créer | pseudo  mot de passe  |  
 
 
coin bordure coin
bordure BullActu

Les Annexes de Bulledair
bordure
coin bordure coin

coin bordure coin
bordure BulleGalerie

par Wayne


par IG85
bordure
coin bordure coin

coin bordure coin
bordure Chroniques

par Mael


par CoeurDePat
bordure
coin bordure coin

 
coin bordure coin
bordure

© Dupuis

complétez cette fiche
Le journal d'un ingénu
ScénarioBravo Émile
DessinBravo Émile
CouleursChedru Delphine | Chaurand Rémi
Année2008
EditeurDupuis
SérieUne aventure de Spirou et Fantasio par..., tome 4
autres tomes1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 1hs ...
Bullenote [détail]

Un jeune journaliste inconscient dénommé Fantasio déclenche l'apocalypse !
Et pourtant cette guerre aurait pu être évitée ! Des pourparlers entre émissaires polonais et Karl Von Glaubitz, premier secrétaire du ministre allemand des affaires étrangères Von Ribbentrop,, à Bruxelles, étaient dans une impasse lorsqu'un jeune groom du Moustic Hôtel, prénommé Spirou, a proposé une solution tout à fait originale au problème délicat de Dantzig qui semblait convenir à toutes les parties en présence. C'est à ce moment-là que le jeune Fantasio, un de nos collaborateurs à la rubrique des chiens écrasés, a surgi et tenté d'obtenir des informations auprès du délégué allemand. Devant le refus de celui-ci, une rixe éclata au cours de laquelle le jeune inconscient aurait flanqué son poing dans la figure du dignitaire nazi qui l'aurait assez mal pris. On s'attend à des représailles imminentes de la part de l'Allemagne. Des bombardiers de la Luftwaffe auraient décollé à l'aube en direction de la frontière polonaise...

 

1 avis

Charlie Brown
Eh bien voilà, on le tient enfin le « one-shot » qui tue !
Car Emile Bravo a eu LA vraie bonne idée : éclairer les débuts du célèbre groom en comblant les lacunes à sa manière, le tout en plongeant son héros dans un contexte socio-politique historique que n'aurait pas renié Hergé – Tintin étant ici plus qu'une référence incontournable...

Nous sommes en 1939 et l'Europe est aux portes d'un nouveau conflit mondial. Spirou passe sa vie entre le Moustic-Hotel - établissement chic du centre-ville et lieu de travail de cet adolescent naïf et presque insouciant - sa pauvre piaule délabrée dans la banlieue bruxelloise – la profession de groom , si elle nourrit son homme, ne permet pas pour autant de mener grand train – et les terrains vagues de Bruxelles où ce grand gaillard retrouve les gamins du quartier pour arbitrer des matches de foot improvisés tournant régulièrement au pugilat lorsque la politique des adultes, à laquelle Spirou est totalement hermétique, vient s'inviter entre les dribbles et les tacles qui se terminent mal... (scènes en forme de clins d'oeil aux débuts de la période Franquin, et principalement à l'histoire intitulée Spirou sur le ring, où l'on retrouve avec plaisir p'tit Maurice – qui n'est autre que le dessinateur Morris – et une bande de morveux en culottes courtes...)

Le Moustic Hotel est le lieu central de l'action, celui où Karl von Glaubitz, mandaté par Joachim von Ribbentrop, vient rencontrer trois émissaires du gouvernement polonais pour mener une ultime négociation secrète en vue d'éviter la guerre avec la Pologne après l'annexion de l'Autriche et de la Tchécoslovaquie par les troupes d'Hitler ; celui où descendent incognito Alphonse Choukroune, roi du ring, et sa compagne Caroline Delastre, reine de la haute-couture française, pour prendre du bon temps ; celui où Fantasio, « journaliste » au Moustique, tente de faire irruption, prêt à tout pour récolter les quelques potins que son âme de « paparazzo » écervelé (car c'est ce qu'il est !) le pousse à dégotter ; celui où Spirou, continuellement aux prises avec Entresol, le rustre portier de l'hôtel, va faire connaissance avec l'amour, incarné par une riante et jolie blondinette, cosmopolite et mystérieuse, qui va l'entraîner sur des chemins jusqu'alors ignorés de notre ingénu de service...

Bravo situe l'action juste après la création du personnage par Rob-Vel, en 1938, et avant que Spirou ne soit autre chose qu'un simple groom au service du Moustic Hotel. Il fait renaître le personnage d'Entresol et s'amuse avec les références aux débuts de cette oeuvre, avec des choses comme la chasse au rat d'hôtel par exemple, que l'on trouve dans une bande de Rob-Vel (on peut lire en cliquant ici, ces premiers épisodes auxquels il est fait allusion...).
Les multiples références à Tintin, qui courent tout le long de l'aventure – on ne les énumérera pas ici car c'est un des grands plaisirs de cette lecture que de les découvrir au fil des pages – montrent aussi la volonté d'Emile Bravo de faire le lien avec ce qui faisait la spécificité d'une bande dessinée telle que Tintin à l'époque : les différents niveaux de lecture, intelligemment imbriqués les uns dans les autres, permettant aux adultes d'apprécier l'oeuvre au même titre que les enfants, sans jamais prendre ces derniers pour des imbéciles...

Accessoirement – mais ce n'est pas la moindre des choses – voici une aventure où l'on apprend, par exemple, comment Spirou a rencontré Fantasio (avant sa première apparition sous le crayon de Jijé...), comment la conscience vint à Spip, pourquoi Spirou ne quitte jamais son uniforme de groom...

Bref, de la classe, de la finesse, de l'intelligence, de l'audace... un dessin, un trait et des cadrages magnifiques (la mise en couleurs de Delphine Chedru est impeccable elle aussi !)... un scénario qui trouve le juste équilibre entre les multiples intrigues proposées... des situations cocasses, des dialogues aux petits oignons... Un sans faute quoi !
bordure
coin bordure coin
 
coin bordure coin
bordure Achats

Achetez cet album sur amazon.fr
bordure
coin bordure coin