créer | pseudo  mot de passe  |  
 
 
coin bordure coin
bordure BullActu

Les Bulles d'Or
bordure
coin bordure coin

coin bordure coin
bordure BulleGalerie

par Wayne


par IG85
bordure
coin bordure coin

coin bordure coin
bordure Chroniques

par Cellophane


par herbv
bordure
coin bordure coin

 
coin bordure coin
bordure

© Dupuis

complétez cette fiche
Max
ScénarioYann
DessinHenriet Alain
Année2013
EditeurDupuis
SérieDent d'ours, tome 1
autres tomes1 | 2 | 3 | 4 | 5
Bullenote [détail]

 

1 avis

rohagus
Dent d'ours est un récit d'aventure historique ayant pour thème l'aviation durant la seconde guerre mondiale. Cela pourrait paraître un thème éculé dans le domaine de la bande dessinée mais il l'aborde ici par un angle nouveau qui donne vraiment l'impression de lire quelque chose de neuf.

Le héros est en effet juif polonais d'origine. Durant sa jeunesse dans les années 1930, il était très lié à un autre garçon et à une fille, eux aussi polonais mais d'origine allemande. Quand ces deux là ont rejoint le Parti Nazi comme une simple formalité pour poursuivre leur passion de l'aviation, Max, lui, a dû fuir la Pologne et les persécutions nazis pour ensuite s'engager dans l'US Air Force puis combattre dans le Pacifique durant la guerre. Mais voilà qu'en 1944, on le prend pour son ancien ami Werner à qui il ressemble énormément et qu'on le soupçonne d'être un espion nazi infiltré.

D'une part le cadre de l'aviation durant la Guerre du Pacifique est bien traité, et de manière assez rafraîchissante. Et d'autre part toute la trame mystérieuse autour de l'amitié entre les 3 anciens enfants Polonais et le canevas d'espionnage potentiel qui se forme autour d'elle sont intéressants et assez intrigants. J'ai notamment apprécié le flou qui est maintenu sur l'identité du héros : est-il vraiment Max ou est-il Werner ?

Le tout est servi par un dessin de très bonne facture aussi bien pour représenter l'Amérique de la Seconde Guerre Mondiale que les montagnes Polonaises des années 1930. On sent aussi le passionné d'aviation en Alain Henriet aussi bien pour les avions américains du front Pacifique que pour les planeurs d'entrainement des années 1930 mais aussi pour les fameuses armes secrètes des nazis, les premiers avions à réacteurs inventés en fin de Seconde Guerre Mondiale.

Du coup, j'aurais volontiers considéré la série comme franchement bien si seulement la fin du premier tome ne laissait craindre une suite un peu plus tournée vers la simple confrontation entre deux pilotes. J'attendrais donc de lire le tome suivant pour conforter ou non mon appréciation de la série en devenir.
bordure
coin bordure coin
 
coin bordure coin
bordure Achats

Achetez cet album sur amazon.fr
bordure
coin bordure coin