créer | pseudo  mot de passe  |  
 
 
coin bordure coin
bordure BullActu

Les Annexes de Bulledair
bordure
coin bordure coin

coin bordure coin
bordure BulleGalerie

par Wayne


par IG85
bordure
coin bordure coin

coin bordure coin
bordure Chroniques

par Cellophane


par herbv
bordure
coin bordure coin

 
coin bordure coin
bordure

© IMHO

complétez cette fiche
Serpent rouge
ScénarioHino Hideshi
DessinHino Hideshi
CouleursNoir et Blanc
Année2004
EditeurIMHO
SérieOne-shot !
Bullenote [détail]

Si votre grand-mère se prend pour une poule et essaie tous les jours de pondre un œuf, il y a de fortes chances pour que vous partagiez le même destin du petit dernier de la famille. Et face aux mœurs si étranges de ses congénères (le père adore décapiter les poulets, la sœur, embrasser les vers de terre), le jeune garçon n’a qu’une seule envie : s’enfuir de cette gigantesque demeure. Seul problème, la maison est perdue au milieu d’une forêt sans fin. Pire encore, une inquiétante étrangeté entoure un mystérieux miroir lié par le sang à la malédiction du Serpent Rouge…Serait-il déjà trop tard ?
Entre cauchemar et réalité, un conte horrifique de premier plan.

 

1 avis

petitboulet
Riche idée qu'a eu IMHO de sortir deux manga d'Hideshi Hino (Panorama de l'Enfer et Serpent Rouge) à la même date, puisque ces deux livres brassent des thèmes communs et permettent de commencer à avoir une perception d'ensemble du travail de ce mangaka atypique.

Serpent Rouge se passe dans une immense maison perdue au milieu d'une forêt infranchissable. Là, un jeune garçon vit en compagnie de sa famille, qui se révèle pour le moins bizarre : entre la grand-mère qui se prend pour une poule et couve les oeufs que son fils lui ramène de son élevage, la fille qui aime que des vers courent sur son corps, la mère qui paraît prendre un certain plaisir a masser le furoncle de son beau-père avec de l'oeuf... Mais il y a pire. En effet, cette famille est placée sous le sceau d'une malédiction. Derrière un grand miroir, quelque part se trouve la chambre close, qu'il ne faut surtout pas ouvrir, sous peine de voir un grand malheur s'abattre sur les occupants de la maison...

Comme dans Panorama de l'Enfer, Serpent Rouge s'attaque avant tout aux humains, qui se révèlent monstrueux sous le coup de crayon rageur mais plein d'humour d'Hideshi Hino. Entre déformations impressionnantes, comportements pervers, folie furieuse et amour du morbide, le mangaka grossit, et enlaidit les défauts de ses "héros", et tisse des liens pour le moins douteux entre eux. Pas un personnage qui soit un tant soit peu positif, chez lui. Même le jeune garçon, qui paraît être le seul être sain d'esprit dans la maison est décrit comme un peureux voyeur. Heureusement, un humour très noir, né de l'exagération à outrance vient adoucir quelque peu le désespoir qui suinte des pages de ce manga.

L'originalité du travail d'Hideshi Hino se trouve dans l'état de départ de ses personnages. Alors que la plupart des récits d'horreur se déroulent dans un univers normal et rationnel, pour ensuite basculer vers l'étrangeté, les personnages d'Hino naviguent dès le début dans un monde cauchemardesque et bizarre, mais la plupart ne semblent pas s'en rendre compte. Pour eux, la vie de tous les jours réside dans cette vision horrible, et même si la situation empire, ils ne semblent pas vraiment s'en soucier, tout juste cela bouscule-t-il leurs habitudes. Il n'y a que le fils de la maison pour trouver le monde où il vit étrange. Ce décalage de perception, et le fait que ce jeune garçon soit à peu près le seul personnage "normal" du récit, de même que son incapacité à s'échapper de la maison amène certaines réflexions. Ce monde labyrinthique ne pourrait-il pas être le cerveau malade du jeune garçon, qui essaye de s'échapper sans trop persévérer, néanmoins? et cette chambre close serait-elle le reste du monde?

bordure
coin bordure coin
 
coin bordure coin
bordure Achats

Achetez cet album sur amazon.fr
bordure
coin bordure coin