créer | pseudo  mot de passe  |  
 
 
coin bordure coin
bordure BullActu

Pilote
bordure
coin bordure coin

coin bordure coin
bordure BulleGalerie

par Wayne


par IG85
bordure
coin bordure coin

coin bordure coin
bordure Chroniques

par Cellophane


par herbv
bordure
coin bordure coin

 
coin bordure coin
bordure

© Le Lombard

complétez cette fiche
The girl from Ipanema
ScénarioH. Yves
DessinHermann
CouleursHermann
Année2005
EditeurLe Lombard
CollectionSigné
SérieOne-shot !
Bullenote [détail]

Un notable de Los Angeles tue par accident une jeune femme qu’il avait engagée pour une soirée. Le voyou qui les avait mis en contact se charge de faire disparaître le cadavre de la victime. Un policier mène l’enquête…

Los Angeles. Acteur de troisième zone et surtout petite frappe, Tony Masciello sert de rabatteur de chair fraîche pour George Scarpa, parrain de la mafia locale, et les sites pornos que ce dernier exploite sur le web. Dorothy Knowles, pétasse décolorée et accros aux substances illicites, vit d’expédients et rêve de se faire une place au soleil en guettant le mâle friqué. Jennifer Shapiro, nouvellement débarquée du Missouri pour devenir une star de ciné dans la cité des anges, glisse sur la mauvaise pente depuis sa rencontre avec Dorothy… A un jet de pierre du célèbre Hollywood Sign qui surplombe la ville, on vient de retrouver le corps atrocement mutilé de Dorothy. La veille, Tony l’avait embarquée à bord de sa Ferrari avec sa copine Jennifer. Toutes deux avait ensuite passé la soirée à une fête organisée par Scarpa et réunissant le gratin de L.A. Elles espéraient y décrocher la lune, mais elles ignoraient qu’elle avait une face cachée…

L’enquête sur la découverte du cadavre est confiée à Ron Chavez, un flic chicano aux faux airs distraits de Lt. Columbo et à la volonté tenace. Celui-ci se lance sur la piste de Jennifer, l’amie intime qui a été vraisemblablement témoin du meurtre. La jeune femme reste cependant introuvable et, à mesure qu’elles progressent, les recherches sont compliquées par l’intervention pernicieuse d’un autre policier, Ed Jennings. Flanqué de Earl, son stupide fils, et mandaté par George Scarpa, Jennings s’efforce de torpiller les efforts de Chavez afin que la vérité ne puisse pas être établie...

 

1 avis

ingweil
"Chouette une nouvelle collaboration des Hermann père et fils !" voilà ce que je me suis dit benoîtement en voyant l'album dans les rayonnages. Et puis, échaudé par le dernier Jeremiah (Et si un jour la Terre...) franchement pas top, je me suis retenu d'en faire un achat compulsif et je l'ai lu en librairie.

Bien m'en a pris : si le dessin est toujours impeccable (pour les fans de Hermann s'entend), les auteurs ont ici choisi de laisser la part belle au texte en surchargeant les cases et les phylactères ; et là c'est le drame... Car si le procédé peut être efficace, ici il est assommant au possible : suivant l'adage "pouquoi faire simple quand on peut faire compliquer", on se retrouve avec une quantité d'informations bien trop grande, et soit totalement inutile, soit tellement essentielle pour l'histoire qu'on se demande pourquoi diable, elle n'a pas été développée...

Quant à l'histoire en elle-même, dans le genre "tout aurait bien pu se passer mais...", on préfèrera lire Ocean City, bien mieux menée et bien moins confuse. La plus grosse déception provient certainement de l'absence totale de profondeur des personnages (chose qui devient coutumière chez Hermann...).

Commençons-nous à lire les albums de trop chez Hermann ? Je ne l'espère pas, mais je m'interroge...
bordure
coin bordure coin
 
coin bordure coin
bordure Achats

album

coffret
bordure
coin bordure coin