créer | pseudo  mot de passe  |  
 
 
coin bordure coin
bordure BullActu

Les Annexes de Bulledair
bordure
coin bordure coin

coin bordure coin
bordure BulleGalerie

par Wayne


par IG85
bordure
coin bordure coin

coin bordure coin
bordure Chroniques

par rohagus


par herbv
bordure
coin bordure coin

 
coin bordure coin
bordure

Tajikarao - L'esprit de mon village
Dessin : Yoshikaï Kanji
Scénario : Môri Jimpachi

Tajikarao - L'esprit de mon village, terminé


Volume 1 - 2002

Volume 2 - 2003

Volume 3 - 2003

Volume 4 - 2003

 

1 avis


Grunt
Tajikarao, une série de 4 tomes qui se lisent très vite et que j’ai bien bien appréciée.

La place importante accordée à la nature, majestueuse et pleine de générosité, m’a d’abord séduit : un village, quasi inaccessible par la route, planté au milieu de somptueux paysages, est le théâtre bien particulier de cette histoire. Puis il y a le décalage entre une époque ancestrale, des us oubliés par ailleurs, et l’arrivée de voyous, venant de la ville, venu récupérer le recouvrement d’une dette. Ces deux aspects, qui charpentent l’intrigue de Tajikarao, offre un résultat peu courant, une aventure mystique où la magie séculaire d’un masque aux pouvoirs effrayants s’oppose à toutes sortes d’invasions.

L’intrigue surprend plusieurs fois : on rit un moment, puis, l’instant d’après, on sombre dans l’envoûtement cérémonial du village. Des villageois assez simples, voire nunuches, qui révèlent des ressources insoupçonnées dans le dénouement final, prennent une fois de plus le lecteur à contre pied.
Parfois sensuel, parfois même cruel, le déroulement passe par plusieurs registres et reste fort agréable à suivre.

Le seul bémol que je mettrais demeure la scène finale, trop facile, qui aurait mérité plus de développement à mon avis. L’impression d’avoir bâclé cette merveilleuse aventure persiste en refermant l’ouvrage… Hélas.

Graphiquement parlant, le trait est très agréable et offre de magnifiques vues. Quelques disproportions apparaissent parfois ça et là, mais c’est assez rare. Ce qui est, en revanche, le bienvenu, ce sont les visages des protagonistes dont aucun ne se ressemblent; ainsi, on ne mélange rien et l’histoire se lit très limpidement.

La lecture de Tajikarao est un délicat moment de détente qui invite au dépaysement et à la croyance.
Fortement conseillé. =o)
bordure
coin bordure coin