créer | pseudo  mot de passe  |  
 
 
coin bordure coin
bordure BullActu

Les Annexes de Bulledair
bordure
coin bordure coin

coin bordure coin
bordure BulleGalerie

par Wayne


par IG85
bordure
coin bordure coin

coin bordure coin
bordure Chroniques

par herbv


par everland
bordure
coin bordure coin

 
coin bordure coin
bordure

© Daniel Maghen

complétez cette fiche
Mascarade
ScénarioMagnin Florence
DessinMagnin Florence
Année2014
EditeurDaniel Maghen
SérieOne-shot !
Bullenote [détail]

 

1 avis

rohagus
Je ne suis pas tombé sous le charme.
Depuis L'Autre Monde et depuis ses belles illustrations du jeu Citadelles et du jeu de rôles Scales, j'aime le style de Florence Magnin et ses histoires emplies de magie romantique et de fantasy débridée. Mais là, je n'ai pas été convaincu par cet album que j'ai trouvé... un peu bancal.

C'est une grosse BD de 240 pages publiée par Daniel Maghen, éditeur mais surtout vendeur de planches originales. Et comme dans les autres publications de cet éditeur, j'ai le fort soupçon que l'ouvrage sert avant tout à inclure un maximum de planches qui pourront être ensuite vendues, au détriment d'une histoire vraiment forte.
Et ces planches-là, je les ai trouvées globalement moins belles que dans d'autres ouvrages de l'auteure. Déjà leur style est très déjà vu, rappelant nombre de ses autres illustrations et histoires, mais je leur ai trouvé aussi moins de charme, moins de soin et de souci du détail.
Pourtant, ne nous y trompons pas, c'est joli et très agréable à l'œil. C'est juste que je sais que cette auteure est capable de nettement mieux par ailleurs.
Peut-être que si l'histoire m'avait davantage transporté, j'aurais plus été touché par les images. Mais là elles me laissent froid.

L'histoire, justement... Je n'y ai pas vraiment accroché et je pense que ça tient à son rythme bizarre et au manque de consistance de ses personnages.
Côté rythme, le récit est dense et empli d'étonnantes ellipses par-ci par-là qui donnent l'impression qu'on saute d'un moment à un autre sans bonne transition. Les deux premiers tiers de l'album m'ont donné le sentiment d'être racontés trop vite, de vouloir trop en mettre. Et puis les différents univers rêvés font un peu trop éléments rapportés et trop bigarrés les uns par rapport aux autres. C'est un fourre-tout de légendes et d'univers imaginaires mélangés avec successivement la Baba Yaga, Lovecraft, Alice au pays des Merveilles, des fantômes de pirates, Pinocchio et autres châteaux de l'horrible ogre mangeur d'enfants. Cela manque d'harmonie. Ce n'est que sur la seconde moitié de l'album que l'histoire devient plus cohérente avec la mise en place de la confrontation contre l'ennemi final.
Côté personnages ensuite, je n'ai pas trouvé la jeune héroïne très attachante. Elle a de nombreuses réactions un peu bizarres, pas très naturelles. Je n'étais pas motivée à l'idée de la suivre. C'est plus la curiosité qui m'a tenu intéressé. Et puis le danger final est tellement prévisible depuis le tout début de l'histoire que c'est agaçant de la voir réfléchir si longtemps sans voir l'évidence et ensuite se jeter aussi bêtement dans la gueule du loup.

Bref, je n'ai pas été convaincu. Le charme n'a pas fonctionné et j'ai pris nettement moins de plaisir qu'à la lecture d'autres séries de Florence Magnin telles que L'Autre Monde ou Mary la Noire. Mais ça reste tout de même un joli album avec une histoire dense et divertissante qui tient assez bien la route.
bordure
coin bordure coin
 
coin bordure coin
bordure Achats

Achetez cet album sur amazon.fr
bordure
coin bordure coin