créer | pseudo  mot de passe  |  
 
 
coin bordure coin
bordure BullActu

Les albums les mieux notés
bordure
coin bordure coin

coin bordure coin
bordure BulleGalerie

par Wayne


par IG85
bordure
coin bordure coin

coin bordure coin
bordure Chroniques

par rohagus


par oslonovitch
bordure
coin bordure coin

coin bordure coin
bordure MonoChat
J'ai feuilleté le dernier Petit Vampire ; ça m'a limite donné envie de pleurer de voir ce que Sfar est devenu (j'exagère pas, c'était une sensation corporelle , une espèce de soubresaut , de frisson, un truc comme ça).
Aba Sourdi
bordure
coin bordure coin

 
coin bordure coin
bordure

Le bêtisier de ceux qui n'y connaissent rien à la BD

Bandes Dessinées : auteurs, séries, et toutes ces sortes de choses... ]


retour forum

Pages : | precédent | suivant

Thierry, 30.01.2015 à 11:28357677
Mael :

Extraordinaire passage dans cet article (pourtant très court) de Libé

"Cette récompense est une grosse surprise, même parmi les éditeurs de mangas, tant on donnait plutôt Hermann (créateur de Cowboy Henk) ou Alan Moore (scénariste deWatchmen et de V pour Vendetta) comme favoris."

Outre que j'ignore comment ils ont fait leurs pronostics - Otomo avait terminé le 1er tour en tête et il me semblait évident qu'il était ultra-favoris par la nécessité de combler l'immense vide d'auteurs japonais - voir attribuer la création de COwboy Henk à Herman a quelque chose d'assez troublant, voire au delà du réel.

en fait, c'est un scoop. Kamagurka EST Hermann

Mael, 30.01.2015 à 7:57357669

Extraordinaire passage dans cet article (pourtant très court) de Libé

"Cette récompense est une grosse surprise, même parmi les éditeurs de mangas, tant on donnait plutôt Hermann (créateur de Cowboy Henk) ou Alan Moore (scénariste deWatchmen et de V pour Vendetta) comme favoris."

Outre que j'ignore comment ils ont fait leurs pronostics - Otomo avait terminé le 1er tour en tête et il me semblait évident qu'il était ultra-favoris par la nécessité de combler l'immense vide d'auteurs japonais - voir attribuer la création de COwboy Henk à Herman a quelque chose d'assez troublant, voire au delà du réel.

lldm, 25.12.2014 à 15:03357179
Mael :
Je connais un peu l'auteur, sympathique par ailleurs même si je n'arrive vraiment pas à apprécier son boulot. Il dit quand même aussi une belle connerie


j'ai cherché en vain dans ses déclarations quelque chose qui ne soit pas une connerie. S'il fallait une démonstration que les auteurs de bandes dessinées produisent eux-mêmes les conditions d'un journalisme de merde, c'est une émission étalon.

Mael, 25.12.2014 à 10:40357178
Sur notre site préféré, un article sur le prix Artemisia et sa sélection, on y lit :

"Le Prix, remis chaque année le 9 janvier concentre sa sélection sur des albums réalisés intégralement par une ou plusieurs femmes.... franco-belges, car cette comptabilité ne tient pas compte des mangas où les auteurs féminins sont bien plus nombreux."

Certes, mais de là faire de Posy Simmonds (Royaume-Uni), Lynda Barry, Kery Byrne, Miriam Katin des franco-belges...

Mael, 09.12.2014 à 22:08356970
Haaaa, je dois dire que je n'avais jamais croisé cette chaîne avant hein, ma famille est plutôt (ô surprise) ancrée en Bretagne...

Herbv, 09.12.2014 à 20:12356969
Non mais attends, tu parles de TV8 Mont Blanc. Quand je suis en Haute-Savoie, je suis plié de rire devant la nullité de leurs émissions.

Oui, je sais, je suis un foutu parigot imbu de lui-même, mais bon... TV8 Mont-Blanc, quoi ! :D

Mael, 09.12.2014 à 12:31356956
Je connais un peu l'auteur, sympathique par ailleurs même si je n'arrive vraiment pas à apprécier son boulot. Il dit quand même aussi une belle connerie :

"J'ai tendance à fuir tout ce qui est à la mode." dit-il, avant d'avouer être très influencé par Franquin, Zep et Mickael Jackson.


Et je terminerai sur la fabuleuse conclusion : "Merci d'avoir accepté notre invitation au pied levé car on s'est fait planter par notre invité, et oui, comme quoi il y a des gens qui ont envie de passer à la télévision".

Il faut pendre ce présentateur.

Mael, 09.12.2014 à 12:28356955
Ha ha, mais au fur et à mesure c'est de pire en pire, le mec parle de "la rivalité bien connu entre ces deux personnages, Goscinny et Uderzo, dans Astérix". HAAAAAAAAAA

La grande question restant :
"Est-il facile de faire une bande dessinée en habitant en Savoie ?"

Mael, 09.12.2014 à 12:24356954
Ouille...

Interview d'un auteur d'une BD autoédité sur une télé locale :

"Vous n'avez pas un look de quelqu'un qui fait des BDs, quand on vous voit vous faites tout propre sur vous. Moi je vois plutôt un mec qui fait des BDs, un geek dans sa chambre avec des posters, des personnages animés... Non vous faîtes bien..."

Après il explique ne pas avoir lu le livre et trouver qu'il y a un style "très ado".

Bon certes ça n'a pas l'air génial mais enfin, l'entrée en matière est assez osée.

Mael, 09.12.2014 à 12:24356953
Ouille...

a href="https://www.youtube.com/watch?v=Uh8FtQuGqdc&list=UU4dfG-VmUc0XVytwZVv_jTw">Interview d'un auteur d'une BD autoédité sur une télé locale :

"Vous n'avez pas un look de quelqu'un qui fait des BDs, quand on vous voit vous faites tout propre sur vous. Moi je vois plutôt un mec qui fait des BDs, un geek dans sa chambre avec des posters, des personnages animés... Non vous faîtes bien..."

Après il explique ne pas avoir lu le livre et trouver qu'il y a un style "très ado".

Bon certes ça n'a pas l'air génial mais enfin, l'entrée en matière est assez osée.

lanjingling, 17.10.2014 à 11:21356435
crepp :
Thierry :
internez-moi, je lis des BD et j'ai tous ses albums.

ah ben non, l'internement c'est pour l'un ou l'autre pour les deux ,

Charlie Brown :
(n'oublie pas qu'ils interner les lecteurs de BD aussi !)


Nan, mais , paniquez pas au point de ne plus savoir utiliser le verbe "interner", il plaisantait, hein! ('tain, vous allez finir par lui donner raison, avec vos conneries)

Charlie Brown, 17.10.2014 à 10:55356433
lanjingling :

Cela dit, Crepp a mis le doigt sur le problème (par l'intermédiaire de son clavier); qu'il ne supporte pas la B.D., pas de problème, mais sa justification de l'impossibilité de suivre texte et image simultanément, et considérer comme abrutis ceux qui y parviennent (c'est pas un exploit non plus), c'est une des choses les plus stupides que j'ai entendues depuis longtemps (toutes catégories confondues).


Oui, et c'est ça qui est bon ! (n'oublie pas qu'ils interner les lecteurs de BD aussi !) :o)
Murat est un gars plutôt fin et cultivé (en plus d'être, selon moi, un des meilleurs auteurs-compositeurs et musicien français).
Mais dès qu'il est en promo, il peut pas s'empêcher faire le pitre, de dire des conneries, d'en rajouter des couches, de faire dans la mauvaise foi, avec une certaine jubilation (je me rappelle de ce jour où il avait court-circuité la chronique de l'insupportable et suffisant Stéphane Guillon... J'avais bien ri. Vincent Delerm aussi l'avait fait avec classe). Et en tout cas, moi, les rares fois où je tombe dessus, ça me fait toujours marrer.

lanjingling, 17.10.2014 à 5:15356429
Charlie Brown :
Avant ce virage américain, j'aimais pas trop Murat, mais depuis cette révolution, j'aime quasiment tout ce qu'il fait (à part l'album Moscou, que je n'aime pas).
Ce qui est très cohérent :)
Cela dit, Crepp a mis le doigt sur le problème (par l'intermédiaire de son clavier); qu'il ne supporte pas la B.D., pas de problème, mais sa justification de l'impossibilité de suivre texte et image simultanément, et considérer comme abrutis ceux qui y parviennent (c'est pas un exploit non plus), c'est une des choses les plus stupides que j'ai entendues depuis longtemps (toutes catégories confondues).
(Au moins, ce qu'avait dit Biolay peut passer pour de l'humour, ou une intransigeance adolescente -comme quand j'étais punk et que je refusais de frayer avec ceux qui écoutaient du hard, ou un bulledairien qui refuserait de mettre les pieds - ou les yeux- chez BDgest)

Charlie Brown, 16.10.2014 à 10:14356424
crepp :
Mael :
"Je suis un peu gêné, mais j’ai un grave problème avec la BD. Jamais, je n’ai supporté ça. Pour moi, un truc comme Tintin, cela a toujours été de l’abrutissement. Chaque fois que je vois quelqu’un avec un album de Tintin, je me dis qu’il faut l’interner. Moi je regarde les images ou je lis, c’est l’un ou l’autre. Les deux mélangés, c’est pas possible."

Jean-Louis Murat, dans Focus, ce mois ci.


Moi je suis un peu gêné, mais j'ai un grave problème avec les albums. Jamais, je n'ai supporté ça. Pour moi, un truc comme "Jean louis Murat", cela a toujours été l'abrutissement. Chaque fois que j'entends quelqu'un qui écoute un album de Murat, je me dis qu'il faut l'interner. Moi j'écoute la musique ou je lis les textes, c'est l'un ou l'autre. Les deux mélangés c'est pas possible"

Crepp dans bulledair ce mois ci.



Hu hu hu ! :o)

Cela ri, je suis comme Thierry. Enfin presque... J'ai tous les albums de Murat, mais seulement depuis Mustango. Avant ce virage américain, j'aimais pas trop Murat, mais depuis cette révolution, j'aime quasiment tout ce qu'il fait (à part l'album Moscou, que je n'aime pas). Et j'ai forcément acheté le nouveau hier. A la première écoute, je sens qu'il va pas bouleverser mon top 5, même si j'ai déjà repéré quelques titres qui m'accrochent bien. Mais comme il me faut au moins 3 écoutes complètes et attentives d'un album (quelque soit l'artiste) pour me faire une opinion, je ne dirais rien de définitif avant.

Le genre de phrase qu'il a lâché sur la BD, ça me fait marrer. Ça me fait penser à Benjamin Biolay qui, en tant que Lyonnais et supporter invétéré de l'Olympique Lyonnais, avait déclaré : "Si je ne joue pas à Saint-Étienne, c’est par conviction. C’est le club que je déteste le plus ! J’aime pas leur maillot, ça me dégoûte !"
Ça m'avait fait marrer et, j'ai beau être "supporter" stéphanois, je continue d'écouter Biolay. :o)
(Même si j'aime moins que Murat. D'ailleurs, j'achète rarement les albums de Biolay, alors que j'achète quasiment tous les Murat dès leur sortie).

crepp, 15.10.2014 à 18:08356412
Thierry :

et je m'en tape royalement. il pense ce qu'il veut. Ce qui m'intéresse, c'est sa musique.


Tout comme Thierry sauf que j'aimais pas avant ses dires, je ne change donc pas d'avis après :o)

crepp, 15.10.2014 à 18:05356411
je rectifie mon message j'ai oublié un mot

ah ben non, l'internement c'est pour l'un ou l'autre, PAS pour les deux , faut trouver autre chose, je réfléchis au truc.

crepp, 15.10.2014 à 18:04356410
Thierry :
internez-moi, je lis des BD et j'ai tous ses albums.


ah ben non, l'internement c'est pour l'un ou l'autre pour les deux , faut trouver autre chose, je réfléchis au truc.

Thierry, 15.10.2014 à 18:00356409
internez-moi, je lis des BD et j'ai tous ses albums.
Même que j'ai acheté le dernier en sachant qu'il avait sorti cette connerie.
et je m'en tape royalement. il pense ce qu'il veut. Ce qui m'intéresse, c'est sa musique.
et les réactions mesquines de vierges effarouchées, ben ce n'est pas plus intelligent. Surtout que les plus outragés sont ceux qui ont en général plus que leur part de jugements définitif à l'emporte-pièce.

crepp, 15.10.2014 à 15:34356406
Mael :
"Je suis un peu gêné, mais j’ai un grave problème avec la BD. Jamais, je n’ai supporté ça. Pour moi, un truc comme Tintin, cela a toujours été de l’abrutissement. Chaque fois que je vois quelqu’un avec un album de Tintin, je me dis qu’il faut l’interner. Moi je regarde les images ou je lis, c’est l’un ou l’autre. Les deux mélangés, c’est pas possible."

Jean-Louis Murat, dans Focus, ce mois ci.


Moi je suis un peu gêné, mais j'ai un grave problème avec les albums. Jamais, je n'ai supporté ça. Pour moi, un truc comme "Jean louis Murat", cela a toujours été l'abrutissement. Chaque fois que j'entends quelqu'un qui écoute un album de Murat, je me dis qu'il faut l'interner. Moi j'écoute la musique ou je lis les textes, c'est l'un ou l'autre. Les deux mélangés c'est pas possible"

Crepp dans bulledair ce mois ci.

Mael, 15.10.2014 à 12:33356405
"Je suis un peu gêné, mais j’ai un grave problème avec la BD. Jamais, je n’ai supporté ça. Pour moi, un truc comme Tintin, cela a toujours été de l’abrutissement. Chaque fois que je vois quelqu’un avec un album de Tintin, je me dis qu’il faut l’interner. Moi je regarde les images ou je lis, c’est l’un ou l’autre. Les deux mélangés, c’est pas possible."

Jean-Louis Murat, dans Focus, ce mois ci.

Thierry, 14.10.2014 à 9:55356394
les requins-marteaux sont des psychopathes dangereux et même des méchants
il faut lire les comm', il y a du lourd

Thierry, 13.10.2014 à 12:04356387
lanjingling :
Thierry :
la bande dessinée à de beaux jours devant elle grâce à Vance, van Hamme, Giraud, Charlier, Cothias & Juillard.
Me sens rassénéré, l'avenir est radieux.

Cet article ne me pose pas de problème, il est gentiment écrit ("le dessin de William Vance (XIII) est carré et précis", carré comme synonyme harmonieux de rigide), sauf une grosse confusion dans le dernier paragraphe:
"Si la BD survit encore, à l’heure de l’animation"( ici, il parle clairement de l'aspect financier,mais il poursuit) "elle le doit à ces talents exceptionnels. Ils ne sont pas les seuls: dans tous ses genres, elle reste un réservoir de dessinateurs et de scénaristes très doués. C’est le refuge de la diversité artistique. C’est pourquoi elle a de beaux jours devant elle.", comme s'il y avait une causalité directe: talent + diversité artistique = succès commercial assuré...Heureux les simples d'esprit.

c'est parce que tu oublies un terme à ton équation: le public, mon cher ange. Le public, avide de talent et de diversité artistique.
il ne s'y trompe jamais, le bougre.

lanjingling, 13.10.2014 à 11:26356386
Thierry :
la bande dessinée à de beaux jours devant elle grâce à Vance, van Hamme, Giraud, Charlier, Cothias & Juillard.
Me sens rassénéré, l'avenir est radieux.

Cet article ne me pose pas de problème, il est gentiment écrit ("le dessin de William Vance (XIII) est carré et précis", carré comme synonyme harmonieux de rigide), sauf une grosse confusion dans le dernier paragraphe:
"Si la BD survit encore, à l’heure de l’animation"( ici, il parle clairement de l'aspect financier,mais il poursuit) "elle le doit à ces talents exceptionnels. Ils ne sont pas les seuls: dans tous ses genres, elle reste un réservoir de dessinateurs et de scénaristes très doués. C’est le refuge de la diversité artistique. C’est pourquoi elle a de beaux jours devant elle.", comme s'il y avait une causalité directe: talent + diversité artistique = succès commercial assuré...Heureux les simples d'esprit.

Thierry, 13.10.2014 à 9:02356379
la bande dessinée à de beaux jours devant elle grâce à Vance, van Hamme, Giraud, Charlier, Cothias & Juillard.
Me sens rassénéré, l'avenir est radieux.

lanjingling, 16.09.2014 à 3:20356217
De passage à la bibliothèque centrale de Hong Kong, très beau et grand batiment de 10 étages très bien fourni, je recherche le rayon B.D. Rien dans les rayons généraux (littérature, beaux-arts, loisirs, etc....), non plus au rayon enfants (il ne s'agirait pas de mal les influencer à un si jeune âge). Au rayon jeunes adultes, peut-être, section "beaux-arts, loisirs" ? Non plus, rien que des ouvrages essentiels comme une biographie de Justin Bieber ou le catalogue complet de tous les jouets offerts par Macdonald pour l'achat de hamburgers.
Ha, si ,là-bas, dans une petite étagère planquée derrière un ascenseur, quelques dizaines de volumes en anglais, deux Donjon, un Lucky Luke, trois Mélusine, Le combat ordinaire, 4-5 Tintin, l'intégrale de Archie, des biographies anglaises en B.D., dont une de Elisabeth II par Terry Riley, qui aurait mieux fait de rester dans la musique (ou un homonyme, peut-être ?)

Mael, 10.07.2014 à 9:44355753
lanjingling :
Je n'ai pas vu l'expo, mais j'ai feuilleté le beau catalogue; les bourdes (que je ne trouve pas mineures du tout) dont tu parles sont-elles sur les cartons de l'expo, ou aussi dans le catalogue ?


Mineur est peu être trop négligent, disons que c'est du détail vraiment précis, s'il y a juste une erreur comme ça ce n'est pas très grave,n mais à partir du moment où on en repère trois (et la dernière est quand même assez grave)...

On a juste vérifié la confusion Vaillant/Winkler du coup, l'erreur n'est que sur les cartons et non reproduite dans le catalogue, pour les autres je ne sais pas.

lanjingling, 09.07.2014 à 21:34355750
Mael :
L'expo Gotlib au Musée du Judaisme est plutôt pas mal, de jolies planches (très propres), une scéno sobre, des extraits vidéos parfois très intéressants (parfois bon), une structure chronologique simple mais efficaces, etc.

Par contre on dénombre plusieurs bourdes dans les textes. Souvent mineures, elles sont cependant inquiétantes, car jetant le doute sur tout le reste.

Par exemple, il était indiqué sur la reproduction d'un "Coq Hardi" (magazine lu par Gotlib dans sa jeunesse) que la revue de Marijac était proche du PCF, ce qui n'est pas le cas, Marijac incarnant justement la presse résistante non communiste (ils avaient "Vaillant").

Plus loin les commissaires fixent la date de de parution du premier Fluide Glacial à un mauvais mois, alors que si le 1er avril a été choisi c'était avant tout pour son symbolisme.

Le truc qui m'a plus hérissé le poil reste ce passage où sont présenté les débuts de Gotlib à Vaillant et qu'il est écrit quelque chose du genre "édité par Paul Winkler, proche du Parti communiste", ce qui est un sommet :
1/ Paul Winkler, d'Opera Mundi, était le fondateur du Journal de Mickey et de Super Picsou Géant, les concurrents directs (et honnis) de Vaillant - même s'ils ont un temps essayé de lui acheter des éries hé hé ;
2/ Sauf surprise, il n'était pas franchement susceptible d'un grand amour pour les communistes ;
3/ Ce n'est pas que le dirigeant de Vaillant (en l'occurence à l'époque Roger Lecureux) qui était proche du PCF mais toute la maison d'édition même. On peut même dire que els éditions Vaillant appartenaient carrément au parti, même s'il s'agissait d'une société à part.

Ce que tu dis est très juste, c'est vrai que l'édition pour la jeunesse en France au sortir de la guerre était un vrai panier de crabes (reflétant les luttes politiques), avec par exemple le PCF qui use de son influence pour faire interdire le journal Coeurs vaillants pour collaboration,puis lui pique la moitié de son nom (Vaillant), et récupère des dessinateurs vedettes même si ceux-ci avaient participé à la presse collaborationniste.
Je n'ai pas vu l'expo, mais j'ai feuilleté le beau catalogue; les bourdes (que je ne trouve pas mineures du tout) dont tu parles sont-elles sur les cartons de l'expo, ou aussi dans le catalogue ?

Mael, 09.07.2014 à 16:13355745
L'expo Gotlib au Musée du Judaisme est plutôt pas mal, de jolies planches (très propres), une scéno sobre, des extraits vidéos parfois très intéressants (parfois bon), une structure chronologique simple mais efficaces, etc.

Par contre on dénombre plusieurs bourdes dans les textes. Souvent mineures, elles sont cependant inquiétantes, car jetant le doute sur tout le reste.

Par exemple, il était indiqué sur la reproduction d'un "Coq Hardi" (magazine lu par Gotlib dans sa jeunesse) que la revue de Marijac était proche du PCF, ce qui n'est pas le cas, Marijac incarnant justement la presse résistante non communiste (ils avaient "Vaillant").

Plus loin les commissaires fixent la date de de parution du premier Fluide Glacial à un mauvais mois, alors que si le 1er avril a été choisi c'était avant tout pour son symbolisme.

Le truc qui m'a plus hérissé le poil reste ce passage où sont présenté les débuts de Gotlib à Vaillant et qu'il est écrit quelque chose du genre "édité par Paul Winkler, proche du Parti communiste", ce qui est un sommet :
1/ Paul Winkler, d'Opera Mundi, était le fondateur du Journal de Mickey et de Super Picsou Géant, les concurrents directs (et honnis) de Vaillant - même s'ils ont un temps essayé de lui acheter des éries hé hé ;
2/ Sauf surprise, il n'était pas franchement susceptible d'un grand amour pour les communistes ;
3/ Ce n'est pas que le dirigeant de Vaillant (en l'occurence à l'époque Roger Lecureux) qui était proche du PCF mais toute la maison d'édition même. On peut même dire que els éditions Vaillant appartenaient carrément au parti, même s'il s'agissait d'une société à part.

Mael, 09.07.2014 à 16:13355744
L'expo Gotlib au Musée du Judaisme est plutôt pas mal, de jolies planches (très propres), une scéno sobre, des extraits vidéos parfois très intéressants (parfois bon), une structure chronologique simple mais efficaces, etc.

Par contre on dénombre plusieurs bourdes dans les textes. Souvent mineures, elles sont cependant inquiétantes, car jetant le doute sur tout le reste.

Par exemple, il était indiqué sur la reproduction d'un "Coq Hardi" (magazine lu par Gotlib dans sa jeunesse) que la revue de Marijac était proche du PCF, ce qui n'est pas le cas, Marijac incarnant justement la presse résistante non communiste (ils avaient "Vaillant").

Plus loin les commissaires fixent la date de de parution du premier Fluide Glacial à un mauvais mois, alors que si le 1er avril a été choisi c'était avant tout pour son symbolisme.

Le truc qui m'a plus hérissé le poil reste ce passage où sont présenté les débuts de Gotlib à Vaillant et qu'il est écrit quelque chose du genre "édité par Paul Winkler, proche du Parti communiste", ce qui est un sommet :
1/ Paul Winkler, d'Opera Mundi, était le fondateur du Journal de Mickey et de Super Picsou Géant, les concurrents directs (et honnis) de Vaillant - même s'ils ont un temps essayé de lui acheter des éries hé hé ;
2/ Sauf surprise, il n'était pas franchement susceptible d'un grand amour pour les communistes ;
3/ Ce n'est pas que le dirigeant de Vaillant (en l'occurence à l'époque Roger Lecureux) qui était proche du PCF mais toute la maison d'édition même. On peut même dire que els éditions Vaillant appartenaient carrément au parti, même s'il s'agissait d'une société à part.

Mr_Switch, 28.08.2013 à 15:03352227
Ouaip ! C'est bien ça ! La FNAC a corrigé d'elle-même ou Dargaud l'a aidée ?

Seccotine, 28.08.2013 à 14:59352226
vous noterez que l'erreur a été corrigé (et du coup sur le visuel de votre post aussi, du coup on comprend moins bien) :)

Smiley_Bone, 23.08.2013 à 18:33352177
Roh tout les moyens sont bon pour récupérer le succès de Persépolis en fait :)

ABDI, 23.08.2013 à 18:15352175
Mr_Switch :
Il faut admettre que le nom de Marion Montaigne est crédité dans une police un peu particulière. Oui il y a une collision entre le i et le r.
Mais est-ce bien raisonnable de la part de la FNAC de l'appeler Marjon Montaigne pour autant ?

Ah oui tout de même.

Mr_Switch, 23.08.2013 à 11:36352172
Il faut admettre que le nom de Marion Montaigne est crédité dans une police un peu particulière. Oui il y a une collision entre le i et le r.
Mais est-ce bien raisonnable de la part de la FNAC de l'appeler Marjon Montaigne pour autant ?

Thierry, 15.07.2013 à 20:15351880
Mael :
Thierry :
mais tout cela ne nous renseigne pas sur l'inspiration artistique des cheveux et des lèvres.


Note qu'on a évité le pire :
"Au départ, je voulais dessiner un visage mélangeant les traits de Roselyne Bachelot et de Christiane Taubira. Mais mes croquis n'ont pas fonctionné."

sous d'autres élus, on aurait pû avoir un prototype basé sur les traits de la Marine et de la Boutin

Mael, 15.07.2013 à 17:57351879
Thierry :
mais tout cela ne nous renseigne pas sur l'inspiration artistique des cheveux et des lèvres.


Note qu'on a évité le pire :
"Au départ, je voulais dessiner un visage mélangeant les traits de Roselyne Bachelot et de Christiane Taubira. Mais mes croquis n'ont pas fonctionné."

Thierry, 15.07.2013 à 12:29351878
sinon, biographie de l'auteur du roman 'Monsieur le commandant' dans l'édition presse pocket
Né en 1953, Romain Slocombe est l'auteur d'une quinzaine de romans, dont Monsieur le Commandant, un des plus grands succès de la rentrée littéraire 2011, sélectionné pour le Goncourt et le Goncourt des lycéens, traduit déjà en quatre langues et qui a remporté de nombreux prix. Ses derniers livres explorent des domaines tels que la prostitution enfantine (Lolita complex), les relations entre le crime et l'art (Sexy New York), la Shoah en Europe de l'Est (Shanghai connexion), ainsi que les pulsions destructrices et le consumérisme sauvage d'un Occident à la dérive. Romain Slocombe a été adapté à la télévision dans le cadre de la série « Suite Noire » (France 2) pour son roman Envoyez la fracture !
photographe renommé, illustrateur, cinéaste, auteur de BD (proche de Bazooka et collaborateur de Métal Hurlant quand même) et de littérature jeunesse... détail insignifiant, sans doute comme le fait que la palme d'or soit une adaptation d'une BD ?

Thierry, 15.07.2013 à 12:25351877
mais tout cela ne nous renseigne pas sur l'inspiration artistique des cheveux et des lèvres.

Mael, 15.07.2013 à 12:11351876
Ha j'avais pas vu l'explication originale, bon on ne peut pas attaquer les médias de sortir ça de nulle part alors puisque les auteurs eux-même se réclament de la BD comme inspiration...

Donc en effet ces yeux sont à la fois franco-belge/comics et manga, bien joué, tout ça dans deux yeux et bé...

Thierry, 15.07.2013 à 11:56351875
"Notre Marianne se veut un message symbolique d'égalité, de parité et de mélanges qui sont, pour nous, des valeurs essentielles de la France d'aujourd'hui et de la République", ont déclaré MM. Ciappa et Kawena.

"Nous avons voulu lui donner un côté international et intemporel en mélangeant les mains réalistes et gracieuses spécifiques à la Renaissance, les yeux qui sont un mélange du réalisme de la bande dessinée française d'aujourd'hui, du manga asiatique des années 1980 et de l'animation américaine des années 1950", ont-ils expliqué.




tout est dans le regard, il paraît
je ne dois pas les avoir en face des trous

Mael, 15.07.2013 à 11:17351874
La nouvelle Marianne est inspiré du visage de la Femen Inna Shevchenko, et plusieurs articles de presses indiquent un lien avec la BD sorti de je ne sais où.

Ainsi le Huffington post :

l"Le nouveau timbre Marianne, inspiré de la BD, dévoilé dimanche 14 juillet"

(ce ne sont pas les seuls à écrire ce genre de truc)

De quelle BD, la BD Femen ??? Jungle ne nous l'a pourtant toujours pas sorti (mais ça ne tardera pas, je n'en doute pas).

Glotz, 21.06.2013 à 10:33351572
(Sigle plutôt qu'acronyme dans ce cas)

Glotz, 21.06.2013 à 10:32351571
Les acronymes sont à éviter sur Wikipédia. Mwkm, en toute bonne foi, a dû se dire que « bédé » était la version développée de « BD », n'y voyant rien de péjoratif.

InternalLobster, 21.06.2013 à 1:27351568
Oui, c'est très con. Il suffit d'annuler cette ânerie.

ABDI, 21.06.2013 à 1:04351567
InternalLobster :
ABDI :
http://fr.wikipedia.org/wiki/Jacques_Doillon

Je ne sais pas si c'est volontairement écrit ainsi (ou si c'est une blague ?), mais j'en doute car Wikipédia est censé être objectif au possible.

"En 1973, il réalise son premier long métrage L'An 01 d'après la bédé de Gébé (...)."

Et cette phrase est telle quelle depuis (pour être précis) le 29 janvier 2013 à 14h34.

Je ne vois pas ce qui te chiffonne, c'est le terme "bédé"?

Disons surtout que je me demande pourquoi est-ce que quelqu'un a décidé de changer ce terme d'une manière totalement arbitraire : http://fr.wikipedia.org/w/index.php?title=Jacques_Doillon&diff=88177361&oldid=87575905

Pour le rendre plus facilement cliquable ?

InternalLobster, 21.06.2013 à 0:54351566
ABDI :
http://fr.wikipedia.org/wiki/Jacques_Doillon

Je ne sais pas si c'est volontairement écrit ainsi (ou si c'est une blague ?), mais j'en doute car Wikipédia est censé être objectif au possible.

"En 1973, il réalise son premier long métrage L'An 01 d'après la bédé de Gébé (...)."

Et cette phrase est telle quelle depuis (pour être précis) le 29 janvier 2013 à 14h34.

Je ne vois pas ce qui te chiffonne, c'est le terme "bédé"?

ABDI, 21.06.2013 à 0:33351564
http://fr.wikipedia.org/wiki/Jacques_Doillon

Je ne sais pas si c'est volontairement écrit ainsi (ou si c'est une blague ?), mais j'en doute car Wikipédia est censé être objectif au possible.

"En 1973, il réalise son premier long métrage L'An 01 d'après la bédé de Gébé (...)."

Et cette phrase est telle quelle depuis (pour être précis) le 29 janvier 2013 à 14h34.

Aba Sourdi, 15.06.2013 à 19:03351506
Matrok :
Aba Sourdi :
Kathleen Evin insulte aussi tous les soirs la littérature (...) : elle s'y intéresse dans l'optique où celle-ci sert un sujet précis et fort, le plus souvent historique ou géopolitique. Elle n'a pas grand chose à faire du style, de l'écriture en elle-même.

Je ne vois pas pourquoi ce serait en soi une "insulte à la littérature". Oui, on peut s'intéresser à certains livres d'abord pour leur sujet...

Oui mais ça ne suffit pas à faire une 'émission littéraire', à mon sens. (Ouais, je réponds des plombes après mais j'avais pas vu.)

Colombine, 15.06.2013 à 17:45351505
Entendu dans la librairie francophone (je n'ai pas identifié la voix):
- Il y a les tintinophiles et les fans de l'école de Marcinelle
- La ligne claire est tellement claire qu'on y voit rien.

Matrok, 05.04.2013 à 20:49350714
Aba Sourdi :
Kathleen Evin insulte aussi tous les soirs la littérature (...) : elle s'y intéresse dans l'optique où celle-ci sert un sujet précis et fort, le plus souvent historique ou géopolitique. Elle n'a pas grand chose à faire du style, de l'écriture en elle-même.

Je ne vois pas pourquoi ce serait en soi une "insulte à la littérature". Oui, on peut s'intéresser à certains livres d'abord pour leur sujet...

Aba Sourdi, 03.04.2013 à 11:35350681
Kathleen Evin insulte aussi tous les soirs la littérature (j'ai cessé de l'écouter depuis longtemps mais elle n'a pas l'air d'avoir évolué, passe à France Culture, Pierre !) : elle s'y intéresse dans l'optique où celle-ci sert un sujet précis et fort, le plus souvent historique ou géopolitique. Elle n'a pas grand chose à faire du style, de l'écriture en elle-même. Pour moi ça n'a rien d'une émission littéraire, c'est une émission de reportage par l'intermédiaire du roman ou d'autres arts qui ne sont que le véhicule de certaines thématiques chaudes et aisément descriptibles.

Glotz, 03.04.2013 à 1:00350678
Pierre :
On a tout de même l'impression qu'il est fait état ici de quartiers de noblesse -certes, petite noblesse si je t'en crois- et je ne vois pas en quoi cela apporte du crédit au Jul auteur de bande dessinée (Simon Leys me paraît d'ailleurs un sinologue plus crédible) dont la maîtrise du médium me semble moins flagrante que chez nombre d'auteurs, fussent-ils tourneurs-fraiseurs de formation, qu'importe.

Oui c'est vrai que cette Kathleen Evin est assez pitoyable sur ce coup (je ne la connaissais pas). Cela dit, il ne me semble pas avoir lu Jul se vanter de son passé académique, et c'est tout à son honneur d'avoir réussi à échapper à la carrière facile mais un peu morne qui s'offrait à lui. Ses qualités d'auteur de bande dessinée, c'est encore un autre débat.

Pierre, 02.04.2013 à 23:31350676
Glotz :
Pierre :
Jul (sinologue distingué et normalien -c'est ça qui doit épater Madame Kathleen)

Normalien, normalien... de Lyon hein ^^


On a tout de même l'impression qu'il est fait état ici de quartiers de noblesse -certes, petite noblesse si je t'en crois- et je ne vois pas en quoi cela apporte du crédit au Jul auteur de bande dessinée (Simon Leys me paraît d'ailleurs un sinologue plus crédible) dont la maîtrise du médium me semble moins flagrante que chez nombre d'auteurs, fussent-ils tourneurs-fraiseurs de formation, qu'importe.

Glotz, 02.04.2013 à 21:50350670
Pierre :
Jul (sinologue distingué et normalien -c'est ça qui doit épater Madame Kathleen)

Normalien, normalien... de Lyon hein ^^

Pierre, 02.04.2013 à 20:47350665
Dans une forme olympique et avec un calme olympien, l'ineffable Kathleen Evin, la mitterandolâtre flétrie, snob et compassée qui sévit tous les soirs sur france inter dans des interviews languissantes à prétention culturelle, déclare, sans rire:

Il ne vous a sûrement pas échappé que la bande dessinée était devenue, ces dernières années, un genre littéraire à part entière, depuis que ses chiffres de vente en hausse continue ont amené toutes les grandes maisons d’édition à s’y intéresser. Mais la démultiplication de l’offre n’est pas celle des talents, loin s’en faut. Délaissez donc le tout venant et choisissez plutôt, à l’instar de Jankélévitch, le meilleur de l’ironie, le dessus du panier de l’humour. Jul y trône depuis 2005 ...


Après la tragédie, l'épopée, la satire, le roman policier, l'héroïc fantasy, voici un nouveau genre littéraire: la bande dessinée. Et le fin du fin en est incarné par Jul (sinologue distingué et normalien -c'est ça qui doit épater Madame Kathleen). Foin de considérations sur la nature de la bande dessinée en tant qu'art, média ou technique ... Artisans du tout venant qui suez sur vos tables à dessin, délaissez donc vos infâmes barbouillages, scénaristes pisse-copies abandonnez vos stylo-billes et vos cahiers de brouillon ! Suivez la bonne parole de Jul et venez recevoir la bénédiction de la grande prêtresse du bon goût ! La messe est dite.

longg, 14.03.2013 à 14:33350407
"e"

longg, 14.03.2013 à 14:32350406
La conclusion de tout ceci, pour enfoncer des portes ouverts, c'est qu'on ne peut juger le travail d'un artiste qu'en ne s’intéressant qu'à une de ses productions :)

Thierry, 13.03.2013 à 15:11350389
Matrok :
longg :
Matrok :
Aba Sourdi :
le dessinateur le plus vulgaire et le plus racoleur de tous les temps

Je ne sais pas si Bourgeon (puisque c'est de lui qu'on parle) est le "dessinateur le plus vulgaire et le plus racoleur de tous les temps", vu qu'il y a quand même de la concurrence sur ce terrain là...


Oui là, le qualifier de vulgaire et racoleur, vous déconnez complètement.

Hum. Non, ça se défend. Dans les quelques pages de Cyan que j'ai aperçues en effet le dessin est vulgaire et racoleur. Mais ni plus ni moins que beaucoup d'autres BD du même genre.

Si son s'en tient à Cyann, difficile de trouver des excuses à Bourgeon. Je me suis fadé les 4 premiers tomes à la suite et c'est une vraie purge.Je connais très mal le reste de Bourgeon. Je compte essayer bientôt les compagnons du crépuscule.
Mais Cyann c'est vulgaire, racoleur et mal torché, ce qui n'arrange rien.
Le problèmùe est que Bourgeon traîne une telle réputation que le fait que son Cyann ne soit nu pire ni meilleur que d'autres passe pour une condamnation sans appel. Ce mec serait un maître et ce n'est que cet étalages de femmes qui prennent les poses les plus invraisemblables pour montrer le cul et leurs miches, toutes dents dehors ? Quant aux personnages de femmes fortes, Cyann est un des personnages les plus creux et les moins crédibles qui soient (elle passe de Paris Hilton à Jeanne d'Arc en 2 pages avec des grandes cases) et elle se retrouve entre une psychorigide constipée et une schizo... rien de très engageant. Mais les personnages masculins sont tellement ridiculles qu'elles paraissent formidables, faute de mieux.

philig, 13.03.2013 à 15:00350386
mais le message d'Aba Sourdi est bien a sa place dans le topic non?

chrisB, 12.03.2013 à 17:19350367
crepp :
Comme le dit Mael, ces filles n'étaient pas automatiquement des beautés, et surtout c'étaient des femmes avec du caractère, combatives, et touchantes. Ce qui reste après la lecture c'est pas de dire "oh super les seins de l’héroïne", c'est l'histoire racontée.


Oui et c'est un des rares auteurs du genre à passer le test de Bechdel, donc juste "racoleur et vulgaire", non

longg, 12.03.2013 à 16:41350366
Oui voilà, c'est pas mal de nuancer. Des dessinateurs "le plus vulgaire et racoleur de tous les temps", j'en connais un paquet... Jamais je n'aurais cité Bourgeon, étant donné ce qu'il a apporté à la bande dessinée dans son travail en général (dont je ne suis pas fan)

Matrok, 12.03.2013 à 14:58350365
longg :
Matrok :
Aba Sourdi :
le dessinateur le plus vulgaire et le plus racoleur de tous les temps

Je ne sais pas si Bourgeon (puisque c'est de lui qu'on parle) est le "dessinateur le plus vulgaire et le plus racoleur de tous les temps", vu qu'il y a quand même de la concurrence sur ce terrain là...


Oui là, le qualifier de vulgaire et racoleur, vous déconnez complètement.

Hum. Non, ça se défend. Dans les quelques pages de Cyan que j'ai aperçues en effet le dessin est vulgaire et racoleur. Mais ni plus ni moins que beaucoup d'autres BD du même genre.

Ce que je voulais dire c'est que Bourgeon n'est pas un auteur mineur ou minable. Il y a de très bonnes pages dans Les Passagers du Vent, une vraie science du récit. Le fond est passionnant et va bien au delà d'une simple "ambiance poisseuse et humide" (lecture biaisée par l'adolescence ?) ou d'une histoire qui se limiterait aux "contraintes et asservissements", bien qu'il y a en effet beaucoup de ça : le fond du sujet c'est évidemment la condition des femmes, le féodalisme, le capitalisme naissant, la colonisation, et surtout l'esclavage...

Quant aux "Compagnons du Crépuscule", crepp en parle mieux que moi.

Encore une fois, ce qu'il a fait a plus ou moins bien vieilli (quoique je pense que certains seraient surpris s'ils faisaient l'effort de lire le tome III des "Compagnons du Crépuscule" plutôt que de s'en tenir à un jugement déformé par leur bullesnobisme) et ce qu'il fait maintenant n'est guère attirant, mais il me semble qu'il mérite plus d'admiration que de mépris.

Alors sa phrase sur "Blast", c'est un éloge ; maladroit de sa part ou mal rapporté, je ne sais pas. Difficile de savoir exactement ce qu'il a voulu dire, mais en tirer comme conclusion un mépris total de sa part de la BD par rapport au roman, ça me semble improbable. Car au moins à une époque, son œuvre démontre qu'il a cru plus que d'autres aux possibilités de la bande dessinée...

Mr_Switch, 12.03.2013 à 14:16350364
Quand j'étais au lycée, il y avait Les passagers du vent et les Compagnons du crépuscule au CDI.
Certains pages étaient manquantes (celles avec des cochoncetés) et remplacées par des photocopies N&B. La preuve que certains fantasmaient sur les pin-up de Bourgeon.
Cela rendait forcément ces tomes assez vulgaires.

Là-dessus, ajoutons le fait que les histoires que Bourgeon racontait me barbaient littéralement. J'ai mis du temps à vraiment avoir envie de lire de la bande dessinée non jeunesse. Et Bourgeon ne fut pas l'auteur qui m'encouragea à explorer ce pan de la production.

L'ambiance poisseuse et humide de ces séries servaient les histoires, faites de contraintes et asservissements. Forcément tout le délétère de l'époque se sentait. Et si le but était de dénoncer des époques où les femmes n'étaient qu'objets, le but n'était finalement atteint que si le lecteur était conscient ou consentant. Un lecteur ignorant ou réfractaire pouvait tout autant partir à la chasse à la bombasse dans toutes ces planches. Les livres étaient marqués physiquement par cette chasse et bien sûr j'en ai été témoin.

Moi-même, j'ai dû compulser les tomes. Mais, et ce n'est pas pour faire mon sainte-nitouche, j'ai toujours été intrigué par quelque chose que Maël souligne indirectement. Les femmes de Bourgeon étaient souvent laides, pas très belles, mais rarement commune non plus. Laides... enfin de mon point de vue. Car je n'ai jamais compris si elles étaient censées être laides ou communes ou si c'est que je n'aimais pas la beauté féminine vue par Bourgeon. Des filles que je trouvais laides ou vulgaires étaient décrites comme des bimbos par d'autres.


J'aimerais relire les 2 séries, avec plus de 15 ans de recul, sur des livres en bon état. Serais-je aussi réfractaire qu'alors ?

crepp, 12.03.2013 à 13:29350363
Bourgeon, j'ai stoppé les dernières sorties tout simplement car graphiquement ce n'est devenu que l'ombre de lui même.
Mais résumer cet auteur à un dessinateur des plus vulgaires c'est quand même du délire total. Une question c'est juste un feuilletage des albums ou une réelle lecture des livres ?

Comme le dit Mael, ces filles n'étaient pas automatiquement des beautés, et surtout c'étaient des femmes avec du caractère, combatives, et touchantes. Ce qui reste après la lecture c'est pas de dire "oh super les seins de l’héroïne", c'est l'histoire racontée.
Résumé "les compagnons du crépuscule" a une histoire de racolage c'est impossible. C'est un médiéval recherché, dur, cruel avec une partie de fantastique à couper le souffle. C'est épique et poétique, la documentation y est irréprochable.
Bref son grand travail est derrière lui, mais quand même.

Mael, 12.03.2013 à 12:43350362
Les dernières couvs des passagers du vent sont très laides, soit.

Je n'aime pas spécialement Bourgeon, et il ne lésine par sur certaines formes, nudité au besoin.

Mais c'est un des rares auteurs de ce type qui ne dessine pas que des filles "canons" dans ses bouquins mais aussi des femmes aux jolies imperfections. Et c'est un des premiers à avoir créé une héroïne clairement indépendante, de caractère, ne se résumant pas à un joli visage, dans une série aussi grand public?

Ce n'est clairement pas ma came, mais ce sont justement des féministes qui m'ont forcées à ire Les Passagers du Vents (les même qui adorent Caroline Baldwin, l’héroïne de Taymans, qui est quand même légèrement plus radicale). Alors après je parle que des passagers, j'ai pas lu les machins Tschaï et compagnie, mais plusieurs femmes me l'ont vendu comme une sorte de revanche des femmes dans le monde très masculin de héros de bd d'aenture.

Aba Sourdi, 12.03.2013 à 12:08350361
Je me doute que tu es ironique, Longg, enfin j'espère, mais au cas où je persiste sur le fait que la façon dont il dessine les femmes est proprement gerbante et révoltante. Ses couvertures sont immondes et mériteraient l'ire des féministes, bien plus que celles des Blondes qui à côté sont gentillettes.

longg, 12.03.2013 à 11:35350359
Matrok :
Aba Sourdi :
le dessinateur le plus vulgaire et le plus racoleur de tous les temps

Je ne sais pas si Bourgeon (puisque c'est de lui qu'on parle) est le "dessinateur le plus vulgaire et le plus racoleur de tous les temps", vu qu'il y a quand même de la concurrence sur ce terrain là. En revanche, résumer Bourgeon à un "dessinateur" est aussi maladroit (ni plus, ni moins) que la phrase citée par Smiley Bone. Bourgeon est un auteur de bande dessinée (et pas que un dessinateur), un peu passé de mode sans doute mais "Les Compagnons du Crépuscule" et "Les Passagers du Vent" ont quand même quelques qualités...


Oui là, le qualifier de vulgaire et racoleur, vous déconnez complètement.

longg, 12.03.2013 à 11:24350357
On devrait rebaptiser ce forum, essentiellement alimenté par AktuaBayday

SydN, 12.03.2013 à 11:24350356
wandrille :
Toujours dans la source aux merveilles, un commentaire fabuleux qui se déguste sans bouder son plaisir : le trait de Guillaume Bouzard tourne au Bastien Vives.

joie bonheur, merveille du connoisseur.


Mais c'est parce qu'ils utilisent la même tablette, voyons !

wandrille, 12.03.2013 à 9:01350354
Toujours dans la source aux merveilles, un commentaire fabuleux qui se déguste sans bouder son plaisir : le trait de Guillaume Bouzard tourne au Bastien Vives.

joie bonheur, merveille du connoisseur.

Pages : | precédent | suivant

retour forum

bordure
coin bordure coin