créer | pseudo  mot de passe  |  
 
 
coin bordure coin
bordure BullActu

Le Jukebox des Tops
bordure
coin bordure coin

coin bordure coin
bordure BulleGalerie

par Wayne


par IG85
bordure
coin bordure coin

coin bordure coin
bordure Chroniques

par herbv


par rohagus
bordure
coin bordure coin

 
coin bordure coin
bordure

© Michel Quintin

complétez cette fiche
Une odeur de soufre
ScénarioSampar
DessinSampar
Année2013
EditeurMichel Quintin
SérieGuiby, tome 1
autres tomes1 | 2 | 3 | 4
Bullenote [détail]

 

1 avis

rohagus
Cette série étonne un peu quand on la découvre : elle met en scène un bébé de 3 ans et demi qui se comporte comme un adolescent bagarreur dans un univers nocturne où rôdent monstres et dangers mortels. On se demande un peu quel est le public visé, jeunesse ou adulte ? Après lecture, j'estime que c'est une série tout public car je l'ai trouvée bien agréable même si sa légèreté permet de plaire également à de jeunes lecteurs.

Guiby, c'est donc un bébé, oui mais un bébé qui n'a peur de rien. Et c'est quand le monstre qui vit dans son placard décide de lui faire peur qu'il va sortir de son lit avec sa tétine et son sweat à capuche, donner une bonne raclée au monstre et finalement décider de le poursuivre dans les souterrains de la ville, aidé en cela par un rat vagabond et débrouillard. Guiby va ainsi découvrir que sa ville est scindée en 3 zones où règnent des clans qui se détestent et s'affrontent : le clan des chats, celui des rats et celui des monstres. Et chacun présente de vrais dangers au travers desquels Guiby serpente comme une anguille agile et capable de rendre coups pour coups.
Ce n'est pas un récit pour très jeunes enfants. Le bébé Guiby s'y comporte plus comme un adolescent et très vite il va se découvrir un vrai don pour le Parkour et la bagarre et se comportera un peu en héros justicier, n'ayant pas peur d'affronter des créatures qui terrorisent même les autres êtres de la nuit.

Le ton est léger, la narration est rythmée. Nous sommes dans l'aventure et l'action, avec une bonne dose de fantastique.
Le graphisme est un peu inégal. Je n'apprécie pas l'utilisation abusive de l'informatique pour les couleurs et certains décors. Je n'aime pas trop non plus le fait que certaines cases ou parties d'une même case semblent zoomées ou dézoomées par rapport à d'autres, avec un encrage de taille variable. Mais hormis cela, le trait est plutôt bon, la mise en page impeccable et la lecture très fluide.

Au final, malgré quelques réticences au départ à voir pour héros un bébé à tétine qui se comporte comme un ado de banlieue, j'ai trouvé la série bien plaisante et j'en conseille sans hésiter la lecture.
bordure
coin bordure coin
 
coin bordure coin
bordure Achats

Achetez cet album sur amazon.fr
bordure
coin bordure coin