créer | pseudo  mot de passe  |  
 
 
coin bordure coin
bordure BullActu

Vote pour Les Bulles d'Or
bordure
coin bordure coin

coin bordure coin
bordure BulleGalerie

par Wayne


par IG85
bordure
coin bordure coin

coin bordure coin
bordure Chroniques

par Cellophane


par CoeurDePat
bordure
coin bordure coin

coin bordure coin
bordure MonoChat
Hagelberg ! Altan ! Barbier !
Glotz
bordure
coin bordure coin

 
coin bordure coin
bordure

Lucky Luke : tentative de deux sujets en un

Bandes Dessinées : auteurs, séries, et toutes ces sortes de choses... ]


retour forum
Pages : 1 - 2

Pierre, 03.08.2018 à 18:57369588
Ah ah ! La statue de la liberté a été construite pas loin de mon boulot, rue de Chazelles, où était la fonderie Gaget (qui aurait donné son nom - selon une légende - le nom de "gadget" après qu'on ait vendu des répliques miniature de la statue pour financer le projet à cours de pépettes). Au point de vue chronologique, ça a l'air cohérent avec le contexte général des aventures de Lucky Luke.

Mr_Switch, 03.08.2018 à 17:32369586

L'argument pour faire venir Lucky Luke en France se tient (LL escorte Bartholdi pour son retour en France)
N'empêche que ça fait des années que je me demande quand on osera faire un Lucky Luke en France. L'idée a un côté « fruit défendu ». Maintenant, elle a été croquée. Mais je doute que la série reprendre connaissance pour autant...

NDZ, 12.11.2016 à 13:24363530
Le concept est multiple:

Côté éditeur, tu fais (beaucoup) du fric facilement, sans prendre de risque (perso bakable, auteur bankable), tu fais tourner ta "franchise", tu alimentes la machine-con-con-médiatique (journaux, réseaux sociaux), tu occupes l'espace sur les ondes, dans la fibre et sur les étals (et pan! dans la gueule des concurrents)

Côté auteur, tu flattes ton petit ego (on a fait appel à toi), tu fais (un peu) de fric, on te laisse ENFIN jouer avec les playmobils des autres, et tu en fais ce que tu veux, tes histoires, tes parodies ou des hommages....

Côté lecteur/acheteur, tu vides ton porte-monnaie sans pouvoir faire autrement (il y a un côté flingue sur la tempe avec quelques uns des arguments exposés ci-dessus combiné à de la collectionnite ou de la nostalgie incurable, valeurs refuges dans les moments de doutes), tu passes un (peut-être) moyen/bon moment et tu oublies vite, ...

Côté libraire (indépendant, ça va de soit), tout best-seller est bon à prendre, c'est tellement la galère.

J'aurais tendance à être très indulgent face à certaines initiatives (pour ce qui est en gras, par exemple pour Spirou ou Lucky Luke Hors-Séries avec des auteurs de talents, pas forcément médiatiques ou richissimes et qui on besoin de ce genre d'offres) et éxécrable avec d'autres (XIII, Thorgal, Blake et Mortimer, etc, où l'on croise peut d'"outsiders" ou de "vision d'auteur")

Pierre, 12.11.2016 à 13:04363529
Le concept m’échappe. S'il s'agit de se foutre de la gueule de Lucky Luke, c'est réussi. Mais quel est l'intérêt ?

NDZ, 09.11.2016 à 23:44363512



ça a toujours l'air bien con, mais ça manque de ballon de volley et de serviette de plage.

Anoeta, 27.10.2016 à 16:05363417
Sous couvert d'hommage à Morris dans la forme, Bonhomme rend aussi hommage aux films de western sur le fond : les références les plus évidentes sont l'homme qui tua Liberty Valence ou Rio Bravo. D'autres m'échappent... C'est plaisant, un peu long par moment. 4 flingues

Pierre, 27.10.2016 à 15:47363415
La couverture est assez vilaine, qui a eu l'idée de cette dominante bleue bain moussant ? Le Lucky Luke à poncho fait visiblement écho au western spaghetti et, ce qui est amusant en regardant la planche qui sert d'illustration à la bullefiche, c'est le choix d'un lettrage à la Giraud, ce qui jette un pont avec la série Blueberry (qui a en son temps a elle aussi lorgné aussi vers Leone).

Thierry, 26.10.2016 à 11:57363398
J'ai eu un peu de mal avec cette revisite du pauvre cowboy solitaire.
Pourtant, sur le papier, le projet a de quoi séduire. Bonhomme a déjà montré dans Texas Cowboy qu'il était à l'aise dans le western semi-humoristique.
Mais, à l'instar du Valérian vu par... même si la sincérité du Bonhomme ne fait aucun doute, même si le travail est bien fait, je ressens un sentiment mitigé.
Je n'attendais pas de Bonhomme de singer Morris. Mais sa revisite ne me touche pas vraiment, surtout dans une première partie poussive. Les personnages manquent d'épaisseur et si Bonhomme a choisi de ne pas jouer l'hommage de manière lourde à coups de clins d'oeil appuyé, il tombe dans l'ornière du manque de repères visuels directement identifiables. En fait, son histoire n'a pas besoin de Lucky Luke, ou si peu.
Ce qui mamène à l'uatre ptoblème, et l'écueil de ce genre d'exercice.
Le roi est nu.
Lucky Luke est un personnage creux et sans épaisseur. Il tire plus vite que son ombre, traîne son "uniforme" et sa silouhette de villes en villes, sans attaches, mais aussi sans caractère affirmé. Dans le cadre d'une bande dessinée humoristique, dont l'humour tient plus des seconds rôles face auquel le flegmatique Lucky Luke tient lieu de clown blanc, cela fonctionne à merveille. Mais dans le style choisi par Bonhomme, il y a quelque chose qui coince.
Un problème similaire se joue avec des personnages comme Tintin ou Spirou. Ce sont plus des véhicules que des personnages à part entière. Ils interagissent dans un environnement marqué par leur créateur. Mais en tant que tels, ils ne sont qu'un trait d'union, un prétexte. Ils n'offrent guère de contradictions, de failles, de défauts... tout ce qui rend un personnage intéressant, en somme. Ce n'est pas un hasard s'il s'agit de personnages directement identifiables (la houpette, le groom roux, chemise jaune, foulard rouge, etc....) à la garde robe limitée. J'ai d'ailleurs toujours trouvé que le Tintin en jean des dernières années était artificiel, comme si son pantalon de golf faisait partie inhérente de son être et quand sans ce machin bizarre et désuet, il n'était plus complètement lui-même.
Ils sont des archétypes baladés dans un univers qui représente l'intérêt véritable de la bande dessinée.
Un Haddock, un Zorglub, un Averell... voilà des personnages riches et attachants.
Si Bravo a réussi un aussi bon Spirou, c'est qu'il en a fait un personnage riche tout en conservant ses marqueurs physique.

NDZ, 26.11.2015 à 12:07360059
Glotz :
« à propos, comment va Jolly Jumper »
Je n'avais jamais vu ça comme ça.


C'est toute la finesse de Bouzard, d'aborder les sujets délicats comme la zoophilie, dans le cadre d'une reprise ultra-marketing, c'est son côté Kepon... :)

chrisB, 26.11.2015 à 9:50360058
Yep, elle est bonne cette planche, la première n'est pas dispo officiellement sur le net ? (j'ai pas cherché hein)

Glotz, 25.11.2015 à 20:27360055
« à propos, comment va Jolly Jumper »
Je n'avais jamais vu ça comme ça.

crepp, 25.11.2015 à 13:57360051
pas mal du tout !

Mr_Switch, 25.11.2015 à 13:54360050
Héhé, la version Bonhomme promet d'évoluer sur un autre plan parodique.

Mael, 25.11.2015 à 12:31360049
La page deux de l'album de Bouzard, c'est drôle mais terriblement référentiel, ce qui m'inquiète un peu pour l'album. Vu le talent de Bouzard on aura pas besoin de clin d’œil aussi forts tout du long.

Mais sur la page c'est rigolo. Et graphiquement convaincant je trouve.




Mael, 03.09.2015 à 9:32359466
Tiens, après Gerra et Pennac & Benacquista, Jul reprend le scénario de Lucky Luke.

Mr_Switch, 12.05.2014 à 11:55355118
« Les Tontons Dalton », à ne pas confondre avec les « Les Dalton Flingueurs », courte histoire du bouquin ci-contre. Planche et autre extrait.

Mael, 12.05.2014 à 10:58355117
Le Journal de Spirou publiera la prochaine aventure de Lucky Luke.

Alors que les deux derniers albums (où le scénar avait été repris par Benacquista & Pennac) avaient réussi à être agréable, sans être génial mais faisant oublier les tristes années Gerra, le duo n'est pas à l'affiche de la prochaine aventure.

Ce sera encore un duo mais cette fois-ci les scénaristes seront Jacques Pessis et... Laurent Gerra (+Achdé au découpage) ! AAAAAAAAAArg, c'est le retour du refoulé et ça s'annonce tout en subitlité puisque, pour fêter les 50 ans des Tontons Flingueurs, l'album s'appellera "Les Tontons Dalton".

Jacques Pessis a longtemps été le collaborateur de Philippe Bouvard aux grosses têtes. Il a réalisé de nombreux documentaire et écrit plusieurs biographies (Édith Piaf, Charles Trenet, Joséphine Baker, Pierre Dac, etc.), un CV tout indiqué pour scénariser Lucky Luke.

Anoeta, 01.05.2013 à 13:23350986
Je rajoute que j'ai toujours aimé la dernière case de Lucky Luke où il chante "je suis un pauvre cowboy solitaire". Est-ce qu'il est triste ? A-t-il quitté sa douce ? Est-ce juste sa chanson préférée ? Cette dernière vignette est pleine de mystères sur le passé du héros.

SydN, 30.04.2013 à 15:52350980
Anoeta :
Lucky Luke signifie Luke le chanceux. Je ne l'ai jamais vu parfait mais plus comme un éternel chatard. D'où son attitude détachée et nonchalante puisque de toutes manières c'est lui qui tirera le plus juste et le plus vite et il le sait. Comment pourrait-il avoir un autre caractère ? Je ne me suis pas vraiment posé plus de questions. Je trouve cela logique.


je pense que tu as la bonne vision. Mais on pourrait lui rétorquer qu'avec tant de bol, il pourrait vraiment avoir choisit la voie de la malhonnêteté, puisqu'il aurait eu l'argent facile ET aucun problème. Il reste fondamentalement bon, ET chanceux, et donc meilleur que les autres.
On peux comprendre que ça puisse insupporter.
Pour moi il a toujours été un prétexte à rire de ce qui l'entoure, comme le souligne Lanjingling, ce qui est interessant c la bêtise autour de lui. C'est un personnage prétexte, c'est toujours délicat d'en fait des héros des personnages comme ça. Mais finalement, malgré que la série porte son nom, le véritable héros de la série c'est le far west carricaturé.

Anoeta, 30.04.2013 à 12:21350979
Lucky Luke signifie Luke le chanceux. Je ne l'ai jamais vu parfait mais plus comme un éternel chatard. D'où son attitude détachée et nonchalante puisque de toutes manières c'est lui qui tirera le plus juste et le plus vite et il le sait. Comment pourrait-il avoir un autre caractère ? Je ne me suis pas vraiment posé plus de questions. Je trouve cela logique.

SydN, 30.04.2013 à 8:11350974
Il y a aussi le film avec Terrence Hill !
Sinon moi non plus Lucky Luke ça ne l'a jamais passionné, même si j'en ai lu pas mal parce que quand même il y en a de bien drôles.

Pierre, 29.04.2013 à 22:01350972
e m :

De Lucky Luke, la seule chose que j'ai jamais appréciée, c'est le DA des années 80. J'adorais la voix de LL.


C'était pas la voix française de Bill Cosby (et Steve McQueen) ? Je préfère Ceccaldi dans la Ballade des Dalton (je garde un souvenir nostalgique de sa diffusion à la télévision dans la première moitié des années 80 où nous étions ce soir-là allé spécialement chez ma grand-mère qui possédait un poste récepteur de télévision couleurs Philips).

e m, 29.04.2013 à 21:24350970
Jolly Jumper, je l'aime encore assez bien comme personnage. Il n'est pas horripilant comme LL.
J'essayerai de lire le prochain en voyant LL comme une caricature, ça passera peut-être mieux...

De Lucky Luke, la seule chose que j'ai jamais appréciée, c'est le DA des années 80. J'adorais la voix de LL.
Bang bang Lucky Luke !

>> pire que tout : il est américain !
Effectivement. En fait ça doit être pour ça que je ne l'aime pas 8)

SydN, 29.04.2013 à 14:35350969
lanjingling :
e m :
Lucky Luke #45...
Je n'aime pas Lucky Luke. Je n 'ai jamais aimé cette série, mais de temps en temps je donne une chance à un album, dès fois que...
Dès fois que ça me plaise, mais à chaque fois après lecture, je reste sur ma position. Je n'aime pas Lucky Luke, je n'aime pas ce personne parfait, qui est toujours plus fort que les autres, toujours plus rapide que les autre, qui a toujours raison, etc... Ce personnage m'insupporte passablement.
Je n'aime pas non plus les histoires et leurs sempiternels runnings gags pas drôles avec LL qui saute par la fenêtre, avec les pistolets ou canons qui explosent, etc...
Et elles manquent de fun ces histoires.
2 canons

Tu oublies que non seulement Lucky Luke est parfait, mais c'est aussi le meilleur tireur de l'ouest, et même son cheval est le plus intelligent de l'ouest.


pire que tout : il est américain !

lanjingling, 29.04.2013 à 14:08350968
e m :
Lucky Luke #45...
Je n'aime pas Lucky Luke. Je n 'ai jamais aimé cette série, mais de temps en temps je donne une chance à un album, dès fois que...
Dès fois que ça me plaise, mais à chaque fois après lecture, je reste sur ma position. Je n'aime pas Lucky Luke, je n'aime pas ce personne parfait, qui est toujours plus fort que les autres, toujours plus rapide que les autre, qui a toujours raison, etc... Ce personnage m'insupporte passablement.
Je n'aime pas non plus les histoires et leurs sempiternels runnings gags pas drôles avec LL qui saute par la fenêtre, avec les pistolets ou canons qui explosent, etc...
Et elles manquent de fun ces histoires.
2 canons

Tu oublies que non seulement Lucky Luke est parfait, mais c'est aussi le meilleur tireur de l'ouest, et même son cheval est le plus intelligent de l'ouest. Par contre, tous les personnages qui l'entourent débordent de stupidité ou de névroses, et par contraste c'est Lucky Luke qui apparait caricatural dans une société décrite par un Goscinny ici assez misanthrope.

ingweil, 08.11.2010 à 10:36334262
Pas grand intérêt. Les péripéties s'enchaînent sans véritable rythme, on tourne les pages sans accrocher particulièrement. Ce n'est pas aussi mauvais que le Gerra, mais on se demande bien ce que les auteurs ont voulu nous dire ? Tout en m'attendant à ce que cet album respecte un certain cahier des charges (ça ne pouvait être ni La débauche, ni L'outremangeur), j'espérais un peu mieux d'auteurs ayant déjà fait la preuve de leur capacité à s'adapter à la BD. Là rien de ce qui faisait l'attrait de la série, ni dans l'histoire, ni dans le dessin (Achdé c'est quand même sacrément médiocre...).
À oublier.

Mr_Switch, 08.05.2010 à 11:28331189
Un vrai petit album de fan service : des pitreries daltonnesques, de l'ironie lukienne, mais une histoire d'évasion qui n'est que prétexte (ok, c'est tout le temps le cas...). Le scénario est accessoire.
Il n'empêche qu'on assiste à l'élaboration du grand mythe des Dalton morrissien, dont tous les éléments n'ont pas encore été édictés. c'est plutôt intéressant.

Mr_Switch, 17.04.2010 à 14:00330736
J'ai relu le 20ème de cavalerie

Quand même, c'est de la bonne camelote, cet album. Subtil mélange de running gag, de quelques calembours, de quelques moment d'anthologie. La "longue" discussion de Luke avec le représentant du gouvernement montre bien le personnage dans toute son essence. Il parle peu, accepte les missions mais ne subit pas. Il parle peu, mais n'est pas qu'un témoin extérieur.

Kazekami, 15.07.2005 à 15:11210390
>> 4) Morris s’est toujours bien gardé de préciser le sexe de Jolly Jumper. En connaisseur du cheval, Morris savait fort bien que JJ est éventuellement un hongre, peut-être bien une jument fière et indépendante et en aucun cas un étalon, car aucun cow-boy n’utilisait d’étalons pour se déplacer, les réservant à la procréation. Laurent Gerra ayant fait de JJ un étalon amoureux d’une jument québécoise... on se demande comment les ayants droits et l’éditeur ont pu laisser passer une absurdité pareille !



Hum, cette case est extraite d'une histoire de "La Ballade des Dalton et autres histoires" qui s'inttitule "Un amour de Jolly Jumper". Jolly Jumper tombe amoureux d'une jument à la suite d'une grosse déprime. Bien que le scénario soit de Greg, Morris avait encore un grand controle sur sa série à cette époque (1986) et s'il considérait qu'il ne fallait pas révéler le sexe de Jolly Jumper, je ne pense pas qu'il aurait accepter ce projet.

Pour ce qui est le reste de la critique, je n'ai pas spécialement vérifié, mais ça a vraiment des allures de critiques gratuites.

Anoeta, 15.07.2005 à 12:31210381
Bonjour, j'ai découvert dernièrement un très bon site sur Lucky Luke, et il ne semble pas que ce dernier soit référencé dans l'annuaire.
N'hésitez pas à aller faire un petit tour.
Voici l'URL : http://www.fandeluckyluke.com/

Baril, 08.10.2004 à 18:48176721
>> oui c'était surtout pour dire que cette critique, basée essentiellement sur un "Morris n'aurait jamais accepté ça", ne me paraît pas franchement adaptée :o)

Voui voui OK :-). Disons "Morris, à l'époque où il faisait pas n'importe quoi, n'aurait jamais accepté ça" ;-).

MR_Claude, 08.10.2004 à 18:37176717
>> > Surtout quandon voit la qualitéde certains scénarios que Morris a laissé passer...

>> rhâââh mais pourquoi dès qu'on parle de Lucky Luke, il faut toujours évoquer les derniers albums ??? :-) Oui les scénars et les dessins des 10 (environ) derniers albums étaient pourris, mais on est pas obligé de remettre ça sur le tapis tout le temps, avant ça y'a eu 60 autres albums dont au moins 30 ou 40 excellents... Les derniers albums, on les oublie et puis voilà :-).

oui c'était surtout pour dire que cette critique, basée essentiellement sur un "Morris n'aurait jamais accepté ça", ne me paraît pas franchement adaptée :o)

Davram, 08.10.2004 à 18:35176716
>> "Les Dalton en cavale" qui est une adaptation de 3 albums dont "le blizzard", et qui a été réalisé par Hanna-Barbera (et qui est une merde, soit dit en passant :-)).

Tout à fait.

>> A part ça je suis d'accord avec certains trucs dans cette critique (le problème de sortir du cadre du western, le jeu sur la langue française, et les histoires de caricatures), mais d'accord avec Mr_Claude, il vaudrait mieux parler de la qualité de l'album (ou plutôt de la non-qualité). Moi, ce qui me dérange, c'est plutôt que les ayant-droits de Morris aient laissé passer une merde qui trahit complètement l'esprit de la série.

Un peu pareil.

>> rhâââh mais pourquoi dès qu'on parle de Lucky Luke, il faut toujours évoquer les derniers albums ??? :-) Oui les scénars et les dessins des 10 (environ) derniers albums étaient pourris, mais on est pas obligé de remettre ça sur le tapis tout le temps, avant ça y'a eu 60 autres albums dont au moins 30 ou 40 excellents... Les derniers albums, on les oublie et puis voilà :-).

Non euh non :o)) . On peut pas les oublier, comme on oubliera pas "La belle province". Ce serait trop facile. Les merdes, ça s'assume. Si on devait oublier tous les trucs mauvais, ben euh on oublierai beaucoup de choses et le taux d'alzeimer grandira et pis euh je sais pas comment finir ma phrase. Tant pis.

Baril, 08.10.2004 à 18:25176713
Ouais c'était bien le Canada dans "les Dalton dans le blizzard", et Davram, je pense que tu parles du dessin animé "Les Dalton en cavale" qui est une adaptation de 3 albums dont "le blizzard", et qui a été réalisé par Hanna-Barbera (et qui est une merde, soit dit en passant :-)).
A part ça je suis d'accord avec certains trucs dans cette critique (le problème de sortir du cadre du western, le jeu sur la langue française, et les histoires de caricatures), mais d'accord avec Mr_Claude, il vaudrait mieux parler de la qualité de l'album (ou plutôt de la non-qualité). Moi, ce qui me dérange, c'est plutôt que les ayant-droits de Morris aient laissé passer une merde qui trahit complètement l'esprit de la série.

> Surtout quandon voit la qualitéde certains scénarios que Morris a laissé passer...

rhâââh mais pourquoi dès qu'on parle de Lucky Luke, il faut toujours évoquer les derniers albums ??? :-) Oui les scénars et les dessins des 10 (environ) derniers albums étaient pourris, mais on est pas obligé de remettre ça sur le tapis tout le temps, avant ça y'a eu 60 autres albums dont au moins 30 ou 40 excellents... Les derniers albums, on les oublie et puis voilà :-).

MR_Claude, 08.10.2004 à 18:05176708
cela dit, et même s'il peut très bien avoir raison sur certains points, sa critique met un peu trop l'accent sur le côté «gardien du temple», au détriment d'une critique de l'album en lui-même. Surtout quandon voit la qualitéde certains scénarios que Morris a laissé passer...

Sylvain Ricard, 08.10.2004 à 18:03176706

>> * Morris n'aimait pas les calembours, pourtant celui de Phil Defer me semble évident.

Il n'aimait pas les calembours mais là il s'agit juste d'un nom (c'est pas de la blague dans le contenu des dialogues) et puis de temps a autres, il faut savoir mettre de l'eau dans son vin (ce qu'il a fait apparemment).

>> * Pour ce qui est du sexe de Jolly, ça a toujours été pour moi un male mais je ne sais une nouvelle fois pas si c'est avec ou sans raison que je pensais celà.

Je suis sur qu'en regardant les accords (masculins/feminins)de tous les dialogues de JJ, on doit pouvoir en trouver un qui donne une indication. Qui s'y colle ?

Davram, 08.10.2004 à 17:56176704
Ah vi ! C'était au canada !! (même pour le dessin animé)

Sylvain Ricard, 08.10.2004 à 17:53176703
c'est le canada (police montée en rouge : pas quebec)

Oslonovitch, 08.10.2004 à 17:48176700
>> * Dans un dessin animé de Lucky Luke (j'entend par là un film réalisé dans les studio idéfix, j ecrois), Lucky va au québec car il poursuit les Dalton.

Et d'ailleurs... Dans "Les Dalton dans le blizzard", il est également question du Québec si je me souviens bien ? A moins que ce ne soit le Canada ?

Davram, 08.10.2004 à 17:34176694
Perso, je trouve que cette critique peut etre critiquée :
* Dans un dessin animé de Lucky Luke (j'entend par là un film réalisé dans les studio idéfix, j ecrois), Lucky va au québec car il poursuit les Dalton. Ce truc a été réalisé sous la direction de Morris, mais ça reste dans l'ordre de la supposition.
* Morris n'aimait pas les calembours, pourtant celui de Phil Defer me semble évident.
* Pour ce qui est du sexe de Jolly, ça a toujours été pour moi un male mais je ne sais une nouvelle fois pas si c'est avec ou sans raison que je pensais celà.

Davram, 08.10.2004 à 17:28176692
Bon, on dirait qu'il y a que moi qui parle dans ce sujet mais bon....... c'est pas juste pour le faire remonter hein ;)..
Je viens de lire une critique assez interressante qui casse le dernier lucky luke mais qui semble provenir d'un personnage proche de l'environnement lucky luke (je pense donc qu'il s'agit d'un de ses scénaristes). Je l'ai trouvé sur le site http://membres.lycos.fr/tigrou51/v2/accueil.php et j'en fais un copier/coller pour ceux qui ont la flemme de copier sur le lien :


" 2004-10-03

Voici une critique provenant d`une personne proche de l`univers de Lucky Luke (malheureusement cette personne doit rester anonyme) :

Et Morris... ? Qu’aurait-il pensé de « La Belle Province », la dernière aventure de Lucky Luke, par Gerra et Achdé ?

Plusieurs fins connaisseurs de l’œuvre de Morris et de la philosophie qui présidait au choix de ses scénarios s’étonnent de la légèreté avec laquelle les ayants-droits du créateur ( dont sa veuve) ont accepté de publier l’album « La Belle Province », les « aventures de Lucky Luke d’après Morris », réalisé par Laurent Gerra comme scénariste et Achdé comme dessinateur. Sans épiloguer sur le choix de ces deux auteurs ( auxquels sans doute Morris n’aurait jamais pensé !), ni juger la BD elle-même, on peut tout de même relever que plusieurs aspects de cette histoire auraient conduits Morris à ne pas la réaliser !

1) Morris a toujours affirmé que les aventures de Lucky Luke n’avaient d’intérêt que si elles se déroulaient dans le contexte du Western et il était opposé à l’idée de faire voyager son héros hors des frontières du genre, en Europe ou dans des contrées n’ayant rien à voir avec l’Ouest sauvage et son mode de vie.

2) Sur le plan linguistique, L.L est basé sur une convention. Les personnages parlent français ( ou les autres langues de traduction), mais ils sont sensés s’exprimer en américain... Dès lors, confronter LL à une « civilisation » francophone comme celle du Québec tourne à l’absurde puisque les personnages américains et québécois sont censés ne pas se comprendre ! Morris n’aurait jamais accepté un scénario qui n’amuse que les Français, qui joue sur des particularismes de langage qui n’intéressent que les francophones et qui, bien sûr, est intraduisible dans les autres langues.

3) Pour de nombreuses raisons, Morris estimait que les jeux de mots et autres calembours n’avaient pas leur place dans les aventures de Lucky Luke et même René Goscinny se pliait à cette règle ( en se « vengeant » dans d’autres séries comme Astérix !). L’éditeur Lucky Comics a laissé Laurent Gerra jouer avec les mots et les noms, donnant à cette histoire western un ton très « beaux esprits » français rendu encore plus « parisien » par les caricatures de vedettes connues du Tout Paris, comme Céline Dion et son R’né, Bernard Henri Lévy et d’autres.

4) Morris s’est toujours bien gardé de préciser le sexe de Jolly Jumper. En connaisseur du cheval, Morris savait fort bien que JJ est éventuellement un hongre, peut-être bien une jument fière et indépendante et en aucun cas un étalon, car aucun cow-boy n’utilisait d’étalons pour se déplacer, les réservant à la procréation. Laurent Gerra ayant fait de JJ un étalon amoureux d’une jument québécoise... on se demande comment les ayants droits et l’éditeur ont pu laisser passer une absurdité pareille !

Tous les ayants droits de Morris sont-ils d’accord avec la tournure que prend Lucky Luke dans les mains de Gerra et Achdé ? Est-il juste que la volonté du créateur ne soit pas respectée par ceux qui ont été chargés par Morris lui-même, de poursuivre son oeuvre ? Les vrais amateurs de Lucky Luke et les admirateurs de Morris sont en droit de se poser la question ! "

Davram, 08.10.2004 à 13:07176587

corriveau, 03.10.2004 à 22:47175808
mince! j'ignorais l'existence de ces albums! dégueulasse! Sérieux, le perso de Lucky Luke est ignoble! :o( Raaah... vive Morris!

nabla, 02.10.2004 à 23:38175720
Mais comment choisit-il le mot qu'il met en gras ? Cela suit -il une logique ? Je saisis pas très bien. ;-)

Davram, 02.10.2004 à 22:18175712
Hi hi hi hu hu hu c'est vrai que le mot gras toutes les deux lignes, et les flèches, et les couleurs flashies, et les dessin moches, ça arrange rien.

pessoa, 02.10.2004 à 22:11175710
C'est une bonne idée de mettre des flèches, vous ne trouvez pas ?
Ca facilite la lecture...

Davram, 02.10.2004 à 21:56175708
Nikos> oui, ce sont de petites histoires, avec des scénario pitoyables.

Davram, 02.10.2004 à 21:55175707
Non non c'est pas signé morris, à la page de garde, y'a écrit "D'après morris" (nuannce :))-bon ok sur la couv y'a écrit Morris-

Pour exemple du dessin de l'interieur :




ignoble, n'est-ce pas ?

compte supprimé . 02.10.2004 à 21:54175706
Ah ben tiens, d'après les scans, ils ont bien l'air cartonnés... Et c'est des 48 pages ? Avec plusieurs petites histoires ?

compte supprimé . 02.10.2004 à 21:52175705
Ca alors ! Je ne connaissais pas du tout l'existance de ces albums ! Mais ces histoires qui ont l'air fameuses et inspirées (hum...) existent dans un album de la collection ou alors c'est que pour ceux qui sont allés faire le plein de leur voiture à ce moment-là ? Au fait, ils sont cartonnés ou souples ?

Au fait, si l'on en croit le début du sujet, vous avez cité pas mal de Lucky Luke post-Goscinny parmi les "biens" ! De mon côté, j'ai relu "OK Corral" (je l'avais lu qu'une seule fois en 1997), effectivement c'est un peu léger, à la limite ils auraient largement pu le faire en 8 pages...

Baril, 02.10.2004 à 20:42175698
D'ailleurs, j'arrive pas à comprendre comment Morris a pu laisser tous ces nullos (le Mennigen, donc, mais aussi Janvier dans "le ranch maudit" et plein d'autres tocards dans "La ballade des Dalton & autres histoires", "L'alibi" etc) reprendre son personnage, et en plus en signant Morris. A sa place j'aurais eu la honte :-).

Baril, 02.10.2004 à 20:39175696
Oui, c'est bien des trucs dessinés par l'allemand (un certain Peter Mennigen pour être précis :-)) qu'il s'agit, les mêmes que dans le mensuel de Semic.

cracoucass, 02.10.2004 à 20:16175692
c'est vraiment Morris qui dessine à l'intérieur? pasque le mensuel édité par Semic y a quelques années n'était qu'une traduction d'un magazine allemand qui faisait pareil avec les Schtroumpfs et dont les dessins était assuré par un allemand.. résultat catastrophique

frads, 02.10.2004 à 19:47175688
tain le batard, alors qu'il les a eu gratos !!

Davram, 02.10.2004 à 19:26175683
Ouais, je sais, quelle classe :). Si tu veux je te le revends...disons 499 €, pour être sympa :o)).

Baril, 02.10.2004 à 19:08175680
Ouah la classe, tu as "Mac chez les Indiens", le seul Lucky Luke qui me manque !!! :-) :-)
Ceci dit c'est vrai que c'est encore pire que celui d'Achdé & Gerra. A une époque y'avait même un mensuel Lucky Luke consacré à ces horreurs.

Davram, 02.10.2004 à 18:59175678



Distribué par Esso en 1995, je viens de relire ses deux albums, trouvés dans ma bibliothèque...et ben dis donc...my god...c'est ignoble ! :s

compte supprimé . 01.10.2004 à 13:09175445
C'est parce que le vilain mexicain qui vend eau de feu à "grand ours qui pue" (corrigez moi si je m'égare) pense trouver son whisky dans la ville.

Matthieu, 01.10.2004 à 11:31175425
Je suis en train de rediger une chronique sur "aletre au pieds bleus" mais j'ai une petit trou de memoire...
est ce que quelqu'un se souviens pour quelle raisons les PB decident d'assieger la ville ?

Kazekami, 22.09.2004 à 19:34174040
cracoucass> c'est tjrs de l'offset, mais de meilleure qualité que les précédent.

Joe> quadrichromie, tout ça... Tu t'exprime sur quoi au juste là? Parce que ça a rien à voir avec sa question :o)

Joe, 22.09.2004 à 19:17174035
Oui oui c'est juste une impression... quadrichromie, tout ça...

Hum:-)))

cracoucass, 22.09.2004 à 17:05174001
sur la fabrication: la plupart de mes LL made in Dargaud ont un papier dégueulasse dont les pages se détachent de l'album plus vite que leur ombre.. en feuilletant le nouveau j'ai eu l'impression que le papier (au toucher) était de meilleure qualité.. c'est juste une impression ou..?

Matthieu, 22.09.2004 à 14:57173964
J'ai entendu une chronique hier matin a rire et chanson...
meme eux (qui produisent mister blague) trouvent les gags mauvais...
Bon peut etre que le chroniqueur avait une dent contre Gerra

Pour le dessin, ce qui m'a le plus gené c'est surtout que le style est different celon qu'Achdé reprend un perso existant ou en invente un.
Maintenant, ces dessins m'avaient paru horrible sur le site, mais ca passe beaucoup mieu dans l'album...

de toute facon, pour le moment je n'ai qu'une 15aine de LL (tous Dupuis) alors j'en ai plein d'autres a acheter avant :o)))

Baril, 21.09.2004 à 14:50173723
C'est vrai que graphiquement les derniers Morris étaient très fades, et que son trait s'était beaucoup appauvri (sauf dans le tout dernier album, "La légende de l'ouest", où bizarrement il retrouvait la pêche), mais je trouve qu'il restait le petit quelque chose qui rend son style tellement sympathique. A l'inverse, Achdé a un style plutôt dynamique, mais je trouve qu'il n'a aucune "classe". En fait, Achdé imitant Morris me donne un peu la même impression que Batem ou Seron imitant Franquin : ça ressemble vaguement au modèle, mais c'est "de mauvais goût". Je sais pas trop comment décrire ça... En tous cas, comme Asacem, ça m'écoeure de lire partout qu'Achdé est un génial imitateur de Morris.

Oslonovitch, 21.09.2004 à 14:09173716
>> Graphiquement c'était très fade...

Je suis tout à fait d'accord. Le mot "fade" est bien celui qui correspond le mieux à ce que l'on ressentait à la lecture des nouveaux LL.

A la décharge des auteurs qui se sont succédés, je dois avouer que j'ai suivi avec très peu d'attention tout ce qui s'est passé après "Le fil qui chante", dernier album que j'ai acheté à sa sortie... il y a un bail donc...

Ceci dit, on parle -à raison- de Goscinny mais les tous premiers albums full Morris restent quand même très sympathiques aussi, avec notamment un trait qui se cherche et un LL plus petit, plus tordu, moins "héros". L'arrivée de Goscinny coïncide presque avec les Dalton et c'est vrai que cette arrivée a fait un bien fou à la série qui s'intéressait à des personnages plus divers. Mais encore une fois, le personnage de LL était pour moi plus intéressant à ce moment là car clairement moins orienté "héros".

Et globalement j'ai une tendresse particulière pour tous les LL jusqu'au "Tortillas pour les Dalton" qui de mémoire était le dernier présenté sur les 4ème de couv des albums souples.

asacem, 21.09.2004 à 13:50173714
Je trouve assez hallucinant que les journalistes considèrent que le trait de Achdé reproduit fidèlement celui de Morris. Ce n'est pas du tout pour critiquer Achdé, qui fait du bon boulot, a un très bon trait etc... mais ça n'a juste rien à voir avec le trait de Morris, beaucoup moins rond, beaucoup plus nerveux etc... Il suffit pourtant de jeter un oeil distrait sur n'importe laquelle des planches de cet album pour s'apercevoir qu'il n'est pas de Morris.

Ca fait longtemps que je ne lis plus les Lucky Luke, mais c'est vrai qu'il y a de bonnes choses dans les post Goscinny. Je sais que je suis ennuyeux avec le dessin mais c'est surtout ça qui me gènait dans les Lucky Luke paru ces dernières années. Graphiquement c'était très fade, et l'application de "recettes". C'est surtout ce qui m'a motivé a cesser de lire et d'acheter.

compte supprimé . 21.09.2004 à 12:11173705
Je n'ai jamais acheté un album de Lucky Luke et pour cause, mon père les a tous (ceux d'avant ma naissance, donc ceux d'avant la disparition de Gosciny).

Je ne connais donc pas l'après Gosciny.

Mes préférés sont : Billy the Kid, Phil Defer, Canyon Apache et l'Héritage de Rantanplan.

J'ai feuilleté par curiosité ce nouveau Lucky Luke (tient, il repart au numéro 1) et... le dessin est assez trompeur mais pour les gags : on croirait une reprise de ce qui a été fait précédement.

Mais c'est un premier album, il faut laisser le temps aux auteurs de s'installer (comme pour Spirou).

Gilles, 21.09.2004 à 12:09173703
Même le journal gratuit "20 minutes" émet des réserves sur le scénario de Gerre (c'est dire...) : Novice en la matière, Laurent Gerra signe un scénario un peu maladroit. Le récit est poussif et le rythme décousu, malgré de bons dialogues (avec l’accent québécois) et d’amusants clins d’oeil : des personnages apparaissent sous les traits de José Bové, de Céline Dion et « d’son R’né », de Guy Lux, de Charlebois ou de BHL. La sauce prend surtout grâce à l’étonnant mimétisme graphique d’Achdé, qui reproduit parfaitement le trait de Morris. Un album qui plaira surtout aux inconditionnels. (20 minutes du lundi 20 septembre 2004)

frads, 21.09.2004 à 8:48173683
Je me demande ce qu'ont fait à Gerra Céline Dion et son mari pour que ce couple le hante à ce point...

corriveau, 21.09.2004 à 0:32173678
J'ai feuilleté l'album "La belle province" il y a quelques jours chez un ami et j'ai aussi lu quelques planches durant l'été qui étaient prépubliées dans le journal "La Presse", au Québec.

Mon avis est l'avis de deux côtés de moi-même. Celui d'un très grand fan de Lucky Luke. De tous les albums jusqu'à la mort de Morris. Ainsi que celui d'un québécois qui voit le Québec "dépeint" dans cet album.

De ce que j'ai lu, je n'ai pas du tout aimé. Gerra a clamé un peu partout qu'il ne tomberait pas dans les clichés banals. Désolé mais je considère que :

- du sirop d'érable et des plumes
- des combats de poutine
- céline dion et son mari caricaturé
- etc, etc...

sont des vulgaires clichés. Juste la dernière case où ils ont osés modifier le "I'm a poor lonesome cowboy..." me semble être un manque de respect. Surtout parce que c'est dès leur premier album qu'ils se le permettent.

Graphiquement, Achdé assure bien mais dès le moment où il dessine un perso extérieur à l'univers déjà mis en place, on voit très bien que son style personnel reprend le dessus.

En bref, je considère que Lucky Luke est mort et enterré cette fois-ci. La reprise d'un personnage aussi célèbre n'est rien d'autre qu'une façon de faire fonctionner la machine à fric.

Sinon, j'ai bien aimé Les collines noires, Canyon Appache et Calamity Janes (mais bon, je les ai tous aimés) :o)

Pages : 1 - 2

retour forum

bordure
coin bordure coin