créer | pseudo  mot de passe  |  
 
 
coin bordure coin
bordure BullActu

Les derniers ajouts
bordure
coin bordure coin

coin bordure coin
bordure BulleGalerie

par Wayne


par IG85
bordure
coin bordure coin

coin bordure coin
bordure Chroniques

par rohagus


par Cellophane
bordure
coin bordure coin

 
coin bordure coin
bordure

© Vide Cocagne

complétez cette fiche
Le supermarché
Datejanvier 2009
EditeurVide Cocagne
SérieSoudain !, numéro 6
autres tomes1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8
Bullenote [détail]

- [Couverture], Flageul Jean-Marie (DC)
- P3. [Récit complet], Grolleau Fabien (SD)
- P6. [Récit à Suivre - Début], Le Dors Gwénolé (SD)
- P10. [Récit complet], Grolleau Fabien (SD)
- P18. [Récit à suivre], Le Dors Gwénolé (SD)
- P22. [Récit complet], Radulovic Stéfan (S), Bedouet Thierry (D)
- P28. [Illustration], Ringer Simone (SD)
- P32. [Récit complet], Chiffoleau Emile (S), Fournier Guillaume (D)
- P38. [Récit complet], Radulovic Stéfan (SD)
- P43. [Récit à Suivre - Fin], Le Dors Gwénolé (SD)
- P47. [Récit complet], Dunhill Matt (SD)
- P55. [Récit complet], Radulovic Stéfan (SD)
- P59. [Récit complet], Rebuffé Mathias (SD)
- P64. [Illustration], Flageul Jean-Marie (DC)
D : Dessin C : Couleurs

 

1 avis

Mael
Soudain était un fanzine à l’aspect élégant malgré des moyens sommaires - il s’agit d’un classique photocopié/agrafé -, portant en lui un certain nombre de prémices des éditions Vide Cocagne (qui naîtront de la fusion avec Quartier). Chaque numéro portait un thème, généralement plus original que ceux que l’on croise dans les fanzines.

Ainsi, pas de numéro spécial « sexy » ou « super héros » mais un numéro ici consacré au « supermarché ». Un sujet pas franchement romanesque où l’on retrouve l’aspect engagé de certaines futures productions du groupe. Les récits sont variés, généralement assez premier degré, mais laissent quelques belles surprises. Parmi elles, on notera un Thierry Bedouet au graphisme saisissant qui réussit malgré un ton moraliste à nous en envoyer plein les yeux. On notera aussi le trait libre de Fabien Grolleau et un récit plein de cynisme et de réalité sociale signé Mathias Rebuffé.

La palme revient cependant à Matt Dunhill (auteur tout récemment de La Fin est proche, chez Vide Cocagne), qui décrit une sortie en supermarché d’une colonie d’handicapés. J’ai toujours été sidéré par le fait qu’une balade en supermarché puisse être vue comme une « sortie » mais ai constaté à plusieurs reprises que cela enchantait les patients, un décalage frontal très bien retransmit par l’auteur, qui possède en plus un trait souple tout à fait agréable.

Il y a pires prémices.
bordure
coin bordure coin
 
coin bordure coin
bordure Achats

album

bordure
coin bordure coin