créer | pseudo  mot de passe  |  
 
 
coin bordure coin
bordure BullActu

Les Bulles d'Or
bordure
coin bordure coin

coin bordure coin
bordure BulleGalerie

par Wayne


par IG85
bordure
coin bordure coin

coin bordure coin
bordure Chroniques

par Cellophane


par herbv
bordure
coin bordure coin

 
coin bordure coin
bordure

© Carabas

complétez cette fiche
L'âge de raison
ScénarioBonhomme Matthieu
DessinBonhomme Matthieu
Année2002
EditeurCarabas
SérieOne-shot !
Bullenote [détail]

 

4 avis

Bullejury 2002
Cet album a été sélectionné par le bullejury pour l'année 2002. Il ne fait pas forcément l'unanimité mais correspond à un coup de coeur d'un membre particulier du jury, les différentes sensibilités y sont ainsi représentées (du moins on l’espère) . Quelques lignes rapides pour motiver ce choix :
"D'un point de vue graphique il y a une richesse et une recherche rare et si le scénario ne nous plonge pas dans des abîmes de réflexion (c'est pas le registre) c'est très plaisant et intelligent. Avec en plus le marquis D'Anaon, Bonhomme mérite qu'on l'applaudisse cette année." (everland)

Album classé "bullechouchou" dans la catégorie "bulledécouvertes".
thierry
L'Humanite est a l'aube de son histoire. L'etre que nous suivons n'est plus vraiment une bete, mais pas encore un homme. Il en a deja les pulsions: la recherche de l'amitie, de l'amour, le desir... mais il doit apprendre a les controler. Pour obtenir ce qu'il desire, il recourt bien trop souvent a la violence. Son instinct de survie prime encore sur son humanite. L'Age de Raison semble encore bien loin !
Voila un album etonnant de maitrise pour un si jeune auteur ! Sans aucun dialogues, si ce n'est quelques borborygmes, il nous fait partager la quete initiatique de son heros, qui n'est meme pas conscient de l'importance de sa "mission": transformer ce primate bipede mal degrossi qu'il est en Homme. en quelques tranches de vie, Bonhomme explore la decouverte de la vie en societe, le desir, l'amitie, l'art... avec beaucoup d'humour. Mais il se garde bien de repondre a LA question: son 'sujet' parviendra-t-il a l'Age de Raison ? Et nous, l'avons nous atteint ?
CoeurDePat
"L'âge de raison", c'est au premier abord des couleurs discordantes qui flashent, de gros aplats pas très beaux, des dialogues rares et qui en plus se résument à "groumpf", "ourgh" et autres pithécantroperies de l'époque, une action qui se résume à "manger", ou plus précisément "lutter pour survivre et avoir plus que son voisin"...

"L'âge de raison", c'est une fois la lecture commencée les aventures d'un homme des cavernes un peu mis à l'écart par sa tribu, qui quoi qu'il fasse est perdant (un vilain petit canard, quoi), un humour de situation qui malgré le côté un peu dramatique des tribulations de notre simiesque héros marche très bien, un dessin peu détaillé dans les décors, mais très bien maîtrisé, et qui participe énormément au comique de l'album.

"L'âge de raison", c'est enfin un album absolument délicieux, rafraîchissant, empli d'un humour qui m'a fait hurler de rire (le coup de l'homme des cavernes qui se prend pour Picasso, par exemple), empreint de sensibilité et d'émotion (sacrifiées à la survie, tout de même, faudrait voir à garder le sens des priorités), et que j'aurai un très grand plaisir à relire et rerelire.

Ceci dit, les critiques qu'on peut lui faire (action se résumant à manger et survivre, couleurs "gênantes", lecture assez rapide) sont tout à fait fondées, alors si le premier chapitre ne vous plaît pas, ne le lisez pas.
Pour ma part je mets un 5/5 parce qu'il vaut à mon avis bien 4,5, que l'absence de dialogues oblige à tout faire passer par le dessin et que Matthieu Bonhomme maîtrise les codes visuels d'une façon très poussée, chose qui me laisse quasiment pantois d'admiration, tout particulièrement pour un premier album !
pierig
Le lien de parenté de "L’âge de raison" avec "La guerre du feu" est incontestable. L’un comme l’autre mettent en scène la vie d’êtres primitifs (ou du moins ce qu’il pourrait en être). Cela peut se résumer à 3 choses : trouver de quoi manger, trouver de quoi s’abriter et trouver avec qui satisfaire ses besoins les plus élémentaires. Il n’est pas facile de captiver un public avec comme unique dialogue des sons gutturaux du style "our", "orrh"... J-J. Annaud l’a fort bien réussi et je dois avouer que Bonhomme ne s’en tire pas trop mal non plus ! Les dessins sont une pure réussite et les couleurs sont bien choisies même si le contraste entre les planches peut en agacer certains. La petite faiblesse de cet album se trouve au niveau du scénario. Je ne juge pas ici la qualité des dialogues mais je reproche l’absence de "fil conducteur" à cette histoire mis à part trouver de quoi manger, etc . . . Avec son film, J-J Annaud a construit son récit sur base plus solide : la quête du feu ! Cependant, l’histoire mérite absolument d’être lue ou plutôt d’être "regardée" est le terme qui conviendrait le mieux !
bordure
coin bordure coin
 
coin bordure coin
bordure Achats

Achetez cet album sur amazon.fr
bordure
coin bordure coin