créer | pseudo  mot de passe  |  
 
 
coin bordure coin
bordure BullActu

Les albums les mieux notés
bordure
coin bordure coin

coin bordure coin
bordure BulleGalerie

par Wayne


par IG85
bordure
coin bordure coin

coin bordure coin
bordure Chroniques

par herbv


par herbv
bordure
coin bordure coin

coin bordure coin
bordure MonoChat
J'ai feuilleté le dernier Petit Vampire ; ça m'a limite donné envie de pleurer de voir ce que Sfar est devenu (j'exagère pas, c'était une sensation corporelle , une espèce de soubresaut , de frisson, un truc comme ça).
Aba Sourdi
bordure
coin bordure coin

 
coin bordure coin
bordure

Ruppert et Mulot, le duo flingueur.

Bandes Dessinées : auteurs, séries, et toutes ces sortes de choses... ]


retour forum
Pages : 1 - 2 - 3 - 4 - 5

Cobalt 60, 29.03.2007 à 14:16282115
longg :
lyaze :

Donc avant de lire la seconde histoire impossible de savoir qui a réussi ce casting de papier, les rôles sont très ciblés et demande un jeu d'acteur très précis.
Et je trouve qu'en connaissant cela, l'histoire de la seconde partie, pourtant très simple à la base, n'en devient que plus savoureuse.
A mon avis, Ruppert et Mulot ont encore réussi quelque chose d'innovant et d'incroyable ! Je ne suis absolument pas déçue !


Voilà, c'est pour ça que ce livre est un coup de coeur pour moi :)


Nan, mais là longg, t'es pas sympa. Tu laisse la pauvre Liaze se démener toute seule pour comprendre Gogo Club et tu viens fanfaronner après genre "la la lère, ben moi j'avais tout compris". C'est pas charitable, ça voyons.Tu mériterais d'être casté par les deux flingueurs.

chrisB, 29.03.2007 à 13:52282110
Mais de mémoire "l'obtention" du texte de la seconde partie n'est pas montrée dans la première.

Ainsi on se doute que sur la base d'une trame large s'ajoute l'impro des 5 personnages castés (dans la première partie donc) mais pour un lecteur non présent lors de l'exercice (c'est à dire quasi tout le monde) je trouve que l'interet est plutot faible, resultat sympa mais vraiment sans plus.

La partie "contrainte" est beaucoup plus amusante dans le casting, où le lecteur voit se construire sous ses yeux (pas de version braille prévue ?) la scenette de présentation du personnage et du candidat (trame+dialogue guidé)

chrisB, 29.03.2007 à 13:51282109
Mais de mémoire "l'obtention" du texte de la seconde partie n'est pas montrée dans la première.

Ainsi on se doute que sur la base d'une trame large s'ajoute l'impro des 5 personnages castés (dans la première partie donc) mais pour un lecteur non présent lors de l'exercice (c'est à dire quasi tout le monde) je trouve que l'interet est plutot faible, resultat sympa mais vraiment sans plus.

La partie "contrainte" est beaucoup plus amusante dans le casting, où le lecteur voit se construire sous ces yeux (pas de version braille prévue ?) la scenette de présentation du personnage et du candidat (trame+dialogue guidé)

longg, 29.03.2007 à 13:37282106
lyaze :

Donc avant de lire la seconde histoire impossible de savoir qui a réussi ce casting de papier, les rôles sont très ciblés et demande un jeu d'acteur très précis.
Et je trouve qu'en connaissant cela, l'histoire de la seconde partie, pourtant très simple à la base, n'en devient que plus savoureuse.
A mon avis, Ruppert et Mulot ont encore réussi quelque chose d'innovant et d'incroyable ! Je ne suis absolument pas déçue !


Voilà, c'est pour ça que ce livre est un coup de coeur pour moi :)

lyaze, 29.03.2007 à 11:24282091
chrisB :
Je me demandais s'il y avait un rapport entre la partie casting et la partie histoire ?

Il n'est pas clairement dit le comment de cette seconde partie (que je trouve plutot moyenne)

Ah ben voilà, justement j'allais en parler aujourd'hui.
Je pense que pour apprécier tout la substance de cette Mimolette, un minimum d'effort est demandé de la part du lecteur.

Première lecture, (moyennement concentrée je l'avoue) : la première partie est un casting effectué lors d'une dédicace au "Monte en l'air". C'est à peu près le même procédé qui avait été montré dans l'Eprouvette 1. C'est rigolo, mais on ne sait pas trop où ils veulent en venir. Seconde partie : une scène de théâtre avec certains des "acteurs castés", j'ai l'impression qu'ils ont été pris au hasard... Cette scène est très étrange, sans queue ni tête et laisse un peu sur la faim. Cette première lecture m'avait laissé très dubitative car je savais que Ruppert et Mulot n'étaient pas si "simpliste".

Plus tard et plus attentionnée, je relis d'abord la seconde partie, et puis le casting. Et je comprends, c'est tout bête en fait !!!
Ceux qui jouent la pièce de théâtre sont ceux qui ont tout simplement réussi le casting. Les questions posées à ce moment là ne sont pas de la pure et simple provocation, mais elles sont essentielles pour évaluer l'aptitude du candidat à jouer le rôle proposé (le voleur, la danseuse, le clochard, le policier, le mari alcoolique).
Donc avant de lire la seconde histoire impossible de savoir qui a réussi ce casting de papier, les rôles sont très ciblés et demande un jeu d'acteur très précis.
Et je trouve qu'en connaissant cela, l'histoire de la seconde partie, pourtant très simple à la base, n'en devient que plus savoureuse.
A mon avis, Ruppert et Mulot ont encore réussi quelque chose d'innovant et d'incroyable ! Je ne suis absolument pas déçue !

Et pour citer Menu qui fait la préface : "Avec "Gogo Club" Ruppert et Mulot font plus que de confronter autobiographie et fiction, ils parviennent rien de moins qu'à amener de la réalité en puissance dans une bande dessinée de papier. Euh...c'est un livre super...et pas cher"
Voilà tout est dit ! ^__^

chrisB, 29.03.2007 à 10:26282083
Je me demandais s'il y avait un rapport entre la partie casting et la partie histoire ?

Il n'est pas clairement dit le comment de cette seconde partie (que je trouve plutot moyenne)

Mael, 23.03.2007 à 18:11281635
et merde pour une fois que je comprend les balises faut que je foire l'adresse ^^

Haaa c'est liberté qui est écrit okay.. j'arrivais pas à lire.

Mr_Switch, 23.03.2007 à 13:54281613
Plutot ici :)

L'ambigramme de Lécroart qui donne Sanction ! / Libertés est impressionnant ...

Mael, 23.03.2007 à 13:38281610
Des inédits de Ruppert et Mulot sur Le blog de Tous cochons !

Faites une recherche c'est vraiment savoureux.
Pis y a aussi du Max, Baudoin, Besseron, Moog, Malingrey, Hyppolite, Cartier, Got, Bourdaud, Bouzard, peggy Adam, Philippe Coudray, barros, Lidingre, Guillaume Long, Caritte, Andreas Kündig, Jampur Fraize, Baladi, Zou, Slocombe, Jurg, Ouin, Guitard, Löwenthal ... enfin un casting de fou quoi.

lyaze, 22.03.2007 à 9:45281470
Ayé je l'ai lu hier soir, c'est génial !!!!
Vraiment je les aime de plus en plus ces 2 là !
Plus de précisions dans la journée...

chrisB, 21.03.2007 à 10:23281369
J'ai hate de le lie celui là après la relative mini deception de panier de singe (faut dire que safari est tellement bon!!)

longg, 21.03.2007 à 10:02281367





J'ai lu hier le dernier album de Ruppert et Mulot. Je m'attendais au dernier album de Ruppert et Mulot, donc. Avec son lot d'idioties, de méchanceté, d'humour, d'acidité, de zoophilie, de franche rigolade, d'excès.
Bah non.
Le nouveau Ruppert et Mulot c'est autre chose ; c'est un peu de tout ça mais avec autre chose de vraiment différent, assez dur à s'expliquer. Une profondeur en plus dans leur travail peut être.
Donc c'est déroutant, différent.
Et comme j'aime être surpris par des auteurs dont j'attends les albums avec impatience (vous avez lu le dernier Blanquet? chef d'oeuvre!) ben GogoClub est un gros coup de coeur pour moi.

Gantois, 20.03.2007 à 23:15281340
nis :
Le PBE :
Un avant-goût sur leur site

merci ! j'adore !


pareil !

nis, 20.03.2007 à 23:09281339
Le PBE :
Un avant-goût sur leur site

merci ! j'adore !

Le PBE, 20.03.2007 à 21:58281335
Un avant-goût sur leur site

lyaze, 19.03.2007 à 17:29281219
Gantois :
lyaze :

Acheté hier, lu à 3h du mat après quelques bières...Ben j'ai rien compris ! *___*
Est ce que je comprendrai mieux à jeun ?
A suivre...



Alors, tu l'as relu c't album? J'attends ta note avec impatience :-)

Arg, non j'avoue, il faut que je me prépare psychologiquement à le relire.
C'est la première fois que j'ai du mal à noter un album ... ça m'arrive de penser après coup que je n'ai peut être pas bullenoté un livre à sa juste valeur (en positif ou négatif) ... mais là je suis perdue !

Gantois, 19.03.2007 à 17:17281217
lyaze :

Acheté hier, lu à 3h du mat après quelques bières...Ben j'ai rien compris ! *___*
Est ce que je comprendrai mieux à jeun ?
A suivre...



Alors, tu l'as relu c't album? J'attends ta note avec impatience :-)

yuyu, 18.03.2007 à 19:15281126
C'est méchant, cynique mais mon dieu que c'est drole. On dirait un peu du Desproges sous acide. Des trouvailles narratives grandioses, l'album mériterait sa place dans l'Oubapo. Mon seul regret est que je n'arrive pas à loucher.

lyaze, 18.03.2007 à 12:26281102

Acheté hier, lu à 3h du mat après quelques bières...Ben j'ai rien compris ! *___*
Est ce que je comprendrai mieux à jeun ?
A suivre...

Thierry, 15.03.2007 à 9:11280853
Disons que le principal probleme que j'ai avec ce duo flingueur, c'est que si pendant 10 pages, ca me fait franchement marrer, au dela, la mechante betise qu'ils mettent en scene me saoule un peu. La solution est simple, ne lire que quelques pages a la fois pour eviter la lassitude.

lyaze, 20.02.2007 à 10:24278352
Une intervention de Ruppert et Mulot chez les "Chicou Chicou".
Ils sont partout !!

Le PBE, 31.01.2007 à 11:53276622
Enzymix :
avec aussi le grand retours de Masse avec la réédition en un volume de "On m'appelle l'Avalanche" dans la collection Éperluette... Yeahhhhhhh.

Très glop! (et puis je vais arrêter de m'embêter à chercher le tome 2 des humanos ;o))

Enzymix, 31.01.2007 à 11:47276621
chrisB :
chrisB :
Là ils bossent sur un projet assez delirant, une histoire en 2 parties (2 mimolettes à venir), le premier raconte un casting réel de 15 personnes, le suivant une histoire avec 5 personnes (parmi les 15). Ca reste assez flou mais ca a l'air bien barré :o)


ca doit etre ca :o)


A priori oui :
Quatrième livre à L'Association pour Ruppert et Mulot, qui utilisent ici le format court pour une nouvelle expérience. Ruppert et Mulot ont dans une première partie opéré un cas-ting parmi le public d'une dédicace (cf. Éprouvette n°1). Cette première partie qui joue avec l'idée d'autobiographie engendre une seconde partie de fiction, où les personnes retenues dans le casting jouent des rôles dans un vaudeville glauque et cruel. Entre expérimentation oubapienne et performance live, Ruppert et Mulot inventent un langage, mais aussi une tactique. La bande dessinée comme sport de combat.

Plus 3 planches à voir sur la gazette du comptoir avec aussi le grand retours de Masse avec la réédition en un volume de "On m'appelle l'Avalanche" dans la collection Éperluette... Yeahhhhhhh.
Bon mois de mars :)

chrisB, 20.01.2007 à 18:08275616
chrisB :
Là ils bossent sur un projet assez delirant, une histoire en 2 parties (2 mimolettes à venir), le premier raconte un casting réel de 15 personnes, le suivant une histoire avec 5 personnes (parmi les 15). Ca reste assez flou mais ca a l'air bien barré :o)


ca doit etre ca :o)

LG michael, 20.01.2007 à 16:15275611
Excellente nouvelle !! je me demandais justement ce qu'ils préparaient...

Gantois, 20.01.2007 à 13:51275607


à paraitre en mars 2007 !!

longg, 07.11.2006 à 15:25268638
Cobalt 60 :
Pour en faire un badge pour l'offrir au quémandeur de dédicace ou pour se le garder pour lui ?


Pour l'offrir au quémandeur bien sûr. C'est bien là le problème.

Cobalt 60, 07.11.2006 à 14:58268634
Pour en faire un badge pour l'offrir au quémandeur de dédicace ou pour se le garder pour lui ?

longg, 07.11.2006 à 12:39268611
Cobalt 60 :
Y fait quoi le monsieur sur l'album ?

Y nique son album pour faire un badge.

Cobalt 60, 07.11.2006 à 12:37268609
Y fait quoi le monsieur sur l'album ?

longg, 07.11.2006 à 12:28268607
Ah oui si finalement je me souviens ce sont bien deux pédés qui m'ont niqué mon album d'eux mêmes.

june, 07.11.2006 à 12:26268606

chrisB, 07.11.2006 à 12:25268605
On se refait pas :o)

longg, 07.11.2006 à 12:15268602
Tain je me demandais si quelqu'un allait relever cette question con :))

longg, 07.11.2006 à 12:15268601
Tain je me demandais si quelqu'un allait relever cette question con :))

chrisB, 07.11.2006 à 10:25268587
tompac :
Ruppert et Mulot, vous pensez qu'y sont pédés?


moi je pense que les pédés c'est les autres, et qu'en fait, eux, c'est les seuls pas pédés

fow, 07.11.2006 à 9:52268582
moi je me demande s'ils ont des corps aux pieds.

tompac, 06.11.2006 à 21:59268541
Ruppert et Mulot, vous pensez qu'y sont pédés?

june, 02.11.2006 à 18:45268177
Et hop, si vous rôdez du côté de Besançon...
(attention, il va y avoir répétition avec tout ce qui a déjà été dit... désolé). 8)

Ce samedi 4 novembre, c'est le tandem progressiste Florent Ruppert/Jérôme Mulot qui vient nous exposer leur vision de la dédicace : celles et ceux qui les ont déjà rencontré savent (un peu) à quoi s'attendre... La radicalité du propos (on redéfinit les mots "cynisme" et "caustique" après lecture) comme de la forme (chacun de leurs travaux fourmille d'innovations formelles), leur manière de bousculer la narration, font de chacun de leurs ouvrages des monuments de radicalité, incisifs et drôles, à l'image de leur remarqué "Safari Monseigneur" (paru à L'Association).
A l'occasion de la sortie de "Panier de singe", leur nouvelle bande dessinée agressive et joussive, une rencontre qui, nous en sommes sûrs, tiendra davantage de la performance que de l'habituelle séance de dédicace...

Florent Ruppert et Jérôme Mulot dédicaceront "Panier de singe" (paru à L'Association) et leurs précédents ouvrages le samedi 4 novembre 2006, à partir de 15h.
Leur site > http://www.succursale.org

ruppertmulot2006AFFICHE

Pierre, 13.10.2006 à 18:38266644
Tiens, en lisant Panier de singe j'ai constaté avec bonheur que je n'avais aucun problème pour visualiser les stéréoscopes en 3D. Héhé (c:

lyaze, 09.10.2006 à 18:32266252
Cobalt 60 :
Sur le site de Libération aujourd'hui, un petit entretien avec Ruppert et Mulot à propos des phénakistiscopes avec huit de leurs créations présentées.
C'est ici

Merci, c'est très intéressant ! Ah, ces fameux phénakistiscopes!
Et puis du coup, on sait aussi l'âge qu'ils ont (27 ans pour Florent Ruppert et 25 ans pour Jérôme Mulot).

Cobalt 60, 09.10.2006 à 16:50266248
Sur le site de Libération aujourd'hui, un petit entretien avec Ruppert et Mulot à propos des phénakistiscopes avec huit de leurs créations présentées.
C'est ici

david t, 04.10.2006 à 19:58265824
expérience étrange: cette nuit j'ai rêvé que je lisais un nouveau ruppert et mulot inédit, très amusant d'ailleurs. dommage que je ne me souvienne jamais de mes rêves en détail, je vous aurais raconté l'histoire. je me rappelle juste que les deux auteurs se faisaient des commentaires mutuels sur leur dessin. ("dis donc, tu l'as bâclé, celui-là. -- a bon, tu trouves? -- a oui, complètement.")

lyaze, 28.09.2006 à 15:45265263
lyaze :
Ça y est, le dernier opus de Ruppert et Mulot est enfin arrivé, et c’est encore un livre totalement hallucinant et jubilatoire !
On y retrouve les histoires parues dans les Ferrailles 26 et 27, ainsi que la « Patte de Mouche », mais avec un titre différent… et l’on découvre d’autres péripéties de notre cynique duo.
Chose vraiment étonnante (et innovante ?), des « phénakistiscopes » animés (visibles sur leur site Internet) font partie intégrante de la narration d’une histoire. Cela apporte une singulière touche hypnotique dans cette ambiance baignée d’absurde et d’humour noir.
Ce livre demande une attention constante et une participation active de la part du lecteur (les stéréoscopes, ça fait mal aux yeux ;) et je trouve vraiment cela passionnant.
Et même après lecture, des travaux pratiques (pour dimanche après-midi pluvieux ?) restent à faire. Je n’en ai pas encore vu le résultat, mais c’est, à n’en pas douter, encore quelque chose de complètement déjanté !


Je m'autocite, car en relisant "la patte de mouche" je me suis rendue compte que je m'étais trompée, c'est bien évidemment les pages du Bile noire n°14 qui sont dans Panier de Singe (en plus c'était écrit en page de garde ;). En fait, les deux histoires reprennent le même personnage du sourd-muet avec son flingue trouvé dans une poubelle, d'où ma confusion. On retrouve donc les pages du Bile Noire de façon un peu remaniée : il y a un nouveau début (avec donc un nouveau titre à déchiffrer soi même), et il y a juste une petite bulle "sourde et muette" en plus. (oui ça fait un peu jeu des 7 erreurs, mais j'étais curieuse de voir ce qui avait été changé :).

Pierre, 22.09.2006 à 20:15264727
Ben non je peux pas, après vous allez tous savoir quelle tête j'ai (c:

Un truc très intéressant sur leur processus créatif, c'est que, d'après ce que j'ai compris, les dessins précèdent l'écriture, la contrainte étant de les lier entre eux a posteriori . Ils accrochent donc les dessins au mur et cherchent alors à "remplir les blancs" en essayant plusieurs combinaisons. Comme on s'y attend, tout cela est très travaillé. Ils ont appelé arborescence, pour facilité la compréhension dans leur collaboration, la série de phylactères qui se succèdent verticalement.

david t, 22.09.2006 à 19:59264724
Pierre :
Le principe de leurs dédicaces c'est une mini-interview par Ruppert qui lance la discussion un peu au hasard et qui la synthétise sous la forme d'un dialogue, remplissant la page blanche de haut en bas. Dans mon cas la première question a été "On peut vous faire poser ?". Pendant ce temps-là, Mulot plutôt taiseux mais à l'oeil scrutateur, dessine dans la partie restée vierge, et Ruppert finit en traçant les phylactères. Les couleurs sont optionnelles. Comme je suis bavard j'y ai eu droit (c:


on veut voir la dédicace!!! non mais!!

Pierre, 22.09.2006 à 19:06264719
Le principe de leurs dédicaces c'est une mini-interview par Ruppert qui lance la discussion un peu au hasard et qui la synthétise sous la forme d'un dialogue, remplissant la page blanche de haut en bas. Dans mon cas la première question a été "On peut vous faire poser ?". Pendant ce temps-là, Mulot plutôt taiseux mais à l'oeil scrutateur, dessine dans la partie restée vierge, et Ruppert finit en traçant les phylactères. Les couleurs sont optionnelles. Comme je suis bavard j'y ai eu droit (c:

lanjingling, 22.09.2006 à 18:33264716
chrisB :
Pour les dédicaces intéractives, c'etait le cas hier, moi je trouve ca plutot fun, ca laisse effectivement plus qu'un petit pipi sur la bd.

ils font un gros caca dessus ?

chrisB, 22.09.2006 à 15:51264703
Dans un avis de 3 lignes, sur un album que beaucoup on déja plébiscité, je vais à l'essentiel, et pour moi quand je pense "Ruppert et Mulot et panier de singe", je pense surtout humour noir, con, absurde...

Pour faire court je ne m'etais pas autant marré à la lecture d'un album depuis Bouzard.

MR_Claude, 22.09.2006 à 15:45264700
oui enfin la reduction, moi je le voyais dans "le renouveau de la connerie", comme quoi... :o)

C'est arrive pres de chez vous, est egalement plutot malsain. Oui c'est drole, mais bon, la scene de viol (entre autres) est parfaitement insoutenable. C'est en ca que je fais le rapprochement surtout, sur le regard que l'on est "force" d'avoir dessus.

chrisB, 22.09.2006 à 15:29264696
Qui te parle de reduction ? en plus c'est un exemple de claude sur leur humour froid et distant, il fallait t'insurger plus tot :o)

Pierre, 22.09.2006 à 15:25264695
chrisB :
Voisin de "C'est arrivé pres de chez vous" : oui, je trouve à ce titre ce film tres drole :o)


Mince ce serait bête de réduire leur travail à un jeu de massacre. Ruppert & Mulot accordent une grande importance à l'expérimentation formelle, c'est ce que j'ai retenu de ma rencontre avec eux ...

chrisB, 22.09.2006 à 15:19264693
Voisin de "C'est arrivé pres de chez vous" : oui, je trouve à ce titre ce film tres drole :o)

lyaze, 22.09.2006 à 15:16264692
MR_Claude :

En revanche leur boulot dans Ferraille ou autres, ca met mal a l'aise parce qu'il s'agit de mettre en scene des trucs logiquement insoutenables, avec un humour completement froid et distant, et qui interroge le lecteur sur ce qu'il peut et doit lire. Je le rapprocherais de films comme Petits meurtres entre amis, C'est arrive pres de chez vous...

L'humour en moins, je pense aussi à des films comme ceux de Michael Haneke.

strip, 22.09.2006 à 15:14264691
Gantois :
En oubliant l'humour et le coté cinique, il faut aussi savoir que le découpage est magnifique chez Ruppert & Mulot. Ils nous proposent une mise en case tout a fait personnelle et parfois même révolutionnaire, avec plein de jeux graphiques. C'est la dessus que j'ai flashé en premier!


J'ai un peu eu tendance à réagir comme ça aussi, finalement je trouve que leur travail est très ludique, c'est aussi un pur jeu formel.
ChrisB à aussi raison en ce qui concerne l'humour, je trouve ça aussi avant tout très drôle avant d'etre malsain, je ne suis pas du tout un amateur de "gore" ou de ce genre de chose.

lyaze, 22.09.2006 à 14:27264689
Aucune idée, mais je ne résiste pas à reposter ici la photo prise par Pierre.

Gantois, 22.09.2006 à 14:18264688
En oubliant l'humour et le coté cinique, il faut aussi savoir que le découpage est magnifique chez Ruppert & Mulot. Ils nous proposent une mise en case tout a fait personnelle et parfois même révolutionnaire, avec plein de jeux graphiques. C'est la dessus que j'ai flashé en premier!

au fait ils ont quel age Ruppert & Mulot?

chrisB, 22.09.2006 à 14:10264686
Je le redis, dès l'instant que tu penses etre en résonance avec l'auteur, que tu penses avoir une certaine intimité avec son propos, ici avec son humour, tu n'as besoin d'etre choqué pour apprecier. Ce qui n'empeche pas d'etre "réceptif" sur le message, de dire à un tiers "attention ils sont à prendre avec des pincettes, etc".

Moi rien qu'une bulle de ces types me fait marrer, un peu comme Bouzard en fait, alors pour le coté malsain je repasserai :o)

lanjingling, 22.09.2006 à 12:59264682
THYUIG :

Perso, leurs livres me dérangent (mais j'aime pas trop ça), mais je pige bien qu'on puisse y voir une forme de renouvellement de la critique sociale donc, du cynisme contemporain.

comprends pas...etre critique, c'est etre cynique? 'faut etre drolement cynique pour ecrire ca.
THYUIG :
Le but étant de provoquer, je m'etonne juste qu'on puis aimer sans l'être.
possible, par exemple en se situant comme esthete. c'est le probleme de toutes oeuvres engagees ou provocantes, dont la dimension d'engagement ou de provocation peut toujours etre desamorcee par leur dimension esthetique, qu'elles possedent de toutes facons vu leur statut d'oeuvre (meme chez duchamp ou barbara kruger).

THYUIG, 22.09.2006 à 12:38264681
chrisB :
Moi j'y vois surtout un ton assez brutal, tranché, mais ca ne me derange pas, je n'eprouve aucun malaise que cela soit par la tete dans le cul, le portrait du type decapité par son boomerang, le sm et j'en passe


C'est vraiment ce message là que je ne pige pas (te vexe pas chrisB, hein), mais j'estime (et ce que tu ajoutes au sujet de cette performance Pierre me permet de renchérir) que le propos est surtout de monter une certaine critique sociale au travers du malaise engendré par leur strip. Et qu'on y reste insensible me rend perplexe.
Perso, leurs livres me dérangent (mais j'aime pas trop ça), mais je pige bien qu'on puisse y voir une forme de renouvellement de la critique sociale donc, du cynisme contemporain. Le but étant de provoquer, je m'etonne juste qu'on puis aimer sans l'être.

Pierre, 22.09.2006 à 12:33264680
THYUIG :
Bah oui, nous sommes d'accord Pierre. J'y vois plus que de la surenchère cynique.


Tant mieux alors (c: La récurrence des clichés homophobes est du même ordre je crois.

THYUIG, 22.09.2006 à 12:31264679
Bah oui, nous sommes d'accord Pierre. J'y vois plus que de la surenchère cynique.

Pierre, 22.09.2006 à 12:30264678
THYUIG :
chrisB :
Moi j'y vois surtout un ton assez brutal, tranché, mais ca ne me derange pas, je n'eprouve aucun malaise que cela soit par la tete dans le cul, le portrait du type decapité par son boomerang, le sm et j'en passe


Pourtant c'est sensé provoquer le malaise, non ? Ce ne peut être que du premier degré. Ou alors je ne comprends vraiment pas.


On va retomber dans le même débat concernant l'approche du racisme chez Chaland ! D'après la discussion que j'ai eu avec eux, ils cherchent à aborder le racisme de l'époque coloniale pour en stigmatiser la bêtise plus que la méchanceté, dans ce qu'elle peut avoir d'amusant. Ils sont sensibles à ces questions, Ruppert a fait référence à une performance artistique qui a eu lieu il y a quelques temps au Grand Palais où l'on voyait des Noirs enfermés comme dans un enclos. L'idée était de replacer le spectateur face à l'histoire du lieu, le grand Palais ayant accueilli je crois une partie de l'Exposition Coloniale de 1931.

Bon, j'aurais des tas de choses à dire sur ces auteurs mais ce sera pour plus tard (c:

MR_Claude, 22.09.2006 à 12:12264676
lanjingling: oui Durandur j'y ai pense apres, mais c'est exactement ca

chrisB, 22.09.2006 à 12:11264675
Oui sans doute, cela dit ils sont dans le ton de l'époque...

Le malaise, je le trouve beaucoup plus chez Barbier, Durandur, Mussat par exemple

lanjingling, 22.09.2006 à 12:11264674
MR_Claude :

En revanche leur boulot dans Ferraille ou autres, ca met mal a l'aise parce qu'il s'agit de mettre en scene des trucs logiquement insoutenables, avec un humour completement froid et distant, et qui interroge le lecteur sur ce qu'il peut et doit lire. Je le rapprocherais de films comme Petits meurtres entre amis, C'est arrive pres de chez vous...
Burns lui c'est du malaise dans la tradition des histoires d'epouvante ou on ne montre presque rien, ou tout est suggere.

je les vois plus proche de durandur que de burns. leur critique est plus sociale que spirituelle.

THYUIG, 22.09.2006 à 11:59264672
chrisB :
Dés l'instant que je suis en resonance avec le ton, le texte je ne suis pas géné, l'humour noir reste de l'humour.


Oui mais ça va au delà des Idées Noires de Franquin, et qui elles-mêmes provoquaient un malaise, en tout cas certainement pour l'époque.

chrisB, 22.09.2006 à 11:55264671
Dés l'instant que je suis en resonance avec le ton, le texte je ne suis pas géné, l'humour noir reste de l'humour.

THYUIG, 22.09.2006 à 11:51264670
chrisB :
Moi j'y vois surtout un ton assez brutal, tranché, mais ca ne me derange pas, je n'eprouve aucun malaise que cela soit par la tete dans le cul, le portrait du type decapité par son boomerang, le sm et j'en passe


Pourtant c'est sensé provoquer le malaise, non ? Ce ne peut être que du premier degré. Ou alors je ne comprends vraiment pas.

chrisB, 22.09.2006 à 11:42264668
Pour les dédicaces intéractives, c'etait le cas hier, moi je trouve ca plutot fun, ca laisse effectivement plus qu'un petit mickey sur la bd.

Sur toutes celles que j'ai vu (dont une sportive) tout le monde semblait content et agréablement surpris.

Et puis ca evite d'avoir le scénariste à coté qui glande pendant que l'autre fait le dessin :o)

Pages : 1 - 2 - 3 - 4 - 5

retour forum

bordure
coin bordure coin