelle cet article de Rue89 tombant à point nommé.

(sinon je pense que la photo est censée apporter un effet de connivence, de proximité)


Malédiction ! Voilà réduites à néant mes chances de réussir quelque jour dans la littérature ...

Mael, 07.03.2013 à 22:28350281
Voilà qui me rappelle cet article de Rue89 tombant à point nommé.

(sinon je pense que la photo est censée apporter un effet de connivence, de proximité)

Mr_Switch, 07.03.2013 à 22:24350280
La photo existe en grand format pour poser sur les rayonnages, je te rassure.

Pierre, 07.03.2013 à 22:19350279
Glotz :
Pierre :
("ah ouais un bandeau avec la photo comme pour le prix Goncourt, ça doit être un bon livre")?

Si ça fait vendre pour les romans, alors que dans l'absolu il n'y a aucune raison, je ne vois pas pourquoi ça ne ferait pas aussi vendre pour les bandes dessinée :)


La question reste de savoir si la photo sur le bandeau fait vendre le roman ! Je suis sceptique.

Glotz, 07.03.2013 à 22:16350277
Pierre :
("ah ouais un bandeau avec la photo comme pour le prix Goncourt, ça doit être un bon livre")?

Si ça fait vendre pour les romans, alors que dans l'absolu il n'y a aucune raison, je ne vois pas pourquoi ça ne ferait pas aussi vendre pour les bandes dessinée :)

Pierre, 07.03.2013 à 22:06350276




Je viens de le feuilleter à la Fnac: c'est au point de vue esthétique assez indigent mais ce que je ne comprends pas, c'est l'intérêt d'affubler l'ouvrage d'un bandeau figurant la photo des auteurs. Est-il possible que ces gens du markéting s'imaginent que cela va aider à vendre l'album ("ah ouais un bandeau avec la photo comme pour le prix Goncourt, ça doit être un bon livre")?

Glotz, 05.02.2013 à 21:46349607
Ah oui tiens j'avais mis 2 quand je l'avais lu à l'époque, suite à la déception, mais en le relisant l'autre jour je l'ai trouvé plutôt pas mal.

NDZ, 05.02.2013 à 15:05349579
Bon, sans rigoler, c'est 1000 fois mieux que le "truc" avec Vivès. Là on rigole, là il y a du jeu, là aussi il y a des expérimentations, mais elles font mouche. Même s'il a été écorné à sa sortie, comme "moins bon du duo depuis des lustres", il reste une bonne lecture.

Nicolas, 11.10.2012 à 22:08347042
Et pour ceux qui voudraient rencontrer messieurs Bastien Vivès, Florent Ruppert et Jérome Mulot, ils seront chez Multi BD (à Bruxelles) ce samedi après-midi pour dédicacer leur "Grande Odalisque"...

Thierry, 03.08.2012 à 11:32345918
Aba Sourdi :
Mr_Switch :
Si l'on veut faire des concours sans grand intérêt, l'Aire Libre de Frédéric Poincelet est plus énigmatique que celui de R&M, dans le côté grand écart éditorial.

Pareil, je trouvais déjà que Poincelet se "champagnisait" depuis Mon Bel Amour, Beaux-Arts Mag', Psychologies Magazine, où son style intimisto-réaliste n'avait déjà rien à voir avec ses débuts plutôt underground. J'ai toujours trouvé qu'il y avait quelque chose d'emphatique, de 'petit doigt en l'air' dans son travail graphique : jamais réussi à être touché par Frédéric Magazine tout en étant partisan

en même temps, avec Vincent Bernière au scénario, il ne fallait pas s'attendre à des miracles. Parfois, j'ai l'impression que Bernière est une espèce de Beigbeder de la bande dessinée...

Aba Sourdi, 03.08.2012 à 11:07345917
Mr_Switch :
Si l'on veut faire des concours sans grand intérêt, l'Aire Libre de Frédéric Poincelet est plus énigmatique que celui de R&M, dans le côté grand écart éditorial.

Pareil, je trouvais déjà que Poincelet se "champagnisait" depuis Mon Bel Amour, Beaux-Arts Mag', Psychologies Magazine, où son style intimisto-réaliste n'avait déjà rien à voir avec ses débuts plutôt underground. J'ai toujours trouvé qu'il y avait quelque chose d'emphatique, de 'petit doigt en l'air' dans son travail graphique : jamais réussi à être touché par Frédéric Magazine tout en étant partisan aussi du 'dessin pour le dessin'.

Bon, c'est pas pour faire mon InternalLobster mais c'est pour dire que ce genre de virages sont souvent prévisibles quand on regarde bien les oeuvres, même chez Ruppert et Mulot ("La maison close" et même "Sol Carrelus" étaient pour moi des fautes de goût, des passades déjà beaucoup trop légères pour des auteurs expérimentaux si jeunes).

crepp, 02.08.2012 à 19:18345908
Aba Sourdi :
Je précise que je n'ai rien contre Aire Libre (j'adore des livres comme "La lecture des ruines" de David B. ou "Prosopopus" de De Crécy), par contre j'ai tout contre Vivès, en effet. Dans ma boutade j'avais cherché une collection où les auteurs indés migrent facilement, mais le côté péjoratif du virage artistique se situait seulement dans ma mention de Vivès.


D'accord, j'avais pas lu ça dans ce sens.

Mr_Switch, 02.08.2012 à 19:07345906
Peut-être que Ruppert et Mulot ont voulu faire jaser le bobo ? peut-être que ce livre est une expérience comme une autre de leur part.

Si l'on veut faire des concours sans grand intérêt, l'Aire Libre de Frédéric Poincelet est plus énigmatique que celui de R&M, dans le côté grand écart éditorial.

Aba Sourdi, 02.08.2012 à 18:59345905
Je précise que je n'ai rien contre Aire Libre (j'adore des livres comme "La lecture des ruines" de David B. ou "Prosopopus" de De Crécy), par contre j'ai tout contre Vivès, en effet. Dans ma boutade j'avais cherché une collection où les auteurs indés migrent facilement, mais le côté péjoratif du virage artistique se situait seulement dans ma mention de Vivès.

crepp, 02.08.2012 à 18:55345904
Aba Sourdi :
..."Le pire ce serait qu'ils fassent genre un Aire Libre avec Vivès, ha ha, le cauchemar".

C'est vraiment l'apocalypse.


J'ai toujours un peu de mal avec cela. Je suis surement optimiste dans l'âme, mais pourquoi faudrait il absolument penser que faire un album dans la collection aire libre (ou tout autre collection d'un grand éditeur*) amène à du mauvais ou soit considéré comme une descente aux enfers.
Cela fera peut être découvrir ces auteurs a un plus grand public, et donc a ouvrir leurs esprits (aux lecteurs).

*quand je dis grand, je parle comme taille d'éditeur pas en qualité hein.

Aba Sourdi, 02.08.2012 à 18:47345903
C'est fou parce qu'il y a quelques mois je plaisantais justement avec un pote sur ma peur grandissante que Ruppert et Mulot soient récupérés par 'l'avant-garde soft', depuis que "La maison close" ou leur championnat de bras de fer leur ont donné une image sympa d'auteurs ouverts qui invitent même Boulet, et je disais en rigolant et sans trop y croire "Le pire ce serait qu'ils fassent genre un Aire Libre avec Vivès, ha ha, le cauchemar".

C'est vraiment l'apocalypse.

Cobalt 60, 02.08.2012 à 15:16345900
NDZ :
J'ai un peu peur tout d'un coup...


Rhôôô, le banc-titrage de merde !
Voilà ce qui nous attend quand les éditeurs mainstream se lanceront dans la BD numérique à grande échelle : des effets spéciaux d'un autre âge et l'imitation bas de gamme du cinéma. Au secours !

SydN, 01.08.2012 à 23:24345893
Gantois :
SydN :
j'ai lu une interview des auteurs dans casemate

C'est cat's eyes :)
c'est revendiqué comme tel, mais revu et corrigé. En gros ils ont voulu reprendre les ingrédients d'un blockbuster, a leur sauce. Moi je dis pourquoi pas, mais faut s'attendre ni a du vives pur, ni à du ruppert et mulot pur, ni a un mélange des deux finalement. C'est ça qui est intéressant, la surprise. Et puis une certaine prise de risque finalement, moi j'attend de voir.


Tiens, c'était dans le Casemate de quel mois ?


heu... juillet ou aout. Le dernier en tout cas.

Gantois, 01.08.2012 à 23:14345891
SydN :
j'ai lu une interview des auteurs dans casemate

C'est cat's eyes :)
c'est revendiqué comme tel, mais revu et corrigé. En gros ils ont voulu reprendre les ingrédients d'un blockbuster, a leur sauce. Moi je dis pourquoi pas, mais faut s'attendre ni a du vives pur, ni à du ruppert et mulot pur, ni a un mélange des deux finalement. C'est ça qui est intéressant, la surprise. Et puis une certaine prise de risque finalement, moi j'attend de voir.


Tiens, c'était dans le Casemate de quel mois ?

Moi aussi j'attends de voir, en faisant plutôt confiance aux auteurs.

Pierre, 01.08.2012 à 22:19345886
Je trouve pas leurs nanas très sexy.

SydN, 01.08.2012 à 18:57345884
j'ai lu une interview des auteurs dans casemate

C'est cat's eyes :)
c'est revendiqué comme tel, mais revu et corrigé. En gros ils ont voulu reprendre les ingrédients d'un blockbuster, a leur sauce. Moi je dis pourquoi pas, mais faut s'attendre ni a du vives pur, ni à du ruppert et mulot pur, ni a un mélange des deux finalement. C'est ça qui est intéressant, la surprise. Et puis une certaine prise de risque finalement, moi j'attend de voir.

Mr_Switch, 01.08.2012 à 17:48345883
Et encore, ici ça fonctionne plutôt bien par rapport à d'autres cas.

BigBen, 01.08.2012 à 17:42345882
ABDI :
NDZ :
J'ai un peu peur tout d'un coup...


Franchement, je pense que la bande dessinée n'est pas faite pour les bandes annonces. Ça ne rime à rien. Ensuite, c'est mon avis, mais bon.


Bien d'accord, ce mimétisme de la bande annonce est assez navrant. Encore une manifestation de cette vaine fascination pour les techniques cinématographiques.

crepp, 01.08.2012 à 16:50345880
heu ça fait ....je trouve pas mes mots pour me dire comment ça me donne même pas l'envie d'ouvrir la BD.

Gantois, 01.08.2012 à 16:22345873
ça fait un peu Cats eye's comme ça

ABDI, 01.08.2012 à 16:12345872
NDZ :
J'ai un peu peur tout d'un coup...


Franchement, je pense que la bande dessinée n'est pas faite pour les bandes annonces. Ça ne rime à rien. Ensuite, c'est mon avis, mais bon.

NDZ, 01.08.2012 à 16:08345871
J'ai un peu peur tout d'un coup...

Mael, 30.03.2012 à 9:42343877
NDZ :
Vivès confirme (sur PasamonikMag) le Aire libre avec les deux compères pour septembre.


Wep, et explique que les trois dessinent et scénarisent, ce qui répond à notre question.

NDZ, 29.03.2012 à 23:41343875
Vivès confirme (sur PasamonikMag) le Aire libre avec les deux compères pour septembre.

NDZ, 05.12.2011 à 22:16341366
Groensteen rapporte dans son post du 13/11 que Ruppert & Mulot font du sale boulot dans les pages de trois couleurs et personne ne dit rien?? :)

beuzno, 28.04.2011 à 19:32338005
ok,Aba t'es le plus fort!
mais je ne regrette pas ma lecture
c'est de la bonne "alterbiofiction"

Mr_Switch, 27.04.2011 à 23:01337995
J'avais vu Judith Forest en interview à la télé (sur France 3 ?), je ne l'avais pas trouvée hype... Elle ne m'avait donné envie de lire le bouquin. De sorte que je suis resté bien extérieur à tout ça...

Aba Sourdi, 27.04.2011 à 22:55337994
Ce topic est dans le second Judith Forest ! :)

Allez Beuzno, c'est pas grave, ça arrive à tout le monde de se faire avoir...

Pour ma part je suis content de mon scepticisme de l'époque, hé hé ! Des phrases comme "La Cinquième Couche me déçoit" et "J'attends plutôt le prochain Aurélie William Levaux" ont dû leur faire fort plaisir, n'empêche !

Je me souviens avoir eu du mal à croire qu'un trait si froid ait pu être féminin. Et je dis ça avec une vision très large de ce qui est "féminin", par exemple je pense justement au travail de Aurélie William Levaux. Ouais, le réalisme morne de Forest sonnait vraiment faux à mes yeux. Je ne sais pas si les auteurs ont pu penser à ça.

En tout cas ouais, j'ai l'impression que ça a été un truc de fille raconté comme un mec, ce qui a surtout plu aux mecs, contrairement à des choses comme Aurita qui ont aussi touché les filles. Ouais, Forest c'était la hype, c'était pas Elle/Marie-Claire, et la hype c'est les mecs qui la font. Putain de truc de mec, Forest.

effer, 18.01.2011 à 15:34335902
La 1 car c'est logique avec le dépliage en quatre.

Gantois, 18.01.2011 à 15:03335897
Mr_Switch :
Tout le monde, il est d'accord avec Wandrille ?


ouiiiii!

Mr_Switch, 18.01.2011 à 14:45335894
Bin oui, c'est bien pour ça que je demande :)

C'est même un journal plié en 4. On voit que le fragment en haut à gauche sur le journal déplié correspond bien à la première couverture.

Le PBE, 18.01.2011 à 14:33335891
Mr_Switch :
Tout le monde, il est d'accord avec Wandrille ?

Ceux qui ne sont pas d'accord font les dos ronds ? ;o)

Je n'ai pas vu le bouquin. Si j'ai bien compris ta première image c'est pour la com' et en réalité c'est un "journal" plié en deux, du même genre que l'un des exemples ci-dessous (qui feraient donc jurisprudence):

Grospatapouf, 18.01.2011 à 14:25335889
Moi de toute façon j'en sais rien : je fais grève.

Mr_Switch, 18.01.2011 à 13:14335887
Tout le monde, il est d'accord avec Wandrille ?

wandrille, 17.01.2011 à 19:00335856
Ben la plus lisible je dirais, la 1, non ?

Mr_Switch, 17.01.2011 à 16:23335849
Allez, question !

Pour vous, quelle est la "vraie" couverture du "Royaume", plus exactement celle que Bulledair devrait arborer ?

La couverture "non dépliée", la couverture maquettée :


Ou la couverture après dépliage, la "première page" donc :


J'ai ma petite idée. C'est juste pour donner l'illusion de démocratie participative au sein de la dictature bananabullesousadjointe actuelle

Mr_Switch, 17.01.2011 à 16:07335847
Ca ne servait à rien de se dépêcher, il ne sera en lice que pour les Bulles d'Or 2011 (dont le PBE n'a pas encore préparé la page, hého, on est pas aux pièces)

chrisB, 17.01.2011 à 15:43335846
Le PBE :
chrisB :
Sinon j'ai acheté leur dernier bouquin, le royaume (pas in the bullebase) un gros journal (60*40)

Déjà que je suis à la bourre si tu achètes les bouquins avant leur sortie maintenant... ;o)


Il était sur la table, en avant chez Millepages, il me murmurait des "fais pas ta pute, achete moi !! 9,5€ c'est donné gros batard"

Le PBE, 17.01.2011 à 15:37335845
chrisB :
Sinon j'ai acheté leur dernier bouquin, le royaume (pas in the bullebase) un gros journal (60*40)

Déjà que je suis à la bourre si tu achètes les bouquins avant leur sortie maintenant... ;o)

chrisB, 17.01.2011 à 15:30335843
Sinon j'ai acheté leur dernier bouquin, le royaume (pas in the bullebase) un gros journal (60*40)

NDZ, 17.01.2011 à 11:37335840
J'ai goûté au compte goutte le duo et je ne m'en lasse (pour le moment) pas. En même temps, je n'ai pas tout lu. Je ne vois pas de "procédé" dans leur processus de création, juste de la recherche formelle, innovante et vivifiante. Ecouter leur intervention publique retransmise ici, additionnée d'une video de je ne sais plus où, m'a aussi influencé dans le sens positif. Tout n'est pas gratuit (cas de bien des "performances"), ils racontent vraiment quelque chose sur notre monde (ou notre temps - pas le magazine, hein), notre société (ou sur l'humain) et notre medium préféré...

Certes, c'est pas beau de se laisser embobiner par des (un?) beaux parleurs, mais voilà, j'aime leur propos, j'aime leur démarche. Et en ce qui concerne le terme "mode", restons sérieux...

wandrille, 13.01.2011 à 12:22335685
Le travail de Ruppert et Mulot me paraît d'une grande cohérence, depuis leur tout premier truc qui est, je crois, le DEL AVENTURA (que j'avais trouvé génial à l'époque) jusqu'aux récentes sorties.

Peut être que cette cohérence est justement la limite de leur travail en tant qu'auteurs de bd en livre, mais je trouve aussi carrément réducteur de réduire leur apport à ça.

Les expos de Ruppert et Mulot sont de vraies réflexions sur la narration séquentielle, je pense notamment à ce qu'on vu ceux qui ont eu la chance d'être à Sierre pour le festival BDFIL : les deux compères avaient fait une série d'histoire hyper inventives sur des 33 tours éclairés au stroboscope.

C'était inventif et en même temps, les histoires étaient drôlement chouettes. Je ne vois pas qui à leur niveau a tenté ce genre d'expérimentation.

Leur essai de la Maison Close était aussi une bonne initiative, même si le résultat m'a moyennement convaincu. L'important étant quand même qu'ils l'ont tenté.

Voilà des gens qui cherchent à sortir de la case, et qui amènent la bande dessinée ailleurs. Si leurs premiers livres m'ont plus touchés que les derniers, probablement par effet de nouveauté-lassitude, il est absolument injuste de mettre leur valeur au niveau d'un effet de mode.

Ruppert et Mulot ne sont plus à la mode ? Tant mieux, on ne verra que mieux la vraie qualité de leur travail, en dehors de tout engouement de foule, n'en déplaise aux pompeux "amateurs de narration séquentielle" qui ne brassent de l'air que sur le dernier truc à la mode et vont cracher dessus dès qu'il n'est plus à la page.

Aba Sourdi, 12.01.2011 à 18:08335674
Xavier :
Aba Sourdi :
Tout à fait d'accord avec toi Maël sur l'inégalité de leurs oeuvres, par contre ce que vous prenez pour du snobisme me semble être bien pire : c'était seulement un effet de mode, tout simplement.


Je ne suis pas d'accord. L'intérêt d'une partie du travail de Ruppert et Mulot, c'est qu'il se situe dans la performance, dans le happening. Il ne faut pas oublier que Ruppert a une formation en danse moderne, et qu'il faut donc aborder leurs bouquins en incluant une bonne dose de théâtralité. D'où également l'importance du dispositif, qu'il s'agisse de leurs premières dédicaces, ou de choses plus complexes comme La Maison Close.

Ensuite, il y a dans leur travail la thématique récurrente de la violence au sein des relations interpersonnelles, qui est explorée de diverses manières. Personnellement, je trouve ça intéressant, et ce n'est ni par snobisme, ni par volonté d'être "in".

Ah mais pareil, hein. Loin de moi l'idée de dire que toutes les modes sont infondées !

SydN, 12.01.2011 à 14:14335668
oui, je pense qu'il y a un effet de routine, effectivement.

Mr_Switch, 12.01.2011 à 13:16335662
Je n'ai (presque) rien lu des 2 compères. A vous voir, j'ai l'impression que ça se rapproche un peu de l'appréciation que l'on peut avoir de l'oubapo. Pour une posture/contrainte donnée, on est enchanté au début, on aime aussi ensuite mais en ayant l'impression d'être déjà dans une routine. Pour une posture/constrainte donnée, on constate le résultat d'un oeil bienveillant tout en ayant un petit gout d'artificiel finalement.

SydN, 12.01.2011 à 11:38335657
je ne pense pas vraiment qu'il y ai eu une véritable mode Ruppert et Mulot, ni snobisme, c'est un poil excessif je trouve.
Je pense plutot qu'au début ils ont apporté une vrai fraicheur à un moment où l'association, et la plupart des label indé, se cherchaient une nouvelle identité, étant eux-même pillé par les "gros éditeurs", c'était leur seul moyen de se démarquer: se faire du sang neuf...

et comme toute nouveauté de qualité, il y a eu un engouement, compréhensible et tout relatif (c'est quand même pas des énormes ventes).

Après, le recul du temps fait qu'on relativise très certainement leurs oeuvres. Mais leurs premières étaient quand même très très bonnes.

THYUIG, 11.01.2011 à 18:47335651
Xavier :
Aba Sourdi :
Tout à fait d'accord avec toi Maël sur l'inégalité de leurs oeuvres, par contre ce que vous prenez pour du snobisme me semble être bien pire : c'était seulement un effet de mode, tout simplement.


Je ne suis pas d'accord. L'intérêt d'une partie du travail de Ruppert et Mulot, c'est qu'il se situe dans la performance, dans le happening. Il ne faut pas oublier que Ruppert a une formation en danse moderne, et qu'il faut donc aborder leurs bouquins en incluant une bonne dose de théâtralité. D'où également l'importance du dispositif, qu'il s'agisse de leurs premières dédicaces, ou de choses plus complexes comme La Maison Close.

Ensuite, il y a dans leur travail la thématique récurrente de la violence au sein des relations interpersonnelles, qui est explorée de diverses manières. Personnellement, je trouve ça intéressant, et ce n'est ni par snobisme, ni par volonté d'être "in".


moi je te trouve "in", mais pour autant ça n'annule pas ton argumentaire. :)

Pages : 1 - 2 - 3 - 4 - 5

retour forum

bordure
coin bordure coin