créer | pseudo  mot de passe  |  
 
 
coin bordure coin
bordure BullActu

Pilote
bordure
coin bordure coin

coin bordure coin
bordure BulleGalerie

par Wayne


par IG85
bordure
coin bordure coin

coin bordure coin
bordure Chroniques

par rohagus


par oslonovitch
bordure
coin bordure coin

coin bordure coin
bordure MonoChat
J'ai feuilleté le dernier Petit Vampire ; ça m'a limite donné envie de pleurer de voir ce que Sfar est devenu (j'exagère pas, c'était une sensation corporelle , une espèce de soubresaut , de frisson, un truc comme ça).
Aba Sourdi
bordure
coin bordure coin

 
coin bordure coin
bordure

Tant qu'à relire Tanquerelle...

Bandes Dessinées : auteurs, séries, et toutes ces sortes de choses... ]


retour forum
Pages : 1 - 2

crepp, 24.09.2018 à 10:29370010




J'ai bien aimé cette idée d'adapter le réel voyage en récit rocambolesque. Comme cela a déjà été dit, bel hommage à Tintin et surtout à son "étoile mystérieuse".
Lecture sympathique, même s'il me manque un "je ne sais quoi" pour être totalement comblé.

3 Icebergs

chrisB, 20.02.2017 à 18:31365055
Ptain je me sens seul à ne pas avoir accroché...

Pierre, 20.02.2017 à 10:39365051




Tanquerelle ose un Tintin pour adulte, et ça marche.

Passons outre une étrange mise en couleur aquarellée (comme due à un Emmanuel Guibert besogneux et maladroit) sur un dessin ligne claire hybridé de comique gros nez - surprenante juxtaposition, oui passons outre l'aspect purement esthétique qui fonctionne malgré tout pour nous laisser embarquer dans un récit d'aventure, certes ultra référencé (ne serait-ce que le lettrage, la numérotation, le recours à des conventions graphiques hergéennes, mais aussi quelques figures de style - ainsi la présentation de l'équipage tout droit sortie de l'Île mystérieuse, ou bien une gamelle mémorable reprise de Tintin au Tibet), mais véritablement captivant. Tanquerelle construit un huis clos oppressant autour d'un héros candide et maladroit en quête de la grande aventure façon Jack London, qui se retrouve immergé dans une communauté d'individus dont certains semblent louches... Un mystère plane, le héros est partiellement séparé par la barrière de la langue, mais il peut compter sur un adjuvant, en la personne d'un vieux raconteur bourru mais sympathique. Outre l'entretien d'une inquiétante étrangeté, la dimension véritablement adulte de ce récit, vient de ce qu'il n'obéit pas aux conventions de la littérature de genre mais suit plutôt le fil de la vraie vie, d'où cette fin non conclusive dont la suspension peut légèrement dérouter mais apporte une dimension supplémentaire à cette tranche de vie.

P.S. Ce récit a réactivé un souvenir lointain, celui de ma lecture des aventures un peu lamentables de Monsieur Barelli, curieuse série dessinée dans le style d'Hergé par son fidèle assistant Bob De Moor, et particulièrement les histoires des années 70 (une histoire de Bouddha boudant et une autre de radio pirate). Une source possible ?

effer, 04.03.2014 à 15:22354492

Toujours aussi truculent, les "racontars" de Jon Riel et Tanquerelle, c'est plein de trognes plaisantes et d'humour à propos d'ours de solitude, de chiens et de grand Nord.
Mais comment vivre dans des lieux si rigoureux dans ce froid si intense sans une bonne dose d'histoires à se raconter autour d'un bon feu, quelles soient vrais ou pas.
Les lavis gris sur les traits caricaturés rendent bien cette rudesse du grand Nord.
4 pattes d'ours

Appollo, 19.03.2013 à 20:44350463
"Pour ce qui me concerne, le mythe de l'Orient antique (qu'on me pardonne si je place Carthage en Orient) excite mon imaginaire depuis fort longtemps"
Oui, et Carthage est plus que ça encore : c'est une ville orientale (parce que d'origine phénicienne), occidentale (par l'influence grecque et romaine), et surtout africaine. C'est absolument passionnant, c'est la première ville-monde, où les peuples de tout le monde antique se retrouvaient. Comment on y vivait, à quoi ça ressemblait, toutes ces questions sont effectivement excitantes, et la vérité, c'est qu'on en sait presque rien, puisque la ville punique a disparu sous la nouvelle Carthage romaine, et que les écrits carthaginois sont pour ainsi dire inexistants (à part quelques traductions en grec ou en latin qui ont traversé le temps).

Merci Pierre pour ton avis.

Pierre, 19.03.2013 à 0:29350454




Pour moi ce ne pourrait être Pouzouille-les-Oies: le contexte historique même éclaire toujours le sujet d'une lumière particulière, dès lors qu'il y a un effort particulier de recherche ce qui est le cas ici (alors que ce pourrait n'être que dans un décor de convention). Et en poursuivant dans les analogies cinématographiques foireuses, la transposition par exemple de films de samouraïs en western (que ce soit aux état-unis ou en Europe) produit quelque chose de nouveau lié à l'époque, au cadre géographique. Je crois savoir que Carthage représente quelque chose de particulier pour Appollo et je pense qu'il existe tout un arrière-plan, plus ou moins conscient qui lui a inspiré cette histoire. La fin de Carthage est un événement chargée en soi et son imminence donne un poids tragique au déroulement des faits (secondaires du point de vue de l'Histoire), ce qui s'en ressent sur les agissements des protagonistes. Une bataille n'est pas qu'une bataille si c'est la dernière qui sera livrée, un temple n'est pas qu'un décor de carton-pâte s'il est consacré à des dieux étranges qui vont disparaître et il n'est pas anodin que l'imposture de Tara soit rendue possible par la décadence même d'un culte auquel on ne croit déjà plus ...

Pour ce qui me concerne, le mythe de l'Orient antique (qu'on me pardonne si je place Carthage en Orient) excite mon imaginaire depuis fort longtemps notamment au travers de sa dimension quotidienne, au-delà des récits héroïques et édifiants rendus insipides qui peuplent les manuels scolaires: par exemple qui étaient ces gens, de quoi parlaient-ils, à quoi croyaient-il, que mangeaient-ils ? Quelles étaient les odeurs flottaient dans l'air, quelle formes avaient les villes ? Flaubert a répondu à ces questions dans son Salammbô avec un certain génie évocatoire (même si ce n'était peut-être pas son ambition -il faudrait d'ailleurs que je me replonge dedans, la lecture des Voleurs de Carthage m'en a donné une furieuse envie) et les auteurs de cette bd également (bien qu'on comprenne que pour eux, finalement les préoccupations fondamentales du héros de littérature populaire face à l'irruption d'un élément féminin et à l’appât du gain, demeure assez constante de l'antiquité à nos jours): des mouches volent autour de la chevelure de Berkan (d'où ma citation un peu plus bas!), Horodamus est édenté, Tara a du poil sous les bras, et plus généralement les femmes ont des formes. C'est une approche plus intéressante que celle d'un Jacques Martin dont on parlait il y a quelques jours, hygiéniste et maniérée. Et parallèlement à cette démarche il y a aussi une inscription dans la bande dessinée populaire, avec des clins d'oeil à Astérix (Scipion ressemble à un centurion du camp de Babaorum), ou à Tintin (la tête impossible du prêtre ce n'est pas ce maboule de Philippulus ? La fin du monde est proche) dont le caractère peu insistant me paraît plutôt subtile. Bref, lisez-le !

Appollo, 10.03.2013 à 13:26350334
Commando colonial est "suspendu". Peut-être que nous en ferons un quatrième, mais ce n'est pas du tout prévu pour le moment.

Smiley_Bone, 10.03.2013 à 11:19350333
Et Commando Colonial c'est fini ?

Appollo, 09.03.2013 à 11:13350323
Pfff, n'importe quoi, Pouzouille-les-oies n'a jamais été assiégée par les Romains !
Pour ce qui concerne le chapitrage en deux tomes, j'avais répondu hier mais mon message a disparu dans les limbes de Bulledair.
En gros, je préfère les récits en un seul bouquin, je ne me sens pas capable de mener une série en plusieurs tomes, même si jeune lecteur j'ai aimé ça, ça ne correspond finalement pas tellement à mes goûts, je décroche au bout d'un moment (par exemple, j'ai du mal à suivre une série plus d'une saison, ça m'emmerde au bout d'un moment ce chapitrage feuilletonnesque).
Le fait que je fasse souvent des histoires en deux tomes s'explique par des considérations matérielles (particulièrement pour le dessinateur qui a besoin d'être payé à peu près correctement).
Mon prochain bouquin avec Brüno devrait être d'un seul tenant de 150 pages environ (un truc sur la chute de Mobutu mélangé à Phèdre), et ça me satisfait comme format.

THYUIG, 08.03.2013 à 8:40350296
Pierre :


Outre le fait que je trouve l'écriture très maîtrisée, le postulat de suivre ces deux crétins permet d'entrer dans la grande Histoire par la petite porte, en donnant une dimension familière, humaine, et finalement proche de nous, très loin de la posture du type "Ah mais regardez-moi vous narrer le grand récit monumental et grandiose de la fin de Carthage !". Au lieu de ça, on a un récit épique et distrayant -preuve que les poncifs de la littérature de genre son inépuisables, servi par un dessin inspiré et documenté, que demande le peuple ?


Oui mais non, ça pourrait être la fin de Pouzouille-les-oies ça ne changerait rien ici. Prends un temple, une ville assiégée, un trésor et des voleurs, ça n'en fait pas le récit de la fin de Carthage (mais je m'avance sans doute, le second tome y sera davantage), on pourrait être au Mexique, en Egypte ou en Birmanie : c'est le contexte qui importe ici.

Pierre :
Un petit reproche sur le dessin de Tanquerelle: ça ou là quelques tics graphiques "blainiens" mais surtout, le tracé des phylactères en forme de nimbus, que je trouve assez inesthétiques.



C'est plus chargé que Blain, moins aéré. Ca m'agace parce que je ne retrouve pas dans ma bibiothèque un album où selon moi Tanquerelle donne son meilleur, l'Irlande à bicyclette. J'aimerai pouvoir comparer, mais sans le livre sous les yeux, c'est compliqué.
Pour les phylactères, oui, même sentiment.

THYUIG, 08.03.2013 à 8:30350295
Appollo :

Fantômes blancs est un drôle de bouquin : il me semble que je tenais quelque chose de pas mal mais que ça a foiré, que je n'ai pas su tenir la petite musique que j'avais en tête. Graphiquement, c'est un des Li-An que je préfère avec Planète Lointaine et ses deux derniers bouquins (les détectives de l'étrange, je ne me souviens plus trop du titre) qui sont passés trop injustement un peu inaperçus.


En fait, Fantômes blancs, pour qui aime "les îles" ça fonctionne comme une madeleine. Pour moi ça a fonctionné dans le ton du début jusqu'à la fin, davantage que la Grippe Coloniale. Selon moi, je vais même jusqu'à dire que le premier tome est une merveille : il y a ce qu'il faut de nostalgie, c'est drôle, très bien dialogué, le rythme est "tropical", il fait chaud et on le ressent, et comme c'est évidemment ce qu'on ressent lorsqu'on débarque : la chaleur qui te prend immédiatement.

Mais Pierre a peut-être raison, ces diptyques engagent à saisir e scénario d'une certaine façon : exposition, et réalisation (ou solution). Est-ce qu'une progression en trois tomes ne permettrait pas un travail plus poussé sur le scénario, où les personnages seraient mis plus en avant (là, NDZ dit à juste titre qu'on ne s'y attache pas vraiment).
Moi j'aime assez le début et le "cabotinage" à trois personnages. Ca commence à gripper lorsque s'ajoutent d'autres personnages. En fait c'est comme dans les OCean, y'a peut-être 12 voleurs mais au final, on ne retient que Clooney, Damon et Brad Pitt.

Appollo, 07.03.2013 à 22:58350286
A Pierre : je n'y connais rien en western en fait, j'ai dit "peplum-spaghetti", mais je ne pensais qu'à Leone. Sinon, j'espère que tu as raison, et que le tragique annoncé (Carthage sera détruite) arrivera bien.
Moi, ce n'est pas tant la forme des bulles qui me gêne que le lettrage pas assez resserré, mais on va arranger ça.
A NDZ : bon sang, j'avais même pas vu que ce couillon de Tanquerelle s'était planté dans la bulle d'Horodamus, quelle tanche ! La fin de l'histoire te plaira peut-être plus - j'espère.
Fantômes blancs est un drôle de bouquin : il me semble que je tenais quelque chose de pas mal mais que ça a foiré, que je n'ai pas su tenir la petite musique que j'avais en tête. Graphiquement, c'est un des Li-An que je préfère avec Planète Lointaine et ses deux derniers bouquins (les détectives de l'étrange, je ne me souviens plus trop du titre) qui sont passés trop injustement un peu inaperçus.

Pierre, 07.03.2013 à 22:57350284
NDZ :
Je me jette dans la mêlée : lecture agréable mais sans plus pour ma part. Je ne peux pas dire pourquoi les petits plus (pleines pages, le jeu des contrastes quasi-olfactifs dans la scène bain vs égouts...et les couleurs)


"les héros ne sentent pas bon" comme disait l'autre ...

Et quand on commence à évoquer le sens de l'odorat au sujet d'une bande dessinée, c'est qu'il y a quelque chose de manifestement réussi dans la fabrication d'une ambiance. On en revient finalement à Sergio Leone.

A titre personnel je ne suis pas fan des diptyques, je préfère les chiffres impaires (l'idéal étant un ou trois). Mais Appollo doit avoir de bonnes raisons de préférer ce découpage car depuis la Grippe coloniale c'est une constante chez lui.

NDZ, 07.03.2013 à 22:42350282
Je me jette dans la mêlée : lecture agréable mais sans plus pour ma part. Je ne peux pas dire pourquoi les petits plus (pleines pages, le jeu des contrastes quasi-olfactifs dans la scène bain vs égouts...et les couleurs) ne l'emportent pas sur les quelques petits moins (personnages au final peu attachants, ce propos fautif de "Cours, Berkan!" dans la bouche de... Berkan p.53, qui me tarabuste).
L'histoire se met en place et on se laisse embarquer, certes. Mais on manque vite de souffle. Je relirai dans son ensemble le diptyque car je pense que le saucissonnage en deux tomes n'y gagne peut-être pas. Une fresque épique doit en imposer, doit être imposante. Comme le trésor de Tanit.

Pierre, 07.03.2013 à 21:59350274
THYUIG :
Et du coup c'est là que Sergio Leone peut intervenir : sa mise en scène, la qualité de la photo permettaient à l'ensemble de se combiner, je n'ai pas ressenti d'alchimie dans ce Carthage entre ton travail et celui de Tanquerelle alors que pour moi, avec Bruno ça marche bien mieux, son style étant caricatural mais en même temps très inventif dans le découpage.
bref, c'est une impression, tu vas sans doute sauter au plafond en te tirant les cheveux de rage, t'aurais raison, mais voilà, je ne dis pas que je regrette ton duo avec Bruno (oui évidemment, mais Fantômes Blancs avec Li-An est une merveille aussi), simplement que la synthèse dans le ton graphique et scénaristique (hein ?) ne me semble pas s'être fichu favorablement. (alors même que Tanquerelle illustre à merveille les écrits de Jorn Riel via Gwen de Bonneval)

Enfin bref, je creuse quoi...


C'est amusant la différence de ressenti d'un lecteur l'autre, et d'un album l'autre! Avec ces voleurs de Carthage on a affaire à mon sens à un récit intensément dramatique mais conduit d'un ton léger et c'est justement qui fait fonctionner la machine (tandis que dans Fantômes Blancs la machine m'avait semblé complètement grippée -la vanne sent le réchauffé, désolé, en dépit des très bonnes intentions dont le projet était porteur). Outre le fait que je trouve l'écriture très maîtrisée, le postulat de suivre ces deux crétins permet d'entrer dans la grande Histoire par la petite porte, en donnant une dimension familière, humaine, et finalement proche de nous, très loin de la posture du type "Ah mais regardez-moi vous narrer le grand récit monumental et grandiose de la fin de Carthage !". Au lieu de ça, on a un récit épique et distrayant -preuve que les poncifs de la littérature de genre son inépuisables, servi par un dessin inspiré et documenté, que demande le peuple ?

Un petit reproche sur le dessin de Tanquerelle: ça ou là quelques tics graphiques "blainiens" mais surtout, le tracé des phylactères en forme de nimbus, que je trouve assez inesthétiques.

Loin de moi l'idée de vouloir lancer dans un débat cinéphilique, mais la comparaison avec le western spaghetti me chagrine un petit peu, même si l'on voit à peu près le propos, c'est trop flou: quoi de commun entre le Faccia a faccia de Sollima et On l'appelle Trinità ? Les westerns italiens s'ils ont bien quelques caractéristiques communes, ne balancent pas tous entre premier et second degré. Pour le coup, le duo antagoniste des Voleurs de Carthage me ferait penser à certains films de Corbucci du genre El Mercenario ou Companeros (Prière de ne pas rebondir sur cette digression malencontreuse).

Appollo, 07.03.2013 à 17:27350271
Oui, on s'était dit que c'était une trilogie, pratiquement dès le début. Il faut qu'on s'y mette à ce troisième bouquin. Son nom de code est "La Lauréate" (parce qu'on s'inspirerait du film de Mike Nichols). Ca changera sans doute.

zewed, 07.03.2013 à 15:36350266
Mes préférés sont ceux avec Oiry. J'avais vraiment bien aimé une vie sans Barjot. C'était pas une trilogie d'ailleurs ?

Appollo, 07.03.2013 à 15:04350265
Il y a une explication graphique pour le personnage du gaulois : il s'agit d'une semi-caricature de Brüno (camarade d'atelier de Tanquerelle).
Stéphane Oiry, Brüno et Tanqurelle ont en commun d'être tous les trois Nantais (ou ex Nantais). J'ai travaillé avec ces trois gugusses dans des optiques très différentes, et ça a donné des bouquins, à mon avis très différents. Par exemple, ce que je fais avec Oiry reste assez confidentiel et relève de récits plus personnels, alors qu'avec Brüno comme avec Tanquerelle, nous avions clairement l'ambition de faire de la bande dessinée de genre (SF, guerre, peplum) même si nous espérons à chaque fois le faire de manière originale (ce qui ne veut rien dire, parce que je suppose que tout le monde essaie de faire original).
Il me semble par ailleurs être plus proche de Gwen de Bonneval que de Nury dans mon approche du scénario. Je crois que le premier est plus concentré sur l'écriture alors que le second est un vrai scénariste (qui est véritablement efficace dans la technique scénaristique : intrigue, suspens, rythmes etc).

THYUIG, 07.03.2013 à 14:24350264
Et du coup c'est là que Sergio Leone peut intervenir : sa mise en scène, la qualité de la photo permettaient à l'ensemble de se combiner, je n'ai pas ressenti d'alchimie dans ce Carthage entre ton travail et celui de Tanquerelle alors que pour moi, avec Bruno ça marche bien mieux, son style étant caricatural mais en même temps très inventif dans le découpage.
bref, c'est une impression, tu vas sans doute sauter au plafond en te tirant les cheveux de rage, t'aurais raison, mais voilà, je ne dis pas que je regrette ton duo avec Bruno (oui évidemment, mais Fantômes Blancs avec Li-An est une merveille aussi), simplement que la synthèse dans le ton graphique et scénaristique (hein ?) ne me semble pas s'être fichu favorablement. (alors même que Tanquerelle illustre à merveille les écrits de Jorn Riel via Gwen de Bonneval)

Enfin bref, je creuse quoi...

THYUIG, 07.03.2013 à 14:16350263
Appollo :
Thyuig, dans un autre forum où je ne suis pas inscrit, reprochait à cet album : "mais il y a pour moi un problème de ton, on sait jamais si ça déconne ou pas."
C'est un reproche intéressant, la question du ton, parce que je comprends bien ce qu'il veut dire. J'ai l'impression que c'est le même type de reproche que certains amateurs de western adressaient à Sergio Leone (pour qui je ne me prends pas, évidemment). "Les Voleurs de Carthage" sont un peu une sorte de peplum-spaghetti : juste entre le premier et le deuxième degré, à 1,5 quoi. Ca peut ne pas fonctionner, je le reconnais.


Oui oui, en fait, je suis sorti de ma lecture plusieurs fois, ce que j'ai expliqué par ces problèmes liés au ton. Ca m'emmerde de dire ça, parce que j'ai certainement du lire une majorité de tes albums et c'est la première fois que je me retrouve face à un "mouais...".
Après, le dessin de Tanquerelle m'est apparu comme entre deux styles aussi ce qui a sans doute accentué le phénomène.

chrisB, 07.03.2013 à 14:04350262
Pour moi, c'est pile poil la bonne longueur de ton, c'est sur le fil et bien tenu tout du long.

Exercice vraiment pas simple, par exemple hier j'ai lu Silas Corey, j'ai trouvé l'album moyen (plutot bien noté ici, à ma grande surprise), c'est trop sage pour du second degré, et trop bateau pour du premier, et si c'est du 1,5 bah ça ne prend pas

Appollo, 07.03.2013 à 12:34350255
Thyuig, dans un autre forum où je ne suis pas inscrit, reprochait à cet album : "mais il y a pour moi un problème de ton, on sait jamais si ça déconne ou pas."
C'est un reproche intéressant, la question du ton, parce que je comprends bien ce qu'il veut dire. J'ai l'impression que c'est le même type de reproche que certains amateurs de western adressaient à Sergio Leone (pour qui je ne me prends pas, évidemment). "Les Voleurs de Carthage" sont un peu une sorte de peplum-spaghetti : juste entre le premier et le deuxième degré, à 1,5 quoi. Ca peut ne pas fonctionner, je le reconnais.

Pierre, 11.02.2013 à 22:55349807
Je n'y manquerai pas, et j'essaierai de chausser des lunettes plus adaptées ... Alix ceci dit, ça m'a laissé quelques bon souvenirs, et notamment le Tombeau étrusque qui me foutait les chocottes avec son histoire de ku klux klan pratiquant des sacrifices humains. Une page particulièrement me revient, un résumé historique par le truchement de statuettes cultuelles où l'on explique la généalogie de ... Baal Moloch. On y revient toujours (et Yann et Chaland devaient bien l'avoir lu aussi, ce bouquin).

Appollo, 11.02.2013 à 22:30349805
Oui, bon, tu liras et tu me diras (si tu veux). Mais comme l'a écrit chrisB, c'est plutôt "de l'aventure, de l'humour, des femmes à poils", que le souffle de Flaubert ou la sophistication de Chaland. On ne joue pas dans la même division.

Pierre, 11.02.2013 à 22:07349803
Je ne veux pas en remettre une couche mais tout de même: je vois une Salammbô sur la couverture et les deux personnages m'évoquent Freddy Lombard et Sweep dans une scène onirique de la Comète de Carthage. Je n'aurais peut-être pas du employer le mot "égide" (quoique qu'on voit nettement un bouclier sur ce dessin !) qui est trop fort, mais je ne pourrais pas ne pas entendre cet écho ("intertextualité" comme tu dirais). Tanquerelle n'étant pas manchot, je me réjouis d'avance de découvrir ce livre.

Appollo, 11.02.2013 à 21:45349802
Non, non, je ne les relis pas, je n'y arrive pas. Généralement, quand le livre existe enfin, j'essaie de le lire d'une traite, pour voir ce que ça donne, mais j'ai plus tendance à regarder qu'à véritablement lire (sinon, je tombe dans une profonde déprime). Souvent, je me suis abstenu de regarder les couleurs pendant la conception du bouquin, de façon à avoir quelque chose de nouveau à découvrir.
Et dans le cas présent, les couleurs d'Isabelle Merlet ont l'air tout simplement géniales.
(il y a bien quelques bd que je me suis efforcé de relire, longtemps après, pour voir si j'avais un regard neuf dessus, mais c'est difficile de se décentrer comme ça).

SydN, 11.02.2013 à 21:26349801
Appollo :
Chaland et Flaubert que j'ai justement essayé d'oublier, justement, sinon j'aurais été incapable d'écrire ce bouquin.
J'ai plutôt pensé à un truc comme "Alix contre les Ramones" pour être honnête.
Merci pour ces premiers commentaires, en tout cas, je n'ai moi-même pas encore vu l'album.


Tu relis tes albums ?
C'est pas le cas de tout le monde. Dans quel optique te positionnes-tu (en tant qu'auteur du dit album ou tu essaie d'être "simple" lecteur) ?

Appollo, 11.02.2013 à 21:22349799
Chaland et Flaubert que j'ai justement essayé d'oublier, justement, sinon j'aurais été incapable d'écrire ce bouquin.
J'ai plutôt pensé à un truc comme "Alix contre les Ramones" pour être honnête.
Merci pour ces premiers commentaires, en tout cas, je n'ai moi-même pas encore vu l'album.

Pierre, 11.02.2013 à 19:48349796
Un album placé sous l'égide de Flaubert et Yves Chaland, ça n'augure que du bon !

chrisB, 11.02.2013 à 10:43349769
Je viens de lire le tome 1 de Les voleurs de Carthage", avec l'ami Appollo au scénario.

Ptain c'est super bon, de l'aventure, de l'humour, des femmes à poils, vivement la suite et fin !




NDZ, 23.01.2012 à 10:23342454
Je repense à mon sentiment de lecture après avoir lu divers autres avis depuis... ce qui m'a bien plu dans ce livre, c'est aussi les traits d'humour de l'histoire. Le mélange osé et réussi entre polar noir et social et comédie dramatique. Une belle première dans ce genre pour David B. ?

effer, 03.12.2011 à 18:04341325
Mr_Switch :
Jørn Riel

(Cadeau Bonux)

Merci.
J'ai regardé son blog et je n'ai pas pensé à copier ce nom pour le placer dans mon message.
C'est con.

Mr_Switch, 03.12.2011 à 17:22341324
Jørn Riel

(Cadeau Bonux)

effer, 03.12.2011 à 17:00341323
NDZ :
ENFIN !! (et non m'enfin)

Ca promet!
Son blog est très bon également, il y poste des dessins et des photos de son voyage au Groenland sur les traces de John Riel.
Je n'ai pas trouver le "O" barré norvégien pour écrire John comme il le faut.

NDZ, 02.12.2011 à 22:43341309
ENFIN !! (et non m'enfin)

NDZ, 05.11.2010 à 20:37334232
effer :
BonneS nouvelleS, effectivement.


Je me permets de te corriger ;)

effer, 05.11.2010 à 16:31334226
Bonne nouvelle, effectivement.

NDZ, 04.11.2010 à 17:23334213
Bon, j'avais traîné la savate pour lire La vierge froide, va savoir pourquoi, Charles, parce que je n'avais pas été déçu du tout. Même enchanté, j'ai été.

Alors, comme sur son blog, M Tanquerelle annonce le bouclage de la suite (Le Roi Oscar et autres racontars), je me réjouis.

Et comme dans la même note, il semble, entre les lignes, annoncer la dernière livraison (dans le sens bouclage aussi) du scénario de David B. pour les postiches, hé bien je dis re-chic!!

NDZ, 25.03.2008 à 15:14306116
THYUIG :
Ben t'as plus qu'à le relire NDZ, que veux-tu que je te dise ... ??


Avec plaisir, je vais m'exécuter de ce pas...

THYUIG :
Du molestage (?) de Bell en passant par l'amphi de la fac de médicine, puis l'Irlande à Bicyclette (quelles lumières d'ailleurs !), les "vieux" gnomes, le père Barbigère le retour, ça déboite dans tous les sens, c'est vivant, les dialogues sont savoureux, un régal d'album. Seul la fin est un poil décevante et encore, ce petit truc scénaristique me plait bien pour au choix condamner la série ou au contraire la relancer.


Oui, c'est vivant (comme toujours chez Sfar), oui quelques échanges sont savoureux mais je trouvais que l'on perdait un peu du mystère inquiétant des tomes précédents... dans lesquels on s'attendait à tout. Ici, j'ai l'impression que l'on a quelque chose de plus entendu, attendu. LA scène qui sauve le tout, et de loin, c'est pour moi la scène d'ouverture (digne d'un Hiram Lowatt à la fin des Ogres).

Je ne sais pas si on aura une suite. Je serais le premier ravi, mais il est vrai qu'il semble désormais difficile de relancer la machine (j'avais lu quelque chose à ce propos mais impossible de remettre la main dessus... du genre GROS standby pour la série).

THYUIG :
Mais je peux comprendre qu'on soit aigri et blasé. :oP


P'tit malin, va ! :)

THYUIG, 25.03.2008 à 14:40306112
Ben t'as plus qu'à le relire NDZ, que veux-tu que je te dise ... ??

Du molestage (?) de Bell en passant par l'amphi de la fac de médicine, puis l'Irlande à Bicyclette (quelles lumières d'ailleurs !), les "vieux" gnomes, le père Barbigère le retour, ça déboite dans tous les sens, c'est vivant, les dialogues sont savoureux, un régal d'album. Seul la fin est un poil décevante et encore, ce petit truc scénaristique me plait bien pour au choix condamner la série ou au contraire la relancer.

Mais je peux comprendre qu'on soit aigri et blasé. :oP

NDZ, 25.03.2008 à 9:48306089
THYUIG :
Je dois avouer avoir pris un pied total à la lecture de ce bijou, petit chef d'oeuvre de cette série. Et quel dessin de Tanquerelle sur cet album ! Et conjoint avec l'excellente couleur de Walter, c'est vraiement un régal pour les yeux. De plus, le scénar de Sfar est surement l'un des plus aboutis des cinq albums parus. Superbe !


Alors là, excuse-moi mais je vais faire mon chieur en te demandant de développer un peu : en quoi tu trouves le scénario fabuleux par comparaison - au hasard - aux poupées de Jérusalem (le point d'orgue de la série pour ma part). J'ai trouvé le tout bancal, morcelé et archi-déjà-vu sur le plan scénaristique.

Mais c'est très bien à lire quand-même, hein, notamment grâce à la performance de Tanquerelle.

THYUIG, 22.03.2008 à 18:57306043
Je dois avouer avoir pris un pied total à la lecture de ce bijou, petit chef d'oeuvre de cette série. Et quel dessin de Tanquerelle sur cet album ! Et conjoint avec l'excellente couleur de Walter, c'est vraiement un régal pour les yeux. De plus, le scénar de Sfar est surement l'un des plus aboutis des cinq albums parus. Superbe !

chrisB, 06.06.2007 à 17:38286910
Waouuu encore plus mieux que le premier !! mangez en c'est du bon :o)

NDZ, 07.08.2006 à 9:58261348
Avis mitigé : le dessin de Tanquerelle (alternance agréable du crayon et du pinceau) est tout bon mais le scénario est pas bien passionant. La tension et le mystère ne sont présents qu'au début et à la toute fin, on discute souvent pour rien dans l'album, les escapades humoristiques ou récits enchassés sont moins percutants, pourquoi ? La faute à la perte de densité ? (nombre de cases grandement diminué et impression acrue par le passage au grand format ?) à une pirouette de scénariste ultra-vue et revue ? (métamorphose de Bell - en cafard, tant qu'à faire, ça aurait été mieux). Hum. On verra par la suite mais heureusement qu'il y a ces planches/cases de Tanquerelle au pinceau. 3 bouteilles avec un bateau dedans.

(j'ai relu les autres avant et c'est hallucinant de voir le nombre de BD dans lesquelles Peter Lore (M le maudit, Casablanca) apparaît - il est le fabricant de lunettes dans le Bell4 - mais c'est vrai qu'avec une trogne et une expressivité comme celles-là !)

NDZ, 12.07.2006 à 18:00259474
chrisB :
Oui hé bé il est très bien ce troisieme tome, un brin au dessus des 2 premiers, l'ambiance fantastique, les personnages, bref un peu tout est mieux. 3 grosses bassines d'eau bouillante


content que tu ne te sois pas ennuyé :)

chrisB, 03.07.2006 à 16:12258622
Oui hé bé il est très bien ce troisieme tome, un brin au dessus des 2 premiers, l'ambiance fantastique, les personnages, bref un peu tout est mieux. 3 grosses bassines d'eau bouillante

dampremy jack, 29.06.2006 à 15:48258245
Autant j'adore son boulot sur les Bell autant le leg m'a fait chier un max...

THYUIG, 29.06.2006 à 15:06258237
chrisB :
si tu t'es ennuyé sur le premier je te conseille le somptueux cour royal (cf mon verdict recent) tu apprendras ce que c'est que l'ennuie :o)


Dis 'tit con, j'attends pas ton avis pour lire des cochonneries hein, manquerait plus que ça ! :o)

chrisB, 29.06.2006 à 15:05258236
si tu t'es ennuyé sur le premier je te conseille le somptueux cour royal (cf mon verdict recent) tu apprendras ce que c'est que l'ennuie :o)

THYUIG, 29.06.2006 à 15:00258231
chrisB :
Bon j'ai fait comme les messieurs ils ont dit j'ai pris le 3ème


zallez voir vos gueules s'il est naze :o)


Me suis arrêté au premier moi, sur une grosse impression de "pfff, qu'est-ce qu'on s'ennuie".... :)

chrisB, 29.06.2006 à 14:41258214
Bon j'ai fait comme les messieurs ils ont dit j'ai pris le 3ème


zallez voir vos gueules s'il est naze :o)

pikipu, 29.06.2006 à 12:03258178
chrisB :




Oh la belle découverte, depuis le temps qu'on me dit c'est du glénat oui mais du bon (coucou grunt). Effectivement c'est du bon, une histoire et des personnages comme je les aime, un peu d'humour, de l'aventure...J'ai tout de meme une preference pour le premier et son golem. 3 sorts chacun


Mets-toi au tome 3 doudou, c'est de loin le meilleur...

NDZ, 29.06.2006 à 11:56258177
Quelqu'un pourrait confirmer que la rumeur concernant l'arrêt du Pr Bell n'était qu'une rumeur ? quels sont les éventuels autres projets de M Tanquerelle ?

NDZ, 29.06.2006 à 11:52258176
Le troisième tome est pour moi un sommet... quant au dernier, je l'ai trouvé quelconque, j'y ai mis 3 etoiles pour le plaisir de retrouver les persos et pour le soulagement lié au fait que la série ne s'arrête pas après le départ de Tanquerelle. Suite et fin au 5ème il me semble.

Note : pas été voir le blog de Bachelier depuis un bout, ça a peut-être commencé...

Note bis : je me suis rendu compte il y a peu que ce sont mes seuls Glénat :))

THYUIG, 29.06.2006 à 11:27258164
d'où l'idée de doubler les posts ? :oP

chrisB, 29.06.2006 à 11:25258162




Oh la belle découverte, depuis le temps qu'on me dit c'est du glénat oui mais du bon (coucou grunt). Effectivement c'est du bon, une histoire et des personnages comme je les aime, un peu d'humour, de l'aventure...J'ai tout de meme une preference pour le premier et son golem. 3 sorts chacun

chrisB, 29.06.2006 à 11:24258161




Oh la belle découverte, depuis le temps qu'on me dit c'est du glénat oui mais du bon (coucou grunt). Effectivement c'est du bon, une histoire et des personnages comme je les aime, un peu d'humour, de l'aventure...J'ai tout de meme une preference pour le premier et son golem. 3 sorts chacun

nasty, 25.06.2006 à 13:47257565
oups me suis un peu planté dans les commandes lol

nasty, 25.06.2006 à 13:45257564
nasty :
Je trouve aussi que le dernier tome du Professeur Bell est assez décevant (dessin, histoire), il y a quelques bon moments mais ce n'est pas trop ça...
J'attendais ce tome avec beaucoup d'impatience et pour tout dire contrairement à d'habitude je n'ai pas envie de le relire.

nasty, 25.06.2006 à 13:44257563
Je trouve aussi que le dernier tome du Professeur Bell est assez décevant (déssin, histoire), il y a quelques bon moments mais ce n'est pas trop ça...
J'attendais ce tome avec beaucoup d'impatience et pour tout dire contrairement à d'habitude je n'ai pas envie de le relire.

longg, 22.06.2006 à 10:25257359
Je suis à moitié déçu par le dernier professeur bell. Mais j'en attendais beaucoup avec l'avant dernier, que j'avais trouvé vraiment incroyable... Sfar casse la tension du récit au milieu de l'album (les zombies et le minuscule mousuetaire) et résultat : seuls le début et la fin sont vraiment biens, à mon avis. Par contre quand je dis bien, c'est du niveau du précédent album, c'est à dire vraiment incroyable!

Dieu, 19.06.2006 à 23:30257017
et concernant Tete Noire, il y a une date pour le tome 2?

Thierry, 19.06.2006 à 12:13256851
Thierry :
j'ai aussi trouve que le trait du mini-Bell evoque un peu McKay. Erreur de mes sens abuses ?


si j'etais en forme, j'aurais directement parle de baby-bell ;o)

Thierry, 19.06.2006 à 12:12256850
j'ai aussi trouve que le trait du mini-Bell evoque un peu McKay. Erreur de mes sens abuses ?

eddy, 19.06.2006 à 11:50256846

SPOILER AGAIN


Pierre :
Et puis SPOILER Sfar sacrifie mystérieusement et en deux coups de cuiller à pot la copine de Bell, cette superbe rousse masochiste qu'il avait rencontré dans "Promenade des Anglaises". Quel dommage sans compter une bizarre réminiscence de Panade à Champignac ...END OF SPOILER.


En fait il la rencontre dans le tome 3, pendant la chasse à courre.
Et la mort de la dite est largement annoncée dans la "promenade", donc ça ne m'a ni surpris ni choqué...
Quand à la réminiscence, oui, elle est bizarre, dans le sens où je ne vois pas quel est le lien entre les 2 histoires... (Le rajeunissement de Bell???)

Mais j'étais content de retrouver Petrus/Dubois.
END OF SPOILER

Moi, 18.06.2006 à 8:46256755
Pierre :
le dessin, en dehors de quelques scènes obligées, est beaucoup moins soigné qu'à l'habitude, moins fouillé et le trait est devenu bizarrement épais (problème d'impression de Delcourt ?)


Ben non, juste que Tanquerelle utilise le pinceau (avec grande classe, selon moi) à certains moments... Et même, à d'autres moments, il joue avec les lavis de gris (mis en couleur par Walter ensuite comme sur Grand Vampire)... Bref pour moi, côté graphique, c'est du très bon, encore plus méticuleux, jouissif dans le détail, les expressions des personnages que les précédents albums... Niveau scénario j'ai eu un peu de mal avec ce récit en zig-zag qui lance l'histoire sur une ligne encore plus feuilletonesque... J'attends de voir la suite (qui, je l'espère, arrive assez vite, vu que le bouquin a une fin sacrément ouverte).

Nancy, 18.06.2006 à 0:27256753
J'ai eu la même impression, je trouve dommage que Sfar ait cassé la tension qu'il y avait dans le tome 4... Le soufflet retombe un peu.

Pierre, 18.06.2006 à 0:13256752
Effectivement ! Avec cette substantielle économie réalisée, je vais enfin pouvoir m'offrir ce pulsateur à gougnate qui me fait tant envie.

Sinon j'ai eu un peu l'impression que Sfar délayait son histoire comme pour différer la confrontation entre Bell et Adam Worth. Une simple impression dis-je.

lanjingling, 17.06.2006 à 23:53256751
heureusement que l'editeur en ait augmente le prix,alors, sinon tu l'aurais achete :o)

Pierre, 17.06.2006 à 23:38256750
Vraiment pas terrib' cet album. Sfar tombe dans ses travers habituels n'importe quoitesques. C'est en totale rupture avec la rigueur de construction du tome précédent. Et puis SPOILER Sfar sacrifie mystérieusement et en deux coups de cuiller à pot la copine de Bell, cette superbe rousse masochiste qu'il avait rencontré dans "Promenade des Anglaises". Quel dommage sans compter une bizarre réminiscence de Panade à Champignac ...END OF SPOILER. le dessin, en dehors de quelques scènes obligées, est beaucoup moins soigné qu'à l'habitude, moins fouillé et le trait est devenu bizarrement épais (problème d'impression de Delcourt ?). Une belle déception.

Pages : 1 - 2

retour forum

bordure
coin bordure coin