créer | pseudo  mot de passe  |  
 
 
coin bordure coin
bordure BullActu

Le Jukebox des Tops
bordure
coin bordure coin

coin bordure coin
bordure BulleGalerie

par Wayne


par IG85
bordure
coin bordure coin

coin bordure coin
bordure Chroniques

par rohagus


par plumejm
bordure
coin bordure coin

 
coin bordure coin
bordure

© Dargaud

complétez cette fiche
Chasseur-Cueilleur
ScénarioSfar Joann
DessinSfar Joann
Année2006
EditeurDargaud
SérieLa vallée des merveilles, tome 1
Bullenote [détail]

 

1 avis

Coacho
La bonne question à poser est : pourquoi ai-je aimé cet album de Sfar ?
Sûrement pas par snobisme, ni même par Sfaritude exacerbée.
Je consens à lire l’auteur depuis peu de temps et c’est la richesse de son univers ainsi que sa propension à être intéressant qui m’ont conduit à lire cet album.
J’y ai trouvé quoi au-delà du grand n’importe quoi qu’on lui propose ?
Et bien il fait ni plus ni moins un carnet comme ceux publiés à L’Association, mais accessible au plus grand nombre ! Cette maladive envie de consigner tout sur le papier, de faire survivre ses souvenirs, a quelque chose de touchant…
Ca parle de chez moi, de ma vallée des merveilles, de beignets de fleurs de courgettes, de senteurs, d’expressions qui ne sont drôles que quand on les connaît, et c’est encore bien plus…
C’est une envie de raconter, de (se) faire plaisir, et d’être subversif !
On prend les copains, on les met dedans. On fait colorier le tout par Brigitte Findakly (oui, oui, Madame Trondhico WAHAHAHAHAHA !) et on se fait un p’tit glossaire en fin d’album pour expliquer dans la tradition de Piano, Caravan, Ukulélé et tout et tout !
Oh bien entendu, je ne serai pas capable d’être du niveau critique de Loleck (lien donné par Yan : http://www.du9.org/article.php3?id_article=637) qui nous livre une très brillante chronique, non, moi, je resterai sur un sentiment fugace d’un auteur qui ne se fout pas de ses lecteurs, qui en donne, trop, et qui se permet le luxe de faire croire qu’il publie n’importe quoi sur son nom, qui prouve que la BD, c’est juste raconter des trucs, et le tout dans un langage volontairement décalé, riche et compréhensible.
Alors oui, de but en blanc, l’album, intrinsèquement, n’est peut être pas folichon ou enthousiasmant, mais dans l’ensemble de l’œuvre de Sfar, je trouve qu’il a une résonance fort intéressante et un goût semi amer qui me plaît bien !
Humaniste et pacifique, tentant de faire tomber les barrières de la bêtise humaine, il s’en amuse encore avec ce nombriliste « Chasseur-cueilleur » et moi, il n’y a finalement pas que les dernières pages en forme de carnet que j’ai bien aimées…
bordure
coin bordure coin
 
coin bordure coin
bordure Achats

Achetez cet album sur amazon.fr
bordure
coin bordure coin