créer | pseudo  mot de passe  |  
 
 
coin bordure coin
bordure BullActu

Les Annexes de Bulledair
bordure
coin bordure coin

coin bordure coin
bordure BulleGalerie

par Wayne


par IG85
bordure
coin bordure coin

coin bordure coin
bordure Chroniques

par rohagus


par oslonovitch
bordure
coin bordure coin

coin bordure coin
bordure MonoChat
Il est chez Jules -de -chez -Smith -en -face.
lanjingling
bordure
coin bordure coin

 
coin bordure coin
bordure

Lewis Trondheim aime les 8 citrons d'-M-

Bandes Dessinées : auteurs, séries, et toutes ces sortes de choses... ]


retour forum
Pages : 1 - 2 - 3 - 4 - 5 - 6 - 7 - 8 - 9 - 10 - 11

Gantois, 22.09.2017 à 16:53366545
Gantois :
Des avis là-dessus?


Finalement lu. Ca partait bien et puis c'est devenu assez chiant. Un mélange de choses déjà vus mille fois, fait par un scénariste que ne semble pas trop y croire.

NDZ, 21.09.2017 à 10:59366539
Gantois :
Des avis là-dessus?


C'est marrant les préjugés, uniquement à partir de la bullevignette (et donc de la couverture du livre), il a fallu que je clique pour voir ce que c'était et que tu ne t'étais pas trompé de sujet pour ton post :))

Sinon, pas de scoop, mais Trondheim confirme à Télérama que Lapinot reviendra... "Dans les prochains albums, j’ai envie que Lapinot s’amuse davantage, de montrer qu’il peut évoluer, ne pas rester fixé dans une psychologie."

Gantois, 21.09.2017 à 10:39366537
Des avis là-dessus?

Pierre, 01.09.2017 à 18:16366401
J'ai lu ça aussi (juste les chapeaux - qui seront les derniers si j'ai bien compris): Cornélius explique avec humour avoir préservé Trondheim d'un potentiel succès et l'élitisme de son catalogue, en refusant ce projet "heroic fantasy".

Sinon, ce tirage limité à l'Association, ce n'est pas une première ? Je ne suis pas très versé dans les éditions de luxe, mais je me souviens en particulier d'un Galérien il y a très longtemps, avec une couverture sérigraphiée (mon petit frère l'avait acheté au prix de l'édition courante en intervertissant en loucedé les étiquettes de prix, à la Fnac - sur une suggestion de votre serviteur. Haem.).

Mael, 31.08.2017 à 17:02366399
Mr_Switch :
e m :
Capharnaüm...


Un article bien intéressant


On notera que dans Nicole n°6, les pages du comix "Capharnaüm" (évoqué en toute fin de l'article) sont publiées. Elles reprennent une partie des planches d'héroic-fantasy publiées dans Projets (il me semble), complétées, mais ça reste tout de même un récit inachevé.

NDZ, 25.08.2017 à 19:47366349
Une des idées réussies c'est le délitement de la langue. Une des idées réussies c'est le recul quant à la pudeur ou à la retenue vis-à-vis de certaines émotions. Une des idées moins réussies, c'est le côté fantastique... qui pourtant est le point de départ. Si les effets secondaires des essais thérapeutiques étaient aussi ludiques, ça serait moins triste. Les rennais ne me contrediront pas.

NDZ, 25.08.2017 à 15:38366346
Gantois :
Pierre :




Alors, des avis ? Toujours un peu moins bon ?


Toujours aussi bon, avec des smartphones en plus.


Juste fini. Plaisir de retrouver tout le monde... mais que les choses avancent (on est vraiment dans le post-laviecommeellevient et le post-charliebataclan). C'est une sorte de "course-poursuite" pas folle, en traînant les pieds dans Paris et sous les caméras hystériques du tout-attentat (smartphone, periscope, chaînes infos). Pas beaucoup souris, beaucoup aimé le rythme qui déroule juste quelques idées mais qui le fait bien. C'est long et doux comme un rouleau de papier toilette. Je pense que Trondheim s'est fait plaisir, moi ça m'a fait plaisir. S'il en fait d'autres, tant mieux. S'il en reste là, tant mieux.

Gantois, 25.08.2017 à 10:14366343
Pierre :




Alors, des avis ? Toujours un peu moins bon ?


Toujours aussi bon, avec des smartphones en plus.

Aba Sourdi, 24.08.2017 à 21:48366341
Euh... En es-tu bien sûr ? Sachant que pour "Slaloms", ça veut dire qu'il s'est fait "oui" à lui-même, vu que la première édition est sortie à L'Asso. Dans mon souvenir, c'est bien Sfar qui avait réussi ce chelem.

NDZ, 24.08.2017 à 13:11366337
Oui, c'est à ça que je faisais référence. Mais avec le temps, je me demande 1/ où j'ai lu ça 2/ si ce n'est pas à Sfar que c'est arrivé le fait d'envoyer des projets partout et d'avoir plusieurs années de refus et d'avoir eu trois "oui" le même mois... petit dérapage de vacances. Mais il me semble quand-même que c'est Trontron qui a fait fait "oui" Mildiou/Slalom/Le dormeur.

Mr_Switch, 24.08.2017 à 0:04366333
Celle-ci ?

Pierre, 23.08.2017 à 23:00366331
NDZ :
Lu il y a une éternité (en bibliothèque), acquis et relu pour l'occasion. Changement de tonalité, là où j'avais gardé en mémoire un album mineur de Lewis, je change d'avis. C'est un album majeur.

Et pas seulement en termes de l'Histoire de la BD, parce que célèbre pour avoir été accepté en même temps que d'autres, chez différents éditeurs en //, après moults refus, dont la célèbre lettre visible sur son site :)).

En effet, dès Mildiou, chez Lewis, il y a déjà: des jeux de mots pourris, un sens inouï du rythme par le texte+image, un non-sens efficace et pas lourd, des running-gags, des thématiques fortes (le mal, le héros, etc), des tics graphiques qui deviendront une bible graphique, etc.


Au risque de me faire à nouveau soupçonner d'imbécilité par glotz, où trouve-t-on cette célèbre lettre ?

Et sinon, je crois comprendre que ce Lapinot de retour, serait de nature fantomatique. Sérieusement ? A la Patrick Swayze ou à la Bruce Willis ?

Pierre, 22.08.2017 à 19:53366326




Alors, des avis ? Toujours un peu moins bon ?

Mr_Switch, 15.06.2017 à 14:09365862
Y font qu'à copier la collection de 48CC de Na !

Le PBE, 15.06.2017 à 14:03365861
Une collection « 48cc » et une édition spéciale avec dos toilé et cahier bonus sur les coulisses de Lapinot ?! A l'Association ?
ralalalala, tout fout l'camp ma pôv' dame.







Moi, 15.06.2017 à 13:35365859
La première page du nouveau Lapinot est à lire sur le site de L'Association.

NDZ, 15.06.2017 à 10:03365856
Lewis casse ses jouets et les remonte de travers, teste des combinaisons. Il profite du genre HF pour multiplier les lieux, les personnages super forts en bagarre et avec des pouvoirs et artefacts géniaux, mais il t'introduit chaque "nouveauté" en une case, voire une bulle. Il ne passe pas trois pages à se pignoler sur ses "inventions" qui ne sont que des dérivés, des redites, des clichés, des passages obligés de la HF (la lance qui lance des éclairs, la kryptonite-masse qui annule les super-pouvoirs, etc). Il joue de ça. Il se concentre (grâce à ces subterfuges scénaristiques que sont les pouvoirs ou artefacts) plutôt sur les états d'âme des personnages, leurs contradictions, leurs désirs, leurs mensonges. Du coup, les dialogues (encore drôles, même si de plus en plus humour-cynique et désabusé) et la psychologie des personnages est beaucoup plus fouillée que dans pas mal de séries HF pour pré-ado/ado. Une bien belle série que l'on ne voit pas s'essouffler.

crepp, 19.04.2017 à 10:58365481
Lapinot c'était une époque avec du bon comme du moins bon, mais voilà le ressortir de son chapeau, je ne suis pas fan de l'idée.

Moi, 18.04.2017 à 9:48365471
Come-back (d'outre-tombe) de Lapinot prévu à L'Association en août prochain.

yancomix, 21.09.2016 à 11:01363169
Quelques éléments de réponses (sur le style un peu inhabituel de Trondheim ou sur le pourquoi de ce récit) ici.

Pierre, 21.09.2016 à 10:38363168
lanjingling :

Je remarquais juste que, parmi les nombreuses autobios en B.D. sorties depuis quelques années (dont beaucoup chez l'Association, mais pas que), celles fournissant un témoignage exotique recueillent souvent un bien plus grand succès public que la vie quotidienne d'un dessinateur, avec un fort tropisme moyen-oriental (on pourrait ajouter le Chat du rabbin, qui n'est pas autobio, bien qu'ayant un fort lien avec la judeité de Sfar, et qui a aussi cet aspect document). Mais évidemment, je suis d'accord, cela ne préjuge aucunemnt de la qualité de l'ouvrage.


En fait je me demandais dans quelle mesure le succès de l'Arabe du futur (mais aussi comme tu le rappelles, Persepolis) avait pu jouer dans la décision de Brigitte Findakli de publier le récit de son histoire. Mais ça, personne ne me le dira !

lanjingling, 20.09.2016 à 18:29363162
Mael :
lanjingling :
Elle coscénarise,ou, plus exactement, puisqu'elle ne sait vraissemblablement ni scénariser ni dessiner, c'est Trondheim qui a fait la mise en structure et en forme.


Je ne serai pas si certain, c'est probable mais elle sait a minima dessiner (elle l'a fait dans "Ping pong" de Zviane) et vu sa fréquentation très ancienne du milieu (coloriste dès les 80's) elle doit avoir un minimum de pensée en séquence. Après le ton est très trondheimien oui.

Ma boutade mise à part, les extrait montrent un style différent du Trondheim (plus ou moins )habituel, outre l'inclusion de photos (cela se veut donc un vrai document), le dessin me semble nouveau aussi (mais je ne connais pas tout Trondheim non plus), à se demander si ce n'est pas une oeuvre à quatre mains, niveau dessin comme scénario.

Pierre :
lanjingling :

Et avant cela, à l'Association,il y avait eu Persepolis. Je pense que pas mal de monde recherche des témoignages vécus sur cette partie du monde (il y a aussi Le photographe,tiens),ce qui pourrait expliquer le succès de ces titres.


En voyant les choses autrement, on pourrait dire qu'il y a pas mal de gens qui cherchent à témoigner de leur vécu, et pas seulement dans cette partie du monde: dès lors que son parcours détonne quelque peu au regard de la vie de Monsieur et Madame tout le monde on croit avoir quelque chose à raconter. Le témoignage est certes un bon filon éditorial, mais ça ne fait pas oeuvre nécessairement.

Je remarquais juste que, parmi les nombreuses autobios en B.D. sorties depuis quelques années (dont beaucoup chez l'Association, mais pas que), celles fournissant un témoignage exotique recueillent souvent un bien plus grand succès public que la vie quotidienne d'un dessinateur, avec un fort tropisme moyen-oriental (on pourrait ajouter le Chat du rabbin, qui n'est pas autobio, bien qu'ayant un fort lien avec la judeité de Sfar, et qui a aussi cet aspect document). Mais évidemment, je suis d'accord, cela ne préjuge aucunemnt de la qualité de l'ouvrage.

Pierre, 20.09.2016 à 11:15363159
lanjingling :

Et avant cela, à l'Association,il y avait eu Persepolis. Je pense que pas mal de monde recherche des témoignages vécus sur cette partie du monde (il y a aussi Le photographe,tiens),ce qui pourrait expliquer le succès de ces titres.


En voyant les choses autrement, on pourrait dire qu'il y a pas mal de gens qui cherchent à témoigner de leur vécu, et pas seulement dans cette partie du monde: dès lors que son parcours détonne quelque peu au regard de la vie de Monsieur et Madame tout le monde on croit avoir quelque chose à raconter. Le témoignage est certes un bon filon éditorial, mais ça ne fait pas oeuvre nécessairement.

Mael, 20.09.2016 à 8:53363158
lanjingling :
Elle coscénarise,ou, plus exactement, puisqu'elle ne sait vraissemblablement ni scénariser ni dessiner, c'est Trondheim qui a fait la mise en structure et en forme.


Je ne serai pas si certain, c'est probable mais elle sait a minima dessiner (elle l'a fait dans "Ping pong" de Zviane) et vu sa fréquentation très ancienne du milieu (coloriste dès les 80's) elle doit avoir un minimum de pensée en séquence. Après le ton est très trondheimien oui.

lanjingling, 20.09.2016 à 1:24363156
Une jeunesse syrienne, par Park Kyung-Eun. A priori, par contre, celui-ci, ce n'est pas une autobiographie :)

chrisB, 19.09.2016 à 22:45363154
Pour la Syrie d'après 2005, une nouveauté Dargaud (que je n'ai pas encore lu) :

lanjingling, 19.09.2016 à 18:40363153
Mael :
Autobio de sa femme oui, qui est scénariste du livre en fait, du coup.

Elle coscénarise,ou, plus exactement, puisqu'elle ne sait vraissemblablement ni scénariser ni dessiner, c'est Trondheim qui a fait la mise en structure et en forme. En littérature, celui qui fait cela de manière anonyme est dit un nègre. Le faire en B.D. est moins évident, mais Trondheim aurait pu etre assez joueur pour changer de style (narratif et de dessin) pour devenir le nègre de sa femme :)

Mael, 19.09.2016 à 18:27363152
Autobio de sa femme oui, qui est scénariste du livre en fait, du coup.

Sinon on peut citer comme auteurs sur ces thématiques mais de la vague suivante : Zeina Abirached et le livre de Lénaïc Vilain chez Vraoum (que Sfar accusait de plagiat justement, ce qui est assez cocasse car bon certes il y avait deux personnages et des couleurs en communs mais ça ce sont les drapeaux...).

lanjingling, 19.09.2016 à 16:23363150
Pierre :




Je crois que je le lirai par curiosité (il me semble que c'est dans Approximativement qu'on apprenait les origines irakiennes de Madame Trondheim et ce détail m'avait interpellé à l'époque), mais est-ce que cela ne surfe pas tout de même un peu sur le succès de l'Arabe du futur ?

Et avant cela, à l'Association,il y avait eu Persepolis. Je pense que pas mal de monde recherche des témoignages vécus sur cette partie du monde (il y a aussi Le photographe,tiens),ce qui pourrait expliquer le succès de ces titres.
Y aurait-il un léger tropisme moyen-oriental chez les jeunes auteurs indépendants (qui ne le sont plus trop, par ailleurs, jeunes et indépendants).
Mais je ne pense franchement pas que Trondheim suive une vague quelconque. C'est quoi, d'ailleurs, une bio de sa femme ?

Pierre, 19.09.2016 à 13:18363148




Je crois que je le lirai par curiosité (il me semble que c'est dans Approximativement qu'on apprenait les origines irakiennes de Madame Trondheim et ce détail m'avait interpellé à l'époque), mais est-ce que cela ne surfe pas tout de même un peu sur le succès de l'Arabe du futur ?

chrisB, 30.08.2016 à 8:42363023
Toujours aussi bien :)

Pierre, 16.06.2016 à 17:40362529
NDZ :
Pierre :
Je relis l'album Pour de vrai (plutôt plaisant, quoique superficiel):




On y voit intervenir un hurluberlu qui a les traits Herbert de Vaucanson. Rencontrant Lapinot pour la première fois vraisemblablement, il a cette phrase: "on ne s'est pas déjà vu quelque part ?" ce à quoi l'intéressé répond par un "euh..." énigmatique. L'un d'entre vous, connaisseur de l'oeuvre de Trondheim, pourrait-il expliciter cette allusion qui m'échappe ? A vrai dire je ne suis plus (si je ne l'ai jamais été) très au fait de cet univers. Par avance merci !


C'est un personnage qui revient dans les aventures sans Lapinot. Il est aussi possible qu'il soit présent à une fête dans un des Lapinot précédents... pas de souvenir précis.


J'avais bien reconnu le comparse de Richard, mais telle que la scène est conçue, je croyais que la non réponse de Lapinot signifiait l'aveu impossible d'une précédente rencontre de ces deux personnages (non pas sous leur état civil actuel mais au moins sous cette même figure) dans un univers parallèle (je pensais à Donjon): après tout, dans ce même album, Lapinot ne rencontre-t-il pas quelques pages plus loin, la Miss Mirabelle des Carottes de Patagonie ?

Il y a forcément une intention !

NDZ, 16.06.2016 à 11:26362528
Après, quand on regarde tout dans le détail, comme souvent chez Trondheim, il est possible que ça soit un peu plus compliqué...

NDZ, 16.06.2016 à 11:20362527
Pierre :
Je relis l'album Pour de vrai (plutôt plaisant, quoique superficiel):




On y voit intervenir un hurluberlu qui a les traits Herbert de Vaucanson. Rencontrant Lapinot pour la première fois vraisemblablement, il a cette phrase: "on ne s'est pas déjà vu quelque part ?" ce à quoi l'intéressé répond par un "euh..." énigmatique. L'un d'entre vous, connaisseur de l'oeuvre de Trondheim, pourrait-il expliciter cette allusion qui m'échappe ? A vrai dire je ne suis plus (si je ne l'ai jamais été) très au fait de cet univers. Par avance merci !


C'est un personnage qui revient dans les aventures sans Lapinot. Il est aussi possible qu'il soit présent à une fête dans un des Lapinot précédents... pas de souvenir précis.

Pierre, 16.06.2016 à 10:46362526
Je relis l'album Pour de vrai (plutôt plaisant, quoique superficiel):




On y voit intervenir un hurluberlu qui a les traits Herbert de Vaucanson. Rencontrant Lapinot pour la première fois vraisemblablement, il a cette phrase: "on ne s'est pas déjà vu quelque part ?" ce à quoi l'intéressé répond par un "euh..." énigmatique. L'un d'entre vous, connaisseur de l'oeuvre de Trondheim, pourrait-il expliciter cette allusion qui m'échappe ? A vrai dire je ne suis plus (si je ne l'ai jamais été) très au fait de cet univers. Par avance merci !

lldm, 01.04.2016 à 17:40361914
Mael :
Sur le tumblr de Trondheim, première planche et story board d'un Luckky Luke avorté avec Pedrosa.


Vive la légalisation de l'avortement

Mael, 01.04.2016 à 14:30361913
Sur le tumblr de Trondheim, première planche et story board d'un Luckky Luke avorté avec Pedrosa.

Thierry, 07.12.2015 à 10:29360178
retiré de ma bédéthèque, cette collaboration entre Appolo et Trondheim.
Un récit "en costume" sur l'île de la Réunion qui anilme une galerie de personnages pourquivant des chimères.
Un ornythologiste à la recherche du mythique dodo
Un rêveur qui fantasme sur l'idéal de liberté des pirates
une jeune fille de pirate repenti devenu planteur qui s'imagine rejoindre les esclaves évadés
et, comme une ombre, La Buse, dernier des pirates, qui attend son heure dans les geoles du gouverneur.
Récit étrange, qui semble osculter le crépuscule d'un monde, cette Ile Bourbon, 1730 déçoit en partie.
Sans doute en partie à cause du parti-pris des auteurs, qui mélangent un scénario fouillé et documenté, plutôt sérieux, mais contrebalancé par le trait humoristique animalier de Trondheim. Cela instaure un décalage pas désintéressant pour un scénario dont la tonalité aurait été tout autre avec un dessin semi-réaliste?
Malheureusement, Trondheim ne me semble pas complètement à l'aide dans l'exercice. De plus, le noir et blanc fonctionne assez mal et le dessin manque parfois de lisibilité. Une mise en couleur adéquate aurait pourtant éclairé les planches de la plus belle des manières.
Belles intentions mais un album finalement un peu décevant. Ni vraiment réussi, ni franchement raté.

Mael, 10.09.2015 à 14:19359514


Lewis Trondheim a réalisée une (amusante) couv pour le premier (et intéressant) rapport de l'Association pour une Démocratie Directe.

Moi, 18.06.2015 à 8:26359068
Lewis Trondheim a ouvert un forum où on peut discuter de ses oeuvres et lui poser des questions.
Le forum remplace celui des Murmures du Donjon (dont le site a été hacké).

chrisB, 22.05.2015 à 10:12358877
Pas décu par ce tome 2, dans la lignée du premier. Ca tourne au poil, et c'est toujours aussi bien.

Mr_Switch, 10.03.2015 à 22:47358142
e m :
Capharnaüm...


Un article bien intéressant

e m, 26.01.2015 à 22:12357618
Capharnaüm...
Récit inachevé dessiné entre 2003 et 2005.
En noir & blanc, dessiné dessinée direct sans crayonné. Ça m'a fait un peu penser à Mildiou.
Une fois que c'est parti, ça va à 100 à l'heure, et on arrive bien vite à la fin des 300 pages.
Si vous aimez l'humour, le cynisme, les anti-héros façon Trondheim, foncez acheter ce bouquin.

On regrettera que LT ait laissé tombé l'histoire après seulement 300 pages alors qu'il en avait prévu 5000. J'aurai bien vu une publication sous forme de feuilleton, ça aurait très bien pu s'y prêter.
C'est quand même très frustrant tout ça. Lewis, maintenant on veut la suite !!
Ça fait quand même sacrément plaisir de retrouver du bon vieux Trondheim d'antan (même si j'adore le contemporain).

5 magazines

NDZ, 19.01.2015 à 22:44357561
Je bégaie, mais PPN avec Trondheim, c'est drôle, péchu et poétique, au contraire de l'esatz de série qui perdure après qu'il ait quitté le navire. Mon fils, the 1st, reste scotché devant les doubles pages de T. Robin pendant des minutes (bon, il ne tient pas en place), c'est dire la fascination et l'émerveillement qui se dégagent de ces pages pour un petit bonhomme de 4ans 1/2.

Thaaphaed, 10.01.2015 à 18:55357350

lanjingling, 18.12.2014 à 16:59357131
Finalement, pourquoi ne le diffusent-ils pas ?
"le texte qui est trop trash", ou "Ma hiérarchie refuse de passer cette fiction", ou bien "Honnêtement, ce n’est pas bon" ?
C'est pathétique, ses tentatives de justification.

Moi, 18.12.2014 à 11:28357124
La fiction radio porno que lewis trondheim avait écrite pour arte radio est officiellement enterrée :

"-Qu’en est-il de votre projet de « comédie pornographique » écrite par Lewis Trondheim ?
-Malheureusement, elle ne verra pas le jour. C’est de ma faute… J’en assume l’entière responsabilité. Je n'ai pas été assez vigilant sur le texte qui est trop trash. Les scènes de sexe vont trop loin. On a bien essayé de réécrire le scénario pour l’édulcorer, mais ça ne marche toujours pas. Ce projet avec de super comédiens – dont Eric Elmosnino et Christophe Salengro – nous a coûté pas mal d’argent pour rien. Ma hiérarchie refuse de passer cette fiction, même retravaillée. On ne peut pas dire que je sois victime d’une censure. Honnêtement, ce n’est pas bon."
Les gars sont un peu des branques s'ils enregistrent tout le truc pour se rendre compte au final qu'ils ne veulent pas le passer.

lanjingling, 15.12.2014 à 13:34357040
Maggy Garrisson, Ralph Azam, Texas Cowboys, l'atelier Mastodonte... Je me demande soudain si Trondheim n'envisagerait pas de prendre la place de Cauvin chez Spirou.

Moi, 27.11.2014 à 13:49356780
Prémisses d'un nouveau projet :

"Un petit mot sur vos projets à venir ? Je continue « Ralph Azham » et je poursuis « L'Atelier Mastodonte » (avec Obion, notamment) dans « Spirou » et mon blog, « Les Petits riens ». Sinon, j'ai un projet de série de BD de science-fiction ambiance 60's, avec huit dessinateurs et huit scénaristes, dont Zep, Kris, Boulet, Vatine, Emmanuel Guibert ou Davy Mourier. Je piloterai et co-scénariserai le tout. Après j'arrête la BD... Non, je déconne !"

Thierry, 01.09.2014 à 10:05356137
Il y a un côté assez réjouissant à voir la manière dont Trondheim et Bonhomme s'amuse des stéréotypes du western, en détournant des scènes ultra-classique. Puis le pari de la narration non-lilnéaire est assez réussi. Mais il manque un petit quelque chose à cet album. Je ne sais pas trop pourquoi il ne m'a pas plus enthousaismé que ça.




l'effet de surprise passé, cette suite manque un peu de mordant et semble trop vouloir reproduire ce qui faisait le succès du premier tome. mais il y a un côté artificiel qui handicape cet album. Il y a toujours quelques belles idées, mais l'aspect parodique est trop dilué... on se retouve devant un album bien fait, mais qui ne se démarque pas vraiment. Je suis un peu dur sur ma note, mais ayant mis 3 étoiles au tome 1, je ne pouvais pas en mettre autant au tome 2 qui est un ton en dessous. Mais je ne pense pas que, dans mon système de cotation ultra-élaboré et profondément subjectif, TC#1 vaille un 4 étoiles. Sorry pal...

SydN, 20.05.2014 à 15:17355189
wandrille :
ABDI :
Voici une réédition à la limite du tabou.


PSYCHANALYSE est, de mon point de vue, ce que Lewis a écrit de plus drôle. Il y a une des histoires que je n'ai jamais montré sans recueillir un fou rire de la part du lecteur.

Une merveille.


ca fait longtemps que je me dis qu'il faut que je le relise

wandrille, 14.05.2014 à 7:59355135
ABDI :
Voici une réédition à la limite du tabou.


PSYCHANALYSE est, de mon point de vue, ce que Lewis a écrit de plus drôle. Il y a une des histoires que je n'ai jamais montré sans recueillir un fou rire de la part du lecteur.

Une merveille.

NDZ, 13.05.2014 à 11:26355127
ABDI :
Voici une réédition à la limite du tabou.


Il me semble que c'est Lewis qui voulait la réimpression depuis un moment, essentiellement pour stopper l'inflation orchestrée par certains spéculateurs, les livres étant introuvables pour ceux voulant tout simplement les lire...

SydN, 13.05.2014 à 8:58355122
ABDI :
Voici une réédition à la limite du tabou.

c'est certes un album "culte", mais personnellement je m'y suis pas mal ennuyé. Et pourtant j'adore ce genre de procédé d'habitude...

ABDI, 08.05.2014 à 23:10355085
Voici une réédition à la limite du tabou.

chrisB, 04.04.2014 à 10:31354787
Hé bien, je l'ai trouvé très très bon cet album. Bien écrit, bien monté, excellente surprise !

Thierry, 23.09.2013 à 11:53352428
relecture de cet essai 'autobiographique'... ou pas. A l'époque, je n'avais pas accroché. En relecture, je reste circonspect.
J'ignore pourquoi. Parce que j'attends tropo de ce livre qui est considéré comme une pierre angulaire de la nouvelle bande dessinée ? Parce que l'alter égo de Trondheim me semble trop 'dissimulatif' ? Trondheim est un pseudo, qui est déjà une manière de se dissimuler, et le personnage de Trondheim dans ses bandes dessinées est une forme excessive d'un personnage presque réel... un peu comme le Larry David de Curb your enthusiasm. Mais Larry David part dans un univers qui n'est pas la réalité. Les limites sont floues (il y est présenté comme créateur de Seinfeld, ce qu'il est, des personnages jouent leur propre rôle, mais sa femme est une actrice) et les intrigues relèvent de la pure comédie. Approximativement, c'est la réalité deformée par la prisme d'un avatar dessiné qui est l'image de ce qu'on attend du personnage-trondheim, qui n'est pas 'réel'. Autobio approximative, ou autofiction dissimulée. il y a tout un jeu de décalage (tout le foin sur les preparataion du voyage aux US qu'il aborde finalement à peine, ce qui aurait été 'normal', dans le sens d'attendu, dans le cadre d'un carnet, ou cette première pleine-page ou il s'excuse de sa paresse alors qu'il signe une page chiadée de scène de rue, qui comprend au moins deux galeries d'art, ce qui ne doiot pas être un hasard) qui fonctionne pas pour moi. Affaire de gout et de sensibilité, sans doute.

et relecture dans la foulée de cette 'suite' que je préfère. Sans doute parce que l'argument est plus clair. Ce questionnement sur la manière de vieillir des auteurs de bande dessinée, sans essayer de se poser en étude scientifique, sait être grave sans être lourd, et être léger sans être futile. J'ai l'impression que Trondheim maîtrise plus son sujet, non seulement celui du livre que son rapport à la bande dessinée et à son alter égo dessiné.

ABDI, 14.06.2013 à 20:02351501
Certaines grandes figures de l'absurde pourraient dire qu'il y a du "spoiler" dans le message ci-dessous.

ABDI, 14.06.2013 à 20:01351500
lanjingling :
Bimbo tower ? La boutique spécialisée en musiques autres (et japonismes extrèmes)? Si oui, alors ce n'est pas de la chance, c'est du miracle; j'y suis allé souvent, regardant toujours dans leurs bacs B.D., et ne l'y ai jamais vu.

C'est bien ça, mais à mon avis, il n'y était pas dès le début. Lors d'une visite ultérieure, j'entendais des conversations concernant la stupéfaction autour du fait que le vendeur aie réussi à trouver de vieilles pattes de mouches comme ceci. Il fallait un timing exceptionnel.

Il y avait aussi l'édition originale de "A l'intérieur des têtes" (que, bêtement, je n'ai pas pris) et pas mal de grosses raretés assez bien cachées. Mais à ma visite suivante, tout était (bien entendu) parti.

Ce qui est remarquable avec ce livre (pour l'homme qui analyserait tout à sa guise), c'est qu'il conte l'hésitation du héros, qui a le choix entre vendre son inspiration artistique contre absolument tout ce qu'il veut et la garder inutilement. Et c'est exactement la même chose avec l'objet en lui-même : on peut posséder tout ce qu'on veut avec, tant il est rare et prisé. Mais moi, je le garde.

Un peu péteux, tout de même, cette interprétation.

lanjingling, 14.06.2013 à 17:56351498
Bimbo tower ? La boutique spécialisée en musiques autres (et japonismes extrèmes)? Si oui, alors ce n'est pas de la chance, c'est du miracle; j'y suis allé souvent, regardant toujours dans leurs bacs B.D., et ne l'y ai jamais vu.

Mael, 14.06.2013 à 12:12351484
Oui.

ABDI, 14.06.2013 à 10:57351483
Est-ce que le fait d'avoir trouvé ce livre à trois euros chez Bimbo Tower relève de la chance ?

yancomix, 12.06.2013 à 19:25351457
Chaque fois que Lewis Trondheim annonce sa retraite il repart pour un millier de pages.

NDZ, 12.06.2013 à 19:21351456
Lewis sur les murmures :

"Je voulais raconter une histoire très longue. Quelque chose qui me prendrait plusieurs années.
Soit je faisais des petits formats de 200 pages en noir et blanc, mais tous les 18 mois environ, soit je faisais le format classique 46 pages couleur tous les 6 mois environ.
Mon choix c'est porté sur la deuxième solution parce qu'il y avait la possibilité d'être pré-publié dans Spirou.
Je savais que je ferais du feuilleton, avec ce que ça peut impliquer comme frustration du côté des lecteurs. Mais en gardant un bon rythme, ça devrait aller.
Et c'est ce rythme aussi, cette gymnastique, qui me permet de bien avancer sur Ralph Azham en étant concentré.
Je n'ai rien noté nulle part. Je considère que ce qui est important, je m'en souviendrai forcément.
Je pense sincèrement, pour le moment, qu'après Ralph Azham, j'aurai à peu près raconté tout ce que je voulais en bd et que je prendrai ma retraite de dessinateur. Mais ça laisse encore quelques années pendant lesquelles d'autres idées pourraient fleurir.
Le plaisir des lecteurs que je croise en dédicace ne fait qu'alimenter ma volonté de continuer.
Il n'est pas prévu de livret avec les couvertures ou posters réalisés pour le magazine.
Et les devises sont inventées. Mais c'est pas très difficile."

THYUIG, 12.06.2013 à 17:15351454
depuis quelques albums, le dessin de Lewis Trondheim devient vraiment bon. Avant il était juste efficace, maintenant il combine même le : "ouah" ! C'est aussi du (dû ?) aux couleurs qui sont de plus en plus réussies et dans des tonalités peu présentes dans la bd d'aujourd'hui où tout le monde ne jure que par l'affreux aérograph...
Je trouve formidable cette histoire, commencée avec la chute de donjon et qui semblait être un pis-aller au début alors qu'elle prétend à toute autre chose. Le ton, pince sans rire comme d'habitude chez Trondheim, mais aussi très cruel. Donjon était surtout con dans sa cruauté, ici elle rattrape les protagonistes dans leur simplicité : il n'y a plus besoin d'être con pour être cruel.
Du coup le ton est beaucoup plus noir mais une histoire vraiment HF se dessine, on pressent une fin, une réalisation de l'intrigue (du coup là aussi ça se démarque de donjon).
bref, moi j'aime bien ! :o)

NDZ, 08.06.2013 à 18:02351424
Pfff, j'ai senti moins de pêche, moins de banane, moins de myrtille... On rentre dans une routine, non? Moi qui appréciais que l'on ait enfin un héros limite m'en foutiste qui peut plier une armée en deux cases et qui redéfinit la surenchère HF à l'heure de la globalisation et du tout numérique (les effets spéciaux sont très spéciaux). Hé bien j'ai eu l'impression que l'on a moins de vannes à deux balles, plus de justifications laborieuses, plus de recherche de cohérence... et moins de fun (un peu comme Donjon en fait, plus d'éléphants-mécaniques volants, plus de chaussettes du roi des gobelins, plus d'armoire normande qui tombe du ciel). Mais j'attends toujours la suite avec impatience.

SydN, 04.11.2012 à 20:36347467
aïe, sur le strip du bas, les personnages flottent de façon horrible je trouve (surtout case1)...

Thaaphaed, 04.11.2012 à 16:11347465
Maggy Garrison, projet avec Stéphane Oiry au dessin :



NDZ, 12.09.2012 à 11:01346433
Et en maison... mais avec la crise de l'immobilier, il vaut mieux plus de cochons.

NDZ, 12.09.2012 à 10:59346432
THYUIG :
oulaa, oui, c'est sûr, c'est flagrantissime. Cette édition américiane est bien meilleure...


Bah oui, on a du x3 en cochons, c'est dire !

Pages : 1 - 2 - 3 - 4 - 5 - 6 - 7 - 8 - 9 - 10 - 11

retour forum

bordure
coin bordure coin