créer | pseudo  mot de passe  |  
 
 
coin bordure coin
bordure BullActu

Les albums les mieux notés
bordure
coin bordure coin

coin bordure coin
bordure BulleGalerie

par Wayne


par IG85
bordure
coin bordure coin

coin bordure coin
bordure Chroniques

par Mael


par herbv
bordure
coin bordure coin

 
coin bordure coin
bordure

© Futuropolis

complétez cette fiche
Les sous-sols du révolu - Extraits du journal d'un expert
ScénarioMathieu Marc-Antoine
DessinMathieu Marc-Antoine
Noir et BlancMathieu Marc-Antoine
Année2006
EditeurFuturopolis
CollectionLe Louvre
SérieOne-shot !
Bullenote [détail]

Dans un futur indéterminé, à moins qu’il ne s’agisse d’un monde parallèle ou d’une autre dimension de la réalité, Marc-Antoine Mathieu nous entraîne dans les profondeurs du musée, dans les entrailles de l’institution.
Nous suivons les pas du Volumeur, chargé de quantifier l'inquantifiable, et de son assistant Léonard.
Ils vont arpenter les coulisses du plus grand musée du monde pour en prendre les mesures. Mais peut-on mesurer l’incommensurable ?

 

2 avis

rohagus
Ce n'est peut-être pas le meilleur album de M-A Mathieu ni le plus original, ce n'est peut-être pas un chef-d'oeuvre à même de plaire à tout public, mais les Sous-sols du Révolu est un très bon album qui fourmille d'idées excellentes.

Il nous emmène dans les profondeurs du Musée du Révolu, ou bien du Musée du Voleur, ou de l'Oeuvre du Muselé, ou de... Bref, un Musée du Louvre magnifié, onirique, comme M-A Mathieu sait si bien retranscrire son univers absurde et ordonné à la fois.
On retrouve une structure de récit proche de "L'ascension" sauf que ce sont vers les profondeurs mystérieuses que nos deux héros se dirigent. On retrouve des jeux sur l'image et des reflexions sur l'art qui rappelleront "Julius Corentin Acquefacques". Des décors et des planches dans le style typique de l'auteur.
Bref, l'amateur de M-A Mathieu ne sera pas dépaysé.

Chaque chapitre nous amène à découvrir une portion des coulisses du Musée, lieux et métiers qui ont indubitablement une origine réelle mais qui sont ici sublimés comme dans un rêve aux allures gothiques et absurdes. Réflexions autour de l'art, des métiers du musée, de l'histoire de l'art. Les idées sont nombreuses, les éclairs d'intelligence aussi, et l'humour est bien présent amenant de vrais éclats de rire au cours de la lecture.

Il faut cependant avouer que le rythme un peu lent et l'ambiance typique de M-A Mathieu ne pourra peut-être plaire à tout public. Il manque en effet quelque chose qui donne véritablement envie au lecteur d'aller jusqu'au bout de l'intrigue. Il faut accrocher aux idées et à l'humour de l'auteur sans quoi l'ennui a des chances de surgir. Par bonheur, moi j'y ai accroché.

Un grand moment de lecture pour un album qui manque peut-être un tout petit peu de liant pour forger un souvenir inoubliable dans l'esprit du lecteur.
Coacho
Je n’aurai jamais cru avoir tant de mal à écrire quelques lignes sur un album de MAM.
Fan inconditionnel depuis ses débuts en bande dessinée, je m‘étais peu à peu approprié son univers, pour mieux le comprendre, mieux le savourer.
Avec cet album, 2° commande du Musée du Louvre après De Crécy, on ne se perd pas. On sait que l’on est dans l’univers de Mathieu.
Le graphisme tout d’abord, même si je n’avais jamais vu autant de gris que dans celui-ci, mais surtout les mêmes dédales dans lesquels on se perd, géographiquement et intellectuellement.
Puis, les rouages administratifs lourds, les relevés précis, l’obsession de la forme, tout est terrain de connaissance. Mais alors je me demande comment cet album va pouvoir trouver son autre public, celui qui n’est pas les consommateurs effrénés que nous sommes ?
Trop habitués à son univers, nous allons lui reprocher un petit manque d’audace, les autres pourront lui trouver une difficulté particulière à lire, pour pénétrer l’esprit de l’auteur…
Mai qu’importe, quiconque lira ce livre sera étonné de toute l’intelligence et de la subtilité dont il fait preuve. Que ce soit au niveau des multiples anagrammes et de leurs utilisations, jusqu’au méandres insondables d’un Musée unique en son genre, en passant par les prouesses graphiques de la case dans la case, et de sa page pliée qui n’est pas sans rappeler L’origine et Le Processus, deux moments inoubliables de lecture !
Alors notre expert chargé de répertorié l’inventaire du Musée du Louvre sera happé par le temps qui n’a plus cours en ces murs… Il passera en revue tous les corps de métiers, toutes les formes d’Art, et leurs innombrables catégories, et les années défileront ainsi, rendant ainsi hommage à l’importance du Musée et à sa collection hors norme, et à la contemplation de l’Art dans ce qu’il est et ce qu’il a de plus pur…
Amusantes aussi ces cases noires et grises, censées montrer comment la pénombre protège les couleurs sensibles à la lumière, le tout dans un album tout en noir et blanc !
Marc-Antoine Mathieu arrive à faire passer ce sentiment au lecteur médusé d’être aussi bien baladé dans un univers où il est censé se perdre…
Finalement, je me rends compte que j’avais un peu de choses à dire mais quand même… il me manque des choses là ! Faudrait que j’en fasse l’inventaire ! A lire !
bordure
coin bordure coin
 
coin bordure coin
bordure Achats

Achetez cet album sur amazon.fr
bordure
coin bordure coin