créer | pseudo  mot de passe  |  
 
 
coin bordure coin
bordure BullActu

Les albums les mieux notés
bordure
coin bordure coin

coin bordure coin
bordure BulleGalerie

par Wayne


par IG85
bordure
coin bordure coin

coin bordure coin
bordure Chroniques

par herbv


par CoeurDePat
bordure
coin bordure coin

 
coin bordure coin
bordure

© Kana

complétez cette fiche
Tome 2
ScénarioNanaji Nagamu
DessinNanaji Nagamu
Année2018
EditeurKana
SérieBanale à tout prix, tome 2
autres tomes1 | 2 | 3 | 4
Bullenote [détail]

 

1 avis

herbv
Koiko ne veut être ni comme sa mère ni comme sa sœur ! La première a été trop fricole et a donc fini par être malheureuse en amour (elle a eu deux maris).
Sa sœur, quant à elle, est distante - c’est le moins que l’on puisse dire - avec tout homme. C'est décidé : Koiko sera donc dans l'entre-deux et cherchera le bonheur dans sa banale vie de lycéenne, avec un banal petit copain. Malheureusement pour elle, Tsurugi, un des beaux gosses de l’établissement semble s’intéresser à elle, de façon totalement incompréhensible. C’est le début d’une histoire qui ne sera pas… banale, comme de bien entendu.

Nagamu Nanaji n’est pas une inconnue en francophonie, Banale à tout prix est sa quatrième série traduite chez nous (Parfait Tic ! et Moving Forward, c’est elle). Il s’agit là de sa dernière création en ce début de mars 2018. Elle est toujours en cours au Japon où la sortie du huitième tome est prévue dans un ou deux mois. La mangaka a plus de 20 ans de carrière dans le shôjo, et plus particulièrement dans la romance lycéenne pour le magazine Margaret. La série est un archétype du manga pour filles, inutile de dire qu’elle ne va pas révolutionner la vision que l’on peut avoir du shôjo manga. Et pourtant…

Et pourtant, ça reste tout à fait lisible. Certes, le premier tome était parfois un peu poussif du fait de la mise en place de l’histoire avec la présentation des protagonistes. Cependant, la sympathie que l’on ressent immédiatement pour les deux personnages principaux permettent de s’attacher rapidement à cette histoire d’amour lycéen. Pour ne rien gâcher, Le dessin très agréable.

Hélas, il s'agit encore d'une histoire d’amour lycéen, sous-genre du shôjo manga, sous-genre dont nous sommes envahit en francophonie tant nos éditeurs ont l’air de vouloir ignorer les autres pans du manga pour filles. Reconnaissons qu’ils ne sont pas aidés : une grande partie du public n’a l’air de demander que de cela.
bordure
coin bordure coin
 
coin bordure coin
bordure Achats

Achetez cet album sur amazon.fr
bordure
coin bordure coin