créer | pseudo  mot de passe  |  
 
 
coin bordure coin
bordure BullActu

Charlie
bordure
coin bordure coin

coin bordure coin
bordure BulleGalerie

par Wayne


par IG85
bordure
coin bordure coin

coin bordure coin
bordure Chroniques

par Cellophane


par Mael
bordure
coin bordure coin

 
coin bordure coin
bordure

© Glénat

complétez cette fiche
Faut-il que nous mourions ensemble
ScénarioYslaire Bernar
DessinYslaire Bernar
CouleursYslaire Bernar
Année1996
EditeurGlénat
CollectionCaractère
SérieSambre, tome 4
autres tomes1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8
Bullenote [détail]

 

2 avis

oslonovitch
Le plus tragique des albums de Sambre parus jusqu’à aujourd’hui ? C’est fort possible tant cet album regorge de sang, de noirceur et de désespoir. Avec « Faut-il que nous mourrions ensemble », Yslaire ne trompe pas son monde et propose un album somptueux, poignant, avec des dessins toujours aussi bien maîtrisés, des destins hallucinants de tragique, c’est beau, vraiment beau. On touche le fond du désespoir, on nage carrément dans le noir mais avec une poésie rare en BD qui rend la lecture de Sambre vraiment indispensable.
Les personnages évoluent encore, ils ont toujours cette personnalité à part mais Yslaire sait parfaitement naviguer sur les barricades de l’Histoire pour les mettre en scène avec un à-propos très aiguisé.
Les questions soulevées dans les premiers tomes reçoivent maintenant une réponse mais bien souvent avec des interprétations possibles, ce qui donne toujours cette dimension mystérieuse à l’histoire.
Le propos y est noir au possible, les situations semblent désespérées, les personnages désemparés face au destin et pourtant... pourtant le lecteur espère toujours une issue plus lumineuse, une destinée moins tragique.
Dans ce quatrième tome, la mort rode constamment au fil des pages et l'ambiance qui en résulte est unique, superbe et réussie comme aucun autre album de la série.

C'est terriblement beau et puissant.
Bref, encore un très bon album de Sambre.
bourle
Julie est devenue la représentante de la liberté. Bernard quand à lui décide d’avouer les meurtres de Valdieu et de sa mère pour sauver sa belle. Ce tome dévoile le passé, en particulier quel est le lien entre Iris, le vicaire et Hugo Sambre. Jusqu’où sont prêt à aller Bernard et Julie pour leur amour ? Autant de questions que cet opus nous permet de répondre.

Ce quatrième tome est incontestablement le meilleur (parmi les 4 premiers). L’intrigue se dévoile enfin, c’est ici que nous apprenons le véritable talent d’Yslaire en tant que scénariste. Le destin de chacun se croise pour notre plus grand bonheur et pour leurs plus grands malheurs. Un scénario qui a de la consistance et une histoire qui a pris de la vitesse, vous ne pouvez qu’apprécier.
Yslaire est toujours aussi fantastique en tant que dessinateur bien qu’il m’a surprit dès la première page par les couleurs utilisées afin de rendre compte de l’enfance de Bernard. Nous avons toujours le rouge et le noir prépondérant dans les dessins de cette BD, mais je ne cache pas ma joie car cela rend cette BD mystérieuse.

Une excellente intrigue, un scénario qui prend de la consistance, illustré par des dessins bicolores, je ne demande rien de plus.
bordure
coin bordure coin
 
coin bordure coin
bordure Achats

Achetez cet album sur amazon.fr
bordure
coin bordure coin