créer | pseudo  mot de passe  |  
 
 
coin bordure coin
bordure BullActu

Les Annexes de Bulledair
bordure
coin bordure coin

coin bordure coin
bordure BulleGalerie

par Wayne


par IG85
bordure
coin bordure coin

coin bordure coin
bordure Chroniques

par Cellophane


par herbv
bordure
coin bordure coin

 
coin bordure coin
bordure

© Delcourt

complétez cette fiche
Le Pays des songes
ScénarioChevalier Bruno
DessinSégur Thierry
Année1989
EditeurDelcourt
CollectionConquistador
SérieLégendes des Contrées Oubliées, tome 2
autres tomes1 | 2 | 3
Bullenote [détail]

Epuisés, meurtris, Noren, Firfin et Morkaï entament enfin l'étape décisive de leur périple insensé et jonché de cadavres.
Car devant eux s'étend le Pays des Songes, un lieu imprévisible où même le temps s'écoule selon d'autres lois... C'est là qu'est enfoui le secret de l'identité du nouveau Roi Nain.
Mais les trois voyageurs ignorent encore que sur l'échiquier de leur monde, les Rois sont de simples pions aux mains des puissances qui s'apprêtent à livrer leur ultime combat...

 

1 avis

Jean Loup
Le premier tome, "La saison des Cendres", s'était achevé sur l'entrevue entre Ewandor et le duo Firfin-Noren, alors que l'orage menaçait au loin. "Le pays des songes" démarre donc sur les chapeaux de roue : Hûrl, le grand maître des Chevaliers-Tonnerre, arrive chez Ewandor, où l'a envoyé Ssîn. Un terrible combat s'engage, dont les motivations et les enjeux restent encore mystérieux. Pendant ce temps, Firfin et Noren se dirigent vers le pays des songes pour y rechercher le nouveau roi des Nains. Ils sont rapidement rejoints par un compagnon qu'ils avaient laissé pour mort (à découvrir... j'en ai déjà trop dit !). Quant au terrible Ssîn, il semble mettre en place une redoutable vengeance dans laquelle les héros de cette aventure ne sont que des pions...
La suite est aussi brillante que l'original. Les éloges faits dans ma critique du premier volet restent d'actualité : "Le pays des songes" allie toujours force du scénario et qualité du graphisme. C'est un régal pour les yeux, et l'on s'attarde volontiers sur les détails des décors ou des personnages. Le récit est trépidant, mêlant avec brio références aux lois du genre (les amateurs de Tolkien seront nécessairement séduits) et trouvailles garantissant l'originalité de ce brillant tryptique. Du grand, très grand médiéval fantastique.
bordure
coin bordure coin
 
coin bordure coin
bordure Achats

album

intégrale
bordure
coin bordure coin