créer | pseudo  mot de passe  |  
 
 
coin bordure coin
bordure BullActu

Le Jukebox des Tops
bordure
coin bordure coin

coin bordure coin
bordure BulleGalerie

par Wayne


par IG85
bordure
coin bordure coin

coin bordure coin
bordure Chroniques

par rohagus


par Coacho
bordure
coin bordure coin

 
coin bordure coin
bordure

© Bliss Comics

complétez cette fiche
Doubles et faux-semblants
ScénarioHouser Jody
DessinPerez Pere | Sauvage Marguerite
EncragePerez Pere | Sauvage Marguerite
CouleurDalhouse Andrew
Année2017
EditeurBliss Comics
SérieFaith, tome 2
autres tomes1 | 2
Bullenote [détail]

- (Faith (v.II) #1) [Couverture], Wada Kevin (D)
Faith (Faith (v.II) #1) [Récit complet], Doran Colleen (DE)
Her Greatest Enemy (Faith (v.II) #2) [Récit complet]
1ère partie, The Long Con (Faith (v.II) #3) [Récit à Suivre - Début]
2ème partie, The Long Con : Double Whammy! (Faith (v.II) #4) [Récit à Suivre - Fin]

Dans une ville assiégée par des robots, des extraterrestres, des monstres, et pire… des célébrités, les habitants de Los Angeles ne peuvent compter que sur une femme : la super-héroïne Faith ! Journaliste le jour et justicière la nuit, Faith a surmonté tous les obstacles avec succès : les délais impossibles au bureau, les difficultés d’une relation à distance avec son petit ami, et même les quelques numéros manquants qui gâchaient sa collection de comics ! Mais elle va maintenant devoir faire face à une menace inattendue : un individu bien décidé à se débarrasser d’elle définitivement ! Qui se cache derrière le masque de ce nouvel ennemi, peut-être le seul capable de priver Faith de ses pouvoirs ?

 

1 avis

herbv
Faith Herbert est une psiotique qui a découvert ses pouvoirs sur le tard. Sa maitrise de la télékinésie lui permet de voler et de contrôler les objets autour d’elle, ainsi que de dresser un champ de force protecteur autour d’elle. Sous l’identité de Zéphir, elle a fait partie d’un groupe de super-héros qui ont sauvé le monde d’un super-méchant, comme de bien entendu. Elle a aussi déjoué une invasion extra-terrestre en solo. Cependant, son quotidien nocturne consiste plus à empêcher de vulgaires cambrioleurs de commettre leur forfait. Le jour, elle est une simple pigiste d’un site d’informations cherchant le sensationnalisme sous le nom de Summer Smith. Mais ses collègues ont rapidement découvert son identité super-héroïque, ce qui ne l’empêche pas de continuer à vivre une vie de femme « normale » à Los Angeles. Malheureusement, il y a toujours un vilain qui cherche à se mettre en évidence dans ce fichu monde gouverné par les médias grand-public.

Valiant est un éditeur peu connu en France alors qu’il a réussi à trouver sa place aux USA ; la tentative de Panini d’importer cet univers dans notre contrée ayant échoué il y a quelques années. En 2016, Bliss Comics est créé pour publier les séries Valiant en francophonie. Le succès semble être au rendez-vous puisque de neuf titres en 2016, Bliss prévoit d’en sortir une vingtaine en 2017. L’éditeur français privilégie les intégrales à la segmentation par tomes des œuvres originales. Un choix qui semble payant, d’autant plus que chaque série est conçu pour fonctionner indépendamment tout en faisant partie d’un grand tout. Faith est, au départ, un personnage secondaire de la série Harbinger. Mais assez rapidement, elle devient une héroïne de premier plan ayant sa propre série. Il faut dire que son physique n’est pas passe-partout, et elle promène son embonpoint avec bonhomie. Les couvertures des tomes parus en français sont parlantes et particulièrement réussies.

Ce deuxième tome de la série est composé de deux histoires indépendantes proposées après un premier chapitre introductif permettant aux nouveaux lecteurs de rentrer immédiatement dans l’histoire. Outre l’héroïne, loin des canons de beauté super-héroïque, le plus appréciable reste le ton humoristique employé par la scénariste, Jody Houser. Il en résulte une lecture légère bien loin du sérieux artificiel de nombre de séries Marvel ou DC. Il faut dire que faire de Faith une fan de comics et de jeux de rôle permet de créer une distanciation bienvenue. Le récit est servi par une mise en page dynamique et moderne. Le dessin est tout à fait plaisant, sachant être plus rond qu’angulaire, ce qui le rend agréable, surtout pour ceux qui ne supportent pas le dessin « classique » super-héroïque. Notons que le graphisme de Pere Pérez semble un peu plus personnel que celui de Francis Portela. Les scènes de rêve sont assurées par Marguerite Sauvage, ce qui crée une rupture franche et réussie. Les couleurs sont malheureusement un peu trop « américaine » et « photoshopée » mais cela passe plutôt bien, surtout sur ce tome. Nous avons là une série à suivre, incontestablement.
bordure
coin bordure coin
 
coin bordure coin
bordure Achats

Achetez cet album sur amazon.fr
bordure
coin bordure coin